Afficher un message
  #221  
Vieux 02/03/2010, 12h39
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
Back chez les Fables :

Fables #28 - 33 (+#22) parus dans le volume Cruelles Saisons par Bill Willigham & Mark Buckingham



Plot : Cendrillon espionne, Bigdy se remémore de vieux souvenirs de guerre, un nouveau maire de Fableville qui se rends vite compte de l'ampleur de la tâche, Blanche donne naissance à ses bébés qui grandissent bien vite.. hop 1 an déjà vient de passer...

Après un volume et demi avec une histoire complète, ce 6ème tome permet de faire un break après l’intensité d’une bataille riche en émotion.
Cela commence tranquillement avec 2 numéros en forme de one-shots autour de Cendrillon pour le premier et du Grand Méchant Loup pour le deuxième. Le premier est une véritable perle, qui a donné d’ailleurs récemment naissance a une mini série. Ce fameux décalage Fables vs vie réelle fait ici merveille avec une Cendrillon complètement à contre courant de son rôle, de son image, sexy mais manipulatrice, d’apparence fragile et douce, mais avec un caractère et une force peu commune pour une princesse… et que dire de cette première scène de réunion des ex du Prince Charmant, succulent !!
Le deuxième revient sur le passé du Loup, une aventure au temps de la WW II. Certes intéressantes mais beaucoup moins originale, la faute pt’te à Wolverine car cela serait assez son type d’histoire, et à Hellboy pour le coté « nazi qui prépare un sale coup surnaturel ». Mais du coup, moins efficace, moins marquante, cette fois ci le décalage fonctionne moins bien avec une impression de déjà vu et un plot au final assez peu subtil (perso des fables mal utilisé, scen assez simple). Curieusement pour Willingham, un petit manque d’inspiration peut être.

S’ensuit 5 numéros qui forment une histoire complète « Cruelles saisons ». Déjà, si le principe est intéressant, il est assez déroutant. Après un arc important se passant presque en temps réel, avec l’Adversaire sur les rails, voilà un arc se passant sur un an où l’action est réduite à son strict minimum. Ainsi si l’idée est séduisante, sa lecture l’est moins.. pourquoi ce calme après la tempête ? le manque de réaction de l’Adversaire, son absence totale du plot alors que la guerre semblait déclarée est assez curieux. De même, passer d’un arc se déroulant sur 3 jours à un arc sur un an ne facilite pas la lecture… Bref une petite mise au point à faire entre l’arc précédent et celui ci. Peut être que « La Marche des soldats de bois » était justement si intense et important qu’il rends « Cruelles saisons » plus.. quelconque ? on en attendait trop ?
Pourtant il s’en passe des choses, et un peu comme l’arc précédent, c’est au niveau des personnages que « Cruelles saisons » prends son ampleur. Willingham continue de traiter parfaitement ces Fables, les choses évoluent de manière personnelle et dans la communauté, ils vivent vraiment, aiment, espèrent, se battent, accouchent, sont jaloux, apprennent un metier, sont élus, tirent la gueule, fuient, dépriment… c’est tout simplement génial de voir ces perso connus dans ces situations, le leitmotiv de ce comics qui marchent encore diablement après une trentaine de numéros. L’arc regorge de trouvailles savoureuses et excitante, mention plus à Rose Red qui est ultra hot ! ^^
Ce volume semble être un tome de transition dans le comics, après avoir présenté l’univers, entamer son fil rouge avec l’Adversaire, Willingham jette ses personnages sur les rails pour dérouler la suite.
Si la lecture est plutôt déroutante sortie de « La Marche des soldats de bois », voir vivre cette communauté reste tout bonnement génial. De plus, il y a quand même une ambiance « tout va bien mais ça va pas durer » qui plombe un peu les scènes joyeuses d’enfants qui jouent et qui permet de conserver un intérêt à la lecture. Néanmoins une petite alerte m’a fait lever un sourcil… l’arrivée d’un personnage important n’a pas vraiment eu d’effet sur moi… peut être les prémices d’une petite lassitude, peut être un peu plus d’action et de révélations sur l’Adversaire, les Fables seraient les bienvenus ?

Coté dessins, Buckingham est.. bah comme d’hab quoi… Tony Akins pour les 2 premiers one shots, moins bon, moins détaillé, moins travaillé mais avec un style rond assez similaire, cela dit sa Cendrillon est formidable ! Mention plus pour les couleurs qui donnent une bonne ambiance de guerre dans ce 2ème one shot et appuie délicieusement l’alternance des saisons dans l’arc du même nom.
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation