Afficher un message
  #15  
Vieux 02/06/2005, 22h57
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


THOR N°15
Arédit, Mai 1985.



THOR : Un Diamant dans le Ciel, 1ère Partie : Iron Man en Danger (p.1-18) (18 pages)
(Like a Diamond in the Sky, in Thor #271, mai 1978)

Scénario : Len Wein.
dessin : Walt Simonson.
Encrage : Tony DeZuniga.
Couverture : Walt Simonson & Joe Sinnott.

Résumé :

Thor et les Vengeurs se réunissent sur la nouvelle forteresse volante du S.H.I.E.L.D. à partir de laquelle une salve de missiles est lancée pour tenter de détruire Faust, en orbite autour de la Terre. C’est un échec. Quelques heures plus tard, une seconde salve est tirée, sans plus de succès, mais elle permet de détourner l’attention de Faust le temps que Thor et Iron Man se transportent via Mjolnir à l’intérieur de l’ordinateur géant. Aussitôt, les systèmes de sécurité de Faust se mettent en marche : rayons laser, scies circulaires, robots de combat. Un appareil vide Iron Man de toute son énergie. Thor échappe à ses assaillants en redevenant Don Blake et en se dissimulant dans le système d’aération. Il rejoint Iron Man, redevient Thor et crée un orage qui recharge Iron Man. Après de nouveaux combats, ils atteignent le cœur de Faust, mais celui-ci leur ordonne de se rendre, sans quoi ses canons laser détruiront New York. A la surprise de Thor, Iron Man attaque et demande à son allié d’en faire autant. Faust lance alors son attaque contre New York, mais ses rayons se dissipent avant d’avoir atteint leur cible. Thor et Iron Man quittent Faust au moment où celui-ci commence à se disloquer, puis explose. Iron Man a compris que lorsque Thor a lancé un éclair contre Stilt-Man (cf. épisode précédent), il a modifié la structure atomique du contenu du coffre qu’il transportait, fragilisant ainsi l’adamantium que Faust a utilisé pour se construire.


Commentaire :

Cette histoire, la dernière du duo Wein/Simonson, ressemble davantage à un épisode des Vengeurs que de Thor. Et pas un épisode du meilleur cru, les invraisemblances étant nombreuses et le vilain peu passionnant.


Casting :

Thor.

Les Vengeurs : Iron Man, Vision, la Sorcière Rouge (Scarlet Witch), Wonder Man, Captain America, la Bête (Beast).

Nick Fury, Captain Marvel, Dr. Doom, Spider-Man, Nova, Daredevil, Yang-Chi (Shang-Chi).

Faust.




THOR : Un Diamant dans le Ciel, 1ère Partie : Iron Man en Danger (p.19-34) (16 pages)
(The Day the Thunder failed, in Thor #272, juin 1978)

Scénario : Roy Thomas.
dessin : John Buscema.
Encrage : Tom Palmer.
Couverture : John Buscema.

Résumé :

Thor surprend une rixe entre un groupe d’enfants et décide de leur raconter une histoire de son passé.

En compagnie de son demi-frère Loki, Thor traverse un pays de géants et rencontre l’un d’eux, Skrymir, face auquel lui et Loki ne sont pas plus grands que des insectes. Skrymir se rend au palais d’Utgard et accepte que Thor et Loki l’accompagnent. Sur place, ils rencontrent le roi Utgard, qui leur propose de passer cinq épreuves pour prouver qu’ils sont bien des dieux d’Asgard. Première épreuve : Loki relève le défi de Logi, un être malingre, de dévorer un repas gargantuesque. Logi gagne en mangeant également les couverts. Deuxième épreuve : Loki affronte à la course Hugi, qui franchit la ligne d’arrivée avant même que Loki n’ait démarré. Troisième épreuve : Thor doit vider une corne remplit d’eau et n’y parvient pas. Quatrième épreuve : Thor doit soulever un chaton, et parvient à peine à lever une de ses pattes. Dernière épreuve : Thor mesure sa force à celle d’une vieille femme, et est battu. Le roi Utgard (qui était également Skrymir, déguisé) leur révèle alors la vérité sur ses épreuves : Logi était en réalité le feu qui dévore tout ; Hugi était les pensées qui filent à toute vitesse ; la corne était plongée dans la mer ; le chaton était le Serpent de Midgard ; et la vieille femme personnifiait la vieillesse. En refusant de capituler, Thor et Loki ont prouvé leur valeur et mérité leur titre divin. Ils ont aussi appris l’humilité.

Au moment de quitter le groupe d’enfants, Thor est interpellé par Harris Hobbs, le journaliste qu’il avait conduit à Asgard autrefois. Hobbs lui demande une faveur : le laisser tourner un reportage à Asgard.


Commentaire :

Roy Thomas inaugure son retour sur la série avec un conte asgardien plutôt sympathique. Buscema et Palmer signent également une prestation correcte, même si on a connu le duo plus inspiré.


A noter :

On n’avait plus revu Harris Hobbs depuis Journey Into Mystery #123 (décembre 1965, trad. in Thor n°2, septembre 1977).


Casting :

Thor.

Loki, le roi Utgard.

Harris Hobbs.




THOR : Un Diamant dans le Ciel, 2ème Partie : En Direct d’Asgard ! (17 pages)
(Somewhere… over the Rainbow Bridge !, in Thor #273, juillet 1978)

Scénario : Roy Thomas.
dessin : John Buscema.
Encrage : Tom Palmer.
Couverture : John Buscema & Tom Palmer (?)

Résumé :

Harris Hobbs raconte à Thor que depuis son retour d’Asgard, personne n’a voulu croire à son histoire. S’il ne peut filmer ce qu’il a vu, il perdra son job. Thor lui dit qu’il fera part de sa demande à Odin puis le quitte. Hobbs reçoit alors la visite d’un homme qui prétend pouvoir l’aider. Hobbs lui raconte un rêve qu’il fait chaque nuit, dans lequel Thor tente de capturer le Serpent de Midgard. Le récit de Hobbs terminé, l’homme lui révèle sa véritable identité : c’est Loki, qui lui propose de l’emmener à Asgard.

Thor se rend à Stark Industries où il vient chercher ce qu’il reste de Faust pour l’emporter à Asgard. Avant de partir, il découvre dans le ciel le Serpent de Midgard et l’attaque. Mais il ne s’agit que d’une illusion.

Lorsque Thor arrive à Asgard, Heimdall lui apprend que Sif et Odin se sont absentés quelques jours. Il retrouve néanmoins Balder, Fandral, Hogun et Volstagg. Ce dernier, en inspectant Faust, découvre une trappe secrète dans laquelle sont cachés Harris Hobbs et deux techniciens de la télévision. A cet instant apparaît Loki, qui affirme que le rêve que lui a raconté Hobbs ne peut avoir qu’une signification : la venue de Ragnarok, le crépuscule des dieux.


Commentaire :

Après le conte du mois dernier, Roy Thomas passe à la vitesse supérieure et annonce (pour la combientième fois ?) la fin des dieux. Routine, routine…


A noter :

Dernier épisode de Thor publié par Arédit. Il faudra attendre que Lug en récupère les droits pour lire la suite de ce récit (in Ombrax-Saga n°245 – qui réédite cet épisode – et suivants).


Casting :

Thor.

Harris Hobbs, Wilson Travers.

Heimdall, Balder, Fandral, Hogun, Volstagg.

Loki.




DAREDEVIL : La Chasse aux Papiers (20 pages sur 21)
(Paper Chase, in Daredevil #178, janvier 1982)

Scénario & dessin : Frank Miller.
Encrage : Klaus Janson.
Couverture : Frank Miller & Klaus Janson.

Résumé :

Un certain Sheldon détient des preuves liant le candidat à la mairie Randolph Cherryh au Kingpin, des chèques signés par ce dernier. Il se rend chez Nelson & Murdock pour vendre ses informations à J. Jonah Jameson. Des hommes du Kingpin arrivent sur place, mais Sheldon parvient à s’enfuir. Craignant pour la vie de Matt, Foggy Nelson se rend chez Luke Cage et Iron Fist et les embauche comme gardes du corps.

Sheldon contacte Cherryh et est prêt à lui remettre les preuves en échange de pierres précieuses. La transaction doit avoir lieu lors de la parade annuelle dans la 5e Avenue. Mais au moment où Cherryh remet les pierres à Sheldon, un gamin s’empare du sac, croyant qu’il s’agit de bonbons. Une course-poursuite s’engage, mais n’aboutit à rien : le gamin a avalé les diamants, et Sheldon a perdu les chèques dans la bousculade.

Kingpin envoie ses hommes de main chez Elektra pour tester sa valeur. Elle s’en débarrasse sans mal et se rend chez le Kingpin, qui lui fait une proposition.


Commentaire :

A la suite de cet épisode, Arédit aurait dû publier Power Man & Iron Fist #77, dans lequel se poursuit cette intrigue, mais l’éditeur cessa de publier cette série au #68 (à l’exception du #73, paru dans Hulk contre Quasimodo, Hulk Hors-Série n°3, janvier 1984). On aura donc eu droit à deux publications en moins d’un an de cet épisode (la première fois dans Strange n°176-177, août-septembre 1984). Un très bon épisode par ailleurs, assez frénétique dans son déroulement et non dénué d’humour.


A noter :

Le MCP situe cet apparition de Power Man et Iron Fist entre Power Man & Iron Fist #76 et 77 (décembre 1981-janvier 1982, non traduit).


Casting :

Daredevil.

Power Man, Iron Fist.

Sheldon, Foggy Nelson, J. Jonah Jameson, Becky Blake, Jeryn Hogarth.

Kingpin, Randolph Cherryh, Turk, Grotto, Elektra.

Dernière modification par Niglo ; 29/04/2006 à 22h22.