Afficher un message
  #9  
Vieux 21/04/2006, 23h07
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


TITANS N°80
Lug, septembre 1985.




LA GUERRE DES ETOILES : Profession : Escroc ! (22 pages)
(The Big Con, in Star Wars #79, janvier 1984)

Scénario : Mary Jo Duffy.
dessin : Ron Frenz.
Encrage : Tom Palmer.
Couverture : Ron Frenz & Tom Palmer.

Résumé :

Lando Calrissian et Chiktabba se rendent sur Arcan IV à la recherche de Yan Solo. Sous l’identité de Capitaine Drebble et Wouky, ils prennent contact avec Lémo, Sanda et leur bande de pirates stellaires. Après quelques verres, ils apprennent que Yan est détenu par Jabba, mais doivent presque aussitôt s’enfuir, les pirates ayant décidé de les éliminer. Après une course poursuite dans les rues de la ville, ils regagnent leur vaisseau et quittent la planète.


Commentaire :

L’intrigue est assez confuse – les pirates sont à la recherche d’artefacts que, comme par hasard, Lando a en sa possession – mais propose des moments assez drôles. A commencer par le déguisement de Lando, qui est la réplique quasi-exacte de celui d’Albator, le fameux personnage de manga. Mary Jo Duffy revisite avec amusement quelques scènes obligées du space opera (le bar extraterrestre, la poursuite) et Ron Frenz donne vie à une foule de personnages hauts en couleurs (extraterrestres, pirates, prostituées, etc.). Les meilleurs épisodes de la période Duffy/Frenz sont ceux oeuvrant dans le registre de la comédie, celui-ci en fait partie.


Toute ressemblance avec un personnage célèbre est faite exprès...


A noter :

Le véritable Drebble était apparu dans Star Wars #71 (mai 1983, trad. in Titans n°72, janvier 1985).


Casting :

Lando Calrissian, Chiktabba.

Lémo, Sanda, Koruu, Dafi, les pirates.


MIKROS : Le Mur de la Lumière (2ème partie) (16 pages)

Scénario, dessin & encrage : Jean Mitton.

Résumé :

Mikros et Saltarella passent le mur de la lumière et sont expulsés hors du cyclotron. L’infime trou qu’ils percent ainsi dans l’appareil crée une fuite d’hydrogène dans le laboratoire, qui va prendre feu lorsque Pelletier va tirer sur Morand. Tout le monde parvient à fuir, à l’exception de Pelletier, et de Crabby, qui gît sur le sol du labo, une balle dans la tête. En quittant les locaux du CERN, les scientifiques aperçoivent des Migs soviétiques, puis une explosion nucléaire détruit Genève.

De leur côté, Mikros et Saltarella ont perdu leurs pouvoirs et retrouvé leur taille normale. Ils reprennent conscience au milieu d’un paysage désert et calciné. Ils se rendent à pied jusqu’à Lyon, qui n’est plus que ruines fumantes. Nulle part ils n’aperçoivent la moindre trace de vie. Après des heures à errer au milieu des décombres, ils découvrent au centre de la ville un cratère gigantesque, causé par une explosion nucléaire. Ils entendent enfin des voix humaines de rescapés enfermés dans la station de métro Bellecour. Lorsqu’ils ouvrent la porte, une horde de créatures monstrueuses se jette sur eux.


Commentaire :

La visite guidée de Lyon en ruines est très spectaculaire et réussie. Jean Mitton fait peser une ambiance de fin du monde tout au long de son récit. Pour une fois on lui pardonnera ses dialogues toujours aussi ampoulés.


Casting :

Mikros, Saltarella, Crabby.

Charles Morand, Otto Kleiner, Giancarlo Di Montecatini, Anthony Chester, Louis Henri Pélissier.




DAZZLER : Hollywood Blues (1ère partie) (11 pages)
(The Human Touch, in Dazzler #36, mars 1985)

Scénario : Linda Grant.
dessin : Geoff Isherwood.
Encrage : Mike Gustovich.
Couverture : John Byrne.

Résumé :

Une chanteuse qui doit débuter le soir même au Reilly’s Club s’enfuit après avoir été menacée par le Loqueteux. Quelques heures plus tard, Dazzler se présente au club pour auditionner et est embauchée par le propriétaire, Rick Conti. Elle rencontre également la pianiste du bar, Julia Walker, une ancienne star de comédies musicales. Alors qu’elle est raccompagnée chez elle en voiture par Janet McEntee, le Loqueteux crève les deux pneus arrière. Tandis que Janet part chercher de l’aide, Dazzler est kidnappée par le Loqueteux qui la conduit dans les égouts. Il lui demande à elle aussi d’abandonner sa carrière. Elle réussit à lui fausser compagnie et rejoint Janet.


Commentaire :

Si l’on passe le ridicule du vilain du mois et de certaines scènes (le Loqueteux sortant d’une bouche d’égout pour crever les pneus de la voiture de Janet arrêtée à un feu), on se réjouira presque du fait que cet épisode propose un début d’intrigue pas si inintéressant que ça. Sisi.


A noter :

La précédente apparition du Loqueteux a eu lieu dans Ghost Rider #55 (avril 1981, trad. in Le Globe infernal, Le Motard Fantôme n°5, décembre 1982).


Casting :

Dazzler.

Janet McEntee, Rick Conti, Julia Walker.

Le Loqueteux (Tatterdemalion).




LES NOUVEAUX MUTANTS : Une Ombre au Tableau (20 pages)
(Shadowman, in New Mutants #23, janvier 1985)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin & encrage : Bill Sienkiewicz.
Couverture : Bill Sienkiewicz.

Résumé :

Roberto Da Costa déprime dans un bar. Lorsque Colossus le retrouve et tente de le faire retourner à l’école, Roberto devient agressif et s’attaque à lui. Prévenus par le Professeur Xavier, Rocket et Psyché se rendent sur les lieux et trouvent les deux mutants K.O. Plus tard dans la soirée, Psyché reçoit un appel téléphonique et demande à Rocket de la conduire dans un grand hôtel new-yorkais. Là, ils retrouvent Félina, qui n’a aucun souvenir de ce qu’elle fait ici. Psyché trouve un médaillon que porte Félina. Elle reconnaît ce même médaillon sur une photo accompagnant un article parlant d’une jeune femme attaquée en pleine ville par un loup. La jeune fille en question est Tandy Bowen, alias l’Epée. Elle et la Cape ont perdus leurs pouvoirs et sont à l’hôpital. C’est là que Psyché et Rocket les retrouvent pour leur demander de l’aide. Ils les ont déjà rencontrés (in Marvel Team-Up Annual #6, octobre 1983, non traduit) et c’est à cette occasion qu’on a injecté à Solar et Félina des drogues semblables à celles ayant donné leurs pouvoirs à la Cape et à l’Epée. Et c’est visiblement ces drogues qui sont à l’origine des troubles physiques et psychiques que connaissent actuellement les deux mutants. Pendant que Rocket et Psyché tentent de convaincre la Cape et l’Epée de les aider, le Professeur X et Moira McTaggert étudient le cas de Roberto, sans succès. C’est alors que ce dernier est pris d’une crise de furie et s’attaque au Professeur.

Le Club des Damnés organise une réception en l’honneur de ses deux nouveaux membres du Cercle Intérieur : Emmanuel Da Costa et Lady Selene.

Magneto, accompagné de Lee Forester, retourne s’installer sur l’île où il avait affronté les X-Men.


Commentaire :

Chris Claremont poursuit ici une intrigue lancée par Bill Mantlo dans Marvel Team-Up Annual #6). Le fait que ce récit n’ait jamais été traduit n’aide évidemment pas le pauvre lecteur français à la compréhension de cet épisode, puisqu’il ignore tout de l’expérience que Félina et Solar ont subi, ainsi que des liens existant entre les Nouveaux Mutants et La Cape et l’Epée. Cela ne les aura néanmoins pas empêché d’apprécier à sa juste valeur le travail de Bill Sienkiewicz, aux planches toujours aussi étonnantes.


A noter :

L’apparition de Magnéto et Lee Forrester se situe après Uncanny X-Men #188 (décembre 1984, trad. in Spécial Strange n°50, mai 1987), épisode dans lequel Magnéto est repêché par Lee.

Cette apparition de la Cape et l’Epée se situe après celle dans Marvel Fanfare #19 (mars 1985, non traduit).


Casting :

Les Nouveaux Mutants : Rocket (Cannonball), Psyché, Solar (Sunspot), Félina (Wolfsbane).

Colossus, Professeur X, Moïra McTaggert.

La Cape (Cloak), l’Epée (Dagger).

Selene, Sebastian Shaw, Emmanuel Da Costa, Harry Leland.

Aleytys ‘Lee’ Forrester, Magnéto.