Afficher un message
  #329  
Vieux 05/02/2012, 19h19
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
Fin, avec du retard!!!

House of Mystery #41 - 42 Closing time & Three for the road par Matthew Sturges & Luca Rossi, Annie Wu, Tony Akins, Teddy Kristiansen, Inaki Miranda


. . . . . .
. . House of Mystery #41 . .. . . . . . . House of Mystery #42

Plot : Epilogue de l'histoire de Fig et de la Maison des Mystéres...

Et bien voilà la fin de l'histoire, j'avoue que je ne l'avais pas vu venir du tout, moi qui encore à l'arc d'avant avançait que le plot se lançait enfin... coïncidence curieuse.

Bref une fin honnête et efficace il faut dire, qui nous permet de comprendre mieux le déroulement de l'histoire et le pourquoi du comment, Fig donc personnage central

Certes on pouvait s'en douter mais Sturges a eu la délicatesse de ne pas fournir un fin trop ouverte, le genre qui ne conclue quedale et qui laisse sur la fin, surtout après 40 numéros plus ou moins clairs.

Concernant l'épilogue, le #42, il est plutôt fun, 3 explications possibles sur l'existence de cette Maison des Mystères, dont une qui collerait bien avec le #41, une "autre" fin donc qui laisse planer un brouillard mystérieux sur l’œuvre mais sans être lourd ni complètement incohérent. Un petit exercice que Sturges aime bien et maîtrise bien.

Bref c'est honnête donc, après nous avoir trituré l'esprit pendant 40 numéros Sturges conclue avec efficacité son looong run sur cette nouvelle mouture de House of Mystery qui laisse un arrière gout de dommage quand même. Le plot principal était avec le recul intéressant mais sans doute trop étiré sur 40 numéros avec des grands coups de mous, des coups d'embrouillage vaseux qui sentaient bon le fait exprès pour meubler. Ajouter à cela des personnages secondaires charismatiques et attirants sans être utilisés dans l'histoire autant qu'ils auraient peut être dû et cela donne de très bonnes bases fantastiques dans le genre gâchées ça et là.
Il reste néanmoins quelques bons souvenirs de lectures, le début notamment parfaitement attachant, les histoires dessinées par les guests souvent savoureuses, des exercices de style et des manière de raconter les histoires intéressantes et globalement l'impression d'avoir lu un truc correct dans le genre. Au final, cela donne un tout cohérent avec au centre les histoires, les personnages et leurs aventures, un microcosme, encore une fois, que l'on aurait aimé voir plus evolué et approfondis, surtout dans la 2ème moitié de l'oeuvre.
Mais il ne manquait pas mal de chose pour que le House of Mystery version Matthew Sturges s'approche du panthéon des série Vertigo aux coté du Sandman et autres...
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!

Dernière modification par Jorus C'Baoth ; 05/02/2012 à 19h53.
Réponse avec citation