Afficher un message
  #1  
Vieux 14/12/2005, 22h23
Avatar de cyclopebox
cyclopebox cyclopebox est déconnecté
Tombeur de mutantes
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Entre les cuisses d'Emma Frost
Messages: 11 622
cyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titans
DC Les Jeunes Titans n° 14 - Editions Arédit

Les Jeunes Titans n° 14
(mai 1986)









Les Jeunes Titans : L’origine de Terminator
(Tales of the Teen Titans – There Shall Come a Titan (The Judas Contract book 3), Tales of the Teen Titans # 44, Juillet 1984)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreurs : Dick Giordano & Mike De Carlo


Résumé :

Dick a un peu de mal à croire que Adeline ait un lien de parenté avec le Terminator ; celle-ci décide de lui raconter son histoire afin de le convaincre de sa bonne foi.

Vers la fin des années 60, les U.S.A. ont décidé de former une nouvelle unité de soldats d’élite, les G.I. JOE (ou un truc équivalent). L’un des grands pontes parmi les instructeurs, était le capitaine Adeline Kane.

Le capitaine Flam… heu… Kane, a très vite remarqué l’une de ses jeunes recrues, tant pour ses qualités au combat que pour le fait qu’il avait de belles fesses qui lui donnait envie de mordre dedans, il s’agissait de Slade Wilson.

Slade finira major de sa promotion, obtiendra le grade le lieutenant-colonel, et finira bien entendu par être violé par Adeline (mais seulement après le mariage, hein ! 8) ).

Le couple a roulé sa bosse tranquillement, a eu deux beaux petits mongoloïdes baveux (le premier est Grant – le rejeton décédé dans le deuxième épisode de la série – et le deuxième est Joshua) bla-bla-bla… jusqu’au jour ou Slade a participé à une expérience tordue des scientifiques militaires américains (grosso modo, c’était un truc à la Captain America).

Suite à cette expérience, Grant pouvait faire preuve de réflexes et qualités physiques surhumains un jour, et le lendemain se retrouver presque comateux. Ne pouvant plus combattre dans ces conditions, l’armée l’a mis au placard dans un bureau.

Quelques temps plus tard, Slade apprend que son vieil ami Wintergreen (un soldat britannique) est prisonnier au Vietnam. Slade fait fi des ordres, et part délivrer son pote, ce geste louable lui coûte sa place au sein de l’armée.

Malgré cela, le couple a continué à vivre sa vie heureuse, tels Barbie et Ken : plein de petits bisous entre les époux, Slade s’occupait à merveille de ses gosses, etc…

Hélas – car toute les bonnes choses ont une fin – la demeure des Wilson fût un jour attaqué par des émules d’Al Quaida; les pas beaux se font pour la plupart liquider par Adeline et Slade (attaquer un couple ayant bossé pour les forces d’élite militaires, c’est un peu con aussi…) mais réussissent tout de même à kidnapper le petit Joshua.

Slade a dû alors donner quelques explications à sa femme : ses pouvoirs ne l’ont en fait jamais quitté, et pendant toutes ces années il a mené une double vie en tant que tueur à gage professionnel sous le nom de Terminator.

Slade et Adeline retrouvent la trace des crapules ; le chef demande à Terminator de livrer le nom de son commanditaire pour un assassinat commis par lui-même quelques temps plus tôt.

Par vanité, Slade refuse de parler, et espère tuer le guignol qui pointe un couteau sous la gorge de Joshua avant que le mal soit fait, mais trop tard : ce dernier finit gravement blessé.

Adeline ne peut pas pardonner à son mari d’avoir mis en danger la vie de son fils, et lui tire dessus à bout portant : Slade esquiva le plus gros mais perdu tout même l’usage de son œil droit.

Adeline a ensuite perdu la trace de Slade, et ne l’a retrouvé que quelques années plus tard grâce à la télévision (lors de son affrontement bidon face à Terra).

Ayant pris connaissance de ces informations, Dick accorde sa confiance à Adeline et Joshua, et profite de l’occasion se transformer en un dixième de seconde (X-OR, vous connaissez ?) en… roulement de tambour… suspens… Nightwing, tadam !

Note : ça y est, Robin y’a plus, maintenant notre petit Dick est restera Nightwing jusqu’au bout.

Notre nouveau héros ne va pas faire le fier longtemps : Adeline lui apprend que Joshua n’est pas qu’un jeune homme blond muet, mais aussi et surtout un mutant; en guise de démonstration, Jericho (c’est son nom de code) investit le corps de Nightwing en un éclair, et le force à se mettre des mandales !

Note : par simple contact visuel (plus précisément si on le regarde dans les yeux), Jericho peut contrôler le corps d’un individu; concrètement son corps se dématérialise et investit celui de sa proie.

Devant cette correction, Nightwing accepte l’aide de Jericho, et nos deux héros embarquent dans un avion à destination de la base H.E.V.I. où sont retenus prisonniers les Jeunes Titans.


Commentaire :

Putain, ça va chier, beuuuuuarrrrrh, Adrienne !!!

Récemment, les Jeunes Titans ont perdu les services de Kid Flash (en retraite) et de Terra (traîtresse), mais avec Jericho, ils sont loin d’avoir perdu au change, oh que non !

Potentiellement, ce mec peut contrôler n’importe-qui, le tout en restant à l’abri puisque son corps est planqué chez son hôte; grosso modo, même un gros calibre comme Superman peut se faire mettre minable par ce petit jeunot, pas mal non ?

Dans cet épisode, Wolfman – outre nous présenter un futur membre très prometteur pour les Jeunes Titans – nous raconte enfin les origines du Terminator.

Sur le fond, cela reste assez classique, mais c’est tellement bien mis en scène par le dieu Perez, que la lecture en est savoureuse.

Bilan : achtung, vivement le prochain épisode pour le dénouement de la saga !






Les Jeunes Titans : La mort de Terra
(Tales of the Teen Titans – Finale (The Judas Contract book 4), Tales of the Teen Titans Annual # 3, Août 1984)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreur : Mike De Carlo


Résumé :

En se réveillant, les Jeunes Titans ont la très désagréable surprise de constater qu’ils sont retenus au Q.G. principal de H.E.V.I., et que la cause en est Terminator et Terra.

Nos héros n’arrivent pas à croire que cette dernière les ait trahis (notamment Changelin), cette dernière leur rétorque qu’elle n’a jamais pu les saquer, et que leurs manies à toujours vouloir aider son prochain ou sauver les faibles l’écoeurent.

Terminator s’éclipse pour passer un coup de fil à Wintergreen afin de prendre des nouvelles quant à la capture de Dick Grayson, Wintergreen lui annonce qu’il n’a toujours pas été localisé. Terminator a l’impression bizarre que son vieil ami n’était pas sans son assiette, et pour cause : il était tenue en joue par Adeline !

Note : au cours de la discussion entre Adeline et Wintergreen, on apprend que celui-ci est ami à vie avec Slade Wilson, pour la simple et bonne raison qu’ils se sont mutuellement sauvé la vie au cours de la guerre de Vietnam (le truc classique koâ).

Pendant ce temps, Nightwing et Jericho s’infiltrent à merveille dans la base H.E.V.I. ; ils utilisent tout d’abord la discrétion, puis étant mis au pied du mur, ils sont obligés de rentrer dans le tas (pour info, H.E.V.I. compte facile plusieurs centaines de bras armés). Les talents de combattants du premier et les pouvoirs du second font un véritable carnage au sein des rangs adverses, ajoutez à cela un formidable esprit d’équipe, moi je dis que les dentistes vont avoir du boulot.

La progression fulgurante de nos deux héros va néanmoins est stoppée net par Terra, qui n’hésite à envoyer un amas de pierre dans leur tronche.

Plus tard, Terminator de retour dans la pièce principale où sont exhibés les Jeunes Titans (mais pourquoi donc les vilains aiment toujours montrer leurs prisonniers, hmm ? ), découvre que Dick Grayson a finalement été capturé, mais surtout que celui-ci est accompagné de son fils Joey !

Terra reconnaît le jeune blondinet grâce aux photos qu’elle avait vu dans les appartements privés de Slade, et en bonne pourriture clame partout qu’il s’agit de son fils (dans le genre fouteuse de merde, reconnaissez qu’elle est au top 8) ).

Un dirigeant de H.E.V.I. demande à Terminator ce qu’il propose en échange de la vie de son fils; celui-ci ne répond pas, et se contente de regarder Joey, ce dernier ouvre les yeux, et là… Paf !

Jericho utilise ses pouvoirs pour investir le corps de son père, résultat : Terra se prend une grosse claque dans la gueule, et un Terminator manipulé libère en un éclair les Jeunes Titans.

Nos héros n’ont pas du tout apprécié les récents événements, et croyez-moi, les pas beaux de H.E.V.I. se prennent une bonne dérouillée.

Cependant, Terra finit par émerger, ne comprenant pas la situation, elle croit que Terminator l’a trahie, et attaque tout le monde avec une sauvagerie sans égale. Les Jeunes Titans vont faire tout leur possible pour essayer de la raisonner, de comprendre ses motivations, mais en vain…

Terra est réellement folle, incontrôlable, ses sentiments sont dominés par sa haine envers le genre humain, il n’est pas possible de lui faire entendre raison : agacée à l’extrême par la condescendance de nos héros, elle déchaîne dans une crise d’hystérie ses pouvoirs au maximum et provoque un véritable raz de marée de terre et de pierre.

La base de H.E.V.I. se fait littéralement pulvériser, les survivants se comptent sur les doigts de la main; parmi eux, se trouvent les Jeunes Titans et Terminator, Terra quant à elle n’a pas survécu à sa folie, et Changelin ne peut que pleurer en déterrant son cadavre.

Epilogue : le lendemain matin, les Jeunes Titans convoquent les Outsiders pour l’enterrement de Terra. Par amour envers celle qu’ils ont envers et contre tout considéré comme étant leur amie, nos héros disent à Geo-Force que sa jeune sœur est morte en héroïne.

A l’écart de la cérémonie, Adeline dit à Joey que les Jeunes Titans ont un grand esprit de noblesse, et lui conseille de rejoindre leurs rangs.


Commentaire :

Wolfman et Perez mettent un point final à la saga de Terra, et avec quelle manière !

Les auteurs auraient pu nous sortir le cliché des héros qui calment Terra avec des belles paroles, ou à la rigueur que celle-ci finisse en prison, mais non… Ils ont préféré nous montrer une adolescente dont la vie a toujours été vouée à la haine, qui est incapable de la moindre compassion, et qui dans un geste de démence, va essayer de tuer les seules personnes qui tiennent à elle (en l’occurrence les Jeunes Titans et d’une certaine façon aussi le Terminator), geste qui provoque finalement sa perte. La mort de Terra restera dans l’histoire des Jeunes Titans comme étant leur pire échec.

Le Terminator, ou plutôt Deathstroke (au diable les traduction française à deux balles !), autre deuxième monument de cette saga, s’avère sans conteste l’un des méchants les plus intéressants de l’univers DC, voir des comics en général : nous avons un mercenaire avec des capacités au combat au moins égales à celles de Captain America, n’hésitant pas à tuer froidement pour honorer un contrat, mais qui paradoxalement fait preuve d’un réel amour envers ses fils et son ex-femme (il n’a jamais cherché à faire payer à Adeline la perte de son œil droit, quand à Joey, il a été incapable de lever la main sur lui).

Bilan : un épisode archi-mega-culte-de-la-mort-qui-tue, celui qui ne cherche pas à le lire, mérite de lire du Wolverine !
__________________
Allez, tout le monde en choeur chante avec moi :

"Wolverine est un idiot, c'est Cyclope le plus beau !"
Réponse avec citation