Afficher un message
  #3  
Vieux 02/06/2005, 22h18
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


CAPTAIN AMERICA N°3
LES DENTS DU DIABLE
Arédit, avril 1984.



CAPTAIN AMERICA : Les Dents du Diable, 1ère partie : Vieilles Relations (22 pages)
(Should old Acquaintance be forgot, in Captain America #253, janvier 1981)

Scénario : Roger Stern & John Byrne.
dessin : John Byrne.
Encrage : Joe Rubinstein.
Couverture : John Byrne & Joe Rubinstein.

Résumé :

Dans un village au sud de Londres, le docteur Cromwell est appelé sur les lieux d’un crime : une jeune femme a été égorgée. C’est la troisième en un mois. Cromwell se rend ensuite chez Lady Crichton, qui promet de faire jouer ses influences pour faire avancer l’enquête.

Aux Etats-Unis, après avoir réglé le cas de deux petits truands, Captain America se rend à Broadway où il a rendez-vous avec Bernie Rosenthal. Ils passent la soirée ensemble, mais il doit la quitter lorsqu’il reçoit un appel de Jarvis qui lui annonce qu’un télégramme est arrivé pour lui au Manoir des Vengeurs, signé ‘Falsworth’. Cap embarque aussitôt pour Londres.

Captain America se rend à Falsworth Manor où, dans le jardin, il voit Lady Jacqueline Falsworth Crichton, qu’il a connu lors de la Seconde Guerre Mondiale lorsqu’elle se battait sous le nom de Spitfire. Puis il rencontre son père, Lord Montgomery Falsworth, le premier Union Jack. C’est lui qui lui a envoyé le télégramme. Il est convaincu que les crimes récents ayant eu lieu dans les environs sont l’œuvre du Baron Blood, son frère devenu vampire. Cap rencontre également le docteur Cromwell, qui réagit violemment lorsqu’on lui parle de vampires : sa fille est morte et lui a été gravement brûlé lorsque sa maison a été incendiée par une foule qui pensait que Dracula s’y cachait.

Captain America se rend à la Tour de Londres où se trouve le corps du Baron Blood. Il fait ouvrir le cercueil et se rend aussitôt compte que le squelette qui s’y trouve n’est pas celui du vampire, ce qu’une autopsie confirme.

Le soir même, à Falsworth Manor, Cap rencontre Kenneth Crichton, le fils de Jacqueline, et son ami Joey Chapman. Durant la nuit, le Baron Blood apparaît et décide de s’attaquer à Captain America durant son sommeil. Mais ce dernier l’attendait et le reçoit d’un violent coup de bouclier en plein visage. Le combat s’engage, les adversaires sont de force égale, mais le Baron Blood a un atout supplémentaire : il hypnotise Captain America, qui reste sans réaction lorsque le vampire s’apprête à le mordre.


Commentaire :

Ce nouveau récit rend hommage à Roy Thomas et aux personnages qu’il a créé dans le cadre de la série Invaders. Les héros ont vieilli, à l’exception de Cap bien sûr, et la rencontre entre les anciens alliés est à la fois émouvante et dramatique. En outre, Roger Stern fait naître un suspense intéressant en introduisant plusieurs nouveaux personnages, dont on se doute que l’un d’entre eux est le Baron Blood. Reste à savoir qui…


A noter :

Lady Jacqueline Falsworth Crichton (Spitfire), Lord Montgomery Falsworth (Union Jack I) et le Baron Blood n’étaient plus apparus depuis Invaders #41 (septembre 1979, non traduit).

On apprend la mort d’Union Jack II, alias Brian Falsworth, le mari de Jacqueline, qui était lui aussi apparu pour la dernière fois dans Invaders #41.

Première apparition de Joey Chapman et Kenneth Crichton.


Casting :

Captain America.

Jacqueline Falsworth Crichton (ex-Spitfire), Lord Montgomery Falsworth (ex-Union Jack I), Joey Chapman, Kenneth Crichton, Bernie Rosenthal, Jarvis.

Baron Blood.




CAPTAIN AMERICA : Les Dents du Diable, 2ème partie : Du Sang sur la Lande (21 pages sur 22)
(Blood on the Moors, in Captain America #254, février 1981)

Scénario : Roger Stern & John Byrne.
dessin : John Byrne.
Encrage : Joe Rubinstein.
Couverture : John Byrne & Joe Rubinstein.

Résumé :

Lorsque le Baron Blood veut mordre Captain America au cou, la cotte de maille de son costume le protège et le choc le sort de sa transe. Le combat reprend, devant toute la famille Falsworth, mais le soleil est sur le point de se lever et le Baron Blood doit s’enfuir. Il se rend au cabinet du docteur Cromwell et enfile le déguisement qui lui permet de sortir en plein jour.

Au Manoir Falsworth, seul Joey Chapman n’a pas assisté au combat. Il prétend avoir dormi pendant ce temps, mais Captain America le soupçonne d’être le Baron Blood. Des recherches sont menées pour trouver le repère du vampire, en vain. Lord Falsworth décide alors de servir d’appât et revêt son vieux costume d’Union Jack. Mais il est soudain victime d’une crise cardiaque. On appelle le docteur Cromwell à son chevet. Lorsqu’il se trouve seul dans la pièce avec son frère, le Baron Blood retire son déguisement. Mais surprise, ce n’est pas Lord Falsworth qui se dissimule sous le masque d’Union Jack, c’est Joey Chapman. Il résiste aux attaques du Baron Blood, et reçoit bientôt le renfort de Captain America. La nuit commence à tomber, ce qui renforce les pouvoirs du vampire. Face au risque de perdre le combat, Captain America n’a plus le choix et, avec son bouclier, décapite le Baron Blood. Le combat achevé, Cap découvre que Lord Falsworth est mort lui aussi, son cœur l’a lâché.


Commentaire :

Ultime numéro du duo Stern/Byrne, et c’est une nouvelle fois une réussite. L’hommage à Union Jack et aux Invaders de Roy Thomas fait plaisir, et la mise en scène de Byrne est comme toujours irréprochable. Et pour la seconde fois après Machinesmith, Captain America se trouve contraint de tuer son adversaire, chose qu’il répugne à faire. Dommage que Stern ne soit pas resté sur le titre pour tirer les conséquences de ces gestes.


A noter :

C’est la première fois que Joey Chapman revêt l’uniforme d’Union Jack, uniforme qu’il conservera, faisant de lui le troisième Union Jack.


Casting :

Captain America.

Jacqueline Falsworth Crichton (ex-Spitfire), Lord Montgomery Falsworth (ex-Union Jack I), Joey Chapman, Kenneth Crichton, Bernie Rosenthal, Anna Kappelbaum.

Baron Blood.




LES DEFENSEURS : Renouveau ! (21 pages)
(Renewal, in Defenders #101, novembre 1981)

Scénario : J.M. DeMatteis.
dessin : Don Perlin.
Encrage : Joe Sinnott & Al Milgrom.
Couverture : Al Milgrom.

Résumé :

Après leur victoire contre les hordes de l’Enfer, les membres des Défenseurs se remettent en question. Hulk, en colère, s’en va, Namor retourne à son royaume et Nighthawk confirme sa décision de quitter le groupe. La Chatte, la Valkyrie et la Gargouille se rendent dans un hôpital où ils rencontrent des enfants malades. La Gargouille est étonné que son visage démoniaque n’effraie pas les enfants, et la Chatte est émue par une petite fille cancéreuse pour qui le monde est magique. Le Surfer d’Argent conduit le Dr. Strange et Cléa en Afrique, dans une tribu où il a passé quelques temps. Une fête est organisée en leur honneur, qui rend joie et espoir aux deux héros. Quant au Traqueur de Démons, il rencontre un vieux hippie junkie, et réalise que son addiction est similaire à la sienne, et qu’il lui faut donner un nouveau sens à sa vie. Il retrouve les membres des Défenseurs et accepte de se joindre à eux.


Commentaire :

Un épisode de transition, permettant de faire le point sur l’état d’esprit de chaque membre du groupe et de donner un nouveau départ à la série. Intéressant. Dommage que les dessins de Don Perlin soient toujours aussi médiocres.


Casting :

Les Défenseurs : Dr. Strange, la Chatte, la Valkyrie, le Surfer d’Argent, la Gargouille, Cléa, le Traqueur de Démons (Devil-Slayer), Nighthawk, Namor, Hulk.

Dernière modification par Niglo ; 22/04/2006 à 01h55.