Afficher un message
  #8  
Vieux 10/05/2005, 18h25
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


THOR N°8
Arédit, juillet 1984.



THOR : Le Spectre du passé ! (18 pages)
(A Spectre from the Past, in Thor #231, janvier 1975)

Scénario : Gerry Conway.
dessin : John Buscema, Dick Giordano & Terry Austin.
Encrage : Dick Giordano & Terry Austin.
Couverture : Gil Kane & John Romita (?).

Résumé :

Thor apprend par le sergent détective Blumkenn que parmi les victimes de la vague de suicide sur laquelle il enquêtait se trouve Jane Foster, qui a été admise en urgence au Midtown Hospital. Thor se rend à son chevet, qu’il ne quittera pas plusieurs jours durant. Sif réalise à quel point Thor est toujours amoureux de la jeune mortelle ; elle apprend de la bouche d’un médecin que Jane Foster n’a plus que quelques jours à vivre. Elle se rend à Asgard pour demander l’aide d’Odin, et découvre à son tour sa disparition.

Lors d’une séance de spiritisme, Arnold Nicolson est possédé par l’esprit d’Armak, le premier homme, et se transforme. Semant la destruction dans toute la ville, il va rapidement affronter Hercule et le mettre KO. Thor intervient à son tour. Durant le combat, ils arrivent au sommet d’un immeuble en construction. En entendant sa mère qui l’appelle dans la rue, Arnold Nicolson/Armak est distrait un instant et, frappé par Thor, fait une chute mortelle.


Commentaire :

Le scénario est extrêmement routinier, le vilain du mois sans aucun intérêt, en revanche graphiquement cet épisode est ce qu’on a pu voir de plus réussi sur la série depuis des mois. Les épisodes dessinés à plusieurs sont généralement bâclés, ici c’est tout le contraire.


A noter :

Jane Foster n’était plus apparue dans la série depuis Thor #172 (janvier 1970, trad. in Thor et le Maître de l’Esprit, Thor, le Fils d’Odin n°7, 4ème trimestre 1979).

Unique apparition d’Armak, le premier homme.


Casting :

Thor.

Hercule, Sif, Krista, Hildegarde, Heimdall, Jane Foster, sergent détective Ralph Blumkenn, Arnold Nicolson, Madame Cynthia.

Armak.




PRINCE NAMOR, SUBMARINER : Duel sous la Mer (18 pages)
(Death is the Symbionic Man !, in Marvel Spotlight #17, avril 1976)

Scénario : Bill Mantlo.
dessin & encrage : Jim Mooney.
Couverture : Gil Kane & Mike Esposito.

Résumé :

A bord de son vaisseau, Simon Ryker suit Namor, parti s’isoler sur l’île de Pâques. Il lance son Homme Symbionique à l’attaque du Prince des Mers. Grâce à ses tentacules, le cyborg siphonne une partie de l’énergie et de l’esprit de Namor. Mais ce dernier parvient à desserrer son étreinte et à reprendre son souffle. L’Homme Symbionique utilise une pieuvre géante contre son adversaire, mais Namor parvient à s’en défaire et, lorsqu’il le projette au loin, l’animal entre en collision avec le vaisseau aérien de Ryker, qui s’écrase en pleine mer. Quelques secondes plus tard, l’Homme Symbionique meurt.


Commentaire :

Une suite sans grand intérêt à un épisode de Super-Villain Team-Up, qui conclut l’histoire de l’Homme Symbionique. Jim Mooney apporte une touche humoristique involontaire à l’histoire à travers ses dessins, son poulpe à bec de canari en particulier est vraiment ridicule.


A noter :

Cet épisode fait suite à Super-Villain Team-Up #4 (février 1974, trad. in l’Inattendu n°16, 3ème trimestre 1979), où apparaissaient déjà Simon Ryker et son Homme Symbionique (Ryker attaquait Fatalis pour siphonner son énergie et ainsi donner vie à sa créature). Etrangement, cet épisode n’a pas été repris dans l’Essential Super-Villain Team-Up.

C’est bien le même Simon Ryker qui, dans le futur Marvel, créera Deathlok (Cyberman dans la vf Arédit), in Astonishing Tales #25 à 35 (août 1974 à juillet 1976, trad. in Frankenstein n°9 à 13, 1er trimestre 1978 à 3ème trimestre 1979).


Casting :

Namor.

Simon Ryker, l’Homme Symbionique.

Flashback p.4 : les Vengeurs : Iron Man, Thor, Giant-Man, la Guêpe (Wasp), Captain America ; les Quatre Fantastiques (Fantastic Four) : la Chose (Thing), Mr. Fantastic, l’Invisible (Invisible Girl), la Torche Humaine (Human Torch) ; les Défenseurs (Defenders) : Dr. Strange, Hulk, Valkyrie ; Dr. Doom.




LES VENGEURS : Nuklo… l’Envahisseur oublié du Temps (2ème partie) (18 pages)
(Nuklo… the Invader that Time forgot, in Giant-Size Avengers #1, août 1974)

Scénario : Roy Thomas.
dessin : Rich Buckler.
Encrage : Dan Adkins.
Couverture : John Romita.

Résumé :

Les Vengeurs partent à la recherche de Nuklo mais, étrangement, ils détectent en ville trois sources de radio-activité pouvant lui correspondre, et décident donc de se séparer. Vision dans les quartiers ouest, Thor et Mantis à Coney Island, Iron Man et Captain America ailleurs, tous vont rencontrer Nuklo, qui s’est divisé en trois êtres distincts mais liés par le même esprit. Les Vengeurs parviendront à prendre le dessus sur ces mini-Nuklo, mais lorsqu’ils se fondent pour ne plus faire à nouveau qu’un seul être, la situation se complique.

Pendant ce temps, la Sorcière Rouge a conduit Whizzer à l’hôpital et est restée à son chevet. Ce dernier lui raconte la naissance de Nuklo, puis lui parle d’un voyage qu’il a fait, en compagnie de sa femme enceinte, à Wundagore, où ils ont rencontré le Maître de l’Evolution. Ce dernier a accueilli chez lui Madeline et, quelques mois plus tard, a présenté à Whizzer ses enfants : Pietro et Wanda. La Sorcière Rouge réalise alors que Whizzer est son père, ce dont elle se doutait déjà. Si ce n’est pas lui qui les a élevés, c’est que quelques jours après leur naissance, leur mère est morte. Fou de chagrin, Whizzer s’est enfui. Lorsqu’il revint bien plus à Wundagore, Pietro et Wanda avaient disparu.

Ces révélations faites, Whizzer demande à la Sorcière Rouge d’aller arrêter son frère, car elle seule en a le pouvoir. Effectivement, alors que les Vengeurs semblent incapables de contenir la puissance de Nuklo, elle parvient à l’enfermer à l’intérieur d’une sphère Hex et à le vider de l’essentiel de son énergie. Il faudra construire un nouveau chrono-module pour contenir à nouveau Nuklo.


Commentaire :

Le combat contre Nuklo n’a guère palpitant et assez pauvrement mis en scène par Buckler. Mais l’essentiel n’est pas là. On y découvre donc que Whizzer est le père de Vif-Argent et la Sorcière Rouge. Choix somme toute assez logique lorsqu’on compare les pouvoirs de Whizzer et Vif-Argent, moins évident si l’on compare ceux de Miss America et la Sorcière Rouge. C’est surtout le moyen pour Roy Thomas de ressortir de l’anonymat un personnage du golden age qui semble lui tenir à cœur.


A noter :

On découvrira dans Avengers #186 (août 1979, trad. in Le Mystère de Wundagore, Les Vengeurs n°8, octobre 1982, Arédit), sous la plume de David Michelinie, Steven Grant et Mark Grunwald, qu’en réalité Whizzer n’est pas le père de Wanda et Pietro. Le fils dont a accouché sa femme est mort-né, et Bova la sage-femme lui fit croire que les jumeaux étaient ses enfants.

C’est finalement dans la mini-série Vision & the Scarlet Witch (#1-4, novembre 1982 à février 1983, trad. in La Vision et la Sorcière Rouge, Récit Complet Marvel n°4, novembre 1984) que l’on découvrira la véritable identité du pére de Wanda et Pietro : Magnéto.


Casting :

Les Vengeurs : Captain America, Thor, Vision, la Sorcière Rouge (Scarlet Witch), Iron Man, Mantis.

Whizzer, Nuklo.

Flashback (p.9) : Miss America (Madeline Joyce), Le Maître de l’Evolution (High Evolutioner), Bova.

Flashback (p.12) : les X-Men : Cyclope (Cyclops), Angel, la Bête (Beast), Iceberg, Marvel Girl ; les Vengeurs : Thor, Captain America, Giant-Man, Iron Man ; Magneto.




LE MAITRE DU KUNG FU : Les Guerriers de l’Aube Dorée, 4ème partie : Le Phénix et le Dragon (17 pages)
(Warriors of the Golden Dawn, part IV : the Phoenix and the Dragon, in Master of Kung Fu #86, mars 1980)

Scénario : Doug Moench.
dessin : Mike Zeck.
Encrage : Gene Day.
Couverture : Mike Zeck.

Résumé :

Yang Shi fait face à son père, Kou Namfu, qui lui révèle son plan : utiliser toutes les personnes qu’il a enlevé et qu’il peut désormais contrôler à distance pour créer le chaos sur toute la planète. Dans le même temps, Black Jack Tarr arrive dans la chambre de Fah Lo Suee, qui lui révèle que Nayland Smith est détenu au Maroc. Il s’enfuit, et arrive dans la salle où se trouvent Yang Shi et son père. Sa rafale de mitraillette traverse Kou Namfu sans que celui-ci ne bronche : il s’agit en fait d’un hologramme, le vrai Kou Namfu s’est déjà enfui à bord d’un vaisseau lumineux. Poursuivis par les innombrables guerriers qui se trouvent dans la forteresse, Yang Shi et Black Jack Tarr gagnent la montagne d’où est sorti le vaisseau de Kou Namfu. D’autres vaisseaux quittent l’endroit, et ils s’accrochent à l’un d’eux pour échapper à leurs poursuivants. Ils s’emparent ensuite d’un camion et gagnent un petit aéroport où se trouve un avion dans lequel sont conduits les hommes et femmes kidnappés par Kou Namfu. Ils se glissent parmi eux sans se faire remarquer et montent à bord de l’avion.


Commentaire :

La confrontation Kou Namfu/Yang Shi ne déçoit pas. Malgré tout ce qui les oppose, Yang Shi tente une reconciliation avec son père, qui se termine par un échec cuisant pour lui. Il lui fait également part de toutes ses frustrations, son incapacité à abandonner les idéaux dans lesquels il a été élevé pour affronter la réalité du monde dans lequel il est contraint de vivre. Doug Moench dresse ici un portrait très intelligent et subtil de Yang Shi. Et Zeck et Day sont comme d’habitude parfaits.


Casting :

Yang Shi (Shang Chi)

Sir Denis Nayland Smith, Clive Reston, Black Jack Tarr, Leiko Wu.

Richard.

Kou Namfu (Fu Manchu), Fah Lo Suee, Zaran.

Dernière modification par Niglo ; 29/04/2006 à 22h17.