Afficher un message
  #1  
Vieux 31/01/2005, 22h15
Avatar de cyclopebox
cyclopebox cyclopebox est déconnecté
Tombeur de mutantes
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Entre les cuisses d'Emma Frost
Messages: 11 622
cyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titans
DC Les Jeunes Titans n° 3 - Editions Artima

Les Jeunes Titans n°3 – Trigon le terrible
Février 1983 (quatre mois d'attente par rapport au précédent numéro, hmm...)









Les Jeunes Titans : L'adieu à Raven
(The New Teen Titans – Trigon Lives !, New Teen Titans # 5, mars 1981)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : Curt Swan
Encreur : Romeo Tanghal


Résumé :

Déçus d'avoir été manipulés par Raven, les Titans la laissent en plan dans sa dimension mystique bizarre (cf dernier épisode), ce malgré ses supplications. C'est là que Trigon se pointe pour se moquer d'elle, et invoquer un démon afin de la kidnapper. La pauvre Raven a juste le temps d'envoyer son corps astral à la recherche des Titans.

Note : sa forme astrale est en forme d'oiseau noir, d'où le nom Raven ("corbeau" en anglais).

Pendant ce temps, Kid Flash est en train de faire sa crise de nerfs pour cause d'avoir été trompé par Raven, gna-gna-gna... C'est à moment que le fameux corps astral de la belle déboule pour demander de l'aide aux Titans. Un peu énervés, nos héros hésitent puis bon sentiments aidant, ils décident de voler à son secours.

Raven ayant réussit à se téléporter sur Manhattan avec l'affreux démon (c'est beau les facilités scénatistiques, hein ?), les Titans arrivent vite fait sur les lieux. L'horrible bestiole s'avère plutôt coriace, mais à son grand dam pour la première fois les Titans vont combattre en équipe, et lui mettre une raclée (il était temps, ils en étaient quand-même à quatre défaite consécutive, à croire qu'ils aient inspiré le P.S.G ! 8) ).

Les Titans n'ont pas le temps de savourer leur victoire : Trigon se radinne vite fait, et les assomme en un tour de main. Celui-ci vient en fait juste pour parler avec Raven (du moins pour le moment). Il lui annonce qu'il est son père et lui demande de régner à ses côtés, celle-ci se contente de l'envoyer gentiment promener (au passage, je tiens à noter que Trigon avec sa peau rouge, ses quatre yeux et ses cornes, n'est pas un modèle de beauté, contrairement à Raven).

Raven ramène ensuite les Titans à leur Q.G. (vous n'avez pas oublié cette mystérieuse tour offerte par un inconnu, tout de même ?). Elle leur explique ensuite qu'elle est la fille de Trigon, et qu'elle les a rassemblé car ils possèdent tous des capacités, qui une fois ajoutées, peuvent défaire Trigon.

C'est justement à ce moment que le vilain monsieur en rouge se pointe à Manhattan pour y faire du tourisme à sa façon (éclairs et boules de feu sur les badauds); les Titans décident bien-sûr de s'en mêler.

Note : l'adorable Changelin parti en reconnaissance, annonce la présence de Trigon à ses coéquipiers par cette devinette "qu'est-ce qui a quatre yeux et qui vole"...

La bataille a lieu, mais tourne rapidement à l'avantage de Trigon. Robin demande conseil à Raven, mais celle-ci doit se rendre d'urgence à Azarath pour voir sa mère et savoir si le conseil des gentils mages a pris une décision concernant Trigon. Ceux-ci ne veulent malheureusement pas se bouger leurs fesses. Trigon, toujours aux basques de sa fille chérie se re-pointe (il a la vilaine manie d'apparaître n'importe quand, on croirait voir Impossible Man de Marvel) pour narguer son ex-femme et les gros nazes d'Azarath.

Le deuxième round Titans/Trigon commence; nos héros vont se battre honorablement, mais l'horrible pas beau est trop fort pour eux, et leur administre leur é-nième raclée. Afin d'épargner la vie de ses amis (et la Terre, c'est important ça aussi, bordel !), Raven annonce à son père qu'elle accepte de le rejoindre. Malgré les protestations des Titans (non, ne te sacrifie pas ! gna-gna-gna !), celle-ci disparaît avec son père.


Commentaire :

J'ai déjà souligné précédemment que dans cette série il se passait beaucoup de choses par épisode, là ça fait plus que confirmer.

Wolfman nous dévoile enfin les origines complètes de Raven, le pourquoi du comment des Titans, commence à développer l'aspect psychologique de certains personnages, et nous offre une fois de plus un final qui nous donne envie de nous ruer sur l'épisode suivant.

Outre l'inévitable Raven, on découvre que Cyborg est quelqu'un de sensible et réfléchit ce malgré son apparente froideur, Changelin fait le pitre en permanence, etc...

Niveau dessin, Curt Swan de passage offre une superbe prestation (tellement bien, que sur le coup je croyais que c'était Perez au dessin... )

Bilan : un épisode indispensable à la lecture pour tout fan de comics. Je vous préviens tout de suite, il y en a un bon paquet dans cette série du même acabit !






Les Jeunes Titans : Guerre interdimensionnelle
(The New Teen Titans – Last Kill !, New Teen Titans # 6, avril 1981)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreur : Pablo Marcos


Résumé :

Trigon débarque sur sa planète principale accompagnée de Raven. D'entrée de jeu, il montre qu'il n'est pas un dictateur d'opérette: il réduit en cendre une petite fille qui a eu le malheur de le traiter de monstre, et détruit une planète qui s'est permise d'effectuer à son encontre des revendications. Au passage, Trigon en profite pour annoncer à sa fille qu'il n'avait pas du tout l'intention de respecter sa promesse de non ingérence envers la Terre, bouuuuuuuuh... (je vous l'avais dit qu'il supra-méchant ce type !)

Note : je suis persuadé que Lug aurait censuré la scène de la gamine qui se fait trucider (vive Arédit !)

Les Titans, fous de rage de voir Raven s'être sacrifiée, engueulent comme du poisson pourri les prêtre d'Azarath (Starfire – toujours aussi sexy - commence même à balancer ses rafales d'énergie). Arella, la mère de Raven intervient, et décide de raconter aux Titans son histoire.

A l'âge de 18 ans, celle-ci était passionnée d'occultisme, et a fini par rejoindre une secte satanique, où elle fût offerte en épouse à Satan. Pendant la cérémonie, un jeune homme super bien gaulé s'est pointé, elle en est tout de suite tombé amoureuse, et ils ont fait l'amour comme des bêtes; ce jusqu'au jour où elle s'est rendu compte qu'elle était sous l'emprise d'un sortilège, et que le beau minet était en fait Trigon (qui n'est pas très sexuellement appétissant, il faut l'avouer).

Une fois mise en cloque, Trigon l'a jeté comme une chaussette. Arella fût finalement accueillie par les pacifiques de la secte d'Azarath. Ceux-ci ont éduqué Raven malgré sa filiation démoniaque, mais sous réserve qu'elle ne quitte jamais leur temple (sinon zou, renvoyée ! Tu sors de la Star Ac' !).
Après avoir déballé son sac (son cas devrait intéresser TF1 8) ), Arella prend la décision d'accompagner les Titans vers le monde de Trigon.

Une fois fois arrivés sur les lieux, les Titans seront accueillis par... Trigon et son gros toutou du nom de Fang (beaucoup plus gros et méchant que mon labrador mangeur de comics); Trigon va moucher les gentils en une seule rafale (faut pas perdre les bonnes habitudes, hein !).

Pendant ce temps, Arella a réussi à s'éclipser et à rejoindre Raven. Trigon débarque vite fait, mais découvre avec stupeur que son ex-femme maîtrise assez bien les arts mystiques pour le mettre à genoux. Les deux femmes vont en profiter pour aller délivrer les Titans.

Fous de rage, Trigon va rassembler ses force dans le but d'anéantir la Terre, c'est là que les gentils se pointent, et que l'ultime baston commence. Pendant que Changelin se charge du toutou de Trigon, Kid Flash tourne à super vitesse pour ouvrir un passage interdimensionnel (qui pointe vers perpète les oies), Raven affaiblit Trigon par sa magie, Wonder Girl l'immobilise, puis Starfire et Cyborg sous l'ordre de Robin lui décochent une méga rafale qui le propulse dans le vide.

Arella se jette finalement elle aussi dans le passage afin de le sceller, et d'être sûr que Trigon ne refasse jamais son apparition. Fin de l'histoire !


Commentaire :

Que dire sur cette épisode ? Trigon est fourbe/méchant/cruel à souhait, le personnage d'Arella s'avère sympathique, les Titans vont enfin remporter leur première victoire décisive (il était temps, non ?), Changelin s'avère être capable de faire autre chose que des pitreries (Fang n'était pas un caniche), etc...

Au chapitre, des reproches, je dirai que Trigon est battu trop facilement. Le coup du "t'es trop puissant, pas grave, je t'envoie dans une autre dimension", ça me rappelle un peu les combats Thor vs Destructeur. Mais bon je chipote, car c'est quand-même vachement bien écrit.

George Perez de son côté, outre nous montrer/suggérer une scène où Raven n'a pas été conçu juste par un petit bisou, il nous offre un dessin où les super-pouvoirs de Starfire apparaissent en bonne position (pour les pervers : page neuf, huitième vignette), et rien que pour ça, c'est bien !

Bilan : un final à la saga Trigon franchement sympa à lire. Mais bon, Trigon est peut-être doué du syndrome Terminator ("I'll be back"), qui sait...






Green Arrow : Aventure aux caraïbes
(Green Arrow – Escape Me... Never !, World's Finest Comics # 269, juin 1981)

Scénario : Bob Haney
Dessin : Trevor von Eeden
Encreur : Brent Breedings


Résumé :

Green Arrow va porter secours à une jolie midinette en maille avec des méchants contre-bandiers. Après distribution de baffes, enfin de flèches... la demoiselle va s'avérer elle-aussi être du côté obscur, à son grand malheur, puisque notre justicier vert va envoyer tout ce petit monde au mitard.

Commentaire :

Un épisode bouche-trou comme d'hab', mais un peu meilleur que les précédents. Mais bon lire ça après les deux épisodes des Titans avec Trigon, pffffft...



Tornade Rouge : Médecine électronique
(Red Tornado – All The Bits and Pieces of My Life, World's Finest Comics # 269, juin 1981 )

Scénario : Gerry Conway
Dessin : José Delbo
Encreur : Joe Giella

Résumé :

Atteint du panne électronique, l'androïde Red Tornado (un membre de la Ligue de Justice pour ceux qui ne connaissent pas), va chercher un réparateur (chez Darty, c'était fermé). Le dit réparateur va être comme par hasard en maille avec des truands. Pas de bol pour eux... Hop, en prison les pas beaux !

Commentaire :

Un scénario sans queue ni tête, ce comics ne vaut que pour les dessins de José Delbo, et encore...
__________________
Allez, tout le monde en choeur chante avec moi :

"Wolverine est un idiot, c'est Cyclope le plus beau !"

Dernière modification par cyclopebox ; 02/05/2005 à 16h23.
Réponse avec citation