Afficher un message
  #319  
Vieux 24/08/2011, 11h21
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
Next one :

Sweet Tooth #6 - 11 parus dans le TPB In Captivity par Jeff Lemire



Plot : Aprés avoir livré le jeune Gus à Abbot, Jeppers revient sur son passé et ses erreurs récentes. Gus, lui, tente tant bien que mal de survivre dans le camp militaire, traité sans ménagement par Abbot qui désire plus que jamais comprendre le fléau qui a touché l'humanité.

Après un premier opus qui ne m’avait pas franchement emballé malgré un buzz important, voici le retour du gamin-cerf et de son « protecteur » dans ce monde post apocalyptique. Verdict… indéniablement plus intéressant.
Plus intéressant car un volume très riche. Après une présentation de l’univers, Lemire frappe un grand coup avec ce TPB qui ne nous laisse pas une minute de répit, non pas par de l’action effrénée, mais par un flot continu d’informations et la tension qui y règne. On y apprends ainsi le passé de Sheperd, le « protecteur » du héros, ses choix douloureux, la vie avant et après le cataclysme ce qui ajoute du fond au personnage. Lemire fait là un super boulot, partant de l’image de l’enc*** violent et bourrin que nous avions avec le 1er TPB vers un personnage simplement humain, qui a souffert, qui a une histoire… En fermant le TPB, Sheperd nous apparaît autrement, nous fait même réfléchir sur ce que nous nous aurions fait à sa place, un écho à l’excellent perso Red Crow de Scalped, vraiment du bon boulot. A coté de ça, discrètement, Lemire nous parle un peu plus du cataclysme et du fléau qui frappa la planète, de manière subtile, en montrant la vie après le truc… Walking Dead style ^^
Parallèlement à cela, Lemire continue sur son plot principal à travers Gus, l’étrange gamin-animal. Entre les griffes des scientifiques, le ton est différent, cette fois ci c’est plus psychologique et moins descriptif, la captivité, l’inconnu, le mystère autour de Gus et des autres… les réponses se font tarder mais Lemire nous fait patienter habilement en dispatchant ça et là quelques informations croustillantes. Au final, nous n’avions rien appris de majeur, mais il y a indéniablement quelque chose derrière ce fléau, et Gus y ait lié. C’est avec la soif d’en apprendre plus, l’envie de découvrir et la sensation de quelque chose d’important juste à l’horizon que ce ferme ce TPB !
Et tout ceci encore une fois avec un rythme parfait. Tout ceci s’imbrique bien dans le récit, s’alterne avec efficacité sans temps morts, sans frustrations particulières, c’est bien maitrisé !
Un dernier mot sur le dessins toujours aussi atypique et particuliers, c’est pas trés joli, c’est pas régulier ni détaillé…mais ça marche toujours du tonnerre, donnant un aspect brut, glauque et violent à son histoire, exactement de dont elle avait besoin.
Au final donc une base, un rocher que ce TPB sur lequel Lemire va sans doute s’appuyer pour enchainer le reste de son plot, et ça promet !
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation