Afficher un message
  #1  
Vieux 16/11/2005, 17h20
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 27 366
doop a battu Chuck Norris ... 2 foisdoop a battu Chuck Norris ... 2 foisdoop a battu Chuck Norris ... 2 foisdoop a battu Chuck Norris ... 2 foisdoop a battu Chuck Norris ... 2 foisdoop a battu Chuck Norris ... 2 foisdoop a battu Chuck Norris ... 2 foisdoop a battu Chuck Norris ... 2 foisdoop a battu Chuck Norris ... 2 foisdoop a battu Chuck Norris ... 2 foisdoop a battu Chuck Norris ... 2 fois
Les V.I. DAREDEVIL. N°3 : entends-tu Ron Lim respirer?

Bon, allez on continue, rn espérant que ça intéressera quand même des gens…
DAREDEVIL V.I. n°3

contient DAREDEVIL 257/258

DAREDEVIL 257 : L’ennemi sans visage (enemy without a face)

Scénario : Ann Nocenti
Dessins : John Romita jr
Encrage : Al Williamson
Couleurs : Max Scheele

L’histoire : Un inconnu s’amuse à mettre du cyanure dans des cachets d’aspirine, tuant des gens au hasard. Le punisher est sur le coup, de même que Daredevil, qui sent derrière les tubes récupérés par la police une odeur d’huile utilisée par les haltérophiles. Après une visite à l’usine fabriquant l’aspirine, les soupçons de DD se tournent vers un certain ALF,(qui n’aime pas manger des chats ) un excellent ouvrier mais qui a été renvoyé car il n’arrivait pas à se mettre à l’informatique. Il a donc été remplacé par un gamin, ce qui l’a rendu sérieusement aigri envers la société. (« Puisque mon ennemi n’a pas de visage, ils paieront tous »). Une qui est aussi sérieusement perturbée, c’est MARY, harcelée par sa double personnalité.
On retourne chez ALF, le punisher est déjà là et s’apprête à le jeter du haut du toit (ben quoi, c’est le punisher quand-même !). DD arrive à son tour, et comme vous pouvez l’imaginer, c’est une grosse bagarre entre les deux. Finalement, ALF est arrêté, mis en prison, et c’est Matt Murdock qui va le défendre…
Pendant ce temps, TYPHOID fait battre le cœur du Caïd (« Ton cœur est entre mes mains, gros lard, et je vais serrer les poings ») et MARY s’embrasse chaudement (HAHAHA) dans une église…

Mon avis : Un épisode un petit peu de transition, Nocenti continue à développer l’histoire qu’elle a commencé à créer dans le numéro 250. Les rencontres Daredevil/Punisher sont depuis devenues très fréquentes (il y a même eu une série limitée), car ce sont deux visions bien différentes de la justice, et pourtant assez similaires, l’un étant à mon avis, le paroxysme des idées de l’autre. A Noter que c’est Frank Miller qui fera la première rencontre entre DD et le Punisher et que tout au long des années ; la relation entre les deux persos va prendre une tournure bien établie. (Sous l’égide notamment de Garth Ennis dans la série Punisher.)
Bien évidemment, c’est du Ann Nocenti, donc il y a un sujet social dans l’épisode, à savoir l’arrivée et les méfaits de l’industrialisation (et surtout de l’ère informatique) dans le monde du travail. Il y a aussi un parallèle entre DD et le Punisher, comme on peut s’en douter, Nocenti ne pouvant pas passer à côté de ça non plus…
Personnellement, j’ai trouvé l’épisode un peu trop rapide, les personnages sont un peu trop vite développés, de même que les dessins, que je trouve faits un peu à la va-vite (voir la scène de bagarre entre DD et Pupu, ou certains visages), qui ne sont pas le meilleur de Romita Jr.
Cela reste quand-même un épisode bien au dessus de la moyenne, mais qui pâtit un peu de la comparaison avec l’arc précédent et surtout, les arcs qui suivent…
Qu’à cela ne tienne, on a droit à un joli fill-in dans l’épisode 258…

DAREDEVIL 258 : J’AI ENTENDU RESPIRER LA JUNGLE (I heard the jungle breathe)
Scénario : Fabian Nicieza
Dessins : Ron Lim
Encrage : Jim Sanders III
Couleurs : Bob Sharen

L’histoire : Un vilain méchant nommé Bengal (c’est écrit sur la couverture) avec un costume de tigre s’attaque aux soldats qui ont massacré son village pendant la guerre du Vietnam. Sa liste porte le nom de Willie Lincoln, un personnage introduit dans le run de Stan Lee/ Gene Colan (DD 47) (épisode vraisemblablement publié dans un Strange Spécial Origines je crois
) et qui est devenu aveugle là bas en essayant d’éviter une grenade.Bengal téléphone donc à Lincoln pour lui dire : « entends tu respirer la jungle ? », en V.O. Comme Lincoln ne comprend pas la langue Viet-Cong, ça ne sert pas à grand-chose ; mais qu’à cela ne tienne, il rencontre Daredevil, se bat contre lui et lui dit en Anglais… Là, Lincoln comprend que ça a quelque chose à voir avec ce gamin qu’un méchant lieutenant de la compagnie de Willie à jeté du haut de l’hélicoptère auquel il s’était accroché. (C’est fou ce que « entends tu respirer la jungle » peut évoquer à des gens…). Après s’être battu contre DD, Bengal voit que Lincoln est aveugle et se rappelle que c’est le soldat qui s’est pris la grenade, et qu’il n’avait donc pas pu participer au massacre. Pris de remord, Bengal se jette de la fenêtre de Willie pour disparaître à jamais….

ET C’EST TANT MIEUX !!!!!

Mon Avis : D’accord on ne tire pas sur une ambulance, mais bon , je trouve que là c’est abuser de la crédulité du lecteur. A mon avis, Fabian Nicieza dont cela doit être l’un des premiers travaux chez Marvel à eu l’idée du titre (j’ai entendu respirer la jungle), se dire que c’était un bon titre, et a essayé de plaquer une histoire dessus, sans aucun souci de la cohérence. Tout est vraiment mal foutu, les persos sont totalement cliché, et je trouve même carrément honteux de réutiliser un perso de Lee/Colan dans ce contexte. Tout est extrêmement cliché et fait sans aucune délicatesse ni retenue. Les situations sont même cocasses. (Bengal se jette de la fenêtre de Willie quand il comprend qu’il n’a rien fait ????!!! )
Bon, vous me direz, heureusement que le dessin rattrape…
Et là je réponds BWAHAHAHAHA !!!!!!!!
Et oui, c’est Ron Lim !!!! Dont cela devait être un des premiers travaux. On remarquera le sens aigü de la perspective…(C’est dommage que je n’ai pas de scan, la première page à elle seule vaut le coup !!!!) Le costume ressemble quand même au truc que les gens mettaient sur leur volant de voiture dans les années 70 ou alors à un manteau de la baronne Bronstaeddter. Bouh que c’est vilain …Le storytelling n’est pas franchement meilleur, et non, ce n’est pas la peine d’essayer de rendre la dureté de la guerre en faisant de petites gouttes de sueur sur la figure des gens, des lignes extra claires et des couleurs super flashy….(Bob Sharen, pourquoi?????)…
Heureusement que Lim a progressé depuis (comment ça, NON ????) Si, si je vous assure, il n’a pas fait que des trucs pourris Ron Lim, rappelez vous son THANOS et ..son THANOS…
Allez, on oublie ça vite fait…

Pour résumer : Pour une fois que la cover est bien (un montage certainement car ce n’est pas la couverture d’un des numéros US et c’est quand même le style de Romita Jr ; je ne crois pas que c’est TOTA), c’est l’intérieur qui pêche surtout par son deuxième épisode, que Semic aurait allégrement pu supprimer plutôt que de nous en refoutre un autre encore aussi insipide dans la V.I. d’après….
Réponse avec citation