Afficher un message
  #14  
Vieux 02/06/2005, 21h59
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


THOR N°14
Arédit, avril 1985.



THOR : Le Gouffre (18 pages)
(Time-Quake !, in Thor #239, septembre 1975)

Scénario : Roy Thomas.
dessin : Sal Buscema.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Gil Kane & Klaus Janson.

Résumé :

Geirrodur et Zotarr vaincus, Ulik peut redevenir le leader des Trolls et reprendre ses rêves de conquête de la planète. Mais Thor ne l’entend pas ainsi et, Jane Foster désormais saine et sauve, s’oppose à Ulik. Il se débarrasse de lui sans mal, mais il doit alors faire face à l’armée des Trolls. Pour faire diversion, il s’empare de la lance magique que Jane Foster a dérobé à Geirrodur. Lorsqu’il la lance dans la rivière souterraine, une terrible explosion retentit, créant un tremblement de terre qui sème la panique parmi les Trolls. Thor et Jane Foster en profitent pour s’éclipser et regagner la surface, où ils sont accueillis par Hercule et le lieutenant Blumkinn (il a été promu).

A San Diego, en Californie, Odin et Judith assistent à une réunion syndicale menée par Thomas Chamaro. Une nouvelle fois, les hommes de main d’Anthony Combach interviennent de façon musclée pour le faire taire, et Odin prend part à la bagarre. Mais soudain, une immense pyramide fait irruption à quelques pas du bâtiment où ils se trouvent. Troublé, Odin gravit la pyramide en haut de laquelle apparaissent trois figurent portant les attributs d’Horus, Isis et Osiris. Odin pénètre dans la pyramide puis les portes se referment.


Commentaire :

Episode de transition : Gerry Conway ayant quitté la série, Roy Thomas assure l’intérim en attendant l’arrivée du nouveau scénariste. L’occasion de boucler l’intrigue précédent et d’introduire la suivante.


A noter :

Première apparition d’Horus, Isis et Osiris.

En vf, la suite de cet épisode a été publié dans La Guerre des Dieux, Thor, le Fils d’Odin n°16, avril 1982.


Casting :

Thor.

Jane Foster, Hercule, lieutenant Ralph Blumkinn, Odin (sous la forme humaine d’Orrin), Thomas Chamaro, Judith, Conners.

Horus, Isis, Osiris.

Ulik, Geirrodur, les Trolls.




LE MAITRE DU KUNG FU : Passé silencieux (17 pages)
(Shadows of a silent Past, in Master of Kung Fu #92, septembre 1980)

Scénario : Doug Moench.
dessin : Mike Zeck.
Encrage : Gene Day.
Couverture : Mike Zeck & Gene Day.

Résumé :

A l’ambassade de Hong-Kong à New York, Yang Shi et Leiko Wu reçoivent la visite d’une petite fille dont la grand-mère a été agressée par un monstre. Après une brève enquête, ils découvrent que bon nombre d’habitants de Chinatown ont déjà aperçu cette créature. Ils se rendent dans les égouts du quartier, où Leiko est attaquée par le monstre. Peu après, Yang Shi découvre une trappe qui les amène dans un immeuble abandonné où se trouve un Si-Fan, resté fidèle à Kou Namfu des années après que sa base new-yorkaise ait été démantelée. Il a dressé un gorille qu’il compte utiliser pour tuer Yang Shi. Ce dernier se bat contre l’animal féroce, et pour sauver sa vie n’a d’autre choix que de le faire tomber du haut de l’immeuble. Gravement blessé, le gorille va se retourner contre son maître qui le pousse à se relever. Tous deux périront.


Commentaire :

Une histoire sur laquelle plane l’ombre de Kou Namfu et de son héritage de haine. Malgré certaines invraisemblances, le récit est plaisant et ancre davantage le personnage dans la communauté chinoise expatriée aux Etats-Unis. Mike Zeck et Gene Day sont comme toujours parfaits.


Casting :

Yang Shi (Shang Chi)

Leiko Wu, David Wu.




ET SI… Submariner n’avait jamais retrouvé la Mémoire ? (12 pages)
(What if… Sub-Mariner never regained his Memory ?, in What If v.1 #29, octobre 1981)

Scénario : Steven Grant.
dessin : Rich Buckler & Bob McLeod.
Encrage : Bob McLeod.
Couverture : Michael Golden.

Résumé :

Point de divergence : Fantastic Four #4 (mai 1962, trad. in Fantask n°1, février 1969). La Torche Humaine ne descend pas dans le sordide hôtel où, dans notre univers, il a retrouvé Namor et lui a permis de recouvrer la mémoire. Namor va s’engager à bord d’un navire, dont le capitaine recherche un accès vers le centre de la Terre qu’il pense situé dans le cercle arctique. Le temps passant, les marins sont de plus en plus convaincus que le capitaine est dément, et une mutinerie finit par éclater. Dans la confusion qui s’en suit, le capitaine est mortellement blessé, un incendie éclate à bord du navire, et lorsque les flammes atteignent la salle des machines, le bateau explose, projetant Namor à la mer. Les courants le poussent vers le sud où il est repêché par une tribu d’esquimaux qui va le considérer comme son nouveau dieu. Ces esquimaux vénèrent également un autre dieu : Captain America, toujours emprisonné dans sa gangue de glace, et qui le restera encore longtemps.


Commentaire :

Une variation pas vraiment réussie, au scénario peu convaincant, et dont l’action dans sa seconde moitié est très confuse. Buckler et McLeod fournissent un travail correct, sans plus.


A noter :

Les deux autres récits de cet épisode (What if the Avengers were the last Superheroes on Earth ? et The Search for the Great Refuge !) n’ont pas été publiés en France.


Casting :

Namor.

La Torche Humaine (Human Torch), l’Observateur (Watcher), Captain America.




U.S. 1 : La Plume au Vent ! (22 pages)
(Hot Air and chicken feathers, in U.S. 1 #4, août 1983)

Scénario : Al Milgrom.
dessin : Frank Springer.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : Michael Golden.

Lire le résumé de cet épisode par Michel ici.

Dernière modification par Niglo ; 29/04/2006 à 22h21.