Afficher un message
  #1  
Vieux 13/02/2005, 17h05
Avatar de cyclopebox
cyclopebox cyclopebox est déconnecté
Tombeur de mutantes
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Entre les cuisses d'Emma Frost
Messages: 11 623
cyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titans
Les Jeunes Titans n° 5 - Editions Artima

Les Jeunes Titans n°5 – Le retour du mercenaire
Septembre 1983 (quatre mois d'écart avec le précédent numéro)









Les Jeunes Titans : Comme des pantins au bout d'un fil
(The New Teen Titans – Like Puppets On a String, New Teen Titans # 9, juillet 1981)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreur : Romeo Tanghal


Résumé :

L'action commence par un meurtre, celui d'un certain Harold Appleton, meurtre commis... par des jouets.

Changelin apprend le décès de cette personne, qui s'avère être une nouvelle victime du conseil d'administration de S.A. Dayton (je rappelle que Steve Dayton est son père adoptif). Notre héros a à peine le temps de ruminer sur cette nouvelle, qu'il s'avère lui aussi être la cible d'une tentative de meurtre par un jouet, heureusement une transformation en gorille lui permet de venir à bout de la vile mécanique.

Changelin fait appel à Robin pour enquêter sur ces meurtres (lorsqu'on a comme pote le disciple d'un grand détective comme Batman, autant l'utiliser ). On y apprend que toutes les personnes assassinées ont travaillé sur un produit appelé Prométhium, une source d'énergie auto-renouvelable, qui peut être utile aussi bien dans le domaine médical que militaire.

Parmi les personnes concernées par le projet Prométhium, apparaît le nom de Jordan Weir, autrefois connu par ses activités criminelles sous le sobriquet du Marionnettiste. Robin et Changelin décident de rendre visite à cet individu plus que suspect; peine perdue ils se retrouvent face à un automate piégé.

Le vrai Marionnettiste observe la scène de loin via un méga système informatique (un jour, il faudra qu'on m'explique comment font les vilains pour avoir tout le temps du matos high-tech), il s'avère qu'il est en relation avec la mystérieuse organisation H.E.V.I. (les vilains pas beaux vus dans le deuxième épisode de la série), qui en a toujours après la peau des Titans.

Pendant ce temps, Cyborg et Raven rentrant d'une visite effectuée auprès de Sarah et des enfants handicapés, se font agresser par une marionnette à l'effigie de Batman. La sale mécanique explose au contact de Cyborg et prend possession de son cerveau électronique.

Raven appelle Wonder Girl, Starfire et Kid Flash à la rescousse. La bataille tourne très court : les héros finissent, mentalement contrôlés par un rayon d'énergie envoyé par le Marionnettiste , ce bien-sûr à l'exception de Raven qui prend la poudre d'escampette (Raven, spécialiste n° 1 du "je me barre quand ça tourne mal", bon quelque-part, elle fait preuve de beaucoup plus de finesse que le super-héros moyen ).

Raven débarque à la tour de S.A. Dayton pour y retrouver Robin et Changelin, les Titans contrôlés la suivent de peu. Re-scène de baston, mais grâce aux pouvoirs psychiques de Raven et au talent de Kid Flash, tout rentre dans l'ordre.

Les Titans déboulent ensuite au Q.G. du Marionnettiste, lui mettent sa fessée, mais au moment ou celui-ci cherche à s'enfuir, il se fait abattre par un agent H.E.V.I. (l'échec n'est pas toléré chez eux, c'est pas comme chez le Dr Gang ).

Pendant ce temps, un important laboratoire de S.A. Dayton est victime d'un sabotage (boum ! ), l'auteur en est le Mercenaire, qui en a profité pour se barrer avec les plans du projet Prométhium.


Commentaire :


Cet épisode lève un peu le mystère sur l'organisation H.E.V.I., dans le sens "pourquoi ils en veulent aux Titans". Changelin étant par intérim à la tête de S.A. Dayton, fabriquant d'un produit super méga dangereux, tout s'explique.

La lecture de cette série est de plus en plus agréable : Wolfman continue à étoffer les bases qu'il a posé, la personnalité de ses personnages est de mieux en mieux décrite, bref c'est que du bonheur.

Niveau dessin, même si le papier et l'affreuse trame qui l'accompagne gâchent un peu le côté visuel de cette série, la prestation de George Perez rattrape largement tout ça.






Les Jeunes Titans : Prométhium en liberté
(The New Teen Titans – Promethium : Unbound !, New Teen Titans # 10, août 1981)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreur : Romeo Tanghal


Résumé :

Dans l'océan pacifique, un bâtiment de la marine américaine se fait attaquer par de mystérieux individus sur-équipés (vous pariez combien que la H.E.V.I. est derrière tout ça ? ).

Pendant ce temps, Changelin prend contact avec Robotman, pour savoir où on sont ses recherches quant la disparition de Steve Dayton : toujours rien pour l'instant, il le rappellera plus tard, bla-bla-bla...

Note : Robotman est un rescapé de l'équipe de héros nommé la Patrouille Z; Steve Dayton et feu Rita Farr (les parents adoptifs de Changelin), en sont d'anciens membres.

De son côté, Sarah Simms en rentrant de ses courses effectuées à Auchan, se fait kidnapper par le Mercenaire. Juste après, celui-ci attaque Starfire : il n'arrive pas à prendre le dessus, il finit donc pas se sauver non sans laisser un émetteur planqué sur le cou de notre belle princesse extra-terrestre (moâ, je l'aurais placé ailleurs cet émetteur... ).

Pendant ce temps, les pires terroristes du monde semblent se rassembler pour un mystérieux colloque (Oussama ne semble pas invité).

Une fois Starfire rentré au Q.G. des Titans pour la réunion hebdomadaire machin-truc, le Mercenaire envoie son message aux Titans via son bitoniot : il leurs annonce qu'il détient les plans du projet Prométhium, qu'il va les vendre au plus offrant, que les Titans doivent servir de cible à une bombe fabriquée via cette invention, et qu'il détient Sarah Simms en otage (au cas où les Titans n'auraient pas envie de se bouger les fesses). Ni une ni deux, les Titans acceptent ce sacrifice et retrouvent le Mercenaire au lieu d'échange (situé au Grand Canyon).

Le Mercenaire, fait son commissaire priseur auprès des vilains terroristes (il est frais mon poisson, il est frai !), puis en guise de démo il lâche sa bombe sur les Titans, et méga gros boum !

Suite à quelques discussions agitées, le Mercenaire finit par abattre les gus du H.E.V.I. venus participer aux enchères (sacrés vilains, jamais foutus de s'entendre !), puis... tadam, les Titans débarquent !

Suite à l'explication foireuse du pourquoi du comment ils sont survécu à l'explosion, la baston commence, enfin... presque, puisque le Mercenaire envoie ses soldats taper sur les Titans et prend la poudre d'escampette.

Les Titans s'occupent du menu fretin, mais Changelin refuse de voir le Mercenaire se barrer et part à sa poursuite.

Note : Changelin était très motivé pour latter le Mercenaire, pour la simple et bonne raison que les membres de Patrouille Z ont été tués par le syndrôme "je me sacrifie pour sauver des otages innocents", donc du coup lui y'en a être très en colère de voir l'histoire se répéter...

Malheureusement pour notre vert héros, il s'attaque à un trop gros morceau pour lui et se fait abattre (c'est pas un guignol le Mercenaire). Fin de l'épisode !


Commentaire :

C'est le genre d'épisode qui me faisait hurler quand j'étais môme : je me disais "merde, il est mort ! C'est quand la suite ? Dans trois mois ? Arrrrrrgh !".

Mis à part ce côté frustrant lorsqu'on se place dans le contexte de l'époque, c'est super sympa à suivre, ça ne se lit pas en cinq minutes comme les trois quarts des comics de maintenant, bref, Wolfman nous en donne pour notre argent.

Côté dessin, Perez nous offre comme d'habitude une prestation absolument épouvantable; mention spéciale une fois de plus pour Starfire qui se révèle décidément de plus en plus laide.








Green Arrow : Piraterie électronique
(Green Arrow – The High Tech Highwayman / Automatic Pirate, Detective Comics # 521/522, décembre 1982 / janvier 1983)

Scénario : Joey Cavalieri
Dessin : Trevor von Eeden
Encreur : Trevor von Eeden


Résumé :

Green Arrow part à la poursuite d'un pirate en informatique. Il réussit à lui mettre le grappin; mais oh surprise, le dit délinquant s'avère en fait être un gamin de quinze ans.

Le sale gosse n'ayant en fait pas dépensé le moindre centime obtenu de ses larcins (ce n'était qu'un jeu pour lui), notre justicier vert lui pardonne et tout rentre dans l'ordre.

Commentaire :

Il est très pénible de lire ce genre de machin après avoir lu deux épisodes des Jeunes Titans, et ce n'est pas plus agréable d'en faire un résumé, même si ce n'est que pour quelques lignes. Le pire, c'est qu'il m'en reste encore plein à faire !
__________________
Allez, tout le monde en choeur chante avec moi :

"Wolverine est un idiot, c'est Cyclope le plus beau !"

Dernière modification par cyclopebox ; 14/02/2005 à 18h31.
Réponse avec citation