Afficher un message
  #9  
Vieux 21/04/2006, 22h52
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


NOVA N°92
Lug, septembre 1985.



LES 4 FANTASTIQUES : Bataille de Titans ! (17 pages)
(Battle of the Titans !, in Fantastic Four #212, novembre 1979)

Scénario : Marv Wolfman.
dessin : John Byrne.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Walt Simonson.

Résumé :

Les Quatre Fantastiques, Galactus et Terrax arrivent sur Terre. Terrax commence aussitôt à semer la panique en ville, avant que Galactus ne le rappelle à l’ordre. Durant le voyage, les FF – à l’exception de la Torche – ont continué de vieillir. L’Invisible s’effondre. Mister Fantastic la conduit au Baxter Building et la plonge en hibernation, seul moyen pour qu’elle survive le temps qu’il mette au point un antidote contre le vieillissement accéléré des Skrulls. Il ignore qu’un Skrull se trouve à l’intérieur de l’immeuble : l’extraterrestre qui était apparu en même temps que la princesse Adora.

Le Sphinx s’est rendu en Egypte, son pays natal. D’un simple geste, il fait surgir du désert pyramides et sphinx. Lorsque Terrax arrive, il l’abat sans mal. Puis Galactus apparaît à son tour, et les deux êtres se font face. Terrax de son côté regagne le vaisseau, avec une seule idée en tête : se venger des Quatre Fantastiques.


Commentaire :

Marv Wolfman fait habilement monter la sauce tout au long de cet épisode, en attendant le duel final entre Galactus et le Sphinx – mais aussi l’affrontement entre Terrax et les FF, et le sort de ces derniers, transformés en vieillards par le rayon skrull. L’occasion de rappeler les origines du Sphinx, pour qui n’a pas suivi la série Nova où elles ont été évoquées pour la première fois.


A noter :

Le Skrull caché dans le Baxter Building s’était introduit dans l’immeuble dans Fantastic Four #204 (mars 1979, trad. in Nova n°88, mai 1985).


Casting :

Les Quatre Fantastiques : Mr. Fantastic, l’Invisible, la Chose (Thing), la Torche Humaine (Human Torch).

Herbie, le Gardien (Watcher).

Galactus, le Sphinx, Terrax.




LES 4 FANTASTIQUES : La Bataille finale ! (17 pages)
(In final Battle !, in Fantastic Four #213, décembre 1979)

Scénario : Marv Wolfman.
dessin : John Byrne.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : John Byrne & Joe Sinnott.

Résumé :

Les 4 Fantastiques ne semblent pas pouvoir faire le poids face à Terrax. La Chose est rapidement abattu, et Mister Fantastic demande à Herbie de le reconduire au Baxter Building pour le plonger en hibernation au côté de Jane. Seul face à Terrax, la Torche va réussir à l’immobiliser en perçant une canalisation contenant de l’oxygène liquide.

De leur côté, Galactus et le Sphinx s’affrontent. Les pouvoirs de ce dernier semblent insuffisants pour vaincre Galactus, qui va petit à petit prendre le dessus et finir par absorber son énergie. Il va ensuite détruire sa pierre de Ka avant de le renvoyer dans le passé, où il devra revivre éternellement la même destinée, celle-là même qu’il a cherché toute sa vie à éviter.

Le combat terminé, Mister Fantastic arrive, tenant dans ses mains l’anéantisseur ultime qu’il a fabriqué avec le matériel trouvé dans le vaisseau de Galactus. Ce dernier décide donc de quitter la Terre, sachant qu’il est désormais libre d’attaquer au moment de son choix. L’anéantisseur est en réalité un faux assemblé à la hâte par Richards, mais le bluff a fonctionné. A peine le vaisseau de Galactus parti, Mister Fantastic s’effondre.


Commentaire :

Marv Wolfman peut enfin donner la conclusion qu’il souhaitait à l’histoire du Sphinx, personnage qu’il avait créé dans les pages de Nova. L’affrontement entre Galactus et le Sphinx est à la hauteur de nos espérances, même si ce dernier n’a jamais semblé en mesure de pouvoir l’emporter. Le duel Terrax/FF mérite lui aussi le détour. Avec ce récit, Marv Wolfman retrouve le souffle épique et cosmique qui animait la série aux meilleurs moments de la période Lee/Kirby, et Byrne, spectaculaire à souhait, confirme qu’il est lui aussi parfaitement à l’aise dans ce genre.


A noter :

Le Sphinx fera son retour des années plus tard, dans Marvel Two-in-One #91 (septembre 1982, trad. in Spécial Strange n°59, novembre 1988).


Casting :

Les Quatre Fantastiques : Mr. Fantastic, l’Invisible, la Chose (Thing), la Torche Humaine (Human Torch).

Herbie, le Gardien (Watcher), Sayge.

Galactus, le Sphinx, Terrax.




L’HOMME-ARAIGNEE : La Réponse finale ! (22 pages)
(The final Answer !, in Spectacular Spider-Man #96, novembre 1984)

Scénario & dessin : Al Milgrom.
Encrage : Jim Mooney.
Couverture : Al Milgrom.

Résumé :

Après s’être débarrassé de son costume extraterrestre, l’Araignée rentre chez lui enfiler l’ancien, puis repart à la recherche de l’Epée, en compagnie de la Chatte Noire, qui tente de lui cacher ses liens avec le Caïd et la Réponse. Ils se rendent à l’immeuble du Caïd, où se trouve déjà Silvermane, à la recherche lui aussi de l’Epée qui lui a volé son âme et occupé à affronter les hommes de main du criminel. La Cape, très affaibli, est là également. De son côté, le Caïd cherche à utiliser les pouvoirs de l’Epée pour guérir sa femme, mais elle est trop faible pour lui être utile.

Ni l’Araignée ni le Caïd ne semblent capable d’arrêter Silvermane et de l’empêcher de s’emparer de l’Epée. La Réponse décide alors de donner son énergie à la jeune femme. Mais celle-ci l’absorbe trop vite, et la Réponse disparaît dans un éclair aveuglant. Rechargée au maximum, l’Epée rend sa lumière à Silvermane, qui semble soudain retrouver son humanité, et s’enfuit aussitôt. Le Caïd demande alors à l’Epée de sauver sa femme, mais celle-ci refuse, préférant donner sa lumière à la Cape qui retrouve aussitôt ses forces. Accusant l’Araignée et la Chatte Noire de ce fiasco, le Caïd jure de se venger.


Commentaire :

Conclusion réussi pour cet arc. Malgré le nombre élevé d’intervenants, le récit n’est jamais confus, et chaque participant trouve sa place dans l’histoire, y compris la Réponse. Une réussite.


A noter :

Cet épisode se situe après Amazing Spider-Man #258 (novembre 1984, trad. in Strange n°199, juillet 1986), dans lequel l’Araignée découvre que le costume qu’il a ramené des Guerres Secrètes est un symbiote vivant qui tentait de prendre possession de lui.

Casting :

L’Araignée.

La Chatte Noire (Black Cat), la Cape (Cloak), l’Epée (Dagger), Flash Thompson, Betty Brandt-Leeds.

Silvermane, La Réponse (Answer), le Caïd (Kingpin), Vanessa Fisk.


Censure :

Cet épisode a été réduit d'une page :

Page 10, à l'exception de la dernière case. Mary Jane n'apparait donc pas dans la vf de cet épisode. On peut supposer que Lug a choisi de supprimer cette scène car l'épisode d'Amazing Spider-Man dans lequel la jeune femme fait son retour et annonce à Peter qu'elle connait son identité secrète n'était alors pas encore paru dans Strange.



Sur la page suivante, c'est le panel 4 qui a été supprimé. Flash et Betty y voient passer les hordes démoniaques de Surtur, qui ont envahi Manhattan dans Avengers #249. Cet épisode n'ayant jamais été publié en France, on comprend la suppression de cette case.






IRON MAN : Cap vers l’Ouest… (22 pages)
(On the Road…, in Iron Man #184, juillet 1984)

Scénario : Dennis O’Neil.
dessin : Luke McDonnell.
Encrage : Steve Mitchell.
Couverture : Luke McDonnell & Steve Mitchell.

Résumé :

James Rhodes, Morley et Clytemnestra font leurs préparatifs pour partir sur la côte ouest. Ils reçoivent la visite de Tony Stark, qui propose de se joindre à eux. Ils acceptent.

Se sachant repéré, Taurus a décidé d’éliminer Iron Man. Mais tous ses plans pour y parvenir vont échouer : il cache de la dynamite dans le moteur du camion de déménagement qu’a loué Rhodey, mais ce dernier la trouve à temps, par hasard ; il demande à Bélier de leur tendre une embuscade, mais sentant un piège, Rhodey a enfilé son armure et n’a aucun mal à mettre le vilain K.O. ; c’est ensuite le Verseau qui sabote les pneus du camion, qui termine sa course au fond d’une rivière, mais Iron Man a pu sauver ses trois amis à temps.


Commentaire :

Comment souvent depuis que O’Neil préside aux destinées de la série, on a droit à un épisode très linéaire, où les pièges se succèdent mollement. Plus intéressant est le retour de Tony Stark au côté de James Rhodes. Le scénariste suggère que les relations entre l’ancien et le nouvel Iron Man risquent de se tendre assez rapidement.


Casting :

Iron Man/James Rhodes, Tony Stark.

Morley Erwin, Clytemnestra Erwin.

Le Zodiaque : Taurus, Bélier (Aries), Verseau (Aquarius), Cancer, Capricorn, Gemini, Leo, Libra, Pisces, Sagittarius, Scorpio, Virgo.

Dernière modification par Niglo ; 05/11/2006 à 16h35.