Afficher un message
  #2  
Vieux 02/04/2005, 09h39
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


NOVA N°85
Lug, février 1985.



LES QUATRE FANTASTIQUES : LE FILS DU DOCTEUR FATALIS ! (16 pages sur 18)
(The Son of Doctor Doom !, in Fantastic Four #199, octobre 1978)

Scénario : Marv Wolfman.
Dessin : Keith Pollard.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Keith Pollard & Joe Sinnott.

Résumé :

Fatalis met en marche une machine transmettant les pouvoirs des Quatre Fantastiques à son fils. Mais l’opération est interrompue en cours de route par Mister Fantastic et nos héros conservent leurs pouvoirs. Ils s’attaquent à nouveau à Fatalis mais doivent se rendre lorsque ce dernier menace Alicia Masters.

Fatalis organise une grande réception lors de laquelle il doit transmettre le trône de Latvérie à son fils. Mais soudain ce dernier commence à se transformer, suite au transfert de pouvoirs qu’il a subi, et se retourne contre son père. Pour se protéger, ce dernier va le tuer.


Commentaire :

L’essentiel de l’épisode tournant autour de l’affrontement entre Fatalis et son fils, les Fantastiques se retrouvent à faire essentiellement de la figuration, capturés puis libérés puis recapturés puis relibérés. Wolfman fait de Fatalis un dément, qui n’est pas sans rappeler l’abominable Dr. Phibes lorsqu’il se met à jouer de l’orgue pendant le transfert des pouvoirs des FF.


A noter :

Depuis l’épisode précédent, la résistance latvérienne semble avoir trouvé un écho auprès de la population locale : de quelques dizaines de personnes précédemment, ils sont désormais des milliers à manifester sous les fenêtres de Fatalis.

On apprend que Zorba est le frère de Rodolfo, l’ancien dirigeant de la Latvérie.


Casting :

Les Quatre Fantastiques : Mister Fantastic, l’Invisible, la Chose, la Torche Humaine.

Alicia Masters, Zorba, la Résistance latvérienne.

Le Docteur Fatalis (Dr. Doom), Hauptmann.






LES QUATRE FANTASTIQUES : INVASION ! (1ère partie) (17 pages sur 34)
(When Titans clash !, in Fantastic Four #200, novembre 1978)

Scénario : Marv Wolfman.
Dessin : Keith Pollard.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Jack Kirby & Joe Sinnott.

Résumé :

Après la mort de son fils, Fatalis emprisonne (une fois de plus !) les Fantastiques, lance une tornade sur les manifestants qui se pressent sous ses fenêtres, et quitte la Latvérie à destination de New York où se trouve le siège de l’O.N.U. qu’il compte détruire. Une fois de plus, les FF s’évadent, viennent en aide à la population, puis partent à la poursuite de Fatalis. Mr Fantastic le retrouve dans son laboratoire secret, et débute un duel à la mort.


Commentaire :

Première partie de ce numéro anniversaire, qui accumule les péripéties sans pour autant captiver. Les Fantastiques continuent de se faire balader, ce qui finit d’être lassant.


A noter :

Rappel des origines du Docteur Fatalis.


Casting :

Les Quatre Fantastiques : Red Richards, l’Invisible, la Torche Humaine, la Chose.

Alicia Masters.

Zorba, la Résistance latvérienne.

Docteur Fatalis.







PETER PARKER ALIAS L’ARAIGNEE : SOIF DE POUVOIR (21 pages sur 22)
(Power Search, in Spectacular Spider-Man #89, avril 1984)

Scénario : Bill Mantlo.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Jim Mooney.
Couverture : Al Milgrom.

Résumé :

Après leur combat contre Mister Hyde, la Chatte Noire est convaincue que le fait qu’elle ne dispose d’aucun super-pouvoir met en danger la vie de l’Araignée. Elle demande l’aide de différents groupes de super-héros, sans succès. Elle se tourne alors vers la pègre, et se voit offrir un rendez-vous dans l’ancien laboratoire du docteur Harlan Stillwell. Elle accepte de servir de cobaye à une expérience. Quelques jours plus tard, elle teste ses nouvelles aptitudes face à un groupe d’une dizaine d’hommes, et découvre qu’elle a désormais le pouvoir de porter malchance à tout ceux qui s’attaquent à elle. Elle découvre peu après à qui elle doit ses nouveaux pouvoirs : le Caïd. Ce dernier ne demande rien en échange, mais saura lui rappeler le moment venu qu’elle a une dette envers lui.

Commentaire :

Encore un épisode réussi pour cette série. Le cheminement que fait suivre Mantlo à son héroïne est parfaitement logique, surtout après le fiasco de l’épisode précédent. Qu’elle se tourne vers des milieux peu recommandables pour lui venir en aide l’est tout autant, et offre d’intéressantes opportunités scénaristiques pour la suite. Enfin la nature elle-même des pouvoirs de la Chatte Noire est assez amusante et convient parfaitement au personnage.


A noter :

Pour tout savoir sur le combat ayant opposé l’Araignée et la Chatte Noire à Mister Hyde, voir le résumé de Michel sur Spectacular Spider-Man #88.

Les pouvoirs de la Chatte Noire ne sortent pas de nulle part. On apprend qu’ils étaient latents et que l’expérience n’a fait que les révéler.

A la fin de l’épisode, l’Araignée disparaît. La suite immédiate de ses aventures et à lire dans la maxi-série Secret Wars (mai 1984 à avril 1985, trad. in Spidey n°66 à 77, juillet 1985 à juin 1986).


Casting :

L’Araignée, la Chatte Noire.

Robbie Robertson.

Captain America, la Guêpe, les Quatre Fantastiques.

Le Caïd.




LA CHOSE ET L’HOMME-FOURMI : LE MICROMONDE EN EMOI ! (21 pages)
(Menace of the Micro World, in Marvel Two-in-One #87, avril 1982)

Scénario : Tom DeFalco.
Dessin : Ron Wilson.
Encrage : Chic Stone.
Couverture : Ron Wilson & Chic Stone.

Résumé :

Alors qu’il se trouve au Baxter Building, la Chose se met subitement à rétrécir et disparaît. Averti par ses fourmis, l’Homme-Fourmi se rend sur place pour enquêter. En rétrécissant jusqu’à une taille microscopique, il arrive sur une planète du micromonde où il retrouve la Chose en charmante compagnie. Pearla, la reine du Micromonde, l’a fait venir pour qu’il l’aide à vaincre les guerriers-lézards de Tok. La Chose doit vaincre en duel leur leader, Zorak. Mais l’Homme-Fourmi découvre que Pearla a drogué la Chose et qu’elle compte le sacrifier tandis qu’elle lancera sa flotte spatiale à l’attaque du royaume des lézards. L’Homme-Fourmi aide la Chose à recouvrer ses esprits, et après avoir mis hors d’état de nuire la flotte de Pearla, ils l’obligent à signer un traité de paix avec Zorak.


Commentaire :

On continue de toucher le fond dans cette série, tant scénaristiquement qu’artistiquement. Laid et sans aucun intérêt pour les plus de 8 ans.


Casting :

La Chose, l’Homme-Fourmi.

La Torche Humaine, Mister Fantastic, Cassie Lang.

Pearla, Zorak.

Dernière modification par Niglo ; 30/04/2006 à 23h20.