Afficher un message
  #1  
Vieux 27/07/2005, 19h47
Avatar de cyclopebox
cyclopebox cyclopebox est déconnecté
Tombeur de mutantes
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Entre les cuisses d'Emma Frost
Messages: 11 626
cyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titans
DC Les Jeunes Titans n° 4 - Editions Arédit

Les Jeunes Titans n° 4 – La soeur maléfique
Juillet 1985









Les Jeunes Titans : La soeur maléfique
(The New Teen Titans – Kidnapped !, New Teen Titans # 23, septembre 1982)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreur : Romeo Tanghal


Résumé :

Une flotte de vaisseaux spatiaux s’approche de la Terre. A leur bord, se trouvent les affreux gordaniens ainsi que Komand’r, l’antipathique sœur aînée de ma belle Starfire/Kory.

Sur Terre, les choses ne vont pas très fort pour les Jeunes Titans : suite à l’affaire Brother Blood, ils passent pour une équipe de sauvageons, notamment aux yeux des médias, avec en tête la fameuse Bethany Snow.

Convoqués par le D.A. Adrian Chase, nos jeunes amis apprennent que celui-ci est de leur côté, mais compte-tenu qu’il n’y aucune preuve matérielle d’actes criminels de la part de Brother Blood, ils doivent tous faire profil bas en attendant des jours meilleurs.

C’est à ce moment que les fameuses soucoupes volantes arrivent aux abord de Manhattan : les immondes crapauds verdâtres utilisent un appareil du nom de grappin mental, qui a pour effet de faire perdre à Starfire le contrôle de son corps : celle-ci fait sauter la salle d’attente du D.A., puis s’envole en plein New-york en canardant au hasard les buildings des alentours.

Note : moi aussi je veux un grappin mental pour Starfire, mais pas pour les même raisons…

L’état chaotique de ma beauté dorée facilite sa capture ; mais pas de bol pour les immondices de l’espace, les Titans rappliquent à toute vitesse, et c’est parti pour la baston ! Pour une fois, les Jeunes Titans évitent leur traditionnelle branlée du 1er round (Cyborg réussit même à récupérer une soucoupe intacte), cependant les pas beaux réussissent à se faire la malle en emportant Kory !

Les Jeunes Titans ayant besoin d’une deuxième navette afin poursuivre les vilains (la soucoupe de Cyborg est aussi étroite qu'une Smart), Robin faire appel à Aqualad (le jeune protégé d’Aquaman). Celui leur remonte l’ancienne navette de Kory (à savoir celle par laquelle elle est arrivée sur Terre, cf 1er épisode de la série).

A bord du vaisseau mère des gordaniens, Starfire se fait accueillir par sa poufiasse de sœur. D’entrée de jeu, cette salope de Komand’r (je pense que vous aurez compris que je ne l’aime pas) ne trouve rien de mieux à faire que de lacérer le visage de ma muse à l’aide de ses rafales stellaires ! Rhâââââââââââ !!!

A l’aide de leurs soucoupes, les Jeunes Titans rejoignent rapidement le fameux vaisseau mère ; malheureusement ils se font accueillir par le système d’auto-défense de l'engin, en la personne d’une multitude de drones TRES efficaces, qui vont finir par prendre le dessus.

Komand’r, dans son infinie bonté, éjecte les Titans du vaisseau et les laisse subir les joies du vide spatial, ce bien sûr volontairement sous les yeux de Starfire. Suite à ça, la flotte gordanienne prend le large.

Les super-héros étant néanmoins une espèce très coriace, Raven a pu protéger ses partenaires à l’aide de son Etre d’Ame. Cela est suffisant pour que Superman les repère, et accueille les Jeunes Titans à bord du satellite de la Ligue de Justice. Il annonce cependant que n’étant plus que la moitié de lui-même, il n’a pas les ressources nécessaires pour les aider à sauver leur amie.


Commentaire :

ARHHHHHHHHHHHH, OUIIIIIIIIIII !!!

Non, je n’ai pas un orgasme, mais sachez que cet épisode est celui par lequel j’ai découvert les Jeunes Titans (à l’époque j’avais neuf ans), c’est donc dans un état second que je fais cette critique.

L’histoire est très agréable à lire : Komand’r toute pourriture qu’elle soit, s’avère très charismatique, et son lien de parenté avec Starfire donne une importante touche dramatique au scénario.

Jusqu’à maintenant les Jeunes Titans n’ont pas connu les joies des aventures spatiales, Wolfman comble ce manque de la plus belle manière.

Perez nous pond un travail impeccable sur cet épisode : outre les scènes d’action toujours aussi bien menées : l’autre salop… a vraiment un air maléfique, et les crapauds gordaniens sont toujours aussi agréablement laids.

Bilan : pour une initiation aux Jeunes Titans, j’estime que j’étais très bien tombé. Excellent épisode !



Les Jeunes Titans : Changelin (2ème partie)
(Tales Of The New Teen Titans – Changeling, Tales Of The New Teen Titans # 3, août 1982)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreur : Gene Day


Résumé :

Note : Suite des origines de Changelin

Le combat entre Changelin et Arsenal s’avère fatal à la série TV Space Treck : les studios détruits, la production décide d’arrêter les frais et met un terme à l’aventure ; notre héros se retrouve donc au chômage.

Tout n’est pas cependant pas morose pour lui, loin de là, puisqu’il va retrouver Jillian, une mignonne blondinette qu’il a connu dans le passé. Changelin va vivre avec elle sa première idylle amoureuse.

Hélas, le fourbe Arsenal refait surface, et capture la demoiselle ! Ciel !

Parti à la rescousse de sa dulcinée, Changelin se fait mettre ko par le méchant pas beau, et se retrouve enfermé dans son sanctuaire. Là, il a la désagréable surprise de constater que Arsenal est en fait Galtry, son ancien tuteur.

Celui-ci n’a jamais digéré de perdre la garde de Changelin (ben oui, avec la manne financière que cela apporte d'avoit un gamin métamorphe). L’actuel père adoptif de notre héros étant milliardaire, et les parents de Jillian étant loin d’être fauchés, Arsenal réclame une rançon.

Fort heureusement, notre justicier verdâtre réussit à s’échapper de sa cellule, et va finir par mettre une bonne rouste au sournois (il se transforme en murène électrique géante pour court-circuiter son armure).

Quelques temps après ces évènements, aura lieu la rencontre entre Changelin et l’actuelle équipe des Jeunes Titans.


Commentaire :

Deuxième partie de cet épisode, pour savoir ce que j'en pense, merci de lire ma critique du précédent numéro (il faut bien se faire de la pub, hein).






Les Jeunes Titans : Starfire
(Tales Of The New Teen Titans – Starfire, Tales Of The New Teen Titans # 4, septembre 1982)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreur : Ernie Colon


Résumé :

Note : Suite des origines des Jeunes Titans, cette fois-ci c’est Starfire qui est mise en vedette (comme quoi le hasard éditorial fait bien les choses)

Notre… hum… MA jolie princesse Koriand’r est originaire de la planète Tamaran, un havre de paix cosmique, où le ciel est bleu, les oiseaux font cui-cui et Rob Liefield n’y dessine pas.

Dés sa naissance, Koriand’r a suscitée l’admiration de ses parents, mais aussi la jalousie et l'hostilité de sa sœur aînée, Komand’r. Celle-ci étant de santé précaire (entre-autre elle ne peut pas voler contrairement à ses congénères), on l’a jugée comme étant incapable de régner.

Les années vont passer, et la jalousie de Komand’r va se transformer en haine ; haine par seulement envers sa sœur, mais aussi envers ses parents et la planète Tamaran.

Cependant, tout n’est pas rose sur cette planète : en effet, celle-ci est géographiquement située à proximité la Citadelle, patrie des Gordaniens. Ces crapauds de l’espace effectuent très souvent des raids sur Tamaran dans le but de s’y approvisionner en nourriture et esclaves.

Pas de bol pour les affreux, les habitants de Tamaran, tous pacifiques qu’ils soient, s’avèrent au fond d’eux de redoutables guerriers, et chaque incursion sur leur planète se paye au prix fort.

A l’orée de leur adolescence, Koriand’r et Komand’r sont envoyés par leur parents chez les seigneurs d’Okaara, auprès de qui elles apprendront les arts de la guerre.


Commentaire :

Quand il s’agit d’un épisode mettant en vedette Starfire , vous avez déjà constaté à plusieurs reprises que je manque complètement d’objectivité.

Mais bon, c’est quand-même sympa d’en apprendre un peu plus sur sa famille, le pourquoi de sa relation avec sa sœur aînée ; et comme en plus l’épisode vedette des Jeunes Titans met en scène ce contexte, moi je dis que les éditions Arédit ont vraiment bien assuré sur ce coup là.

Mention très par ailleurs pour une phrase prononcée par Changelin : « Le bon Dieu s’est surpassé quand il a fait Kory ».

Bilan : j’aime vraiment beaucoup ces origines des Jeunes Titans, dommage qu’il n’y ait pas eu d’autres épisodes après celui consacré à Starfire.






Superman : Bataille sous la terre
(Superman – Battle Beneath the Earth !, Action Comics # 536, octobre 1982)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : Joe Staton
Encreur : Sal Trapani


Résumé :

Superman ½ étant capturé par ses sbires, le terrifiant Homme Taupe convoque d’autres vilains de sa stature afin de déterminer lequel d’entre eux a la meilleure arme.

Le gagnant du concours aura le privilège immense de pouvoir abattre Superman en direct à la télé ! Encore plus fort que Kolanta !

Fort heureusement, les Omega Men – flanqués de la chouineuse/connasse Loïs Lane – arrivent à la rescousse. Superman ½ se libère et fout une bonne torgnole aux affreux.

La bagarre terminée, Superman ½ emmène les Omega Men au satellite de la Ligue de Justice. Alors qu’il s’apprête à leur fournir le carburant pour leur vaisseau, une alarme sonne : une forme mystérieuse est à proximité de la base.

Superman utilise un faisceau tracteur pour faire rentrer les intrus, et découvre à sa grande surprise qu’il s’agit en fait des Jeunes Titans.


Commentaire :

Dernier épisode bouche-trou de Superman à être publié dans cette revue. Celui-ci a au moins le mérite d’être lié à la trame des aventures des Jeunes Titans, c’est déjà ça.

Car autant les dessins de Joe Staton passent encore, le scénario est franchement ridicule (le concours à la con des méchants, Loïs qui chouine, Loïs qui joue des flingues, etc…), j’ai vraiment du mal à croire que le scénariste soit Marv Wolfman, lui qui est pourtant si bon sur les Jeunes Titans.

Bilan : finalement, Superman ne me manquera pas. Bien fait pour DC, ils n’avaient qu’à mettre Krypto dans ces épisodes !
__________________
Allez, tout le monde en choeur chante avec moi :

"Wolverine est un idiot, c'est Cyclope le plus beau !"
Réponse avec citation