Afficher un message
  #2  
Vieux 02/04/2005, 09h37
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


Strange n°182
Février 1985



L’INVINCIBLE IRON MAN : EPAVES (22 pages).
(Turf, in Iron Man v.1 #176, novembre1983).

Scénario : Denny O’Neil.
Dessin : Luke McDonnell.
Encrage : Steve Mitchell.
Couverture : Luke McDonnell & Steve Mitchell.

Résumé :

Après avoir donné sa démission à Obadiah Stane, Iron Man retourne à la Forteresse de la Consoeurie d’Ishtar, où il veut enquêter sur le ‘Tourbillon’ qui se trouve dans ses fondations. En compagnie de Friska, une médium, il se rend sur place et découvre que le Tourbillon est une créature extraterrestre chargé de protéger une porte inter-dimensionnelle. Il l’aide à vaincre le vaisseau qui l’attaque, et le Tourbillon disparaît aussitôt.

Pendant ce temps, Tony Stark vient en aide à Bernie Tolliver, un clochard agressé par une bande de jeunes. Ils partagent leur alcool et passent la nuit sous un carton pour se protéger de la pluie.


Commentaire :

Un nouvel épisode dont on cherche vainement l’intérêt. Le retour d’Iron Man chez les sœurs d’Ishtar n’a pas franchement de logique (le Tourbillon était sommairement évoqué dans Strange n°179, mais rien ne laissait supposer qu’il s’agissait d’un alien) et la scène est confuse au possible. Au final on ne saura à peu près rien du rôle du Tourbillon et de l’enjeu de son combat. Tout ça pour rien.

La partie mettant en scène Tony Stark est un peu plus intéressante grâce au personnage de Bernie Tolliver, clochard alcoolique comme lui, mais qui pourtant n’a pas perdu espoir de retrouver un jour une vie normale.


A noter :

James Rhodes et Morley Erwin remettent officiellement leur démission à Obadiah Stane.

Les membres de la Consoeurie d’Ishtar sont apparues précédemment dans Iron Man #173 (août 1983, trad. in Strange n°179, novembre 1984).


Casting :

Tony Stark, Iron Man /James Rhodes.

Morley Erwin, Bernie Tolliver

Obadiah Stane.

Friska, la Consoeurie d’Ishtar.

Le Tourbillon.




L’HOMME ARAIGNEE : CHASSE AUX FOUS (20 pages sur 21).
(Fools… like us !, in Amazing Spider-Man v.1 #225, février 1982).

Scénario : Roger Stern.
Dessin : John Romita Jr.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : John Romita Jr. & Frank Giacoia.

Résumé :

Foolhunter est de retour. Après avoir éliminé deux agents du F.B.I. qui enquêtaient sur lui, il s’attaque au responsable de l’administration du campus d’Empire State University, Harvey McNamara. Seule l’intervention de l’Araignée sauve le greffier.

Le lendemain, lors d’une discussion anodine, Peter Parker réalise que Foolhunter est l’un de ses élèves, Greg Salinger. Il le retrouve au moment où il s’apprête à exécuter les employés de la poste du campus, qui n’ont pas distribués une lettre qu’il avait envoyé. Foolhunter s’enfuit, et croise une clocharde qui lui dit qu’il faut être fou pour s’attaquer à l’Araignée. Convaincu de sa folie, Foolhunter choisit logiquement de se suicider, ce que l’Araignée parvient in extremis à l’empêcher de faire. Il le remet ensuite à la police.


Commentaire :

Foolhunter est un malade mental dont la mission est d’éliminer tous les fous qu’il croise. Stern le dépeint comme un fou furieux, et sa tentative de suicide finale est dans ce contexte tout à fait logique. Ca ne fait pas de cet épisode une grande réussite, le récit étant cousu de fil blanc.


A noter :

Greg Salinger est le deuxième à porter le costume du Foolhunter. Il est apparu précédemment dans Omega the Unknown #8-9 (mai-juillet 1977, trad. in l’Inattendu n°21, 2ème trimestre 1980) et dans Defenders #73 à 75 (juillet-septembre 1979, trad. in Hulk n°29, collection Flash, septembre 1983). Sous son identité civile, on l’aperçoit également dans Peter Parker : Spectacular Spider-Man #58 à 60(septembre à novembre 1981, trad. in Nova n°56 à 58, septembre à novembre 1982). Stern souhaitait probablement utiliser ce personnage dans cette série, mais son remplacement sur le titre en a décidé autrement.


Casting :

Spider-Man.

Robbie Robertson, J. Jonah Jameson, Deborah Harris.

Foolhunter (Foolkiller).

Flashback (p.10-11) : Richard Rory, Omega, la Chatte, la Walkyrie.




L’INTREPIDE DAREDEVIL : LE DUR (22 pages).
(Guts, in Daredevil v.1 #185, août 1982).

Scénario : Frank Miller.
Dessin : Frank Miller & Klaus Janson.
Encrage : Klaus Janson.
Couverture : Frank Miller & Klaus Janson.

Résumé :

Foggy Nelson aide Heather Glenn à enquêter sur Glenn Industries, impliquée dans la fabrication de bombes pour un client. Ses requêtes auprès de l’administration n’ayant mené à rien, il poursuit ses investigations dans la pègre locale, et manque de se faire abattre par les hommes d’Erik Slaughter. Seule l’intervention discrète de Daredevil lui permet de se sortir de ce mauvais pas, et en même temps lui donne la réputation d’être un dur, comme le surnomme aussitôt Turk. Ce dernier décide de le présenter au Caïd, celui à qui les bombes fabriquées par Glenn Industries sont destinées. Pendant que Foggy rencontre le Caïd dans son bureau, Daredevil se rend sur un bateau que font exploser les hommes du Caïd pour y récupérer du matériel radioactif. Daredevil élimine les hommes du Caïd et lance un message à ce dernier : ne touche pas à Nelson. Le Caïd le laisse donc quitter son bureau sain et sauf. Le lendemain, toujours accompagné de Turk, il monte à bord d’un avion à destination de Chicago, mais s’éclipse avant le décollage.


Commentaire :

Changement d’atmosphère dans la série avec cet épisode assez drôle. Le récit débute sur une tonalité assez sombre, mais rapidement les mésaventures de Foggy dans le milieu new yorkais, assisté d’un Turk toujours aussi stupide, allègent l’atmosphère. Frank Miller raconte le récit du point de vue de Foggy, et fait intervenir Daredevil dans l’ombre, sans jamais que Foggy ne s’en rende compte. Le résultat est délectable.


Casting :

Daredevil.

Franklin ‘Foggy’ Nelson, Heather Glenn.

Turk, Eric Slaughter, le Caïd.




LA DIVISION ALPHA : L’HOMME DU PASSE (16 pages sur 17)
(Yesterday Man, in Alpha Flight #3, octobre 1983)

Scénario, dessin et encrage : John Byrne.
Couverture : John Byrne.

Résumé :

Pendant que les membres de la Division Alpha tentent de pénétrer dans sa forteresse, le Maître raconte à Marina ses origines : 40.000 ans plus tôt, isolé du reste de sa tribu, il découvrit un vaisseau spatial écrasé sur Terre qui fit de lui son prisonnier et le disséqua. Des dizaines de milliers d’années plus tard, il parvint à prendre le contrôle du vaisseau. Aujourd’hui il compte prendre le contrôle de la Terre, mais devra pour cela faire face à la Division Alpha, et à deux nouveaux arrivants sur les lieux : Namor et l’Invisible.


Commentaire :

L’intrigue progresse assez lentement : la Division Alpha affronte les pièges du vaisseau du Maître, et ce dernier raconte ses origines. Celles-ci ne sont pas sans évoquer celles de Vandal Savage, personnage de l’écurie DC. L’épisode est agréablement mis en scène et plaisant à lire.

A noter :

Prise au piège du vaisseau, Aurora panique et reprend sa personnalité de Jeanne-Marie. Il semble que seuls son frère et Guardian soient au courant de sa schizophrénie.

Les origines de Marina sont liées au vaisseau du Maître, sans que l’on sache pour l’instant encore comment.


Casting :

La Division Alpha (Alpha Flight) : Vindicator, Véga (Northstar), Aurora, Harfang (Snowbird), Shaman, Sasquatch, Marina.

Namor, l’Invisible.

Le Maître (Master)


Censure :

La page 15 a été supprimée. Les pages 14 & 15 formaient une double page, seule la 14 a été publiée.


Page 11, panel 4, le visage de Marina a été retouché.


Les expériences du Maître ont l'air d'être moins douloureuses en vf (à droite) qu'en vo (à gauche).


LA DIVISION ALPHA : UN BUT (6 pages)
(Purpose, in Alpha Flight #3, octobre 1983)

Scénario, dessin et encrage : John Byrne.

Résumé :

Désormais sans emploi, James Hudson reçoit la visite de Heather, qui lui avoue son amour. Elle l’aide à prendre contact avec le gouvernement canadien qui offre de l’aider dans ses recherches. Après des mois de recherche, et après avoir épousé Heather, Hudson découvre l’existence des Quatre Fantastiques. Il décide de diriger ses recherches dans cette direction et, des années plus tard, met au point l’armure de Guardian.


Commentaire :

Suite et fin des origines de Guardian, avec une Heather d’une naïveté affolante (elle le demande en mariage alors qu’elle ne l’a rencontré qu’une ou deux fois).


A noter :

Il est fait ici brièvement mention des expériences menées par Hudson sur Serval, sans que soit précisée la nature de celles-ci.


Casting :

James Hudson, Heather Hudson.

Serval.

Dernière modification par Niglo ; 19/10/2006 à 17h26.