Afficher un message
  #1  
Vieux 18/05/2005, 23h54
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve
Marvel Les Parutions vf : Hulk (coll. Flash Nouvelle Formule)



HULK N°1
Arédit, Novembre 1983.



HULK : Le Chercheur des Etoiles (18 pages)
(The Harvester from Beyond !, in Incredible Hulk #230, décembre 1978)

Scénario : Elliott S. Maggin.
dessin : Jim Mooney.
Encrage : Bob Layton.
Couverture : Ron Wilson & Bob Layton.

Résumé :

Hulk est repéré dans un champ de maïs où il pique-nique tranquillement. Le shérif local juge inutile de prévenir l’armée et regroupe les habitants du village, armés de fusils et d’un filet de pêche. Evidemment, l’opération tourne vite à la débâcle, et Hulk met rapidement en fuite ses agresseurs. C’est à cet instant qu’apparaît dans le ciel un vaisseau spatial qui transporte Hulk à son bord. Son pilote, une créature à l’aspect insectoïde, veut effectuer des tests sur Hulk, mais celui-ci réagit violemment à son kidnapping. L’extraterrestre le met K.O. grâce à un rayon sédatif. Hulk redevient bientôt Bruce Banner et commence sa visite du vaisseau. Mais l’extraterrestre le récupère et tente de prélever un échantillon sur lui avec une énorme seringue. Paniqué, Banner redevient Hulk et frappe l’alien. Ce dernier parvient à nouveau à battre Hulk en le projetant contre un générateur. Il prélève alors des échantillons sous les ongles de Hulk. Celui-ci se réveille à nouveau, perce la coque du vaisseau et saute. Mais l’extraterrestre a obtenu ce qu’il voulait : les échantillons de terre récupérés sous les ongles de Hulk lui permettront de mettre au point un compost qui règlera les problèmes de culture agricole et de famine que connaît sa planète.

Sur la base Gamma, le général Ross est toujours hospitalisé suite à sa dépression nerveuse. On annonce l’arrivée très prochaine de deux sénateurs. Doc Samson demande à Karla Sofen de veiller sur Ross.


Commentaire :

Malgré la chute amusante, il n’y a pas grand chose à retenir de cet épisode. On remarquera néanmoins que le duo Mooney/Layton fonctionne bien, même si on reconnaît bien plus facilement le style de l’encreur que celui du dessinateur.


A noter :

Les épisodes précédents celui-ci étaient parus dans Gamma n°22 (juillet 1983).


Casting :

Hulk.

Général Ross, Doc Samson, Clay Quartermain, Jim Wilson, Carla Sofen.

Extra-terrestre (pas de nom).




CAPTAIN AMERICA ET LE FAUCON : Esprits en Déroute (16 pages sur 18)
(Arena for a Fallen Hero !, in Captain America #189, septembre 1975)

Scénario : Tony Isabella.
dessin : Frank Robbins.
Encrage : Frank Chiaramonte.
Couverture : Gil Kane & Mike Esposito.

Résumé :

Pour aider le Faucon à vaincre la crise de schizophrénie qui l’a plongé dans un état léthargique, Jeff Cochren préconise une thérapie de choc : un combat entre lui et Captain America. Mais Cap ne peut se résoudre à frapper le Faucon qui paraît incapable de se défendre. Soudain, le Faucon disparaît et cède la place à Crâne Ecarlate. A peine Cap l’a-t-il frappé que son visage est remplacé par celui du Faucon. Cap est victime d’autres hallucinations : une araignée géante, les premiers Maîtres du Mal. Puis il cède aux charmes de l’Enchanteresse.

Au poste de contrôle, Valentina De La Fontaine et Eric Koenig s’interrogent de plus en plus sur la méthode de Cochren. Lorsque ce dernier pointe une arme sur eux, ils le désarment et l’assomment. En bas, le Faucon est sorti de sa léthargie et essaie de demander à Captain America ce qui se passe. Ce dernier, le prenant pour le Baron Zemo, le frappe violemment. Le Faucon réplique à son tour, et Cap finit par recouvrer ses esprits. Ensemble, ils découvrent la véritable responsable de toute l’affaire : Nightshade, dont les hommes ont pris le contrôle de la salle.


Commentaire :

Un épisode parfaitement farfelu, vilainement mis en image par Frank Robbins.


A noter :

Nightshade était apparue une première fois dans Captain America #164 (août 1973, trad. in L’Escouade des Serpents, Captain America n°15, 3ème trimestre 1981).


Casting :

Captain America, le Faucon.

Jeff Cochren, Valentina De La Fontaine, Eric Keonig.

Nightshade.




LUKE CAGE, POWER MAN : La Cible de Spear (15 pages sur 18)
(Sticks and Stones will break your Bones, but Spear can kill you, in Power Man #33, juillet 1976)

Scénario : Don McGregor.
dessin : Frank Robbins.
Encrage : Vince Colletta.
Couverture : Ron Wilson & John Romita.

Résumé :

Alors qu’il se promène avec Claire Temple et Noah Burstein, Luke Cage est attaqué par un dénommé Spear, un homme masqué armé d’un fusil tirant des javelots. Ca cible est Noah Burstein, avec lequel il semble avoir un compte à régler. Cette première attaque vise à effrayer Burstein, et Spear s’enfuit. Luke Cage le poursuit, en vain.

Lorsque Noah Burstein rentre chez lui, un nouveau javelot se fiche dans sa porte, un message de menace enroulé autour de sa hampe : Spear condamne Burstein pour un acte qu’il a commis jadis. Spear réapparaît le lendemain, à la fermeture de la clinique de Burstein.


Commentaire :

Don McGregor laisse planer le suspense tout du long quant aux motivations de Spear, et se concentre sur l’action pendant plus de la moitié de l’épisode. Il prend plaisir également à donner vie au quartier dans lequel évolue Luke Cage, par petites touches, s’arrêtant un instant sur tel ou tel passant. Le résultat est plaisant à lire et vivant, malgré les dessins toujours aussi particuliers de Frank Robbins.

A noter :

Première apparition de Spear.


Casting :

Luke Cage.

Noah Burstein, Claire Temple, Dave Griffith, détective Quentin Chase, Charlton Grunge, Grassy Moss.

Spear.




L’HOMME-CHOSE : Les Pirates de l’Inconnu (22 pages)
(Whatever happened to Captain Fate ?, in Man-Thing v.2 #7, novembre 1980)

Scénario : Chris Claremont.
dessin : Don Perlin.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Bob Wiacek.

Résumé :

Un avion de ligne s’est écrasé dans les marais aux abords de Citrusville. Sur place, gardant ses distances, l’Homme-Chose se nourrit des émotions des victimes et de celles des sauveteurs. Parmi ces derniers se trouvent Barbara Bannister et John Daltry, le shérif du Comté. Niles Watson, de la commission d’enquête sur la sécurité aérienne, leur fait écouter l’enregistrement des dernières minutes du vol. Ils découvrent que l’avion a été attaqué par un navire du XVIIIème siècle, qui a tiré une bordée avant que son équipage, mené par le Capitaine Fate, ne prenne l’avion à l’abordage, emportant femmes et objets de valeur. John et Barbara ne savent pas si les pilotes ont été victimes d’hallucinations ou si tout cela a réellement eu lieu, mais Niles Watson leur montre un objet découvert dans la cabine de pilotage : un sabre d’époque. Barbara demande à l’emporter pour effectuer des recherches sur lui.

Un groupe de pirates est chargé de récupérer le sabre, qui appartient au Capitaine Fate. Alors qu’ils s’apprêtent à attaquer John et Barbara, ils tombent sur l’Homme-Chose, qui les réduit au silence. Une nouvelle tentative est menée plus tard, alors que John et Barbara se trouvent à la bibliothèque publique de Citrusville. Le revolver du shérif est sans effet, mais lorsqu’il empoigne le sabre de Fate, il parvient à faire reculer ses agresseurs et prend la fuite avec Barbara. Mais le Capitaine Fate les attend, à bord de son navire, et les prend en chasse. John et Barbara partent dans les marais et tombent sur l’Homme-Chose. Au même instant, le navire tire dans leur direction et l’Homme-Chose s’effondre, atteint de plein fouet par les boulets de canon. Tous trois sont conduits à bord du navire.


Commentaire :

L’idée de départ pourrait être amusante, mais le traitement est d’une grande pauvreté, l’essentiel de l’épisode consistant en une course poursuite pour récupérer le sabre du Capitaine Fate. Et les planches de Don Perlin sont particulièrement peu réussies.


A noter :

Le Capitaine Fate était précédemment apparu dans Man-Thing v.1 #14 (février 1975, trad. in Eclipso n°60, 2ème trimestre 1977).


Casting :

L’Homme-Chose.

John Daltry, Barbara Bannister, Niles Watson.

Le Capitaine Fate, son équipage.

Dernière modification par Niglo ; 23/04/2006 à 23h03.