Afficher un message
  #3  
Vieux 21/04/2006, 22h14
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPECIAL STRANGE N°41
Lug, août 1985.



LES ETRANGES X-MEN : Le Club des Damnés (21 pages)
(The Hellfire Gambit, in Uncanny X-Men #152, décembre 1981)

Scénario : Chris Claremont.
dessin : Bob McLeod.
Encrage : Joe Rubinstein.
Couverture : Bob McLeod.

Résumé :

Emma Frost, dont l’esprit se trouve toujours dans le corps de Tornade, tente d’arrêter cette dernière (qui occupe le corps de la Reine Blanche) et Kitty Pryde, qui tentent de fuir à bord d’une voiture de sport. La voiture finit dans un ravin, ses deux occupantes s’en sortent miraculeusement indemnes. La Reine Blanche ne peut approcher du lieu de l’accident, le réservoir de la voiture ayant explosé. Elle retourne alors au manoir des X-Men, où l’attendent Sebastian Shaw, ainsi que les X-Men, prisonniers et gardés sous l'étroite surveillance d’Harry Leland.

Avec l’aide de Stevie Hunter, Tornade et Kitty regagnent Salem Center et s’introduisent dans le manoir. Tornade est rapidement repérée par Emma Frost et Sebastian Shaw, mais Kitty parvient à délivrer ses compagnons. Une bagarre généralisée éclate, durant laquelle Emma Frost perd le contrôle des pouvoirs de Tornade. La tempête qu’elle a involontairement créé menace la vie de tous, mais Tornade a récupéré l’arme psionique utilisée pour l’échange de corps entre les deux femmes, et parvient à regagner ainsi son corps. Folle de colère, Tornade est prête à tuer la Reine Blanche, mais Serval parvient à l’en dissuader. Emma Frost et Sebastian Shaw, gravement blessé, se retirent.


Commentaire :

Chris Claremont signe ici un récit assez peu inspiré, suite banale au premier affrontement entre les X-Men et le Club des Damnés, mais donne de ses principaux personnages, à commencer par Tornade et la Reine Blanche, un portrait intéressant – quoique peu glorieux en ce qui concerne cette dernière.

Graphiquement, les vilains mis en scène poussent à comparer cet épisode aux fameux Uncanny X-Men #132 à 134 (avril à juin 1980, trad. in Spécial Strange n°31-32, décembre 1982-mars 1983), et la comparaison n’est hélas pas en faveur de McLeod.


A noter :

La précédente apparition d’Harry Leland avait eu lieu dans Uncanny X-Men #135 (juillet 1980, trad. in Spécial Strange n°32, mars 1983).

On apprend que certains gardes du Club des Damnés ont été transformés en cyborgs par l’adjonction de prothèses en adamantium.


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Kitty Pryde.

Amanda Sefton.

Emma Frost, Sebastian Shaw, Harry Leland, les gardes du Club des Damnés.




LES ETRANGES X-MEN : Le Conte de Fée de Kitty ! (23 pages)
(Kitty's Fairy Tale, in Uncanny X-Men #153, janvier 1982)

Scénario : Chris Claremont.
dessin : Dave Cockrum.
Encrage : Joe Rubinstein.
Couverture : Dave Cockrum & Joe Rubinstein.

Résumé :

Après leur combat contre le Club des Damnés, le manoir des X-Men est gravement endommagé. Pendant que ses camarades déblaient les gravas, Kitty raconte une histoire à Illyana pour l’endormir.

Pirate Kitty et Colossus sont deux aventuriers, défendant la veuve, l’orphelin et l’opprimé. Dans le califat de Nhu Yorkh, ils viennent en aide à deux hommes, Xavier le magicien et le prince Cyclope. Ils sont à la recherche de l’amour de ce dernier, Jean, devenu un être du mal absolu, le Phénix Noir. Celle-ci les attaque, mais est repoussée lorsque Xavier brandit une boule de cristal contenant l’âme de Jean. Pirate Kitty et Colossus leur proposent de les aider, et Kitty fait appel à Lockheed, le dernier dragon, pour qu’il les emmène à la poursuite du Phénix Noir.

Après quelques heures de vol, Lockheed s’arrête sur une île pour s’y sustenter. Là, nos héros rencontrent de nouveaux compagnons de voyage : un Bamf, petite créature bleue pouvant se téléporter, Tornade, un génie enfermé dans une bouteille par le Phénix Noir, et le Monstre, créature velue se nourrissant de canettes de bière. Ils repartent tous ensemble, et rencontrent bientôt le Phénix Noir. A priori cette dernière ne devrait avoir aucun mal à vaincre ses adversaires, mais Xavier va relâcher l’âme de Jean qui va combattre et vaincre l’esprit du Phénix Noir. Le prince Cyclope retrouve alors sa bien-aimée, qu’il va aussitôt épouser.

En sortant de la chambre d’Illyana, Kitty découvre que tous les X-Men ont écouté son histoire, l’oreille collée à la porte, et l’ont apprécié, Cyclope en particulier.


Commentaire :

Un épisode très particulier dans la série, léger et joyeux, qui tranche franchement sur le ton général de la série. C’est souvent drôle (les Bamfs, Wolverine transformé en monstre ridicule), parfois émouvant (le sort de Jean Grey dans cet univers fictif). De plus, cet univers haut en couleurs a particulièrement inspiré Dave Cockrum, qui signe ici sans doute la meilleure prestation de son second run sur le titre.


A noter :

Le Lockheed du conte n’est pas celui qui apparaître dans Uncanny X-Men #166 (février 1983, trad. in Vivre libre ou mourir, Les Etranges X-Men n°8, 1986).


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Kitty Pryde.

Illyana Raspoutine, Carol Danvers.



L’ARAIGNEE ET DOC SAMSON : Samson et Dalila ! (21 pages)
(Samson and Delilah !, in Marvel Team-Up #102, février 1981)

Scénario : Mike W. Barr.
dessin : Frank Springer.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : Frank Miller & Al Milgrom.

Résumé :

Sur le campus de l’Empire State University, Peter Parker assiste à une conférence sur l’utilisation des rayons Gamma pour soigner les maladies mentales, dont les deux principaux intervenants sont Doc Samson et le docteur Delia Childress. Cette dernière était une amie de Samson, qu’elle tient pour responsable de l’accident qui l’a privée de l’usage d’une de ses jambes. Elle est contre l’utilisation des rayons Gamma, alors que Samson y est favorable. Durant son discours, il fait une démonstration de ses pouvoirs, mais en perd soudain le contrôle. L’Araignée réalise que le problème vient de la cabine de projection de la salle. A l’intérieur, deux hommes braquent un étrange canon sur Samson, ce qui explique ses problèmes. L’Araignée intervient, mais est bousculé par un homme particulièrement fort, ce qui permet aux deux autres de s’enfuir. Quelques minutes plus tard, il retrouve Samson et l’invite à intervenir dans sa classe l’après-midi même.

Lors du discours de Samson aux élèves de Parker, le même phénomène se répète. Devenu encore plus fort qu’à l’ordinaire, Samson repère l’immeuble d’où le projecteur perturbant ses pouvoirs émet ses rayons, et soulève la bâtisse à bout de bras. Lorsque sa force est revenue à la normale, il est attaqué par le Rhino, qui l’assomme, ainsi que l’Araignée.Delia Childress apparaît alors et fait conduire Samson dans son repère souterrain. Elle lui révèle qu’elle travaille pour l’A.I.M. et que ses tentatives pour discréditer les expériences sur les radiations gamma n’ont d’autre but que de lui assurer le monopole des recherches dans le domaine.

Grâce à un traceur radioactif, l’Araignée repère sans mal l’endroit où Doc Samson est détenu. Une fois le médecin libéré, ils mettent en déroute Rhino et les agents de l’A.I.M. Samson emporte ensuite Delia Childress, inconsciente, et jure de tout faire pour la soigner.


Commentaire :

Encore un épisode fort médiocre. De plus, le sentiment de répétition est assez fort, la relation Samson/Childress étant très similaire à celle liant le Faucon de Nuit à Mindy Williams dans l’épisode précédent. Pour couronner le tout, les planches de Frank Springer sont franchement vilaines.


A noter :

Le MCP situe cette apparition de Doc Samson juste après Incredible Hulk #253 (novembre 1980, non traduit).

La précédente apparition du Rhino avait eu lieu dans Incredible Hulk #218 (décembre 1977, trad. in La Proie des Pirates, Gamma n°20, mars 1983).

Il s’agit de l’unique apparition de Delia Childress.


Casting :

L’Araignée (Spider-Man), Doc Samson.

Delia Childress, Rhino.




LA CHOSE ET MANTA : La Couronne du Serpent, 1ère partie : Dans les Profondeurs (18 pages)
(From the Depths, in Marvel Two-in-One #64, juin 1980)

Scénario : Mark Gruenwald & Ralph Macchio.
dessin : George Perez.
Encrage : Gene Day.
Couverture : George Perez & Gene Day.

Résumé :

La Chose, craignant pour la sécurité d’Alicia Masters après son kidnapping par l’Homme-Sable puis par Elle, lui annonce qu’il renonce à la voir. Le coeur lourd, il regagne le Baxter Building, où Mr. Fantastic reçoit la visite de Walter Newell et du docteur Henry Croft. Océanographe, Newell a mis au point une tenue de plongée révolutionnaire et pris le nom de Manta. Croft fut autrefois la victime d’une expérience qui fit de lui un amphibien. Ayant constaté la ressemblance entre la nouvelle apparence physique de Croft et celle de l’Inhumain Triton, Newell demande à Richards de contacter les Inhumains. Après une discussion par écrans interposés, il se confirme que ce sont bien les brumes terrigènes des Inhumains qui sont à l’origine de la métamorphose de Croft. Mr. Fantastic demande à la Chose de les accompagner au Grand Refuge.

En route, au large de San Francisco, Manta repère une plate-forme pétrolière appartenant à la Roxxon. Etrange, car il n’y a pas de pétrole dans cette zone. Manta et la Chose décident de se rendre sur place. Au même moment, une explosion sous-marine retentit et endommage l’un des piliers de la plate-forme. La Chose répare la superstructure tandis que Manta plonge pour découvrir l’origine de l’explosion. Il tombe sur un groupe d’hommes-grenouilles armés qu’il bat sans mal. Mais de nouveaux arrivants font leur entrée et l’attaquent par surprise. A la surface, la Chose a réussi à renforcer le pilier, mais à peine le danger écarté, il est attaqué par les employés de la Roxxon. Il s’en débarrasse sans peine, au moment où un sous-marin fait surface. A son bord : Dragon, Anaconda, Mamba Noir et Aspic, membres de la Brigade du Serpent.

Thundra retourne au gymnase où elle s’entraînait avant l’affaire Pégasus. Elle retrouve son ancien manager, Herkiner Oglethorpe, et rencontre le nouveau protégé de celui-ci : Hyperion.

Autre ancien du projet Pégasus, Aquarian est en route vers New York, où l’appelle une voix intérieure.


Commentaire :

Début réussi d’un nouvel arc pour lequel Gruenwald et Macchio s’amusent à puiser leur inspiration aux quatre coins du Marvel Universe. Les intervenants sont nombreux, mais la narration est d’une limpidité admirable. De plus, la paire Perez/Day fait des merveilles, l’encrage hyper-précis de Gene Day convenant on ne peut mieux aux dessins très détaillés de George Perez.


A noter :

La précédente apparition de Manta avait eu lieu dans Defenders #64 (octobre 1978, trad. in Hulk n°22, juillet 1982).

Le docteur Henry Croft apparaissait pour la dernière fois dans Sub-Mariner #70 (mai 1974, trad. in La Quête de Submariner, Namor n°9, 3ème trimestre 1980).

Hyperion apparaissait précédemment dans Thor #280 (février 1979, trad. in Ombrax-Saga n°249-250, octobre-novembre 1986).

Première apparition de Dragon, Anaconda, Mamba Noir et Aspic.


Casting :

La Chose, Manta (Stingray)

Mr. Fantastic, Alicia Masters, Dr. Henry Croft, Thundra, Hyperion, Herkiner Oglethorpe, Aquarian.

La Brigade des Serpents (Serpent Squad) : Dragon (Sidewinder), Anaconda, Mamba Noir (Black Mamba), Aspic (Death Adder)


Censure :

La dernière case de la page 16 a été retouchée. Le genre de retouches absurdes dont les éditions Lug étaient coutumières à l'époque :


Dernière modification par Niglo ; 17/01/2007 à 23h32.