Buzz Comics, le forum comics du monde d'après.

Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. (http://www.buzzcomics.net/index.php)
-   Brêves de comptoir (http://www.buzzcomics.net/forumdisplay.php?f=156)
-   -   News de la Planète Foot (http://www.buzzcomics.net/showthread.php?t=7625)

Fred le mallrat 20/11/2013 19h20

Citation:

Envoyé par scarletneedle (Message 1443827)
Ah mais son 2ème but, le tir est purement irrationnel : en déséquilibre, frappe brossée, entre les pieds du défenseur et au ras du poteau.
Il le tente 100 fois, 99 fois, ça part à côté! 8(

c est aussi ca qui fait que j aime le foot...
c est irration, y a l inspiration.. y a le genie... pour moi c est plus qu un sport... c est aussi une histoire mais aussi parfois une forme d art populaire...

Ben Wawe 20/11/2013 19h43

Ni un sportif, ni un artiste ne doit d'être un modèle pour quiconque : même si la société leur impose désormais ce statut, ils n'ont pas à porter cette responsabilité, qui incombe à la famille. Cependant, c'est malheureusement "normal" que les sportifs et les artistes deviennent des "exemples", que ce soit parce que la société devient de plus en plus individualiste et tournée vers la réussite personnelle ("lui gagne beaucoup, je veux être lui"), mais aussi parce que le concept d'éducation familial disparaît peu à peu ("l'école éduque mon enfant", ce qui est une vraie erreur).

Même si je ne soutiens pas, et si je n'apprécie pas les propos qui ont été tenus par certains joueurs, je pense quand même qu'ils subissent une pression injuste et exacerbée à cause de ce rôle de "modèle".
Fondamentalement, le sportif ou l'artiste ne demande pas à incarner quelque chose, à être un modèle. A la différence d'un homme politique ou d'un chef d'entreprise, qui a la volonté de mener des gens, d'incarner quelque chose pour rassembler derrière lui dans un objectif commun, le sportif veut simplement vivre de son sport, l'artiste veut simplement s'exprimer...

La formation française sacrifie les études pour la réussite professionnelle, mais ce problème concerne aussi les autres pays (c'est un cliché, mais l'exemple du footballeur américain un peu con qui réussit à aller en fac car il est bon sur le terrain a une réalité ; et s'il réussira dans son sport, il restera un peu con longtemps).

On ne peut pas demander à des sportifs, qui ont passé une grosse partie de leur vie dans un vase clos (coupés des parents une partie du temps très jeune, concurrence violente très tôt, individualisation totale pour "réussir"...), qui sont l'objet de toutes les attentions.
A 18/20 ans, un joueur de football, par exemple, est déjà observé, analysé, catalogué... alors que c'est qu'un gamin de 18/20 ans, capable de faire des conneries (et il faut faire des conneries dans sa vie...), souvent sans vrai repère (quand on te forme à privilégier le sport aux études, qu'on te dit que sur une promotion un seul deviendra professionnel, quelles valeurs as-tu vraiment pour avancer ?).

Oui, les joueurs de foot gagnent des dizaines de milliers d'euros, mais c'est parce que le foot dégage des centaines de millions ! Je suis, franchement, moins choqué que des joueurs gagnent autant, vu tout ce qui est dégagé par ce sport, que de voir des présidents et actionnaires gagner aussi beaucoup alors que, eux, ne sont pas sur le terrain...

FrancoisG 20/11/2013 20h42

Citation:

Envoyé par Fred le mallrat (Message 1443831)
(ce qui serait con car on demande a un footeux d etre bon.. en foot)...


Par contre, ils sont payés pour jouer au foot..

Mais justement, je pense que ce que le public lambda (et donc moi) leur reproche, c'est de ne pas être très bon ET de se la péter !
De mon point de vue "naïf", Benzema, je le connais plus par ses provocations que par ses qualités de buteur. Au contraire de Zlatan par exemple...

Ben Wawe 20/11/2013 20h45

Bah, s'ils étaient si mauvais que ça, ils ne joueraient pas dans de grands clubs (voire les plus grands pour quelques-uns), n'y seraient pas régulièrement alignés et ne seraient donc pas sélectionnés (la France n'en est pas encore à sélectionner des remplaçants dans leurs clubs).

Ce sont de bons joueurs.
Après, sont-ils une bonne équipe ? Pas encore. La France attend-elle trop d'eux, toujours illusionnée par 1998/2000 et engoncée dans la certitude que, si tu gagnes 100.000 euros par mois, tu dois être exceptionnel à chaque match ? Carrément.

aegnor 20/11/2013 21h48

Bon avec tout ça, ça c'est passé comment la météo sur Canal?

scarletneedle 20/11/2013 21h54

Bah, elle était effectivement à poil, enfin à la ville de Poil! :D
A la fin, elle a couru nue mais comme la caméra était éloignée, pas sûr....

C'est finement joué de sa part. ^^

aegnor 20/11/2013 22h09

Excellent! :D

Jean-Moul 20/11/2013 22h39

Citation:

Envoyé par Deroxat (Expert en Potins) (Message 1443744)
je crois qu'on conservera des positions inconciliables, mais j'aimerai juste savoir: pourquoi voudrais-tu qu'ils aient une attitude irréprochable?
Et par rapport au groupe de Knysna, ceux qui ne font plus partie du groupe:
Carasso, Réveillère, Gallas, Planus, Squillacci, Diaby, Diarra, Toulalan, Govou, Malouda, Gourcuff, Anelka, Henry, Cissé, Gignac.
En gros, il te reste qui comme méchants? Evra, Abidal, P'ti Vélo, et Ribéry.

Benz et Nasri, par exemple, ils étaient pas là. Menez, il a peu de chance d'être dans le groupe et il était pas là non plus en 2010.
Tu peux pas leur reprocher un truc qu'ils n'ont pas fait, quand même? :-)



Menez et Nasri? Non mais tout va bien avec eux, ils sont justes un peu malpolis mais sinon ils sont irréprochables sur le terrain.
Ah? Non?
Ah non.
Article de Libé le lendemain du 1/4 de finale France-Espagne de l'Euro.

Nasri et Ménez : bazar, comme c’est bazar
GRÉGORY SCHNEIDER (À DONETSK)


Le comportement désinvolte, voire grossier, du milieu de terrain et de l’attaquant tricolores avant et après la défaite face à l’Espagne, samedi, font resurgir les fantômes de Knysna.
Samedi soir au cœur de la Donbass Arena de Donetsk, une petite heure après la qualification logique de la Roja espagnole pour les demi-finales de l’Euro au détriment des Bleus (2-0). Rentré en cours de jeu, Samir Nasri passe sans s’arrêter en zone mixte, l’espace dévolu aux échanges entre les joueurs et la presse. Juste avant de monter dans le car, il fait demi-tour, passe sous une barrière et retourne dans le vestiaire.
Il y restera une dizaine de minutes. Pendant ce temps, Alou Diarra, Karim Benzema, Hugo Lloris ou Franck Ribéry investissent l’espace et font face dignement : «On est tombé devant ce qui se fait de mieux en Europe», «les Espagnols sont plus matures que nous dans le jeu, mais bon, il leur a fallu six ans», «on leur a laissé le ballon exprès». Nasri revient, avec l’intention manifeste de ne pas répondre à la moindre question. Un journaliste de l’AFP insiste. Nasri : «Vous cherchez toujours la merde. Vous cherchez des histoires.» Le type : «C’est ça, casse-toi.» Nasri : «Va te faire enculer. Va niquer ta mère, sale fils de pute. Tu veux qu’on s’explique ? Allez, comme ça, vous pourrez continuer à dire que je suis malpoli…» Le type recule et se fond dans la masse.

Nasri s’éloigne : dans le car des Bleus, il répétera à un membre du staff son intention de démolir le gars. L’histoire est terminée. Elle avait commencé bien plus tôt, deux heures avant le coup d’envoi, lors de la reconnaissance du terrain par les joueurs français. Seuls les remplaçants l’ont effectuée samedi. Une bonne moitié d’entre eux donnent alors l’impression de déambuler dans une kermesse battant son plein. Le milieu Blaise Matuidi fait des photos avec sa famille venue le rejoindre au bord de la rambarde, l’attaquant Jérémy Ménez déboule en claquettes et équipement MP3 avant d’aller se prélasser sur un banc de touche…

Cirque. Quand il voit l’ailier Hatem Ben*Arfa entreprendre carrément une conversation - elle durera plus d’une demi-heure - avec son agent assis en bas de la tribune, le directeur administratif des Bleus, Marino Faccioli, devient livide. C’est le grand cirque. En rupture de ban avec une partie du groupe depuis mardi (Libération de jeudi), Nasri a une discussion animée avec l’entraîneur adjoint, Alain Boghossian. On apprendra plus tard que le joueur demande alors des explications sur sa non-titularisation, la première dans cet Euro. Quelques minutes après, Boghossian dira à un proche : «C’est la merde.»

Les remplaçants rentrent au vestiaire en ordre dispersé. Ils reviennent pour l’échauffement une heure plus tard, cette fois accompagnée des titulaires. Les trois derniers à rentrer sur le pré : Samir Nasri, Jérémy Ménez et le petit Marvin Martin, qui s’entraîneront - si l’on peut dire - ensemble. Ce que font les deux premiers ne ressemble à rien. Fous rires, pitreries… dont celle-là, que l’on doit au Parisien : il court vers le ballon en mouvement et essaie de se stabiliser à pieds joints sur la sphère tout en effectuant un salut militaire.

Il réitérera cette figure, se tordant même légèrement la cheville une fois. On n’y comprend d’abord rien : une trentaine de caméras braquées, mille fois plus de smartphones susceptibles d’enregistrer la scène… On a pigé d’un coup, quand les deux gars toujours hilares se lancent dans une séance de frappes pleine puissance à 20*mètres de leurs coéquipiers autrement concentrés : pour avoir mal pris leur mise sur le banc, Nasri et Ménez s’offrent alors une petite provocation en mondovision.

«Vaffanculo». Le staff technique ne leur en tiendra pas rigueur : les deux joueurs rentreront à la 64e*minute, au plus fort d’un combat alors légèrement dominé par des Bleus limités mais courageux, où Ribéry a une fois de plus tenté d’emmener tout le monde. Nasri patrouilla devant la défense tricolore, s’acquittant correctement de sa mission. Positionné sur l’aile droite, Ménez est en revanche passé à côté ; pas un dribble réussi, un agacement qui lui valut un carton jaune pour un «vaffanculo» lancé à l’arbitre italien et surtout ce geste invraisemblable envers son capitaine, Hugo Lloris, qui lui demandait de suivre son adversaire direct : paume vers le bas et le pouce qui se rabat sur les autres doigts joints, «ferme ta bouche» dans toutes les langues du monde.

En souffrance sur le plan du jeu, les Bleus auront fait énormément d’efforts lors de cet Euro, sur et en dehors du terrain, pour éloigner tant que faire se peut l’ombre du bus de Knysna. Samedi, à Donetsk, Ménez et Nasri auront tout tenté pour les y replonger.

Grégory SCHNEIDER (à Donetsk)


Donc oui il y a quand même un souci avec certains joueurs.
Et ne me dites pas que ça n'a eu aucune conséquence, hein!

Après, encore une fois, je ne met pas tout le monde dans le même panier, mais je vous avoue que ne plus revoir Menez en EdF, ça me réjouit beaucoup, perso!

Ce qu'il faut, c'est écarter le plus rapidement possible ce type de joueur, qui n'apporte quasi rien sur le terrain mais pourrit un vestiaire, ou alors lui faire prendre du plomb dans le crâne. Menez, on le sait, ce n'est pas la peine. Il se croit toujours dans un sport individuel. Franchement, qu'il se soit retrouvé avec Blanc en coach à Paris, ça me file la banane! :D

Ben Wawe 20/11/2013 22h53

Autant Menez me semble en effet un petit con, autant j'ai un peu de mal à cracher sur Nasri pour l'exemple de son altercation verbale avec le journaliste à la sortie du match : pas titulaire pour la première fois de la compétition, critiqué encore pour son geste après son but, éliminé avec l'équipe... je veux dire, je comprends parfaitement son envie de ne pas parler ; c'est humain, quoi.
Et si, dans cette situation, un journaliste me saoule et me balance un "casse-toi", alors que je ne lui ai rien dit, je peux comprendre l'énervement.

Jean-Moul 20/11/2013 23h35

Oh la réaction de Nasri, why not.
Mais la séance d'"entrainement"? (où d'ailleurs il semblerait que lui et Menez s'amusaient à viser une journaliste espagnol, compagne de Casillas)
Le fait qu'il vienne demander des comptes de façon "animée" pour sa non-titularisation?

Je ne pense pas qu'il soit irrécupérable, lui, mais apporte-t'il suffisamment à l'équipe pour qu'il soit indispensable de le sélectionner? Il a eu les clefs du jeu plusieurs fois, sans vraiment s'imposer, et on sait qu'il est capable de ce genre de frasque. Alors bon, on en déduira ce qu'on en voudra...

Al Pennyworth 20/11/2013 23h41

Nasri, Menez, n'ont jamais rien prouvé en équipe de France et ont fait preuve à plusieurs reprises de comportements très limites. Je ne comprends pas pourquoi on continue à les voir (surtout Nasri) en EDF.
J'préfère voir des mecs un peu moins talentueux, du type Valbuena (que j'ai pourtant beaucoup de mal à supporter) mais qui en veulent. Pour le moment, on n'a pas de cadres, respectés, qui pourraient recadrer les ptits cons.

gillesC 21/11/2013 00h07

Franchement, on ne les voit respectivement plus du tout et plus beaucoup.
Donc, bon.

Deroxat (Expert en Potins) 21/11/2013 00h09

Et Matuidi alors, quel mal appris! Il faisait des photos avec sa famille sur le bord du terrain!
Et en plus, y en a plein qui chantent pas la Marseillaise, et Nasri, il avait piqué la place de Henry dans le car en 2008. Si c'est pas un gros enculé, celui là. Je répète, tout n'est pas lié à Knysna. C'est ça le sens de mon message au départ: dire que c'est un sale groupe de racailles depuis 2009, ça tient pas debout. C'est même plus le même groupe.

après, encore une fois, faut arrêter de juger les mecs sur les comportements: parce que sinon, y a qu'à regarder Les Yeux dans les bleus. Après France Paraguay, vous auriez jeté Djorkaeff?
Là à vous écouter, on devrait se passer de Ribéry parce qu'il a été trop con en 2010 et qu'il piquait le goûter de Gourcuff.
Et donc, on verra jamais Griezmann en EdF parce qu'il est allé en boîte trois jours avant un match. c'est ça? A ce tarif là, on devrait même virer Grenier parce qu'il est de notoriété publique que c'est une immense tête de con. Faut prendre Gomis parce qu'il a un super état d'esprit ou alors Camara parce qu'il est équipier modèle.
J'ai suivi ou pas?

Faut peut être arrêter de tomber à bras raccourcis sur les bleus en jugeant leur comportement. Leurs prestations sportives, oui.

Jean-Moul 21/11/2013 00h14

Et Lloris il a des gants en peau de zébu!
C'est dégueulasse!

Fredeur 21/11/2013 00h18

Lloris, il a mis du vert, et ça, pour un ancien lyonnais, c'est inadmissible. :gaga:


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 19h19.

Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !