Afficher un message
  #2  
Vieux 18/05/2005, 23h59
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


HULK N°2
Arédit, Janvier 1984.



HULK : Les Fugitifs (17 pages)
(Prelude !, in Incredible Hulk #231, janvier 1979)

Scénario : Roger Stern.
dessin : Sal Buscema.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : Herb Trimpe.

Résumé :

Hulk arrive à Gilbert, petite ville de Californie. Au bar du coin, un jeune hippie, Fred Sloan, est éjecté par un militaire qui n’apprécie pas les chevelus dans son genre. Hulk prend sa défense et le bar se vide en quelques secondes. Fred invite Hulk chez lui. Le lendemain matin, Ilsa, la compagne de Fred, s’enfuit en découvrant Hulk dans la maison. Bientôt la police arrive, et Hulk et Fred fuient à bord du van de ce dernier. Ils sont arrêtés à un barrage routier, mais Hulk met rapidement en déroute les policiers, puis ils reprennent la route.

Les sénateurs Andrew Hawk et Eugene K. Stivak arrivent à la base Gamma. Ils demandent à Samson de leur rendre des comptes sur les opérations en cours. Lorsqu’il apprend que Hulk a été repéré en Californie, Stivak demande à s’y rendre, en compagnie du Dr. Sofen et de Jim Wilson. Durant le vol, Stivak rend Jim inconscient et révèle à Carla Sofen que sous le nom de Kligger il fait partie comme elle de la Corporation.


Commentaire :

R.A.S. dans cet épisode, entre les dessins routiniers de Sal Buscema et une intrigue particulièrement peu trépidante.


A noter :

La suite de ce récit se poursuit dans Captain America #230 (février 1979, trad. in Les Prisonniers d’Alcatraz, Captain America n°23, septembre 1983).


Casting :

Hulk.

Fred Sloan, Ilsa, Doc Samson, Clay Quartermain, Jim Wilson, Carla Sofen, sénateur Andrew Hawk, sénateur Eugene K. Stivak/Kligger.




CAPTAIN AMERICA ET LE FAUCON : Nightshade cherche son Roi ! (18 pages)
(Nightshade is deadlier the second Time around !, in Captain America #190, octobre 1975)

Scénario : Tony Isabella.
dessin : Frank Robbins.
Encrage : Vince Colletta.
Couverture : Gil Kane & Joe Sinnott.

Résumé :

Captain America et le Faucon affrontent les agents du S.H.I.E.L.D., tombés sous le charme de Nightshade. Valentina De La Fontaine réussit à s’échapper et se réfugie dans le solarium de la base. Durant le combat, le Faucon reçoit une décharge qui lui rend tous ses souvenirs. Valentina demande à Cap et au Faucon de la rejoindre au solarium. Lorsque les agents du S.H.I.E.L.D. arrivent à leur tour, elle ouvre les panneaux de la salle, laissant le soleil entrer. Aussitôt, les agents sont libérés de l’influence de Nightshade, dont le pouvoir ne marche pas à la lumière du jour. Elle n’a d’autre choix que de se rendre.


Commentaire :

Le personnage de Nightshade est plutôt amusant et, même sous le crayon si particulier de Frank Robbins, très sexy. L’épisode n’est qu’une longue scène de combat, mais pas désagréable, Springer étant curieusement moins insupportable encré par Colletta.


A noter :

A la fin de Captain America #164 (août 1973, trad. in L’Escouade des Serpents, Captain America n°15, 3ème trimestre 1981), Nightshade a échappé à la mort grâce à une trappe secrète qui lui a permis de plonger dans l’eau lorsqu’elle s’est jetée du haut de la tour où Cap l’avait acculée.

Les épisodes de Captain America faisant suite à celui-ci sont parus dans Captain America n°16 et suivants.


Casting :

Captain America, le Faucon.

Jeff Cochren, Valentina De La Fontaine, Eric Keonig.

Nightshade.




LUKE CAGE, POWER MAN : Mystérieuse Fraternité (14 pages sur 17)
(Death, Taxes, and Springtime Vendettas, in Power Man #34, août 1976)

Scénario : Don McGregor.
dessin : Frank Robbins.
Encrage : Frank Springer.
Couverture : Rich Buckler & Pablo Marcos.

Résumé :

Luke Cage est attaqué dans son bureau par un nouveau vilain masqué se faisant appeler le Lutteur. Luke l’entraîne à l’extérieur, mais devient aussitôt la cible de Spear. Les deux hommes parviennent à s’échapper. On les retrouve plus tard, épiant Noah Burstein alors qu’il fait ses courses dans une épicerie. Luke Cage n’est pas loin non plus. Le Lutteur attaque Luke tandis qu’une nouvelle fois Spear fait peur à Burstein. Luke Cage parvient à mettre le Lutteur K.O. Lorsqu’il lui retire son masque et demande à Burstein s’il le connaît, ce dernier s’enfuit sans dire un mot.

Le lendemain, après avoir reçu la visite d’un inspecteur des impôts lui reprochant de n’avoir rempli aucune déclaration depuis deux ans, Luke se rend à la clinique de Burstein, où il découvre une marionnette à l’effigie du médecin, pendue aux néons, percée d’un javelot. Un mot accroché à la hampe donne rendez-vous à Burstein pour régler cette histoire une fois pour toute.


Commentaire :

Contrairement au précédent, cet épisode souffre de la narration confuse de Frank Robbins. De plus l’intrigue ne progresse guère, si ce n’est l’introduction d’un nouveau personnage lié au passé de Burstein.


A noter :

Première apparition du Lutteur.


Casting :

Luke Cage.

Noah Burstein, Dave Griffith, détective Quentin Chase, Alex Simmons, Oliver P. Sneagle.

Spear, le Lutteur (Mangler).




L’HOMME-CHOSE : La Malédiction (22 pages)
(Red Sails, burning, in Man-Thing v.2 #8, janvier 1981)

Scénario : Chris Claremont.
dessin : Don Perlin.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Bob Wiacek.

Résumé :

John Daltry est jeté à fond de cale, où se trouve l’Homme-Chose. Il tente de réprimer ses émotions pour éviter d’être attaqué par la créature et y parvient. Barbara Bannister quant à elle est conduite auprès des autres femmes capturées par le Capitaine Fate, qui compte bien profiter d’elle. Echappant à la surveillance des hommes de Fate, elle parvient à libérer John et l’Homme-Chose. Ils reçoivent en outre une aide inattendue, celle de Maura Spinner et Khordes, les anciens adversaires de Fate, dont le navire fantôme bombarde celui des pirates. Durant le combat, le Capitaine Fate se trouve face à l’Homme-Chose. Un vague de terreur l’assaillit, et le contact du monstre le tue. Tous les pirates maîtrisés, le navire peut accoster au port de Citrusville. Mais lorsque John Daltry veut quitter le navire, il n’y parvient pas : le Capitaine Fate lui a transmis sa malédiction, et il est condamné à errer éternellement à bord du bateau pirate.


Commentaire :

On pourrait éventuellement trouver un vague intérêt à cette histoire, si elle n’était pas si mollement et si vilainement mise en image par Don Perlin.


A noter :

Khordes et Maura Spinner apparaissaient précédemment dans Man-Thing v.1 #14 (février 1975, trad. in Eclipso n°60, 2ème trimestre 1977).


Casting :

L’Homme-Chose.

John Daltry, Barbara Bannister, Maura Spinner, Khordes.

Le Capitaine Fate, son équipage.

Dernière modification par Niglo ; 23/04/2006 à 23h04.