Afficher un message
  #350  
Vieux 09/02/2013, 12h50
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
Bon en attendant ma critique du dernier scalped oui-je-sais-je-suis-en-retard...

Northlander #21 - 28 parus dans le TPB The plague widow par Brian Wood & Leandro Fernandez



Plot : 100, un fleau mortel s'abat sur la Volga. Dans une petite ville, Hilda se retrouve veuve et doit s'occuper seule de sa fille alors que un homme violent en profite pour installer son règne de terreur!

Après une petite anthologie fort sympathique, voici de retour sur un volume avec une seule et grande histoire… une histoire de maladie, d’enfermement, d’hiver rigoureux et de violence bien sûr. Wood continue donc d’explorer à sa manière cette période historique, cette fois sur les rives de la Volga en Russie.
Une nouvelle fois, nouveaux visages, nouvelle situation donc, pour un récit particulièrement riche et fort en émotion. Hilda se retrouve sans mari depuis qu’un terrible fléau a frappé le campement et doit se débrouiller seule avec sa fille Karin dans un monde malade, violent et particulièrement glacial. Le plot fait froid dans le dos (haha) et le cadre est particulièrement bien trouvé pour développer une histoire intéressante. C’est le cas ici et on retrouve encore la même recette qu’auparavant. Certes quelques points sont prévisibles, certes l’environnement global (pays du nord, froid, 1000 apres JC) est déjà connu mais Wood distille suffisamment de romance (pas d’amour hein, romance dans le sens dramatique plutôt) et de bonnes idées pour faire passer la pilule. Ainsi, la réaction du campement au fléau, son choix de s’isoler, le perso du moine, le sort final d’Hilda…autant de très bonnes idées qui viennent enrichir un plot qui aurait pourtant pu être très très classique, bien joué Brian. 8 numéros quand même mais très bien écrit, on ne s’ennuie pas, il se passe toujours quelque chose dans ce microcosme bien aidé par une belle galerie de personnages et une Hilda très charismatique. Cette fois ci, la «*vie*» de ce campement au jour le jour est abordée, ainsi que leur rapport à l’hiver ce qui ajoute également beaucoup d’interet à la lecture. Bref Wood prends son temps avec cet arc mais ne le gâche pas et livre au final un récit riche en émotion, tip top*!
Leandro Fernandez au dessin très très bon vraiment, un style qui sait se montrer percutant tout en pouvant sortir de belles planches focus avec un magnifique travail de McCaig aux couleurs dont la palette blanche, froide, livide fait mouche.
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!

Dernière modification par Jorus C'Baoth ; 21/04/2013 à 18h45.
Réponse avec citation