Afficher un message
  #295  
Vieux 13/02/2011, 21h31
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
oh, au moins une 101ème ^^

Fables #52 - 55 parus dans le volume Les fils de l'empire par Bill Willingham & Mark Buckingham, Mike Allred et various ^^



Plot : Alors qu'une réunion de crise se tient dans l'Empire pour préparer la contre attaque, l'arrivée du Grand Inquisiteur Hansel dans la communauté des Fables inquiètent grandement...

Action, réaction, après l’opération des Fables au cours du volume précédent qui pouvait s'apparenter à un début de 2ème saison, voici les choses qui continuent de accélérer et le récit monte d’un cran avec, cette fois c’est sur, une bonne guerre qui couve entre les Fables et leur Adversaire.
Willingham continue donc son travail en amenant tout ce petit monde vers visiblement un climax qui s’annonce grandiose. Mais tout comme l’opus précédent, l’auteur parvient facilement à nous faire patienter, exercice pas forcément évident alors que tout le monde attends « que ça pète ». En effet dans ce tome, pas vraiment d’action, pas de grande révélation ou de moments décisifs, mais une paire de coups de génie qui remplissent le TPB de qu’il faut pour en faire une lecture passionnante. Un excellent opus que celui ci où nous découvrons le plan de l’Adversaire, son premier coup vers les Fables, le tout agrémenté de ci de là de cases sur les autres protagonistes. L’équilibre est excellent, le lecteur en a pour son argent, scènes importantes, dures, amusantes, légères ou dramatiques, tout ce petit monde continue de vivre sous nos yeux alors que l’on sait l’orage arriver. Ceci donne une sensation particulière à la lecture, le calme avant la tempête, qui survivra, à quel prix… ?

Tout comme le TPB précèdent, après un petit coup de mou, on sent bien les choses repartir, comme si dernièrement Willingham tentait plus de meubler alors que depuis « Les loups », il est reparti sur son plot, plus réfléchis, plus sous contrôle, enchainant son histoire avec une grande facilité. On y ajoute d’excellentes idées (le visionnage du plan de l’Adversaire, les mini sur d’autres personnages, l’histoire d’Hansel et Gretel) et le résultat est donc un volume complet en tout point, qui se lit d’une traite et qui donne envie de lire la suite immédiatement. Fables est sur le sentier de la guerre et elle promet d’être épique. La machine est lancée et « Les fils de l’Empire » en est sans doute la première étape.

Buckingham semble retrouver de l’inspiration et nous livre un excellent travail, alternant grande case descriptive et enchainement plus rapide pour les phases de dialogues. Son trait de nouveau plus précis et délicieux, il est pour beaucoup dans l’agréable lecture de ce volume. On y ajoute quelques pages d’Allred, Gene Ha, Middleton et Inaki Miranda qui illustrent autant d’histoire parallèles dans un style à la House of Mystery, autant de changement de style qui agrémente le TPB d’une hétérogénéité discrète mais intéressante.
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!

Dernière modification par Jorus C'Baoth ; 27/02/2011 à 16h38.
Réponse avec citation