Afficher un message
  #332  
Vieux 24/02/2012, 21h12
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
En espérant que le reste te plaise Funky mais comme toi le premier ne m'avais pas transcendé.

suite d'une autre série moyennement transcendante aussi :

I, Zombie #12 - 18 Six feet under and rising par Chris Roberson & Mike Allred, Gilbert Hernandez, Jay Stephens

. . . . . . . . . . . .
. . . . I, Zombie #12 . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . I, Zombie #18

Plot : La ville d'Eugene est envahit par les zombis, puis par les chasseurs de monstres alors qu'Amon, ami et protecteur de Gwen lui explique le plan maléfique de la terrible Galatea.


Suite de cette série étrange au possible, un espèce de soap opera version monstres.. qui perds de plus en plus de sa saveur il faut avouer. Pourtant cette fois ci il se passe des choses, Roberson dévoile enfin son plot principal avec une méchante prête à tout pour invoquer un big démon, des nouveaux perso curieux apparaissent (présidents des USA décédés et reconstruits en chasseurs) et la paisible ville d'Eugene est envahie par les zombis. Et au milieu de tout cela, la jeune et sympathique Gwen, zombie de son état, et son microcosme de potes plus ou moins humains... et vivants...
Néanmoins, les critiques précédentes reviennent ici aussi, c'est trop autocentré sur ces perso bizarres, le décalage avec les gens «*normaux*» est inexistant tant et si bien que l'on a l'impression que la ville n'est peuplée que de 15 personnes, toutes des monstres ^^
Et le reste est particulièrement lent, poussif, les lectures se font de plus en plus vite sans avoir l'impression que quelque chose s'y passe.. même si c'est le cas... il manque indéniablement un petit truc à cette série qui possède pourtant un fort potentiel... trop de persos sans doute, trop de «*clans*» ce qui limite grandement le nombre de pages par personnages, limite leur devellopement et celui du plot par la même occasion peut être. On a en effet l'impression que l'histoire est noyée sous les histoires de cœur de Gwen, les problèmes existentiels de were-terrier, la vie du groupe de vampirettes... Roberson veut sans doute trop en faire et a ainsi du mal à captiver son lectorat. Pourtant il y a du mieux dans cette série avec quelques rebondissements et de l'action de grande ampleur, mais le soufflet ne décolle pas. Le rythme ne monte pas, pas de poussée d'adré ou d'interêt car l'esprit est souvent occupé à se rappeller qui est qui, quel est son plan, qu'est ce qui fout là déjà...*?
Autre point négatif, l'invasion massive des zombis change la face du comics. Là où auparavent, le lecteur aurait pu se dire que cette histoire se passait dans le monde réel, émotion toujours intéressante, avec une invasion de zombi à grande echelle, il est clair que ce n'est pas le cas. Ce manque de subtilité gâche ainsi la lecture, là ou une histoire plus intimiste, en parallèle de la vie «*normale*» aurait été plus appétissante à mon goût en tout cas. Ceci renforce l'image de I, Zombie, d'être une série étrange, à cheval entre plusieurs styles, mais sans en choisir un...
Allred aux dessins ajoute à cette impression d'étrangeté mais n'aide pas à ancrer la série dans le monde réel, lui offrant au contraire avec son style une dimension particulière. Ce n'est pas une bonne chose... sans en être une mauvaise non plus.. la vérité est peut être que cette série est chiante à critiquer en fait*!

Un dernier mot pour signaler que 2 des numéros de cet arc sont des one shots sur un perso en particulier, approfondissant notamment son historique. Plutôt sympa pour le coup, simple et efficace et permettant de faire un chtit break, pour Allred notamment.
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation