Afficher un message
  #386  
Vieux 18/07/2014, 19h43
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
Merci Arrowsmith pour le changement de nom de topic ^^


Dead Boy Detectives #5 - 6 Halfway house par Toby Litt & Mark Buckingham


. . . . . .
. . Dead Boy Detectives #5 . .. . . . . Dead Boy Detectives #6

Plot : De retour de l'école, le trio s'installe chez la jeune Crystal Palace. Mais à peine les affaires posées qu'Edwin, suivant un chat, tombe sur deux petits fantômes coincés dans la maison d'en face.

Mini arc d'à peine 2 numéros faisant suite à la première aventure de ces All New Dead Boy Detectives. Pas de menaces démoniaques cette fois ci, pas d'école qui explose ou de risque de mort à chaque virage dans les couloirs mais une petite histoire de fantôme toute mignonne et franchement originale.
Enfin un peu de calme aprés un premier arc riche (trop?), les deux compères et leur nouvelle amie s'installent paisiblement dans la maison de cette dernière mais les choses évoluent vite. Cette fois ci, pas de raccourci scénaristique pour améner l'histoire mais une utilisation savoureuse et très vertigoesque des chats, voyageur d'entre les dimensions, animal aussi magique que commun, vivant une vie insoupsonnée et pourtant sous nos yeux. Le genre de détail qui vous amène directement vers la magie, une idée simple apportant énormément au ton surnaturel et poétique de la série. Et cette idée magique n'est pas la seule, nos detectives rencontrant d'autre fantômes dans une situation cocasse de part et d'autres d'un miroir, racontant leurs mésaventures par une double pages en noir et blanc, bloqués par un phénomène magique inversant en plus le haut et le bas. Les auteurs parviennent ainsi à enrichir par 2-3 très bonnes idées une histoire qui aurait pu être d'une simplicité à pleurer, mais voilà, coups de génie, on est emporté par le récit et par cette nouvelle aventure que les jeunes détectives prennent à cœur.
Mais cela ne se termine pas là, Litt et Buckingham en ont dans la manche avec pèle mèle un nouveau personnage parfaitement étrange qui vient en aide aux jeunes fantômes, la personnalité de Crystal Palace plutôt délicieuse en fait et qui apporte la caution fun et légère de l'histoire, leur nouvel animal de compagnie...
Ajoutez à cela que les auteurs ne perdent pas de vue leur fil rouge, nous le rappellant en quelques pages, toujours dans l'ombre, toujours en fond et vous avez 2 petits numéros étonnament riche mais superbement équilibré. Lecture facile, simple et agréable (passé les premières pages sur les pouvoirs des fantômes, peut être un peu lourdes) mais aussi légère et fun nous faisant découvrir un univers magique, romantique et poétique que Litt et Buckingham parviennent à rendre sans fausses notes et homogène alors que l'on y croise des fantômes à l'envers, des chats se dédoublant, un morse qui parle et un monde enneigé...
Ce dernier est toujours aux dessins et amène enfin plus de folies dans ces cases, bien plus déstructurés, bien plus chaotiques mais servant toujours le récit et forçant le lecteur à réaliser qu'il n'est pas dans le monde réel.
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation