Afficher un message
  #333  
Vieux 08/04/2012, 13h36
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
Retour!

Sweet Tooth #18 - 25 parus dans le TPB Endangered species par Jeff Lemire



Plot : Le groupe sous tension malgré leur évasion de la base militaire se dirige vers l'Alaska et le laboratoire où travaillait le père de Gus. En chemin, il rencontre un isolé qui vit dans un "paradis" dans un barrage alors que la région est truffé de salopards s'en prenant aux voyageurs, à moins que cela ne soit le contraire. Et alors que Singh, l'ancien docteur de l'armée, voit de plus en plus de signes bibliques, le chef militaire Abbot est toujours sur leurs traces!

On continue donc avec ce comics post apo fort sympathique qui lurke sur l'étrange avec une race d'enfants hybrides bien intrigantes. Après 3 volumes dont le dernier particulièrement puissant, quid de la suite.. et bien un poil décevante il faut dire.
La faute donc à ce volume 3 qui nous a fait connaître des paroxysmes émotionnels et nous a mis l'eau à la bouche pour la suite de l'aventure, promettant les révélations tant attendues. L*'équipée prends donc la direction du Grand Nord, l'Alaska, après s'être tiré non sans mal des griffes de la milice dans ce qui ressemble à une traversée du désert ou la foi et le courage de chacun sera testé. Voilà donc le plot en gros, on reste dans le parallèle avec le biblique, un «*peut être*» messie, un qui se prends pour un prophète, en route vers la terre promise et les révélations que promets une «*bible*» aux fidèles.
Mais j'en fais un petit peu trop dans la description du plot car ma foi, si c'est effectivement ce qui est suggéré, l'auteur n'en fait pas trop, restant quand même plus du coté «*groupe qui tente de survivre dans un monde hostile*» classique. En effet, première déception à mon goût, après un 3 aux promesses intenables, le soufflet retombe quelque peu ici pour ce coté biblique, messie qui amena la morts des Hommes et compagnie. Au delà du personnage fort intéressant d'ailleurs du scientifique qui se tourne vers ce nouveau Dieu après avoir échoué avec la Science, rien de très solide à se mettre sous la dent, ce qui est plutôt dommage car cela apportait un réel intérêt au récit, un petit plus qui a fait la différence. Certes un dernier numéro prenant, avec Gus, le héros, aux portes de la mort qui a une vision étrange... mais rien de plus...
Le rythme du récit ralentit donc, pas de croustillant à se mettre sous la dent, une rencontre étrange, des nouveaux ennemis (?), une séparation, le tout durant ce trajet dangereux à travers le pays. Un volume étrange car après l'extraordinaire montée des précédents, celui ci meuble presque en fait avec des histoires quasi secondaires, loin du plot principale. Il reste un arc plus contemplatif, plus centré sur les personnages. On y apprends en quelques mots l'origine de certains perso donc, les relations entre eux évoluent et ce microcosme vit réellement sous nos yeux, un bon point par contre. Mais à coté de cela, une histoire un peu molle et un peu longue qui a certes le mérite de mettre en place une ambiance pesante et oppressante, à qui peut on faire confiance*? En est on sûr*? C'est le point principal de ce récit donc, ce petit groupe, ce microcosme encore, qui doit vivre ensemble, ou pas, qui doit réagir face aux rencontres fortuites, comment, pourquoi*?...
Pas inintéressant donc en terme d'ambiance, mais un travail sur les perso très classique, avec excuse bidon pour parler d'eux même et flashback un peu maladroit. Il manque ensuite 2-3 trucs qui nous scotchent, des situations bouleversantes ou des moments d'émotion comme Lemire avait si bien fait dans les volumes précédents. Il y a bien la réconciliation entre Gus et Jepperd et l'histoire entre ce dernier et Lucy, mais ce n'est pas creusé, pas forcément mis en valeur et par moment, bien trop classique.
Cela reste le soucis de ce comics, qui a indéniablement des qualités propres mais qui verse parfois dans le classique post apo a tendance religieuse déjà vu ça et là. Néanmoins, Lemire installe de plus en plus ses personnages mais on attends plus du prochain volume.

Quelques mots sur son trait, toujours aussi curieux, irréguliers mais qui reste l'un des points forts du comics, une marque indéniable qui lui apport beaucoup de caractère.
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation