PDA

Voir la version complète : Il y a 20 ans: Août 1986 (DC et Indés)


XXL
09/08/2006, 10h48
JUSTICE MACHINE
Featuring the Elementals LTD n°4 (sur 4)
Publié par comico en Août 1986.
"The Dreadnought Affair", 26p.
Scénario: Bill Willingham
Dessin: Mike Gustovitch
Cover: Mike Gustovitch

http://xavier.lancel.free.fr/aout06/jelem4c.jpghttp://xavier.lancel.free.fr/aout06/jelem4c1.jpg
L'épisode précédent s'achevait ainsi...

Résumé:
Si vous avez manqué l'épisode précédent... (http://buzzcomics.net/showpost.php?p=491166&postcount=3)
Alors que les autres memebres de la Justice Machine et des Elementals sont à terre, Morningstar et Challenger continuent à tenir tête aux démons et forces de Darforce. Talisman est pris en otage et on menace de le tuer s'ils ne se rendent pas mais:

http://xavier.lancel.free.fr/aout06/jelem4-2.jpg
Rappelons quand même que Talisman existait bien avant l'avalanche de persos comme Domino, Longshot etc...

Et oui, Talisman étant toujours chanceux, les plombs sautent et nos héros récupérent les collégues qu'ils peuvent (titan est laissé derrière). Ils décident de renouvele rleur attaque pour détruire le portail dimensionnel, duquel s'écoulent encore des démons. Les Elementals feront diversion pendant que la Justice Machine, e tplus particulièrement Demon, placera un dispositif explosif sur le portail.
Tornade, couloirs inindés, ou brulés, les elementals réussissent leur coup alors que le général des démons n'apprécie pas que Darforce manque de respect à Tarot en le frappant.
La Justice Machine arrive devant le portail mais Darforce détruit le dispositif explosif en attaquant Demon! Celui-ci réveille Titan tandis que le général des démons attaque Darkforce à cause de son attitude envers Tarot. Titan , en grandissant, réussit à détruire le portail et l'amrure de Darkforce est mise en pièces révélant:

http://xavier.lancel.free.fr/aout06/jelem4-4.jpg
Et oui Darkforce est une fillette!8(

Et oui, Darkforce est en fait Tara Mose, fille de Tarot, jeune surdouée supposée morte et le chef des démons avaient compris le lien qui unissait Tarot et Darkforce et ne pouvait supporter de la voir maltraiter ainsi son père alors que l'honneur familial est sacré pour lui.
Les Elementals acceptent de laisser leur sort dans les mains de Talisman qui va les envoyer quelque part au hasard en utilisant un téléporteur. Ils reviennent bien chez eux.:flex:

Commentaire:
Dernier numéro de cette mini-série événement. il est en effet assez rare de voir comme ça des figures super-héroïques indés se rencontrer pour une aventure. La résolution est un peu faiblarde, avec notamment la scéne de destruction du portail par Titan complétement ratée (on ne voit même pas le portail, juste Titan donner un coup de poing dans le vide:ouf: ). On se rattrapera avec cette révélation surprise de l'identité de Darkforce, fort originale, et part quelques séquences bien excéutées.

http://xavier.lancel.free.fr/aout06/jelem4-3.jpg
Quelques séquences étonnent par la simplicité de leur efficacité! :flex:

Niveau dessin, même souci que précédemment, avec trop de second plan vide avec un aplat de couleur et de spanels globalement trop grand pour le peu qu'ils contiennent. Heureusement, la mise en couleurs, trés réussie, donne un peu de texture à tout ça.
On peut donc un peu déçu par la côté un peu creux de l'histoire et des dessins, mais cela reste quand même d'un bon niveau pour un comics produit par une jeune maison indépendante.
A noter que Mike Gustovitch, lessivé d'avoir dessiné auattn de démon,s proposera un portfolio à celui qui donnera le nombre exact de démons dessinés dans toute la mini!:D

http://xavier.lancel.free.fr/aout06/jelem4-1.jpg
Oui, bon, c'est pas à se pisser dessus, c'est clair. :ouf: Aussi léger que les décors.


Une fin un peu légère pour une mini qui reste une bonne introduction à l'univers super-héroïque Comico.

Visitez le topic consacré à JUSTICE MACHINE! (http://buzzcomics.net/showthread.php?p=466618#post466618)


Nous allons poursuivre le mois prochain avec des épisodes de la période Noble de la Justice Machine, qui, bien que publiés bien avant cette mini, se situe après celle-ci chronologiquement!
Nous embrayerons ensuite en Décembre avec le début de l'ongoing justice Machine de Comico!:flex:
Si vous trouvez intéressante les chroniques de Justice Machine, manifestez vous car j'ai pas l'impression que ça intéresse grand monde, à mon grand désespoir (mais bon, l'ongoing à venir est d'un bon niveau donc j'ai bon espoir! :D)

XXL
12/08/2006, 11h10
ELEMENTALS N°9
Publié par Comico en Août 1986.
"Fame", 25p.
Scénario: Bill Willingham & Jack Herman
Dessin: Bill Willingham, Keith Wilson, Mike Harris, Arnold et Jacob Pander, Steve Bissette, Mike Mignola et Barry Crain.
Encrage: Keith Wilson et Rich Rankin.
Cover: Bill Willingham encré par Rich Rankin.

http://xavier.lancel.free.fr/aout06/ele9c.jpghttp://xavier.lancel.free.fr/aout06/ele9c2.jpg
Je crois que c'est censé vous rappeler une pochette de disque...:p

Résumé:
Si vous avez raté l'épisode précédent... (http://buzzcomics.net/showpost.php?p=488402&postcount=9)
Les Elementals, découverts par les médias, sont partout: magazines, télé, talk-show, radio, marchandising...c'est la célébrité!
Entrecoupé de couvertures de magazines et d'essais de Lawrence, le majordome des Elementals, pour une pub vantant des céréales, nous assistons à plusieurs scénettes:

- Mr Golden, le père de Fathom, rencontre le staff de Comico qui leur a proposé de faire un comic-book Elementals. Il trouve les idées et le sproduits Comico très bons mais décide d'aller chez un des Grands, car ils paient plus et ont une meilleure distribution.:D Il recommencera avec une boîte qui lui propose de faire un jeu de rôle Elementals: "Better Distribution. More Money. sorry." :D

- Vortex participe à une interview télévisée. Tout se passe bien jusqu'au moment où son passé militaire au Viet-Nam est mis sur la table: le régiment de Jeff se serait rendu coupable d'"agressions non autorisées". Jeff refuse de répondre. en sortant d'un resto, il se fait tirer dessus par une fan hystérique amoureuse. Heureusement son corps tient le choc et se guérit au cours des jours suivants.

http://xavier.lancel.free.fr/aout06/ele9-3.jpg
(Wilson) Ouch, niveau dessin, on touche le fond...:ouf:

- Tommy participe à une émission de radio, répondant à des questions d'auditeurs. Il est persuadé que si le sgens sont autant fasciné par lee Elementals, c'est parce qu'ils sont morts. Il raconte aussi que Fathom refuse qu'il regarde les photos coquines pour lesquelles a posé Morningstar.

- Devant la résidence des Elementals, une foule bigarrée s'est rassemblée , avec des sosies, des vendeurs de figurines. L'agent Porter tente de les disperser mais ça finit en un chahut incroyable.

- Pour finir, Fathom découvre que son "baiser" avec Ratman (voir Elementals 8) passe dans la presse people. Elle fait aussi un four dans un show à la David Letterman, n'étant pas dans l'ambiance.

- après avoir regardé la diatribe d'un précheur religieux à la télé qui les compare à des démons et appelle les bons chrétiens américains à les boycotter, les elementals découvrent que leur comics est une merde.:D

http://xavier.lancel.free.fr/aout06/ele9-2.jpg
(Mignola) Ce zoom sur Morningstar est inquiétant. On sent déja que la future star a des idées.

Commentaire:
Elementals est très populaire à cette époque et fait sensation. Un titre indépendant qui se place dans le Top 60! :flex: Plein d'artistes sont donc invités pour ce numéro, ce qui donne un patchwork... à la qualité graphique malheureusement très basse.:oups:
Seuls Mike Harris et Mignola (tout jeunot) tirent leur épingle du jeu, le reste est franchement laid, voire amateur. On peut penser que surtout Elementals a encore du mal à suivre un rythme mensuel, d'où ce numéro.

http://xavier.lancel.free.fr/aout06/ele9-4.jpg
(Bissette) Mais non, ça n'est pas exégaré...8)

Si l'analyse voulue des conséquences de la célébrité est un peu légère, et aussi subite, au moins, comme depuis ses débuts, Elementals se démarque au moins du comics classique de super-héros en abordant le théme, totalement délaissé habituellement.
Les scénes avec le staff de Comico puis celui de la maison de jeu de rôle, et enfin la scéne finale avec le comic-book sont des petits moments d'anthologie. Ce numéro a le mérite de permettre une exploration un peu plus profonde de chacun des Elementals.
A signaler, une pin-up de Barry Crain encrée par Rich Rankin en bonus.

http://xavier.lancel.free.fr/aout06/ele9-1.jpg
(Pander Brothers) Prends ça DC et Marvel!:D


Un numéro patchwork trés laid mais au théme original.

Visitez le topic consacré aux ELEMENTALS! (http://buzzcomics.net/showthread.php?t=11934)

XXL
25/09/2006, 20h58
Il me manque le n°9 de la maxi Amethyst, :'( qui sera je l'espère chroniqué par un de mes très actifs confrères séniles. En attendant, voici de quoi patienter avec:

DC COMICS PRESENTS N°63
Superman and Amethyst dans "Worlds to conquer!", 23p.
Scénario: Dan Mishkin et Gary Cohn
Dessin: Alex Saviuk
Encrage: Ernie Colon, Bob Smith et Gary Martin
Cover: Ernie Colon

http://xavier.lancel.free.fr/sept06/dcc63c.jpg
Dommage que Colon ne dessine pas l'intérieur...:oups:

Résumé:
Amethyst attaque Cornelian dans son chateau au moment où celui-ci trouve refuge à Metropolis. Elle le suit mais se retrouve, comme Cornelian, rajeunie, sans pouvoir. Elle attire l'attention de Superman, lui explique qui elle est et celui-ci cherche Cornleian grâce à sa vision, mais en vain.

http://xavier.lancel.free.fr/sept06/dcc63-2.jpg
Une tentative de faire du Colon en jouant sur la mise en page.

Pendant ce temps, Cornelian va voir des mecs "qui ressemblent à Cyclops en costume violet avec une tête de mort" et leur achète une pince pour remplacer sa main. Il s'approprie aussi de la kryptonite et découvre que la pierre lui donne des pouvoirs magiques, lui qui n'en avait jamais eu! Il redevient adulte aussi pour l'occasion. Il kidnappe alors Amethyst, la ramène sur Gemworld, tandis que superman, qui a récupéré l'amethyst d'Amethyst :p les suit sur Gemworld où il fait la connaissance de Citrina.
Grâce à un sort de Citrina, superman libère Amethyst et le combat s'engage contre Cornelian , mais à qui Dark Opal subtilise la kryponite car elle a un effet néfaste sur sa magie.

http://xavier.lancel.free.fr/sept06/dcc63-4.jpg
Le mélange entre les 2 univers ne prend pas bien...

Grâce à une ruse d'Amethyst, Superman récupère la kryptonite et retourne sur Terre.

Commentaire:
Arf...quel contraste avec la maxi-série Amethyst. Passons sur le dessin, qui est l'oeuvre d'un Alex Saviuk qui arrive à singer légèrement Ernie Colon, mais malheureusement pas dans son inventivité ou son son sens des détails originaux. Mais comme on a connu Saviuk beaucoup moins efficace, force est de constater qu'il s'en sort plutôt bien.

http://xavier.lancel.free.fr/sept06/dcc63-3.jpg
Non, mon exemplaire n'est pas sale!:D

L'histoire par contre est d'un manichéisme et d'un simplisme effrayant. Si nos 2 scénaristes ont eu l'idée ingénieuse de profiter du fait que Superman soit lié à une pierre précieuse lui aussi, le script qui en ressort est digne d'un comics pour enfants. Pas l'ombre d'un trait de caractère, d'une once de personnalité. Superman y est fidéle à son image d'alors: un boy scout bêbête et daté.
Plutôt que d'élever le niveau moyen d'une histoire de Superman en intégrant l'nivers d'Amethyst, les scénaristes ont fait l'inverse: niveler par le bas le niveau d'une histoire d'Amethyst pour qu'elle ne perturbe pas l'univers habituel de Superman.
Ce qui donne cette histoire barbante sans explication ou motivation très poussée (qui sont ces mecs en violet? Intergang? ils ne sont jamais nommés), sans réelle fin et avec des passages kitsch (Amethyst qui crée un camion pour rouler sur Cornelian). :zzz:
A noter pas l'ombre d'un edito ou d'une pub pour signaler d'où sort Amethyst et qu'existe une maxi-série en vente sur elle au même moment.:pfff:

http://xavier.lancel.free.fr/sept06/dcc63-1.jpg
Dieu merci, Cornelian retrouve rapidement son corps d'adulte, l'histoire est déja assez enfantine comme ça...


Un mauvais produit d'appel pour commencer à lire du Amethyst.

Visitez le topic consacré à AMETHYST! (http://buzzcomics.net/showthread.php?p=405612#post405612)

XXL
17/10/2006, 19h06
Peut être que tout va bien sur la planète grâce à à Komand'r, mais il leur manque apparemment quelque chose: des coiffeurs! 8)

Niglo
17/10/2006, 23h35
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/amet09.jpg

Amethyst, Princess of Gemmworld #9
Janvier 1984

Broken Homes (23 pages)

Scénario : Dan Mishkin & Gary Cohn.
Dessin & encrage : Ernie Colon.
Couverture : George Perez & Ernie Colon.

Non traduit.

Résumé :

Amethyst et ses compagnons reçoivent le renfort inattendu du dernier des prêtres de Diamant, bien décidé à venger la mort de ses confrères. Il utilise donc ses pouvoirs contre les Emissaires de Varn, mais à sa grande surprise son sortilège reste sans effet. A l’inverse, la magie des Emissaires se montre particulièrement efficace contre le prêtre. Les compagnons d’Amethyst, à commencer par Lord Garnet, reprennent alors leur attaque, en vain. Même lorsque Lady Turquoise parvient à couper la main de l’un d’entre eux, celle-ci repousse aussitôt. Le combat s’achève lorsque l’un des Emissaires écrase ses adversaires sous une montagne de rochers.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/amet09-1.jpg

Pendant ce temps, les princesses Emerald ont quitté leur royaume pour rejoindre le château d’Amethyst. Leur progression est interrompue lorsqu’elles découvrent qu’un pont qu’elle doivent franchir pour atteindre leur but a été détruit. Heureusement, la plus jeune des deux aperçoit des fées qui vont les aider en construisant un pont de fleurs. Mais alors qu’elles le traversent, elles sont attaquées par des insectes qui les emprisonnent dans un cocon doré. Elles sont finalement sauvées par Lord Aquamarine, dont le navire se trouvait à proximité, qui crée une tornade assez forte pour libérer les deux jeunes femmes. Lui aussi se rend au domaine d’Amethyst, et leur propose de poursuivre leur voyage ensemble.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/amet09-2.jpg

Du haut de son château, Lord Ruby utilise les pouvoirs de sa gemme pour libérer Amethyst et ses amis des tonnes de gravats sous lesquels ils sont ensevelis. Personne n’a été blessé, Amethyst ayant pu créer à temps un mur de protection autour d’eux. Lord Ruby utilise ensuite ses pouvoirs contre les Emissaires de Varn, mais sa tentative n’est pas plus fructueuse que les précédentes et il s’effondre, vaincu. Néanmoins, son sacrifice n’aura pas été vain. Amethyst a compris que les trois Emissaires de Varn ont chacun un rôle bien précis : l’un aspire à lui la matière, le second la recrache, mais le troisième semble ne rien faire. Elle en conclut qu’il fait le lien entre les deux autres Emissaires, et qu’il est le maillon faible. Effectivement, lorsque Amethyst et ses amis utilisent leur pouvoir contre lui, ils parviennent à le blesser. Réalisant que leurs adversaires ont découvert leur unique faiblesse, les Emissaires choisissent de fuir, et ce de manière tout à fait surprenante…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/amet09-3.jpg
Et hop !

Des Emissaires de Varn, ne reste plus qu’une minuscule ouverture vers une dimension inconnue. A sa grande surprise, lorsque Amethyst regarde à travers cette ouverture, elle y découvre Lord Moonstone, toujours vivant, flottant au milieu du vide. Elle parvient à l’en extirper et à le ramener sur Gemmworld.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/amet09-4.jpg

Dans son domaine, Dark Opal s’excuse auprès de Lady Sapphire pour l’échec de son mariage avec le Prince Topaz. Puisqu’il lui a promis de lui trouver un époux, il lui propose un nouveau prétendant, un être difforme. Epouvantée, Lady Sapphire recule, et d’un geste Dark Opal détruit la créature. Mais il continue de promettre à Sapphire, non sans malice, qu’il trouvera un mari pour elle.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/amet09-5.jpg

Pendant ce temps, Carnelian échoue à récupérer le fragment d’améthyste volé par le lézard-dragon, et finit piteusement sa course dans une mare boueuse remplie d’escargots. Penaud, il regagne le château de Dark Opal, où Sardonyx l’accueille avec quelques quolibets…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/amet09-6.jpg

Commentaires :

L’essentiel de cet épisode est consacré à la bataille contre les Emissaires de Varn. Un combat dans l’ensemble réussi, même si Colon ne parvient pas tout à fait à lui donner l’ampleur nécessaire. Ce n’est pas son point fort, d’autant plus qu’une fois encore le temps lui a semble-t-il manqué pour peaufiner ses planches comme il le faisait dans les premiers numéros de la série.

Par ailleurs, l’histoire d’ensemble continue de progresser, et l’on découvre ici un nouvel intervenant, Lord Aquamarine, venu renforcer les rangs des adversaires de Dark Opal. Le temps de la confrontation finale approche…

XXL
17/10/2006, 23h43
Merci Niglo adoré! :kikoo:
Il me manquait ce numéro!
Je vais pouvoir continuer à vous narrer les aventures de la belle Amethyst et son coffre à bijoux! :huhu:

Niglo
17/10/2006, 23h54
Est-ce que tu peux me confirmer, ô amethystophile émérite, que c'est bien la première apparition de Lord Aquamarine dans cet épisode ? Il me semble que, mais j'ai quand même un doute.

XXL
18/10/2006, 07h47
Moi aussi.....:gaga: je commence à tous les confondre....:D Je vais vérifier!

Niglo
18/10/2006, 13h02
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/out10.jpg

Outsiders #10
Août 1986

The People’s Heroes (21 pages)

Scénario : Mike W. Barr.
Dessin & encrage : Jim Aparo.
Couverture : Jim Aparo.

Non traduit.

Résumé :

Lynn Stewart se réveille dans le palais présidentiel de Mozambia où l’a conduite Edward Bentama. Celui-ci lui avoue son amour, mais à présent qu’elle a découvert son vrai visage, elle le rejette violemment. Leur discussion est interrompue par un appel urgent. Bentama regagne son bureau où il s’entretient au téléphone avec Mikhail Gorbatchev. Il lui demande de l’aide pour affronter les Outsiders. Gorbatchev accepte. Le lendemain, un petit groupe arrive d’U.R.S.S.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/out10-1.jpg

De nuit, par les airs, les Outsiders pénètrent en Mozambia. Ils parviennent à passer inaperçus jusqu’à ce qu’ils arrivent au palais présidentiel. Là les attend un groupe de super-héros soviétiques : les Héros du Peuple, composé de Molotov (dont le corps peut exploser à volonté), Bolshoi (d’une agilité exceptionnelle), Pravda (une empathe) ainsi que Hammer et Sickle (marteau et faucille en français, les symboles de l’U.R.S.S. qui leur servent également d’armes). Les Outsiders ne résistent pas longtemps à leurs adversaires : Metamorpho est réduit en pièces par une explosion de Molotov, Katana se rend lorsque Sickle menace de tuer Halo, Looker s’effondre lorsque Pravda lui fait voir son ancienne apparence, et Geo-Force est vaincu au corps à corps par Hammer. Seul Black Lightning parvient à s’échapper. Mais à quelques rues de là, il s’effondre.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/out10-2.jpg

Commentaires :

Une fois encore, Mike W. Barr tente de faire évoluer son groupe de super-héros dans un contexte réaliste (ici une dictature africaine). Et une fois encore le résultat n’est franchement pas convaincant. Le personnage d’Edward Bentama n’est à aucun moment crédible. Comment ce dictateur sanguinaire peut-il organiser des concerts caritatifs en Occident pour en reverser les bénéfices à l’U.R.S.S. sans que personne, à part les Outsiders, ne découvre la vérité ? Quant aux Héros du Peuple que l’on découvre ici, ils ne sont qu’un ramassis de clichés particulièrement éculés (il n’est qu’à voir leurs noms). Tout cela est franchement risible.


High Flight (7 pages)

Scénario : Mike W. Barr, d’après un poème de John Gillespie Magee, Jr.
Dessin & encrage : Jerry Ordway.

Il s’agit d’un poème mis en image par Jerry Ordway. L’intérêt en est assez limité, mais le travail d’Ordway mérite le coup d’œil.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/out10-3.jpg

Niglo
18/10/2006, 22h28
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawk01.jpg

Hawkman #1
Août 1986

Secrets… (23 pages)

Scénario : Tony Isabella.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Don Heck.
Couverture : Richard Howell & Dick Giordano.

Non traduit.

Résumé :

Cela fait un an que Hawkman et Hawkwoman ont découvert le plan d’invasion de la Terre des Thanagariens. Et jusqu’à présent ils n’ont quasiment fait aucun progrès pour enrayer cette invasion. Le détecteur dont ils disposent ne leur permet de repérer les vaisseaux thanagariens qu’au moment où ils pénètrent dans l’atmosphère terrestre. Et à chaque fois lorsqu’ils arrivent sur les lieux leurs adversaires ont déjà disparus. Aujourd’hui, pourtant, la chance semble leur sourire puisqu’ils détectent l’arrivée d’un vaisseau spatial à quelques pâtés de maison seulement de chez eux, au Midway City Justice Center.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawk01-1.jpg

La police est déjà sur place, menée par le capitaine Frazier, qui les informe qu’une évasion est en cours. Hawkman et Hawkwoman atteignent le toit du bâtiment, où les attend un de leurs anciens adversaires : le Shadow-Thief. C’est lui qui a envoyé le signal qu’ils ont précédemment détectés pour les attirer ici. Il semble travailler pour les Thanagariens, qui voulaient vérifier de quels moyens techniques disposent Hawkman et Hawkwoman. Hawkman tente d’arrêter le Shadow-Thief, mais les pouvoirs de ce dernier se sont accrus, et il peut désormais devenir intangible par la simple pensée. Pour couvrir sa fuite, il lance contre les deux héros tous les évadés de la prison. Hawkman et Hawkwoman n’ont guère de mal à se débarrasser de leurs adversaires, mais ne peuvent empêcher le Shadow-Thief de disparaître.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawk01-2.jpg

De retour au musée, Carter et Shiera Hall reçoivent la visite de Joe Tracy, très en colère, qui leur reproche de ne plus faire leur travail correctement, puis part en claquant la porte. Coral Shilak tente d’excuser la conduite de Joe en expliquant qu’il s’est remis à boire. Carter et Shiera ignorent que Coral est l’un des agents des Thanagariens sur Terre…

Plus tard, Hawkman et Hawkwoman fouillent une nouvelle fois tous les endroits où des vaisseaux thanagariens ont été repérés. Sur l’un des sites, ils découvrent un indice liant les extraterrestres à une société baptisée Hyathis Corp. Il décident de mener l’enquête sur place.

Mais leur lutte contre les Thanagariens risque bien de s’avérer encore plus compliquée que prévu lorsque Joe Tracy publie un article dans lequel il révèle l’identité secrète de Hawkman et Hawkwoman !

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawk01-3.jpg

Commentaires :

Cela aura été long à venir, après une mini-série, un one-shot et une apparition dans DC Comics Presents, mais finalement l’ongoing Hawkman démarre enfin avec ce premier numéro. Le principe reste inchangé depuis le début : Hawkman et Hawkwoman doivent à eux seuls enrayer une invasion de la Terre que préparent les Thanagariens. L’idée de départ est intéressante (une invasion extraterrestre assez atypique dans le cadre d'un récit super-héroïque) et permet à Tony Isabella de faire évoluer ses personnages en marge du DCU.

Ce premier épisode ne démarre pas vraiment sur les chapeaux de roue mais, outre qu’il offre un rappel utile pour ceux qui auraient raté leurs aventures précédentes, offre quelques autres éléments intéressants : le retour d’un vieil adversaire du couple, une intrigue parallèle mettant en scène l’un des Terriens contraint de travailler pour les Thanagariens, et un coup de théâtre final qui bouscule sensiblement la situation.

Au dessin on retrouve une fois de plus Richard Howell, mais c’est au vétéran Don Heck que l’on a confié l’encrage. Son style très particulier donne à l’ensemble un ton très rétro, davantage encore que ses prédécesseurs. Néanmoins, ce premier épisode ne déçoit pas dans l’ensemble. Le point de départ de la série est intéressant, et pour l’instant Tony Isabella semble parfaitement bien mener sa barque.

XXL
19/10/2006, 00h34
Caricature d'hawkman!!!! Un hawkman sans poils torsaux n'est pas un hawkman! :non:
:D

Niglo
20/10/2006, 15h27
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/aoto36.jpg

Adventures of the Outsiders #36
Août 1986

Agents of Change (22 pages)

Scénario : Mike W. Barr.
Dessin : Alan Davis.
Encrage : Paul Neary.
Couverture : Alan Davis.

Non traduit.

Résumé :

En Markovia, après leur victoire contre le Baron Bedlam et la libération du pays, les Outsiders se voient remettre la médaille d’honneur markovienne, la plus haute distinction. Après la réception, le roi Gregor leur fait une proposition : devenir des agents non officiels de son pays. Les Outsiders demandent le temps de la réflexion. Gregor les invite à rester jusqu’à son mariage avec la princesse Ilona.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/aoto36-1.jpg

Windfall rend visite aux membres des Masters of Disaster détenus par les autorités markoviennes. Aucun ne semble lui tenir rigueur de sa défection, à l’exception de sa sœur, New-Wave, qui jure de se venger. Les Outsiders ont offert à Windfall de rejoindre l’équipe, mais le jeune femme déclinera finalement leur proposition et disparaîtra après leur avoir laissé un mot d’adieu.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/aoto36-2.jpg

Après le mariage de Gregor et Ilona, les Outsiders se réunissent pour décider s’ils acceptent ou non l’offre du roi Gregor. Tous sont d’accord, à l’exception de Looker, qui souhaite rester à Gotham en compagnie de son mari. Le nouveau Q.G. financé par Markovia sera situé à Los Angeles.

L’équipe regagne Gotham City où chacun fait ses préparatifs de départ. Tatsu invite tous les amis de Halo à venir lui dire au revoir ; Metamorpho n’a aucun mal à convaincre son épouse de déménager sur la Côte Ouest ; Geo-Force rencontre le Dr. Jace, chargé par le roi Gregor d’organiser le transfert de l’équipe à L.A., puis dîne en compagnie de Denise Howard, qui lui révèle à cette occasion qu’elle connaît son identité secrète et qu’elle est amoureuse de lui.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/aoto36-3.jpg

Pour Looker, les choses ne se passent pas aussi bien que prévu. Son mari vit toujours aussi mal sa métamorphose. Il a acheté deux billets d’avion pour la Suisse où, espère-t-il, le processus qui a transformé sa femme pourra être inversé. Looker réagit très violemment à cette proposition. Finalement, elle décide d’accompagner les Outsiders en Californie.

Le lendemain, toute l’équipe monte à bord du paquebot Ocean Breeze, à destination de Los Angeles.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/aoto36-4.jpg

Commentaire :

Un épisode de transition, dans lequel Mike Barr prend le temps de faire le point sur la situation de ses personnages. Ce qui donne quelques scènes tout à fait réussies (la remise de médailles, le départ de Windfall, la relation entre Geo-Force et Denise, celle plus tumultueuse entre Looker et son mari, etc.).

A noter qu’il s’agit du dernier épisode dessiné par Alan Davis, qui sera remplacé au pied-levé par Trevor von Eeden. On le retrouvera bientôt, toujours en compagnie de Barr et de Neary, dans les pages de Detective Comics…

Niglo
01/11/2006, 13h10
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/bb03.jpg

Blue Beetle #3
Août 1986

If this be Madness…! (22 pages)

Scénario : Len Wein.
Dessin : Paris Cullins.
Encrage : Bruce D. Patterson.
Couverture : Paris Cullins & Bruce Patterson.

Non traduit.

Résumé :

Alors que Blue Beetle regagne la Kord Inc. à bord du Bug, il aperçoit sur le parking son chimiste et ami Jeremiah Duncan, molesté par un groupe de gros durs dont le meneur se nomme Fleeter. Blue Beetle n’a aucun mal à faire fuir les agresseurs, mais Duncan s’éclipse également. Plus tard, sous son identité civile de Ted Kord, Blue Beetle tentera de faire parler Duncan sur les raisons de cette agression, mais celui-ci restera muet. Ailleurs, dans un bar miteux, Fleeter a rendez-vous avec un homme qui offre de le payer pour qu’il reforme son ancien gang : les Madmen. Sa mission sera d’attaquer les locaux de Kord Inc. Fleeter accepte.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/bb03-1.jpg

Angela Revere vit très mal le fait de devoir voler du matériel chez son employeur. C’est son oncle qui l’oblige à voler, et elle paraît incapable de refuser. Un peu plus tard dans la journée, elle aura la peur de sa vie lorsqu’un policier, le lieutenant Maxwell Fisher, se présentera au bureau. Mais Fisher n’est pas là pour elle : il vient interroger Ted Kord sur la disparition du docteur Daniel Garrett alors qu’ils se trouvaient ensemble sur l’île de Pago. Il soupçonne Kord de cacher une partie de la vérité, sans savoir exactement quoi. Leur discussion est interrompue par l’attaque des Madmen.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/bb03-2.jpg

Les Madmen n’ont eu aucun mal à pénétrer dans les locaux de la Kord Inc. en se dissimulant à l’intérieur de caisses. Ils sèment très vite la panique sur place. Le temps d’enfiler son costume, Blue Beetle se lance dans la bataille. Si les premiers Madmen ne font guère le poids face à lui, la situation se complique lorsque Fleeter réussit à pénétrer dans le laboratoire des armes expérimentales et s’empare d’un canon autotracté. Il réussit finalement à se débarrasser de Fleeter grâce à la nouvelle amélioration qu’il a apporté à son Blue Beetle Gun : une décharge d’air comprimé qui met Fleeter KO. Les Madmen sont vaincus, mais ils ont réussi à mener leur mission à bien : pendant qu’ils occupaient Blue Beetle et les forces de sécurité de la Kord Inc., leur employeur a pu discrètement accéder au laboratoire où se trouve le promethium fournit par STAR Labs. Cet homme n’est autre que le Doctor Alchemy, et le promethium lui a permis de recharger sa pierre philosophale…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/bb03-3.jpg

Commentaires :

Ce troisième épisode confirme tout le bien que laissaient présager les précédents. Du rythme, de l’action, des vilains bigarrés, de nombreux sub-plots mettant en scène les proches de Blue Beetle (une façon classique mais habile d’intéresser le lecteur à ces personnages).

L’ombre de Steve Ditko est particulièrement présente sur cet épisode. Les Madmen sont des vilains qu’il avait créés (in Blue Beetle #3, Charlton Comics, octobre 1967). De plus, le travail de Paris Cullins, et en particulier sa mise en page, font immédiatement penser à Ditko, auteur de référence au niveau duquel Wein et Cullins parviennent à s’élever ici. A consommer sans modération.

Thorn
01/11/2006, 13h25
Un personnage que je ne connais pas du tout.

Et c'est clair qu'il y a du Ditko dans l'air...

Niglo
01/11/2006, 13h27
Un personnage que je ne connais pas du tout.

Et c'est clair qu'il y a du Ditko dans l'air...
Tu vas pouvoir le découvrir au fil des prochains mois, non seulement à travers sa série, mais également à partir du début de l'année prochaine avec le relauch de la Justice League par Giffen, DeMatteis & Maguire, titre où il occupe une place centrale :)

XXL
12/11/2006, 09h48
Bon, je finis vu qu'il ne reste plus beaucoup d'épisodes (la série s'arrête au n°19) mais je vais faire court, vu que de toute manière, pas grand monde ne suit cette chronique et que ça fait des lustres que les circonvolutions du scénario ont rendu toute tentative de compréhension inutile. :zzz:

WARP N°17
Publié par First en Octobre 1984.
"Champions", 20p.
Scénario: Peter Gillis
Dessin: Jerry bingham
Encrage: Mike Gustovitch
Cover: Jerry Bingham encré par Mike Gustovitch

http://xavier.lancel.free.fr/nov06/warp17c.jpg
Que la force du bikini soit avec vous!:D

Résumé:
Si vous avez raté l'épisode précédent... (http://buzzcomics.net/showpost.php?p=491168&postcount=19)
L'apparition de Lord Cumulus en plein Cyonure sauve Chaos du piège que lui avait tendu Phaeton. En effet, Chaos fusionne avec Cumulus malgré lui pour redevenir un temps Ego, qui irradie les troupes de Phaeton d'amour....leur filant une gaule infernale.... et les soucis d'humidité qui suivent...:huhu: Lord Cumulus découvre que son ancienne incarnation est l'objet d'une sorte de culte dans la ville.

http://xavier.lancel.free.fr/nov06/warp17-1.jpg
L'espace de 3 panels, des nouvelles de la blondasse terrienne...en cloques!8(

Quant à Sargon, elle mène la flotte de svaisseaux du nouveau peuple de lézards occupant sa planète contre leurs oppresseurs, utilisant un appareil qui lui permet de la diriger par ses mouvements. Son plan fonctionne mais la flotte se retrouve coincée par le phasage de la planète-vaisseau de Pangolin, leader des oppresseurs. Sargon sort à la surface pour le combattre mais celui-ci est trop fort: elle réussit quand même à libérer sa flotte en descendant un levier :pfff: mais elle est coincée sur cette planète.

http://xavier.lancel.free.fr/nov06/warp17-4.jpg
Sargon découvre les joies du break-dance! a quand un cross-over avec dazzler?:gni:

+ back-up "Outrider"
"Sargon", 8p.
Scénario: Peter Gillis
Dessin: Bill Willingham
Encrage: Mike Gustovtich

Sargon, coincée sur cette planète, s'est immiscée, honteuse, dans l'armée de Pangolin. Elle est découverte par un sergent, qui a bien envie de la violer par tous les trous.:ouf: En fait, derrière le sergent se cache le démon de Dis qui a volé le "Heart of Sunrise" d'Outrider. Ca tombe bien, Outrider débarque, tue le démon et renoue connaissance avec Sargon et son caractère de cochon.

http://xavier.lancel.free.fr/nov06/warp17-2.jpg
Pour mon revendeur de comic spréféré!:huhu:

Commentaire:
Il s'agit de la dernière back-up, qui d'ailleurs fait suite à l'histoire principale. Warp contiendra désormais une seule hstoire plus longue. On se rend compte que cette back-up d'Outrider n'avait pas de conclusion ni d'intérêt, et qu'elle se finit de manière grotesque. Gillis doit d'urgence rassembler son cast, qui s'est perdu dans des histoires qui n'ont pour la plupart abouti à rien.

http://xavier.lancel.free.fr/nov06/warp17-3.jpg
Pangolin, chef des oppresseurs.

Le scénario de warp reste aussi confus que le dessin de Bingham est dynamique et clair. c'est bien dommage... Gillis a failli réussir à remettre sur pied la série mais la multiplication des personnages et de sub-plots qui n'aboutissent à rien ont commencéà avoir raison de ses bonnes intentions.:ouin:


Un numéro aussi beau qu'inintéressant.

Visitez le topic consacré à WARP! (http://buzzcomics.net/showthread.php?t=11581)

Niglo
14/12/2006, 20h39
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SO05.jpg

Secret Origins #5
Août 1986

The Crimson Avenger (21 pages)

Scénario : Roy & Dann Thomas.
Dessin : Gene Colan.
Encrage : Mike Gustovich.

Couverture : Gene Colan & Mike Gustovich (?)

Non traduit.

Résumé :

A 25 ans, Lee Travis est le propriétaire d’un journal, le Globe Leader. Il rencontre à son bureau Claudia Barker, journaliste au Downtowner, venue l’interviewer. Lee Travis lui parle de ses origines, comment son grand-père a financé ses études lorsque ses parents ont tout perdu durant la Grande Dépression, son engagement en 1936 dans les Brigades Internationales en Espagne, où il fut blessé, puis, à la mort de son grand-père, son entrée au Globe Leader, qu’il dirige depuis six mois.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SO05-1.jpg

Le soir même, veille de Halloween, Lee Travis est invité à un bal masqué devant recueillir des fonds pour venir en aide à la Chine, en guerre contre le Japon. Travis évoque le sujet avec Wing, son chauffeur d’origine chinoise, que la situation dans son pays natal inquiète beaucoup.

La secrétaire de Lee Travis lui a commandé un costume de bandit de grands chemins, avec cape, masque et chapeau. Pour rendre plus réaliste le déguisement, Wing prête à Travis le revolver qu’il garde toujours dans sa voiture.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SO05-2.jpg

Tandis que la fête bat son plein, une femme fait irruption dans la salle en hurlant : elle vient d’entendre à la radio que les Martiens ont atterri et sont dans le New Jersey. Claudia Barker, présente elle aussi à la soirée, calme rapidement tout le monde en annonçant qu’il ne s’agit que d’une adaptation radiophonique de la Guerre des Mondes de H.G. Wells, réalisée par Orson Welles. Le calme revient, jusqu’à ce qu’un garde de la soirée arrive et annonce que des Martiens se trouvent tout près. Personne ne le prend au sérieux, jusqu’à ce que quatre Martiens fassent leur apparition et abattent le garde avec un lance-flammes !

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SO05-3.jpg

Les Martiens réclament que les invités leur remettent tous leurs biens précieux. Lorsque l’un d’entre eux s’empare du briquet en or de Claudia Barker, celle-ci réagit immédiatement et se jette sur lui. Elle est abattue d’une rafale de mitraillette. L’un des Martiens retire alors son masque, révélant un visage tout ce qu’il y a de plus humain, puis toute la bande s’enfuit en emportant leur butin.

Lorsque Lee Travis se penche sur le corps de Claudia Barker, celle-ci lui dit une phrase en latin, ‘Qui vindicet ibit’, avant de mourir. Travis rejoint sa voiture, où l’attend Wing, et prend les criminels en chasse. Une course poursuite s’engage. Les faux Martiens comptent profiter de la panique créée par l’émission de Welles pour échapper à la police. Mais Wing et Travis les rattrapent et parviennent à faire sortir leur voiture de la route. La poursuite continue à pieds, mais Travis, aidé de Wing, parvient à arrêter les criminels. Néanmoins, l’un d’eux parvient à récupérer son arme et menace de tuer ses poursuivants. Il est abattu par un fermier qui a lui aussi écouté l’émission de Welles et l’a pris pour un véritable Martien.

Parmi les objets dérobés par les bandits, Lee Travis retrouve le briquet de Claudia Barker, sur lequel figure l’inscription ‘Quid vindicet ibit’ (‘Le Vengeur viendra’) ainsi qu’un lieu et une date : Espagne, 1936. Travis comprend que la jeune femme a elle aussi participé à la Guerre Civile espagnole, probablement en tant que journaliste. Il décide de disparaître avant l’arrivée de la police, mais choisit également de s’engager désormais dans la lutte contre le crime sous le nom du Crimson Avenger.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SO05-4.jpg

Commentaires :

En fin connaisseur du golden age, Roy Thomas sort ici de l’oubli un personnage assez obscur, apparu pour la première fois dans Detective Comics #20, daté d’octobre 1938. C’est cette date qui a inspiré à Thomas ce récit, puisqu’elle correspond à la retransmission de la fameuse adaptation de la Guerre des Mondes par Orson Welles. D’autres évènements historiques de l’époque ont été fort intelligemment ajoutés ici (la Guerre Civile espagnole, l’invasion de la Chine par le Japon), donnant au final une intrigue très réussie.

Les origines du Crimson Avenger n’ayant jamais été révélées, Roy Thomas (avec la complicité de sa femme) a eu la liberté de broder autour des quelques éléments déjà connus du passé de ce personnage (sa position au Globe Leader, son assistant Wing, etc.). Roy Thomas fait de son engagement durant la Guerre Civile espagnole la base de sa carrière de justicier, et donne davantage de profondeur à un personnage qui, à la base, n’est guère plus qu’une copie du Shadow (avant d’adopter un look plus super-héroïque, au sein des Seven Soldiers of Victory).

Cerise sur le gâteau, c’est Gene Colan qui s’est vu confier la mission de mettre ce récit en image. Son trait sombre convient parfaitement à ce récit.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SO05-5.jpg
Couverture de Detective Comics #22, l’unique fois où le Crimson Avenger eut droit aux honneurs de la couverture de ce magazine.

A noter enfin qu’à partir du numéro suivant, Secret Origins double de volume. Alors que les premiers numéros de la série étaient consacrés alternativement à un personnage du golden age puis à un personnage récent, désormais chaque numéro proposera (au moins) deux origines.

scarletneedle
14/12/2006, 20h52
Comme il a l'air plus que cool celui-là!
En plus du Colan! :woot:

Brother Ray
14/12/2006, 20h52
Superbe découverte d'autant plus que je trouve Colan très bon sur ce titre. Un comics à se procurer en urgence.

Niglo, un grand :merci:

Thorn
14/12/2006, 21h31
Entre Roy Thomas au mieux de sa forme et un gene Colan inspiré, Que dire ? C'est un sans faute absolu

XXL
15/12/2006, 10h47
Merci pour la scéne de rasage... :huhu:
Ahhh, Colan! :luv: A acheter d'urgence, je le note!

sim theury
15/12/2006, 19h17
Ah ouais, ca pète !

Niglo
17/12/2006, 14h58
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/BG07.jpg

Booster Gold #7
Août 1986

The Lesson (22 pages)

Scénario & dessin : Dan Jurgens.
Encrage : Mike DeCarlo.
Couverture : Dan Jurgens & Mike DeCarlo.

Non traduit.

Résumé :

Booster Gold, Superman, Skeets, Jason Redfern et Z l’extraterrestre (qui s’appelle en fait Ranzee) sont conduits devant leur ravisseur, Lord Galeb, qui les accuse de trahison et d’avoir comploté avec Ranzee pour le renverser. Ignorant tout du crime dont on les accuse, Booster Gold et Superman passent à l’action, mais l’épouse de Lord Galeb utilise ses pouvoirs mystiques pour les neutraliser.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/BG07-1.jpg

Sur Terre, dans les bureaux de Goldstar Inc., les créateur du comic-book Booster Gold sont venus remettre à ce dernier des exemplaires de leur premier numéro, tout droit sorti de l’imprimerie. Ils sont accueillis par Trixie Collins. Au même moment, Dirk Davis reçoit le Dr. Soo. Il souhaite qu’il quitte S.T.A.R. Labs pour venir travailler chez Goldstar et mettre au point un costume pour celle qui deviendra la side-kick de Booster Gold. L’offre financière de Davis est trop généreuse pour que Soo puisse la refuser. Tout semble aller à merveille pour Dirk Davis, jusqu’à ce qu’il reçoive un appel téléphonique : Sarah, sa fille, a été kidnappée.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/BG07-2.jpg

Dans la cellule où ils ont été conduits, Zellar raconte son histoire à ses compagnons d’infortune. Lord Galeb est un tyran sanguinaire, contre lequel il a longtemps combattu à la tête d’une armée rebelle. Après sa capture, la rébellion s’est effondrée, poussant Zellar à gagner la Terre pour y demander l’aide de ses héros. Il est d’autant plus résolu à vaincre Galeb que celui-ci a assassiné de sang froid sa femme et son enfant.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/BG07-3.jpg

Le discours de Zellar convainc Booster Gold qu’il est temps de passer à l’action. Mais Superman l’enjoint à garder son calme et à ne pas prendre de décision hâtive. Le ton monte rapidement entre les deux héros. Lorsque Lord Galeb annonce que les héros seront renvoyés sur Terre mais que Zellar sera exécuté, Booster Gold décide d’agir. Superman l’en empêche, et le combat s’engage entre eux. Superman essaie de convaincre Booster Gold de ne pas agir à la légère, sans rien savoir de la situation politique de cette planète si ce n’est ce que lui en a dit Zellar, mais Booster refuse d’entendre raison. Le combat sera finalement interrompu par Skeets, qui tire une rafale sur Booster Gold. Celui-ci comprendra la trahison de son ami lorsqu’il lui révèlera ce qu’il a appris en interrogeant Lord Galeb : Ranzee n’a jamais eu ni femme ni enfant, et le régime mis en place par Galeb n’a rien de tyrannique, contrairement à celui que souhaiterait imposer Ranzee. Booster Gold réalise enfin qu’il a choisi le mauvais camp.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/BG07-4.jpg

Booster Gold et Superman regagnent Metropolis, où ils sont accueillis par Lois Lane, qui a rendez-vous avec Booster pour l’interviewer. Superman de son côté interroge Skeets sur la présence de Booster à cette époque, et lui demande de s’assurer qu’il ne commette pas trop d’impairs.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/BG07-5.jpg

Commentaires :

Fin de la première rencontre, fort peu cordiale, entre Booster Gold et Superman. La présence de ce dernier et leur voyage outre-espace permettent à Dan Jurgens de souligner l’inexpérience, à la limite même parfois de la bêtise pure et simple, de son héros. Et le scénariste injecte dans son récit et son personnage principal suffisamment d’éléments de comédie pour que le héros ne nous apparaisse pas comme définitivement détestable. Un numéro d’équilibriste dont Jurgens se sort très bien.

XXL
17/12/2006, 15h06
Question qui me taraude: Ca veut dire quoi Booster gold? Moteur en or? Moteur du tonnerre? :gni:

Baboussa
17/12/2006, 15h48
Tu vas pouvoir le découvrir au fil des prochains mois, non seulement à travers sa série, mais également à partir du début de l'année prochaine avec le relauch de la Justice League par Giffen, DeMatteis & Maguire, titre où il occupe une place centrale :)

.....bravo comme toujours pour vos critiques.....:merci:
si kelkin peut scaner la page de crisis ou ted se fait engager par harbinger page inedite en vf ardedit (comme j'ai tous les sstar comics j'ai pas voulue acheter les crisis de semic) ........merci;)

Niglo
19/12/2006, 18h14
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/shadow4.jpg

The Shadow #4
Août 1986

Blood & Judgment, conclusion (28 pages)

Scénario, dessin & encrage : Howard Chaykin.
Couverture : Howard Chaykin.

Traduction : in Shadow : Frères de Sang tome 3, collection Super-Héros n°36, mars 1990.

Résumé :

Avec l’aide de ses nombreux assistants, le Shadow remonte la piste des meurtriers de ses anciens collaborateurs jusqu’à Preston Mayrock.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/shadow04-1.jpg

Mayrock se débarrasse, trop tard, du maillon faible de son organisation. Il est déjà dans le collimateur du Shadow. En outre le temps presse, il a découvert que lui et sa femme Mavis son atteints par le virus du SIDA.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/shadow04-2.jpg

Le Shadow s’attaque à Preston Mayrock dans son sanctuaire. Lorsqu’il se trouve face au vieil homme, il reconnaît aussitôt Lamont Cranston, l’homme qu’il avait laissé pour mort trente ans plus tôt dans l’Himalaya. Après lui avoir révélé comment il a survécu à ses blessures et bâti un empire du crime durant ces trente dernières années, Cranston révèle son plan au Shadow : s’il refuse de le conduire à Shambala pour que son esprit soit transféré dans le corps de son fils, il détruira New York. Le Shadow refuse.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/shadow04-3.jpg

Avant qu’il ait pu changer son fusil d’épaule, Lamont Cranston est abattu par son épouse, Mercy Mayrock. Celle-ci, complètement folle, a décidé de lancer le missile nucléaire en sa possession. Elle n’en aura pas l’occasion : le fils de Lamont, troublé par la mort de son père, va la tuer à mains nues. Il sera ensuite abattu par le Shadow.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/shadow04-4.jpg

La situation réglée, le Shadow décide de poursuivre ses activités en ville. Ses deux fils décident de rester eux aussi.

Commentaires :

La mini-série se conclut sur le même ton qui a prédominé tout au long de sa parution, dans un bain de violence et de perversion. L’intrigue importe moins que l’ambiance malsaine que s’évertue à faire planer Chaykin sur son récit. The Shadow est au final une œuvre étrange, dérangée qui ravira probablement davantage les fans de Chaykin que ceux du Shadow.

Samo
19/12/2006, 20h32
Purée, je connais peu Chaykin, mais j'adore son trait.

scarletneedle
19/12/2006, 21h05
il savait encore dessiner les visages féminins... :(

sim theury
19/12/2006, 21h35
Ce que j'aime Chaykin. Niglo tu va trop vite. J'ai pas eu le temps de lire la moitié de tes chroniques. :D

Quel rythme !
Au moins, voilà un hérisson qui ne passera pas sous les roues d'une voiture.

Niglo
19/12/2006, 21h39
Ce que j'aime Chaykin. Niglo tu va trop vite. J'ai pas eu le temps de lire la moitié de tes chroniques. :D

Quel rythme !
Au moins, voilà un hérisson qui ne passera pas sous les roues d'une voiture.
Je viens de faire le compte sur mon planning : j'ai encore 45 inédits DC à traiter d'ici le 31 décembre pour être à jour :ouf:

(et je te parle même pas des Marvel vf :pfff: )

sim theury
19/12/2006, 21h46
Je viens de faire le compte sur mon planning : j'ai encore 45 inédits DC à traiter d'ici le 31 décembre pour être à jour :ouf:

(et je te parle même pas des Marvel vf :pfff: )

3,75 comics par jour en comptant Noël et le réveillon. :D (de toute facon, les huitres et le foie gras c'est trés surfait.)

Niglo
19/12/2006, 21h52
Pour Noël ça m'embête quand même un peu, j'avais promis de faire le petit Jésus dans la crèche.

Je vais voir comment je peux m'arranger.

Niglo
21/12/2006, 20h52
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex12.jpg

Hex #12
Août 1986

Siege of the Terminators (22 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Mark Texeira.
Encrage : Carlos Garzon.
Couverture : Mark Texeira & Carlos Garzon.

Traduction : in Hex n°9, mai 1987.

Résumé :

Hex et Batman évitent de justesse que leur chute ne soit mortelle grâce au grappin de Batman. C’est ensuite Hex qui sauve la vie à Batman lorsque le mât auquel il s’est rattrapé cède sous son poids. Batman invite alors Jonah à bord de son Batwing, et interroge son ordinateur de bord sur l’identité de ceux qui ont dit à Hex que Batman était responsable de la mort de Stiletta. Sur cette dernière en revanche il n’a aucune information. Mais il indique à Hex le bar où il a le plus de chances de retrouver les deux hommes qui lui ont menti.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex12-1.jpg

Au Kit Kat Klub ont lieu des combats de catch mortels. L’une des combattantes de ce soir se nomme Blonde Spitfire. Tandis qu’elle se bat contre son adversaire – qu’elle finira par tuer de sang froid – Hex fait son entrée dans le bar et reconnaît immédiatement Stiletta sous le costume de Blonde Spitfire. Il tente d’arriver jusqu’à elle, mais la sécurité l’intercepte, le passe à tabac et l’abandonne, inconscient, dans une benne à ordures.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex12-2.jpg

De son côté, avec l’aide de l’un de ses informateurs, Batman apprend que le conseil municipal compte bientôt prendre contact avec lui pour qu’il accepte d’assouplir sa position sur l’usage des armes en ville. Il découvre aussi que la mairie a commandé des robots de combat pour renforcer ses troupes de sécurité. Pour toute réponse, Batman envoie à la mairie un colis qui, une fois ouvert, laisse sortir une dizaine de chauve-souris. Le colis est accompagné d’une lettre, dans laquelle Batman répète son interdiction des armes à New York.

Le lendemain, Batman repère un convoi suspect, mais doit vite s’en désintéresser lorsqu’une gigantesque explosion frappe un dépôt de carburant. Tandis qu’il se rend sur place pour lutter contre l’incendie à bord de son Batwing, le convoi atteint un entrepôt où les différents éléments des robots de combat acquis par la mairie sont déchargés et montés. Lorsque Batman en a fini avec l’incendie, les robots géants sont déjà passés à l’action et sèment la panique en ville.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex12-3.jpg

Lorsque Hex reprend conscience, il assiste au combat opposant les trois robots à Batman, et décide de donner un coup de main à ce dernier. Son revolver ne lui est d’aucune aide face à ces monstres, et Hex opte rapidement pour une autre technique : il place des bâtons de dynamite au pied de deux immeubles, y attire l’un des robots et fait exploser la dynamite, qui fait s’effondrer les deux bâtiments sur le robot. De son côté, Batman se débarrasse du second en utilisant le rayon tracteur du Batwing pour faire s’effondrer sur lui tout un pont. Pour détruire le dernier robot, Batman n’a d’autre choix que de lancer son Batwing contre une borne électrique. Le robot est electrocuté, mais dans l’opération le Batwing est endommagé et finit sa course dans l’Hudson.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex12-4.jpg

Commentaires :

Après une première partie plutôt réussie, cette seconde moitié de la rencontre entre Jonah Hex et ce Batman du futur est assez décevante. L’intrigue ne tient pas la route (quel est l’intérêt du conseil municipal de New York de raser la moitié de la ville avec leurs robots ???) et certaines planches de Texeira et Garzon semblent vraiment bâclées.

michel
21/12/2006, 20h55
houla oui c'est pas du meilleur Tex là :(

Niglo
01/02/2007, 18h27
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/NTT23.jpg

The New Teen Titans #23
Août 1986

Loser take all ! (28 pages)

Scénario : Marv Wolfman.
Dessin : Eduardo Barreto.
Encrage : Romeo Tanghal.

Couverture : George Perez.

Non traduit.

Résumé :

Dans son palais royal, Komand’r se prépare à affronter sa sœur, Koriand’r, dont les troupes approchent. Komand’r refuse à tout prix d’abandonner le pouvoir qu’elle a acquis. En outre, elle s’étonne elle-même des bienfaits qu’elle a apporté à sa planète depuis sa prise de pouvoir : les pays du nord et du sud sont désormais unifiés, et elle a lancé divers projets qui bénéficient à toute la population. Elle qui a toujours voulu le pouvoir pour le pouvoir réalise aujourd’hui qu’elle a l’étoffe d’une dirigeante. Raison de plus pour ne pas laisser sa sœur mettre en péril tout ce qu’elle a accompli. Elle ordonne à ses troupes de tuer tous leurs adversaires et de capturer sa famille.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/NTT23-1.jpg

Pendant ce temps, Koriand’r mène l’assaut contre les troupes de Komand’r. Sa colère contre sa sœur est immense : elle lui en veut d’avoir usurpé le pouvoir de son père, d’avoir trahi sa planète, et à présent de l’obliger à se battre contre son propre peuple. Lorsqu’elle retrouve son époux Karras, celui-ci lui apprend que les cités qu’il a contactées refusent de s’allier à eux contre Komand’r, dont elles louent les qualités de dirigeante. Cela ne fait que renforcer la volonté de Koriand’r d’en finir une fois pour toute avec sa sœur. Même l’arrivée de ses parents, qui sont prêts à abandonner le combat à présent qu’ils savent que Komand’r est soutenue par la majorité de la population tamaranienne, ne parvient pas à la faire changer d’avis. Seule, elle se lance à l’attaque d’un arsenal militaire qu’elle détruit. Pendant ce temps, son père rend secrètement visite au Conseil des Aînés afin de leur demander conseil.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/NTT23-2.jpg

Komand’r décide d’affronter directement Koriand’r. Elle tente de lui expliquer qu’elle a changé, qu’elle se soucie du sort de sa planète et qu’elle mérite d’en être la reine. Koriand’r ne veut rien entendre. Elle ne peut pas lui pardonner sa trahison, et en particulier sa tentative d’assassiner leurs parents. Le combat est particulièrement violent, et c’est Koriand’r qui l’emporte. Mais au moment où elle s’apprête à porter le coup de grâce, son père arrive, accompagné du Conseil des Aînés, et lui demande de cesser le combat. Pire, il reconnaît à Komand’r le droit de gouverner Tamaran. Le Conseil des Aînés approuve ce choix, et ne demande à Komand’r qu’une seule concession : laisser sa famille faire partie du Conseil et l’aider à diriger la planète. Komand’r accepte, Koriand’r s’incline elle aussi et laisse la vie sauve à sa sœur. Peu après, elle fait ses adieux à sa famille et à Karras et quitte Tamaran pour regagner la Terre.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/NTT23-3.jpg

Commentaires :

Conclusion de la guerre de Tamaran et de l’affrontement entre Starfire et sa sœur. Tout au long du récit, Marv Wolfman prend soin de présenter la situation aussi bien du point de vue de Koriand’r que de Komand’r, et force est de constater qu’il est difficle de se ranger du côté de la Jeune Titan. Sa principale motivation est la vengeance, tandis que sa sœur se soucie sincèrement du sort de son peuple, et accepte les compromis nécessaires au bien-être de sa planète. On peut s’étonner d’un tel revirement de la part de Komand’r, qui ne nous a guère habitué à tant de retenue jusqu’à présent, mais il est certain que le personnage y gagne en épaisseur, tandis que Starfire ne sort pas grandie de cet affrontement. Une réussite.

Thorn
01/02/2007, 18h39
Un peu tête brulée, Starfire , non ?

Dommage quand même, cette disparition d'Arédit. Une politique éditoriale un peu floue, certes (euphémisme), mais le mérite de faire connaître en France pas mal de séries intéressantes qui, malheureusement, se sont arrêtées dans leurs publications.

XXL
01/02/2007, 21h26
Au début, c'était pas une trace de feu qui partait de Starfire quand elle volait? Je sais pas qui a eu l'idée de donner l'impression que ce sont ses cheveux qui s'étirent à l'infini mais c'est ridicule et très moche, na! :gni:

Niglo
05/02/2007, 21h42
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/gl203.jpg

Green Lantern Corps #203
Août 1986

The Diabolic Doctor Ub’x ! (22 pages)

Scénario : Steve Englehart.
Dessin : Joe Staton.
Encrage : Mark Farmer.
Couverture : Luke McDonnell (?) & Bruce Patterson.

Non traduit.

Résumé :

Le Doctor Ub’x est parvenu sans mal à capturer les Green Lanterns. Ceux-ci se trouvent à présent inconscients, enfermés dans des sarcophages transparents. Alors que le Doctor Ub’x se réjouit de son triomphe, Doctor Polaris lui rappelle qu’il lui doit la vie. Le ton monte vite entre les deux vilains, et Ub’x plonge à son tour le Doctor Polaris dans le coma. Les autres vilains se font aussitôt très discrets.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/gl203-1.jpg
Le terrrrrrrrrrible Doctor Ub’x !

Le Doctor Ub’x décide de raconter à ses acolytes la raison de sa venue sur Terre, liée à Ch’p. Autrefois (il y a quatorze exals de cela), Ub’x était le maître de la moitié de la galaxie. La conquête de H’lven, planète d’où est originaire Ch’p, n’aurait pas dû poser de problème, ses habitants étant tout à fait pacifique. Effectivement, avec l’aide de ses alliés Crabsters (mi-crabes, mi-homards) il n’eut affaire qu’à une faible résistance. Parmi ceux-ci se trouvait Ch’p, qui fut condamné au bûcher.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/gl203-2.jpg
Les horreurs de la guerre !

Dans sa cellule, Ch’p reçut la visite de l’un des Gardiens de l’Univers. Le Green Lantern en charge de ce secteur venant d’être tué en affrontant les troupes d’Ub’x, le Gardien jugea Ch’p digne de lui succéder et lui offrit l’anneau. Avec ses nouveaux pouvoirs, Ch’p attaqua les Lobsters par surprise et les vainquit. Le Doctor Ub’x fut contraint de fuir.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/gl203-3.jpg
A new Green Lantern is born !

A partir de ce jour, le Doctor Ub’x devint l’ennemi juré de Ch’p. Il lança diverses attaques contre lui afin de prendre la mesure de ses pouvoirs. Il réussit même à percer son identité secrète et à découvrir l’identité de ses proches. Il kidnappa alors M’nn’e, la fiancée de Ch’p, qu’il conduisit dans son repère où il l’enduisit de miel avant de l’enfermer avec des ours de B’Gul affamés ! Lorsque Ch’p arriva, Ub’x lui ordonna de lui remettre son anneau en échange de la vie de sa fiancée. Ch’p accepta, mais avant qu’Ub’x n’enferme l’anneau dans un champ de stase, le Green Lantern prit le soin de le programmer pour qu’il crée un casse-noisettes qui, quelques minutes plus tard, emprisonna le Doctor Ub’x. Celui-ci dut s’avouer une nouvelle fois vaincu et relâcher M’nn’e.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/gl203-4.jpg
Une scène d’une cruauté insoutenable !

Le Doctor Ub’x se retira du monde pour étudier le moyen de vaincre Ch’p. Au cours de ses recherches, il découvrit l’existence des Gardiens de la Galaxie et, surtout, de la Crise à venir. Ainsi, lorsque celle-ci se déclencha, il fut le seul être de tout le multivers à ne pas être touché. La Crise achevée, il apparut dans l’univers post-Crise sous une forme d’énergie pure, et suivit Ch’p jusque sur Terre. Là, avec l’aide du Doctor Polaris, il s’incarna dans une première forme humaine, celle de Polestar, qu’il ne put néanmoins conserver très longtemps. Il prit ensuite l’identité de Truck, puis de Malignon, avant de parvenir à reprendre enfin sa forme originelle.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/gl203-5.jpg
Lors de sa retraite, le Doctor Ub’x confiera la surveillance de son repère à quelques alliés fidèles (les reconnaissez-vous ?)

A présent, le Doctor Ub’x compte devenir le maître à la fois de H’lven et de la Terre. Découvrant cela, Sonar passe à l’attaque, refusant que son royaume de Modora soit inféodé à qui que ce soit. Il finit lui aussi dans un sarcophage.

Alors que le Doctor Ub’x s’apprête à tuer les Green Lanterns un par un, en commençant par Ch’p, il remarque que celui est en train de rêver. Un cauchemar plus exactement, puisque Ch’p semble revivre son retour sur H’lven où personne, dans l’univers post-Crise, ne se souvient de lui. A ce moment, le Doctor Ub’x réalise que Ch’p est le seul à se souvenir de lui, et que lorsqu’il le tuera, il se retrouvera seul… Cette pensée lui fait perdre le contrôle de sa volonté, dont dépendent tous ses pouvoirs, et instantanément les Green Lanterns se réveillent et brisent les sarcophages où ils sont enfermés. Le Doctor Ub’x prend la fuite, et Ch’p demande à ses collègues de le laisser seul s’occuper de lui. Ub’x fuit, incapable désormais d’utiliser ses pouvoirs contre son adversaire, et pas plus pour conserver sa forme physique. Il semble devoir se consumer, mais Ch’p va utiliser son anneau pour lui sauver la vie. Ils finissent par tomber dans les bras l’un de l’autre, sous le regard attendri des Lanterns.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/gl203-6.jpg
Snif…

Commentaires :

Steve Englehart signe ici un récit assez étonnant. A priori, les personnages de Ch’p et Ub’x, inspirés des funny animals et des cartoons d’autrefois, invitent plutôt à la comédie. Et cet épisode offre effectivement quelques moments très drôles, de la torture de M’nn’e à la présentation des alliés d’Ub’x. Pourtant, dans les dernières pages, le ton devient infiniment plus sérieux, et la situation des deux personnages apparaît dans toute sa tragédie. Et ça fonctionne ! Cet épisode est à la fois drôle et touchant, et au final tout à fait atypique de la série.

scarletneedle
05/02/2007, 21h45
A quand le hérisson Green Lantern??? :woot: :woot:

Impressionnant Niglo!!! :merci:

doop
06/02/2007, 15h51
Joli tout ca...

Niglo
09/02/2007, 17h52
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/loww4.jpg

The Legend of Wonder Woman #4
Août 1986

Splitting the Atom ! (22 pages)

Scénario : Kurt Busiek & Trina Robbins.
Dessin & encrage : Trina Robbins.
Couverture : Trina Robbins.

Non traduit.

Résumé :

Sur Paradise Island, les Amazones tentent de distraire Susan en la faisant participer à une partie de polo à dos de kanga (animal mi-cheval, mi-kangourou), mais la petite fille s’ennuie et ne rêve que de retourner sur Atomia. Pendant le match, elle triche pour gagner, et subit les remontrances des Amazones pour son geste.

Pendant ce temps, Wonder Woman prépare les guerrières amazones au combat final contre les forces d’Atomia. Elle prend la tête de la cavalerie amazone et, grâce à l’hydro-synthesizer, transfère l’ensemble de ses troupes sur Atomia. Susan les y suit.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/loww4-1.jpg

L’attaque est un succès. Les forces d’Atomia sont prises par surprise et rapidement débordées. Wonder Woman retrouve Steve Trevor, dont la santé s’est encore aggravée. Ce qui ne l’a pas empêché de multiplier les escarmouches ces derniers jours contre l’armée d’Atomia. Il a également découvert, dans la zone de Probability Hills, des gouffres aux propriétés étranges, changeant de forme et produisant une énergie considérable. Wonder Woman se rend sur place. Elle descend à l’intérieur d’un puits et, tout en bas, découvre la machine qui assure l’expansion de l’univers sub-atomique. Elle s’apprête à la détruire, mais en est empêchée par l’arrivée d’Atomia, accompagnée de Susan. Wonder Woman et Atomia se lancent dans un combat sans merci, sous les yeux de Susan qui se demande quel camp choisir. Elle finit par réaliser que Wonder Woman a toutes les qualités, tandis qu’Atomia n’est qu’une égoïste cupide. Elle détruit la machine en jetant dessus son livre de contes.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/loww4-2.jpg

Atomia définitivement vaincue, Wonder Woman et Susan quittent l’univers sub-atomique. Elles réapparaissent à proximité de Paradise Island, là où se trouve Steve Trevor, complètement guéri grâce au rayon pourpre de Paula, la fidèle amie de Wonder Woman. Ils assistent à un étonnant feu d’artifice lorsque l’univers sub-atomique libère son trop plein d’énergie en rétrécissant pour retrouver sa taille d’origine. Puis Leila et Solala font leurs adieux : elles doivent reconstruire leur pays, mais cette fois-ci elles travailleront ensemble.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/loww4-3.jpg

Quelques jours plus tard, Diana Prince reconduit Suzie chez elle. La petite fille est punie pour avoir fugué et, à la grande surprise de sa mère, elle accepte d’être privée de sortie pendant un mois sans rechigner.

C’est sur cette dernière scène que s’achève le récit de la reine Hippolyta. Les Amazones ont été passionnées par son récit, mais toutes s’interrogent sur l’identité de Wonder Woman. Hippolyta croit d’abord à une plaisanterie, mais elle réalise bien vite que le souvenir de sa fille a été effacé de toutes les mémoires. Même Paula n’a gardé que quelques souvenirs très vagues de son amie. Lorsque la reine réalise qu’à son tour ses souvenirs commencent à s’effacer, elle s’effondre. Aphrodite lui apparaît alors, et lui explique que l’univers vient de traverser une Crise majeure et que, dans cette nouvelle réalité, Wonder Woman n’a jamais existé. Bientôt, les Amazones seront également assimilées à cette nouvelle réalité, à moins qu’Aphrodite ne les en extrait – leur permettant ainsi de conserver leurs souvenirs antérieurs. Hippolyta accepte, et les Amazones s’effacent pour se réincarner dans les étoiles où elles survivront dans la mémoire de tous à travers les constellations qui portent leurs noms. Paradise Island est désormais prête à accueillir ses nouvelles occupantes…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/loww4-4.jpg

Commentaire :

Trina Robbins et Kurt Busiek concluent de fort belle manière leur mini-série. On n’ira pas jusqu’à comparer cette mini-série au Whatever happened to the Man of Tomorrow de Moore et Swan, dont il n’a pas l’envergure, mais Legend of Wonder Woman est davantage qu’un pastiche : c’est un bel hommage aux créateurs de la série, Charles Moulton et Harry G. Peter, et une manière à la fois touchante et respectueuse de clore quarante-cinq ans d’histoires de la plus célèbre des Amazones. Une mini-série qui se doit de figurer dans la bibliothèque de tous les amateurs de la série.

Thorn
09/02/2007, 19h02
Trina Robbins, c'est la femme de Franck ? En tous cas, c'est pas le même style !

Niglo
09/02/2007, 19h14
Trina Robbins, c'est la femme de Franck ? En tous cas, c'est pas le même style !
Non, de Steve Leialoha.

Pour ce qui est du style, sur cette mini, c'est un pastiche de celui de Harry Peter, le créateur de Wonder Woman.

XXL
09/02/2007, 19h49
Des combats à dos de kangourous et un ciel qui péte, j'adoore! :clap:
Sinon, je sais plus si tu l'as dit mais cette mini a vu le jour parce que DC se devait de publier un nombre minimum de comics Wonder Woman par an (pour des raisons de droit).

Thorn
09/02/2007, 19h50
cette mini a vu le jour parce que DC se devait de publier un nombre minimum de comics Wonder Woman par an (pour des raisons de droit).

Comme Cap Marvel, donc...

Niglo
09/02/2007, 19h52
Sinon, je sais plus si tu l'as dit mais cette mini a vu le jour parce que DC se devait de publier un nombre minimum de comics Wonder Woman par an (pour des raisons de droit).
Je ne l'ai pas dit mais ça avait été dit par quelqu'un d'autre (Patrick07 ?)

XXL
09/02/2007, 20h00
Voici l'anecdote racontée par Kurt Busiek, tirée des Comic Books Legend reveled de CBR: (http://goodcomics.comicbookresources.com/2005/03/08/dc-comics-comic-book-urban-legends/)

They are no longer true, but they were true for a long time — as I understand it, the terms were that DC had to publish at least four issues with “Wonder Woman” as the banner lead feature or rights would revert. That’s why DC did the LEGEND OF WONDER WOMAN mini-series that I wrote and Trina Robbins drew — the Perez revamp was in development, but coming along slowly, and they had to publish something to fulfil the contract terms.

They specifically didn’t want something that would be attention-getting, because they didn’t want to undercut the revamp. So they wanted something gentle and nostalgic, and we had fun doing it.

In the intervening years, though, I’m given to understand that at some point DC bought the character outright, and thus those contract terms are no longer in force.

cyclopebox
09/02/2007, 20h31
Quelque-part, cet épisode nous explique pourquoi dans Crisis # 11 Hyppolite est blonde et se souvient de Wonder-Woman, alors que dans Wonder-Woman # 1 de Perez elle est brune et Diana n'est pas encore devenue Wonder-Woman. :nerd:

doop
10/02/2007, 10h27
A mon avis c'est SUPERBOY de terre prime....

cytrash
10/02/2007, 14h16
ou un coloriste daltonien :D :bye:

Niglo
14/02/2007, 14h26
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig32.jpg

Vigilante #32
(Août 1986)

Between a Rock and a hard Place (28 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Tod Smith.
Encrage : Rick Magyar.

Non traduit.

Résumé :

Le Vigilante se retrouve encerclé par les forces de police, parmi lesquelles se trouvent Anna Pasquale et le lieutenant Stein. Il n’a d’autre solution que de se rendre. Leo Hage est dans la même situation, mais il décide de tenter sa chance et sort son arme qu’il braque sur le Vigilante. Les policiers ouvrent le feu et abattent Hage. Le Vigilante en profite pour sauter sur le lieutenant Stein et le désarmer. Il l’attire vers une issue de la ruelle où ils se trouvent puis disparaît avant que les policiers n’aient le temps de réagir.

Le lendemain, Dave Winston retrouve Adrian Chase au tribunal. Ce dernier lui demande de s’expliquer sur les évènements de la veille. Il supporte de plus en plus mal que Winston ait repris le costume du Vigilante. Winston a beau lui expliquer qu’il contrôle la situation, Chase ne veut rien entendre.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig32-1.jpg

Marcia King continue de voir son psy, le docteur Knopf, et de lui parler de sa relation avec Adrian Chase, sans nommer ce dernier. A travers leurs discussions, Knopf a compris que Chase était le Vigilante, mais n’arrive pas à le faire dire à Marcia. Celle-ci se rend au rendez-vous que lui a donné Chase, mais ce dernier ne vient pas. Elle se rend alors à son bureau, et l’y trouve, ivre mort. Elle s’en va ausssitôt.

Contre l’avis de ses supérieurs, le lieutenant Chase continue d’enquêter sur Adrian Chase et la mort d’Alan Welles. Il retourne dans la grange où a été découvert le corps de Welles, et y trouve des traces de sang ainsi que la balle qui l’a abattu.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig32-2.jpg

Un homme fait exploser une bombe dans les vestiaires d’un club de gym. Il est convaincu d’agir au nom du Seigneur en détruisant ce lieu de dépravation et de stupre…

Pendant ce temps, le Vigilante a rendez-vous avec Paws Bates au pied du World Trade Center. Ses hommes y ont repéré Bromley, l’un des lieutenants de l’homme qui a commandité le massacre de Chinatown. Bates compte éliminer Bromley, mais le Vigilante le lui interdit. Il veut régler le problème à sa manière.

Le Vigilante attend Bromley dans le parking. Après s’être débarrassé de ses deux hommes de main, il interroge Bromley pour découvrir le nom de son employeur. Avant de pouvoir répondre, Bromley est abattu d’une balle en pleine tête. Le tireur est la jeune femme qui accompagnait le truand. Elle parvient à s’enfuir. Une fois à l’abri, elle prévient son employeur pour l’avertir de la situation. Celui-ci décide qu’il est temps de prendre des mesures contre le Vigilante…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig32-3.jpg

Sur le pont de Brooklyn, Adrian Chase tente de faire le point sur sa vie. Il songe un moment à sauter dans le vide, pourtant, malgré la tournure catastrophique qu’a pris sa vie, il refuse de se suicider.

Le lieutenant Stein est une nouvelle fois convoqué par le capitaine McNeil, qui le somme d’abandonner son enquête sur le meurtre de Welles s’il tient à sa place. Leur discussion est interrompue par l’arrivée d’un nouveau venu : le capitaine Arthur Hall. Celui-ci a été envoyé au commissariat pour prendre la tête d’une cellule anti-Vigilante…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig32-4.jpg

Commentaires :

Le calme revenu après le massacre de Chinatown, Paul Kupperberg a à nouveau le temps de faire progresser ses diverses intrigues. Adrian Chase, à travers sa relation avec Marcia et Dave, apparaît de plus en plus névrosé, jusqu’au point d’envisager son suicide. En comparaison, le Vigilante semble être un modèle de normalité. Quant au lieutenant Stein, la fin de cet épisode semble devoir alléger quelque peu sa situation. Bref, la série est toujours aussi intéressante, dommage qu’elle continue d’être massacrée par les dessins particulièrement hideux de Tod Smith.

Thorn
14/02/2007, 14h36
dommage qu’elle continue d’être massacrée par les dessins particulièrement hideux de Tod Smith.

Dommage aussi que la série n'ait pas continué en VF, mais c'est valable pour beaucoup de séries Arédit/Artima

doop
14/02/2007, 16h09
SMITH est meilleur sur OMEGA MEN, en fait, le problème c'est que TOD SMITH Est incapable de dessiner bien des êtres humains....

XXL
14/02/2007, 17h00
Et puis bonjour les couleurs à chier!!! C'est de l'impression baxter paper, ça non? C'était horrible à l'époque chez DC (Legion, Teen titans...)