Afficher un message
  #1  
Vieux 03/04/2005, 23h29
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve
Marvel Les parutions vf : Spécial Strange



SPECIAL STRANGE N°39
Lug, mars 1985.



LES ETRANGES X-MEN : Et les Morts enterreront les vivants (20 pages sur 21)
(And the Dead shall bury the Living, in Uncanny X-Men #149, septembre 1981)

Scénario : Chris Claremont.
dessin : Dave Cockrum.
Encrage : Josef Rubinstein.
Couverture : Dave Cockrum & Josef Rubinstein.

Résumé :

Le Professeur X envoie les X-Men fouiller l’ancien repère souterrain de Magnéto dans lequel il les avait maintenus en captivité (in Uncanny X-Men #112-113, août-septembre 1978, trad. in Spécial Strange n°19, mars 1980). Les lieux paraissent déserts, jusqu’à ce que leur gardien entre en action : Garokk, qui depuis leur précédente rencontre s’est transformé en une créature mi-granit, mi-diamant. Garokk veut se venger de Tornade, qui n’a pu le secourir lorsqu’il est tombé dans un puits, mais grâce à l’intervention de Kitty, il fait une nouvelle chute fatale.


Commentaire :

Un épisode bouche-trou, dans l’attente du cent-cinquantième numéro de la série.


A noter :

Garokk était apparu pour la dernière fois dans Uncanny X-Men #116 (décembre 1978, trad. in Spécial Strange n°21, août 1980).

On remarquera le très bariolé nouveau costume de Kitty Pryde, d’un goût certain.


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Serval (Wolverine), Colossus, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Kitty Pryde.

Cyclope, Aleytis ‘Lee’ Forrester.

Garokk, Magneto.




LES ETRANGES X-MEN : Moi, Magnéto… (1ère partie) (20 pages sur 39)
(I, Magneto, in Uncanny X-Men #150, octobre 1981)

Scénario : Chris Claremont.
dessin : Dave Cockrum.
Encrage : Josef Rubinstein & Bob Wiacek.
Couverture : Dave Cockrum & Josef Rubinstein.

Résumé :

Magnéto envoie un ultimatum aux gouvernements du monde entier : si dans sept jours ils n’ont pas abdiqué en sa faveur, il détruira la planète. Les soviétiques envoient un sous-marin nucléaire pour détruire sa base, mais Magnéto intercepte les missiles et coule le navire. Puis grâce à une machine de sa conception lui permettant de manipuler la croûte terrestre, il crée une irruption volcanique en plein cœur de Varyniko, une ville située en Sibérie.

Les X-Men arrivent discrètement sur l’île de Magnéto. Ils y retrouvent Cyclope et Lee. Mais le champ d’énergie qui entoure l’île les prive de leurs pouvoirs. Ils se séparent en deux groupes pour fouiller l’île. Les garçons trouvent la machine utilisée par Magnéto pour créer des irruptions volcaniques, tandis que les filles arrivent dans sa salle de contrôle.


Commentaire :

Numéro anniversaire double, qui présente un Magnéto plus puissant et plus déterminé que jamais. Il se montre ici impitoyable, en particulier lorsqu’il détruit le sous-marin soviétique, mais dans le même temps ses motivations (créer une utopie dont il serait le seul dirigeant) ne sont pas celles d’un fou sanguinaire. Et il apparaît réellement ému lorsque Cyclope lui apprend la disparition de Jean Grey. On est assez loin du personnage créé par Lee aux débuts de la série.


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Serval (Wolverine), Colossus, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Kitty Pryde.

Cyclope, Aleytis ‘Lee’ Forrester, Peter Corbeau, Moïra McTaggert, Carol Danvers.

Magneto.




L’ARAIGNEE ET MACHINE MAN : Un et Un font Trois ! (19 pages sur 22)
(And Machine Man makes 3, in Marvel Team-Up #99, novembre 1980)

Scénario : Tom De Falco.
dessin : Jerry Bingham.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : Frank Miller & Dave Simons.

Résumé :

Le Baron Brimstone et l’Homme-Sable s’évadent de la prison de Ryker. Brimstone souhaite se venger de Machine Man. Ils se rendent aux assurances Delmar pour y kidnapper Pamela Quinn, à laquelle Machine Man semble attaché. Sur place, Machine Man, sous son identité civile d’Aaron Stack, tente d’empêcher le rapt. Il reçoit rapidement le renfort de l’Araignée, mais Brimstone et l’Homme-Sable parviennent à s’éclipser avec leur victime. L’Araignée a néanmoins réussi à poser un traceur sur Pamela, et en compagnie de Machine Man il trouve la cachette des deux vilains, à cinquante kilomètres de là. Machine Man parvient à vaincre l’Homme-Sable en l’électrocutant, mais le Baron Brimstone s’échappe. Pamela Quinn est néanmoins saine et sauve.


Commentaire :

Un épisode routinier, un de plus. Le style de Jerry Bingham est plaisant, mais pas vraiment mis en valeur par l’encrage d’Esposito.


A noter :

Il s’agit de la deuxième apparition du Baron Brimstone, après ses débuts dans Machine Man #16 (août 1980, non traduit).

Le MCP situe cette apparition de l’Homme-Sable entre Fantastic Four #218 (mai 1980, trad. in Nova n°40, mai 1981) et Amazing Spider-Man #214 (mars 1981, trad. in Strange n°169-170, janvier-février 1984).

Le dix-neuvième et dernier numéro de la série Machine Man paraîtra trois mois après cet épisode.


Casting :

L’Homme-Araignée, Machine Man.

Pamela Quinn, Peter Spalding, Eddie Harris, Gears Garvin.

Baron Brimstone, l’Homme-Sable (Sandman).




LA CHOSE ET DRAGON-LUNE : La Contre-Terre (17 pages)
(The Taking of Counter-Earth !, in Marvel Two-in-One #62, avril 1980)

Scénario : Mark Gruenwald.
dessin : Jerry Bingham.
Encrage : Gene Day.
Couverture : George Perez & Joe Sinnott.

Résumé :

Afin de retrouver Alicia, la Chose et Icarus se rendent au Baxter Building récupérer un vaisseau Skrull pour faire le trajet. Pendant ce temps, le vaisseau de Dragon-Lune est déjà arrivé de l’autre côté du soleil, et ses occupantes constatent avec stupeur que la Contre-Terre a disparu. La Lune est en revanche toujours là et le vaisseau s’y pose. En parcourant le réseau de galeries qui traverse le satellite, Elle, Dragon-Lune et Alicia Masters découvrent le corps sans vie du Maître de l’Evolution. Elles sont bientôt rejointes par la Chose et Icarus, qui choisissent la manière forte pour récupérer Alicia - la Chose allant jusqu'à coller une fessée mémorable à Dragon-Lune. Durant le combat, Icarus cède contre son gré la place à sa femme, Aleta (ils partagent le même corps). Finalement, Alicia Masters met fin au combat en affirmant à la Chose qu’elle est ici de son plein gré. Dragon-Lune et Elle vont mettre leurs pouvoirs en commun pour réanimer le Maître de l’Evolution, dont l’esprit flottait, désincarné, depuis que Warlock a utilisé sa pierre de l’âme contre lui. Ce n’est que maintenant qu’il apprend la mort de Warlock et la disparition de la Contre-Terre. En consultant ses ordinateurs, il constate que la Contre-Terre a été enlevée, note dans quelle direction elle est partie, et lance la Lune à la poursuite de la planète kidnappée.


Commentaire :

Que voilà du cosmique sympathique. Cet épisode peine un peu à faire avancer l’intrigue, ses principaux protagonistes passant un peu trop de temps à se taper dessus, mais le récit demeure intéressant. Comme dans l’épisode de Marvel Team-Up du trimestre, on retrouve ici encore Jerry Bingham aux crayons, mais cette fois encrée de manière bien plus intéressante par Gene Day. Du joli boulot.


A noter :

Le Maître de l’Evolution n’était plus réapparu depuis Fantastic Four #175 (octobre 1976, trad. in Nova n°74, mars 1984).

Le MCP situe le flashback dans lequel apparaît Warlock entre Marvel Team-Up #55 (mars 1977, trad. in Le Titan Vert, Une Aventure de l’Araignée n°6, 2ème trimestre 1979) et Avengers Annual #7 (1977, trad. in Etranges Aventures n°61, 2ème trimestre 1979).


Casting :

La Chose (Thing), Dragon-Lune (Moondragon).

Elle (Her), Icarus/Aleta (Starhawk), Alicia Masters, le Maître de l’Evolution (High Evolutionary).

Flashback (p.14-15) : Warlock.

Dernière modification par Niglo ; 13/01/2007 à 19h06.