Afficher un message
  #1  
Vieux 18/01/2005, 21h10
Avatar de cyclopebox
cyclopebox cyclopebox est déconnecté
Tombeur de mutantes
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Entre les cuisses d'Emma Frost
Messages: 11 626
cyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titanscyclopebox est un teen titans
DC Les chroniques de Cyclopebox

Les Jeunes Titans n°1 – La naissance des Titans
Mai 1982









Les Jeunes Titans : La naissance des Titans
(The New Teen Titans - The Birth Of The Titans & New York Nightmare, New Teen Titans # 1, novembre 1980)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreur : Romeo Tanghal


Résumé :

L’action commence dans l’espace : la princesse Koriand’r (une magnifique donzelle à la peau dorée ) s’évade à coup de tatanes et de rafales d’énergie d’un vaisseau de guerre appartenant aux vilains Gordaniens, ce en utilisant finalement une chaloupe ; celle-ci ayant été endommagée par un tir des affreux pas beaux, Koriand’r risque le tout pour le tout en tentant un voyage via l’hyper-espace à l’aveuglette.

Cependant sur Terre, Dick Grayson (alias Robin, le 1er du nom) est réveillé par une mystérieuse jeune femme du nom de Raven ; celle-ci lui indique qu’elle a besoin de son aide, et qu’une nouvelle équipe de Titans doit être formée.

Robin contacte tout d’abord ses anciens partenaires Wally West (Kid Flash), puis Donna Troy (Wonder Girl), ils seront rejoints par Changelin (ex Beast Boy de la Doom Patrol) puis par Victor Stone (Cyborg). Raven va leur indiquer que le dernier membre de l'équipe a besoin de leur aide, pour ce faire ils doivent se rendre aux abord du Q.G de l’O.N.U.

Arrivée sur place, ils vont découvrir une troupe de Gordianiens (toujours aussi laids ) en train de foutre le boxon ; en deux-trois mouvements nos héros vont leur mettre une raclée, mais... toujours pas signe de la dernière recrue.

Pendant ce temps, on apprend que Koriand’r (la fameuse princesse, vous ne l’avez pas oublié, hein ? ) a atterri dans l’appartement d’un jeune homme, Grant Wilson. Raven va pointer le bout de son nez, mais trop tard, les Gordaniens arrivent sur les lieux, et réussissent à kidnapper la belle princesse au nez à la barbe des Titans, ce non sans avoir détruit l’appartement de l’antipathique Grant, qui en tient rancune aux Titans.

Ce n’est que partie remise : grâce aux pouvoirs empathiques de Raven, Koriand’r est vite localisée. Raven téléporte les Titans à bord du vaisseau Gordanien. Une grosse bataille va s’ensuivre, les héros vont distribuer des baffes, puis se faire la malle – sans oublier la belle princesse – et au passage, vont faire sauter le vaisseau des Gordaniens (qui sont vraiment pas beaux !).

Une fois de retour sur Terre, Raven va annoncer aux Titans qu’elle les a rassemblé pour lutter contre une mystérieuse future menace en train de grandir, et que seuls leurs pouvoirs pourront la stopper, très énigmatique tout ça...

Juste à la fin, Grant semble fourbir de mauvaises pensées à l’encontre de nos héros, et un mystérieux groupe, le H.E.V.I., semble vouloir l’aider, suspense...


Commentaire :

Un premier épisode d’une équipe de super-héros, en général ce n’est pas transcendant : les gus doivent toujours se rassembler par hasard pour lutter contre une menace commune.

Ici c’est différent et plus sympa : Raven rassemble ses troupes qu’elle a déjà choisit, et leur annonce qu’ils devront lutter contre je-sais-pas-quoi.

Le point négatif, et même franchement ridicule, c’est le final avec ce personnage caricatural de Grant Wilson qui prend la décision de tuer les Titans juste parce qu’ils ont saccagé son appartement, un peu léger tout ça...

Niveau dessin, George Perez n’était pas encore le grand maître qu’il est maintenant, mais son travail est visuellement assez agréable, et surtout, ne fera que s’améliorer au fil des numéros !

Bilan : épisode sympathique, sans plus, qui est loin d’annoncer les futures merveilles que nous proposera cette série.






Les Jeunes Titans : Le mercenaire
(The New Teen Titans - Today... The Terminator, New Teen Titans # 2, décembre 1980)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreur : Romeo Tanghal


Résumé :

Deathstroke, un mercenaire sur-entraîné, est contacté par le mystérieux groupe H.E.V.I, qui lui propose de neutraliser les Jeunes Titans, les deux parties ne vont pas réussir à s’entendre sur les formalités financières du contrat.

Pendant ce temps, à Manhattan, Grant Wilson est en pleine séance de dispute conjugale avec sa petite amie Carol, les choses commencent à tourner au vinaigre (le syndrôme Noir Désir, vous connaissez ? 8) ), mais Grant se fait mettre minable par la toujours pulpeuse Koriand’r (qui a pris le nom de code de Starfire) ; très fâché, Grant prend la poudre d’escampette non sans prendre soin de proférer des menaces à l’encontre des Titans ("Gadget, un jour je t'aurai !" ).

Quelques temps après ça, les Titans vont s'entraîner en mettant une dérouillée à des trafiquants. A la fin du combat, Robin va se faire rouler une pelle par Starfire (le veinard, chuis vert !!! ) : celle-ci a en fait besoin d'un contact physique pour apprendre une langue étrangère (des volontaires pour lui apprendre le français ? ).

Re-pendant ce temps, Raven est en contact télépathique/mystique avec une mystérieuse entité et lui implore son aide, celle-ci refuse, mystère-mystère...

Les Titans vont prendre un peu de bon temps dans la somptueuse demeure de Changelin. De son côté, on apprend que Cyborg est fâché avec son père, et lui reproche entre-autre la mort de sa mère et sa mutation en mi-homme/mi-machine.

C'est là que Cyborg va être attaqué par la Ravageur, alias l'épouvantable Grant Wilson (celui-ci a été muté en surhomme par H.E.V.I., grosso modo c'est maintenant une sorte de Captain America en plus fort et plus rapide), notre héros va quand-même prendre le dessus mais va se retrouver assommé par Deathstoke, ce dernier s'enfuit avec le Ravageur.

Une fois chez lui, Deathstroke va expliquer au Ravageur que l'utilisation de ses pouvoirs est dangereuse pour sa santé; ce crétin de Grant Wilson ne va pas l'écouter et s'en va retourner affronter les Titans... Etrangement, Deathstroke va le suivre et lui prêter main forte.

Le duo de vilains va commencer à prendre le dessus face aux Jeunes Titans (Deathstroke assure un max !), mais coup de théâtre : le Ravageur s'effondre, agonisant, victime d'une utilisation intensive de ses pouvoirs.

Raven arrive sur les lieux, et par geste de compassion, utilise ses pouvoirs télépathiques pour faire croire à Grant qu'il a réussi à tuer les Titans. Deathstroke emporte sa dépouille en promettant aux Titans de venger sa mort; l'épilogue nous apprendra que son Grant était en fait son fils...


Commentaire :

Le personnage de Deathstroke est ultra-charismatique (au passage, je signale que Deadpool n'en est qu'une pâle copie), et il est le premier adversaire sérieux que vont devoir affronter les Titans.

Ce numéro nous permet d'en apprendre un peu plus sur la personnalité de nos héros (relation houleuse père/fils de Cyborg, Changelin éternel ado attardé/obsédé, Kid Flash qui se demande pourquoi il a rejoint les Titans, etc...), le mystère de Raven continue de s'épaissir, et la sombre organisation H.E.V.I. semble plus menaçante que jamais.

Niveau dessin, George Perez a un coup de crayon toujours aussi efficace; et en plus il nous offre Starfire & Wonder Girl en bikini !!!

Bilan : un deuxième épisode qui déchire sa race, z'y va !






Green Arrow : La lame du samouraï
Green Arrow – The blade of death, World's Finest Comics # 268, avril 1981

Scénario : Bud Simons
Dessin : Trevor Voneeden
Encreur : Brett Breeding


Résumé :

Green Arrow décide d'arrêter des trafiquants de drogue, après moult péripéties, il... réussit.

Commentaire :

Un épisode bouche-trou placé par les éditions Artima pour que la revue fasse son quota de soixante pages. Sans aucun intérêt à mes yeux.
__________________
Allez, tout le monde en choeur chante avec moi :

"Wolverine est un idiot, c'est Cyclope le plus beau !"

Dernière modification par cyclopebox ; 08/08/2005 à 12h43. Motif: Faut que j'arrête les fautes de frappes !
Réponse avec citation