Afficher un message
  #6  
Vieux 21/04/2006, 22h01
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


NOVA N°89
Lug, juin 1985.



LES 4 FANTASTIQUES : La Mort des… Fantastiques ! (17 pages)
(The Death of the Fantastic Four, in Fantastic Four #206, mai 1979)

Scénario : Marv Wolfman.
dessin : Keith Pollard.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Keith Pollard & Joe Sinnott.

Résumé :

Les Quatre Fantastiques (à l’exception de la Torche Humaine, resté sur Terre) ont été capturés par les Skrulls et conduits devant leur haute cour pour être jugés et condamnés. La comparution est expéditive et les trois héros sont abattus par Jaketch l’exécuteur. Ils se réveillent un peu plus tard en cellule, où un Skrull leur apprend que l’arme qui les a abattus est un survolteur métabolique, qui va accélérer le vieillissement de leurs cellules. Dans trois jours, ils mourront de vieillesse. Les FF parviennent néanmoins à s’échapper et à s’emparer d’un vaisseau skrull. Ils partent pour Xandar, mais en route croisent le chemin d’un autre vaisseau skrull à bord duquel se trouvent Nova et ses compagnons, qui abattent l’appareil des FF, les prenant pour des Skrulls.

Sur Xandar, Thoran se rend dans la salle de l’ordinateur vivant pour lui demander conseil. L’ordinateur accède à sa requête.


Commentaire :

Un épisode se déroulant en grande partie sur le monde des Skrulls, que Marv Wolfman dépeint sans aucune nuance. Le résultat est plutôt amusant, même si sans aucune subtilité.


A noter :

Les évènements relatés dans cet épisode se situent en même temps que ceux se déroulant dans Nova #25 (mai 1979, trad. in Nova n°26, mars 1980).


Casting :

Les Quatre Fantastiques : Mr. Fantastic, l’Invisible, la Chose (Thing).

Nova, Sphinx, Volt (Powerhouse), Comète (Comet), le Redresseur (Crime-Buster), le Diamant (Diamondhead), Dr. Sun.

Thoran, Adora, Tanak.

Les Skrulls : l'empereur Dorrek, l'impératrice R'Klll, Skragg, Jaketch l'exécuteur, Scanman.




LES 4 FANTASTIQUES : Puissance du Monocle ! (17 pages)
(Might of the Monocle, in Fantastic Four #207, juin 1979)

Scénario : Marv Wolfman.
dessin : Sal Buscema.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Keith Pollard & Joe Sinnott.

Résumé :

Hypnotisé par le Monocle, la Torche Humaine se rend au Baxter Building prendre des documents secrets. Comme tous les élèves de Security College, il n’aura aucun souvenir de ce qu’il a fait à son réveil.

Peter Parker est envoyé par Barney Bushkin enquêter sur Security College. Il y rencontre Johnny Storm qui lui fait visiter les lieux. La nuit venue, il quitte sa chambre (qui n’a pas été équipée pour l’hypnotiser comme les autres étudiants) et découvre un convoi en route vers une base militaire proche. A bord des camions, de nombreux élèves et la Torche, qui attaque les gardes. L’Araignée leur vient en aide mais ne peut arrêter la Torche. Il le retrouve plus tard dans sa chambre universitaire, et lui montre les photos qu’il a prise de l’attaque de la base. Le Monocle envoie alors les étudiants hypnotisés les attaquer. C’est un échec et le Monocle doit s’enfuir à bord de sa fusée. Mais celle-ci explose en plein vol : les employeurs du Monocle, les dirigeants de l’Enclave, n’acceptent aucune erreur.


Commentaire :

Le reste de l’équipe absent pour cause de crossover avec Nova, cette épisode prend des allures de Marvel Team-Up, la Torche recevant la visite de l’Araignée. L’intrigue n’a rien de palpitant, et on a connu le duo plus enjoué. Ca se laisse lire néanmoins.


A noter :

Cette apparition de l’Araignée se situe entre Amazing Spider-Man #193 (juin 1979, trad. in Strange n°146, février 1982) et Amazing Spider-Man #194 (juillet 1979, trad. in Strange n°148, avril 1982).

Le Monocle travaille pour l’Enclave. C’est la première fois que ce nom est mentionné, mais ses membres ne sont pas tout à fait inconnus, puisqu’il s’agit du groupe qui avait créé Lui (in Fantastic Four #66-67 (septembre-octobre 1967, trad. in La Citadelle, Une Aventure des Fantastiques n°6, 1er trimestre 1975), puis Paragon (in Incredible Hulk Annual #6, 1977, trad. in Hulk n°24, novembre 1982).

A la fin de l’épisode, on découvre que l’Enclave a capturé Médusa. Il faudra attendre Fantastic Four #240 (mars 1982, trad. in Nova n°106, novembre 1986) pour connaître son sort.


Casting :

La Torche Humaine, l’Araignée.

Barney Bushkin, Médusa.

Le Monocle, l’Enclave (membres non identifiés).




L’ARAIGNEE : D’une Pierre, deux coups ! (22 pages)
(A Hot Time in the Old Morgue tonight !, in Spectacular Spider-Man #93, août 1984)

Scénario & dessin : Al Milgrom.
Encrage : Jim Mooney.
Couverture : Al Milgrom.

Résumé :

L’Araignée s’interroge sur sa relation avec la Chatte Noire et le mépris qu’elle affiche pour Peter Parker. Leur discussion tourne à la dispute et le couple se sépare. Cela n’arrange pas les plans de la Réponse et de son employeur, le Caïd. La Réponse rend visite à la Chatte Noire et lui rappelle qu’elle a une dette envers le Caïd.

Un peu plus tard, l’Araignée apprend que la Chatte Noire a été prise en otage par la Réponse sur le toit de la morgue. Sur place, il sauve la Chatte Noire met laisse s’échapper la Réponse, qui s’est emparé d’un corps à la morgue.


Commentaire :

Les manipulations du Caïd et de la Réponse donnent tout son sel à cet épisode, dans lequel nos héros apparaissent manipulés de bout en bout. La relation conflictuelle qu’entretiennent l’Araignée et la Chatte Noire est un autre élément toujours aussi intéressant.


Casting :

L’Araignée, la Chatte Noire (Black Cat).

Mrs. Muggins, Flash Thompson, Sha Shan, capitaine Jean DeWolff.

La Réponse (Answer), le Caïd (Kingpin).




IRON MAN : Et si tout était perdu… (21 pages sur 22)
(Though my Life be forfeit, in Iron Man #181, avril 1984)

Scénario : Dennis O’Neil.
dessin : Luke McDonnell.
Encrage : Steve Mitchell.
Couverture : Luke McDonnell & Steve Mitchell.

Résumé :

Alors que le Mandarin lui ordonne de se trancher la gorge, Iron Man réagit instinctivement et blesse son adversaire, puis s’enfuit. Il plonge dans un lac où les senseurs du Mandarin ne peuvent le détecter. Ce dernier lance son opération devant déclencher une guerre mondiale en mettant en marche une machine devant détruire en quelques heures toutes les récoltes de riz de la Chine. Iron Man réalise que lui seul peut empêcher le succès du Mandarin et repart à l’attaque. Il est repéré par des avions de chasse chinois et les conduit à la forteresse de son ennemi qu’ils bombardent. A l’intérieur de la forteresse, Iron Man détruit le système fournissant l’électricité aux appareils du Mandarin, puis les appareils eux-mêmes. Le Mandarin décide de s’enfuir.

De retour à New York, Iron Man découvre une forme d’énergie étrange à Central Park. Il se rend sur place et disparaît dans un éclair.

Pendant ce temps, Tony Stark continue de chercher Gretl, qui doit accoucher dans quelques jours.


Commentaire :

Quant bien même les enjeux sont énormes, on a bien du mal à s’intéresser à cette intrigue, tant ses péripéties sont fades et le Mandarin caricatural. Seul point intéressant, O’Neil insiste beaucoup ici sur le fait que Rhodey n’a revêtu l’armure que contraint, qu’il ne se sent pas l’âme d’un super-héros.


A noter :

A la fin de l’épisode, Iron Man disparaît. La suite immédiate de ses aventures est à lire dans la maxi-série Secret Wars (mai 1984 à avril 1985, trad. in Spidey n°66 à 77, juillet 1985 à juin 1986).


Casting :

Iron Man/James Rhodes, Tony Stark.

Gretl, Morley Erwin.

Le Mandarin, l’Homme Radioactif.

Dernière modification par Niglo ; 30/04/2006 à 23h22.