Afficher un message
  #1  
Vieux 02/10/2005, 14h34
Avatar de cyclopebox
cyclopebox cyclopebox est déconnecté
Tombeur de mutantes
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Entre les cuisses d'Emma Frost
Messages: 11 622
cyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titans
DC Les Jeunes Titans n° 9 - Editions Arédit

Les Jeunes Titans n° 9 : Défunts… et commencement
(décembre 1985)









Les Jeunes Titans : Défunts… et commencement 1/2
(The New Teen Titans – Ending… and Beginnings!, The New Teen Titans # 34, Août 1983)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreur : Romeo Tanghal


Résumé :

Terra a l'agréable surprise de voir les Jeunes Titans lui apporter un gâteau d'anniversaire. Celle-ci est plutôt émue, mais continue néanmoins à s'interroger sur le pourquoi du comment ses co-équipiers ne lui révèlent pas leur identité secrète (elle prend ça comme un geste de méfiance à son égard).

De son côté, Donna / Wonder-Girl prend congé de la petite sauterie afin de retrouver le baveux Terry Long et de lui donner sa réponse quant à la fameuse demande en mariage : à mon grand dam, la belle Donna dit oui, mais demande un peu temps car elle a pour projet de retrouver ses vrais parents.

Note : je rappelle que Donna est une orpheline recueillie par Wonder-Woman, elle n'a aucun souvenir de son enfance, et n'a donc aucune idée de qui elle est vraiment.

Pendant ce temps, Robin flanqué du D.A. Adrian Chase, s'introduit de force chez le gros mafieux Scaparelli. Après la distribution de baffes réglementaires infligées aux sbires de celui-ci, Adrian Chase reconnaît n'avoir pas de mandat sur lui, mais comme Scaparelli l'a menacé avec une arme non déclarée, il l'embarque au gnouf. Inutile de vous dire que le truand vexé, profère les pires représailles.

La promesse du mafieux sera vite tenue : le soir même Adrian Chase reçoit l'agréable surprise d'un colis piégé dans l'appartement familial…

Retour au Q.G. des Jeunes Titans, où Terra adresse un ultimatum à ses partenaires : soit ceux-ci lui prouvent la confiance qu'ils portent en elle en révélant leur vraie identité, soit elle se barre.

Au cours de cette discussion animée, nos héros reçoivent un message vidéo du Mercenaire / Deathstroke : celui-ci a toujours l'intention d'honorer son contrat contracté avec H.E.V.I. (cf 1er numéro de la série), les Titans doivent donc venir dare-dare sinon il fait bobo à un otage.

Terra décide de profiter de l'occasion pour prouver sa valeur, et débarque à toute vitesse dans l'antre du malfaiteur, et l'attaque avec beaucoup de violence.

Par la nature même de ses pouvoirs, Terra réussit à mettre en difficulté le Mercenaire (je rappelle que la blondinette à le contrôle de la terre, un peu comme Magnéto avec les matériaux ferreux), mais ce dernier réussit tout de même à prendre le dessus.

Cela ne va pourtant pas durer : les Jeunes Titans rappliquent tout azimut, et le vilain à la surprise désagréable de constater que nos héros bossent maintenant comme une véritable équipe. Emprisonné par un carcan de terre, le Mercenaire refuse de se constituer prisonnier et décide de se faire sauter !

Les Jeunes Titans félicitent Terra pour sa prestation au combat, et lui annoncent qu'elle a maintenant toute leur confiance. Celle-ci, touchée par le geste, décide d'aller prendre l'air…

Epilogue : Terra retourne à l'appartement dans lequel elle avait été précédemment séquestrée par des terroristes; elle y retrouve un individu, et lui annonce fièrement que les Jeunes Titans ont gobé du début à la fin son histoire, et qu'ils n'ont aucune idée que celle-ci est une taupe infiltrée dans leur groupe. En dernière case, on découvre que son mystérieux interlocuteur est en fait le Mercenaire !


Commentaire :

Arrrrrrrgh, my god !

Le dénouement avec Terra, je ne m'y attendais pas du tout : ok, elle a un caractère violent, et il y avait deux-trois trucs pas très clairs à son sujet; mais découvrir qu'elle en fait une taupe infiltrée par le Mercenaire, c'est quelque-chose auquel je ne m'attendais pas.

Outre le scénario d'excellente facture du sieur Wolfman, le duo infernal Perez / Tanghal offre une prestation remarquable; mention spéciale pour les scènes de combat et l'avant-dernière page de l'épisode où l'on découvre Terra sous sa vraie personnalité, son regard exprime une lueur teintée de folie meurtrière qui tranche réellement avec la façon dont elle nous avait été présentée, yes !

Bilan : les Jeunes Titans viennent de rentrer dans leur meilleure période, accrochez-vous, car ça va durer pour encore plein de numéros !






Les Jeunes Titans : Défunts… et commencement 2/2
(The New Teen Titans – The Murder Machine, The New Teen Titans annual # 2, Septembre 1983)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreur : Pablo Marcos


Résumé :

A l'hôpital central de New-York, c'est le branle-bas de combat : l'explosion qui a eu lieu dans l'immeuble du D.A. Adrian Chase n'est pas passée inaperçue, du coup toute la cohorte de hyènes (Fox News, CNN en passant par TF1, etc…) se précipite pour obtenir des informations, et quémander auprès de Robin ses commentaires sur les accusations comme quoi lui et Chase auraient fait du harcèlement sexuel envers Scaparelli.

Alors que Robin – à bout de nerf – est rejoint par ses co-équipiers, les médecins annoncent que Adrian Chase s'en tire de justesse mais aura de graves séquelles (il a été en mort clinique pendant sept minutes), quant à sa femme et les deux mouflets, ils sont passés dans l'au-delà.

De son côté, Scaparelli (que l'on nommera Al Capone) tient une réunion d'urgence avec les autres grands pontes de la mafia; la matriarche du milieu (Mama Capone) lui remonte sévèrement les bretelles, et lui injecte l'ordre de lui remettre les documents en sa possession qui pourraient compromettre l'organisation.

Al Capone, comprenant que ses jours sont comptés, décide d'engager les services de tueurs spéciaux; pour ce faire il contacte un certain Monitor.

Note : il semblerait qu'il s'agisse du même Monitor vu dans Crisis on Infinite Earth; le pourquoi du comment il file un coup de main aux malfrats, j'en n'en sais rien…

Monitor recrute les mercenaires suivants : Scorcher (adepte du lance-flamme), Spear (un spécialiste des armnes blanches), Bazooka (expert dans les armes qui font boum-boum), Slasher (reine sadique du lancer de couteau), Tanker (un gus en armure) et Cheshire (une pétasse ninja spécialiste en l'empoisonnement).

Pendant ce temps, Robin et Starfire ont une explication : la belle Kory lui reproche d'être devenu froid et distant, chose qu'il n'était pas avant, qu'elle est là pour le soutenir, et slurp-slurp-slurp…

Tandis que nos tourtereaux se roulent des pelles à l'instar de deux labradors, Robin est pris pour cible par un sniper embauché par Al Capone; celui-ci va cependant être abattu par un mystérieux individu. Le cadavre du sniper est ensuite envoyé via Chronopost chez Al Capone, qui commence du coup à faire dans son froc.

Les Jeunes Titans organisent une réunion, et décident d'attaquer Al Capone non pas directement, mais en s'en prenant à toutes ses activités lucratives, ce afin de pousser celui-ci à la faute et de récupérer des preuves (les Jeunes Titans sont des super-héros, ils coulent les méchants en respectant la loi, na !).

Al Capone va perdre en très peu de temps entrepôts d'armes, objets d'art volés, casinos clandestins, etc… C'en est trop pour lui : il demande à Monitor d'envoyer ses mercenaires régler le sort des gêneurs.

Au cours d'une investigation d'un entrepôt mal famé, nos héros se font attaquer par les fameux affreux. La lutte est très violente : Cyborg se fait exploser les jambes, Changelin blesser à l'arme blanche, quand à Kid Flash, il finit empoisonné par Cheshire.

Lors du combat, le fameux ersatz du Punisher refait apparition, et règle définitivement le cas de plusieurs vilains; c'est suffisant pour que les Titans reprennent le dessus.

Kid Flash est cependant très mal en point; heureusement Raven fait son apparition, et sauve celui-ci via ses pouvoirs empathiques, ce malgré le risque de céder à son côté démoniaque (cf les anciens numéros).

Note : depuis quelque-temps, Kid Flash commence sérieusement à manquer de confiance en ses capacités, cela se traduit par une sérieuse baisse quant à ses pouvoirs.

Plus tard, les Jeunes Titans reçoivent une bande audio d'Adrian Chase (on ne sait pas si celle-ci a été enregistrée avant l'attentat); celui-ci leur explique que Al Capone a rendez-vous au fin fond du désert de l'Arizona avec Mama Capone pour lui remettre les fameux document secrets gna-gna-gna; mais qu'il va en fait profiter de l'occasion pour trucider la vieille.

Nos héros arrivent sur les lieux juste à temps pour empêcher le pas beau de tuer ses petits camarades (il avait encore assez d'argent pour embaucher d'autres mercenaires), mais celui-ci se fait la malle et laissant ses hommes s'entretuer avec ceux de la vieille chouette.

Une fois chez lui, Al Capone demande à son chauffeur de préparer son jet privé (il veut se casser en Haïti); hélas pour lui le larbin est neutralisé par le fameux nouveau justicier masqué, le Vigilant ! Il s'agit en fait - vous l'aurez deviné – d'Adrian Chase, qui a décidé d'employer la manière forte afin de nuire aux vermines.

A ce moment Robin apparaît (il s'était déguisé en chauffeur); il explique à Adrian Chase qu'il avait compris la supercherie vis de sa nouvelle double identité, et lui fait part de son mécontentement; avant que Chase ne puisse répondre, Al Capone tire sur Robin et Chase est obligé de buter le pas beau.

Robin sera retrouvé peu de temps après par les secours, en compagnie du cadavre d'Al Capone; le chef de la Police recevra quant à lui plein de documents compromettant l'organisation mafieuse locale.


Commentaire :

Ce deuxième épisode annuel des Jeunes Titans sert essentiellement à mettre sur le devant de la scène, le nouveau super-héros original de DC, le Vigilant ! Hum…

A mes yeux, le personnage en lui-même n'est pas du tout intéressant, ça sent franchement trop le réchauffé par rapport au Punisher.

Néanmoins, grâce aux talents narratifs exceptionnels de Wolfman & Perez, cet épisode est très agréable à lire, on ne s'ennuie pas une seconde, les scènes d'action sont très bien rythmées, mention très bien pour le combat des Jeunes Titans contre les supers-mercenaires de Monitor.

Bilan : pas le meilleur épisode de la série, mais très sympa quand-même.
__________________
Allez, tout le monde en choeur chante avec moi :

"Wolverine est un idiot, c'est Cyclope le plus beau !"
Réponse avec citation