PDA

Voir la version complète : Les Inédits DC : Hawkman


Niglo
29/04/2006, 23h56
Autre série à avoir été relancée en 1986 : Hawkman. L'ongoing a été précédée en 1985 par une mini-série intitulée The Shadow War of Hawkman, puis par un one-shot sur lequel je reviendrai bientôt.

Avant d'entamer les résumés des 4 numéros de The Shadow War of Hawkman, il me semblait utile de revenir sur l'histoire du personnage. J'aurais pu m'y coller, mais il s'avère que Tony Isabella, scénariste de Shadow War et de l'ongoing qui lui a succédé, a déjà fait le travail dans The Shadow War of Hawkman #2. Après un échange de mails, Tony m'a donné sa bénédiction pour vous en proposer ici même une traduction. Ce que je fais donc. Merci Tony :)


"Le Hawkman de Terre-1 – qui débarqua une vingtaine d’années après le Hawkman de Terre-2 (un concept qui me donne la migraine à chaque fois que j’y pense) – fit ses débuts dans Brave & the Bold #34 (mars 1961). Cette première apparition, un récit complet intitulé ‘Creature of a thousand Shapes’, était écrite par Gardner M. Fox, dessinée par Joe Kubert et éditée par Julius Schwartz. Cette histoire a été résumée dans notre premier épisode et fut rééditée dans Brave & the Bold #113, en 1974. Y étaient introduits Hawkman et celle qui s’appelait alors Hawkgirl, le vilain métamorphe Byth, le commissaire Emmett (aujourd’hui à la retraite), Mavis Trent, et un Joe Tracy alors nettement plus trapu (Richard trouvait que Joe ressemblait trop à Tubby Watts, le sidekick de Johnny Quick dans les pages du ô combien distrayant All-Star Squadron, et l’a envoyé suivre une cure d’amaigrissement à la Jack Sprat Fat Farm à Encino (Californie) juste avant notre premier numéro. Ca lui a bien réussi). ‘Creature’ donnait également à voir la plupart des éléments de base de la série : l’Absorbascon, la ceinture anti-gravité et les ailes permettant à Katar Hol de voler, ainsi que les affinités de notre héros pour les armes anciennes. En somme, Hawkman prenait là… son envol.

http://www.wtv-zone.com/silverager/bab/bab34sage16.jpg

Le saviez-vous ? #1

Qui se souvient de DC Super Stars #14 (juin 1977) ? Dans la série des Secret Origins of Super-Villains, le Dr. Light affrontait un Hawkman pré-‘Creature’. Ou peut-être que c’est un autre policier thanagarien qui affrontait Doc, en tous cas ce n’était certainement pas Katar Hol. Brave & the Bold #34 précise explicitement que Hawkman et sa femme Shayera ne sont jamais venus sur Terre avant les évènements qui y sont décrits. Considérons donc cette histoire de DC Super Stars comme non-canonique. En cas de doute, nous suivons généralement l’avis de Julius Schwartz, notre éditeur émérite. Salut Julie.

Retour à l’histoire de Hawkman.

A l’époque, Brave & the Bold servait à lancer de nouvelles séries. Hawkman eut droit à six numéros pour faire ses preuves : #34 à 36 et 42 à 44. Ce sont de fort bons comics. B&B #35 introduisait Matter Master et donnait son nom à l’Absorbascon (précédemment, l’objet était présenté comme étant un ‘cerveau électronique’). Dans B&B #36, juste avant d’être rappelés sur Hawkworld, les Hawks faisaient face pour la première fois au sinistre Shadow-Thief. B&B #42 et 43 ramenaient Hawkman et Hawkgirl sur leur monde natal et nous plongeaient avec délice dans l’histoire de la planète. En fait, c’est dans ces deux épisodes que se trouve la réponse à l’une des questions qui taraude le petit monde des comics depuis longtemps. Ce qui nous amène à…

Le saviez-vous ? #2

Pourquoi Shayera Thal, pourtant une adulte, fut-elle nommée Hawkgirl durant les deux premières décennies de son existence dans les comics ? Notre explication : L’espérance de vie des Thanagariens est au moins le triple de celle des humains. Réfléchissez : Katar Hol est un jeune homme lorsque (dans la séquence de flashback dans B&B #43) son père met au point le système anti-gravité que Hawkman utilise toujours à ce jour. Au moment où cette séquence se déroule, Thanagar n’a ni force de police, ni gouvernement planétaire, ni vaisseaux spatiaux. Par contre, tout cela existe lorsque Katar, encore jeune, et Shayera partent pour la Terre. Katar est d’ailleurs devenu le policier le plus récompensé. Puisqu’il est peu vraisemblable que de tels progrès aient pu être réalisés en quelques années seulement, nous en concluons que l’âge de notre héros est proche de cent années terrestres. Ce qui correspond à trente années thanagariennes. Il a épousé Shayera alors qu’elle était encore adolescente – toujours en années thanagariennes. C’est pourquoi Hawkwoman fut appelée Hawkgirl durant toutes ces années. C’est aussi pourquoi nous autres chez DC ne sommes pas les machistes qu’on nous accusait d’être alors.
C’est clair comme ça ?

L’apparition suivante de Hawkman eut lieu dans Atom #7 (juillet 1963), où il combattait au côté du mini-titan, qui deviendrait son premier ami parmi les héros terriens. Le duo se reforma à cinq occasions : dans Hawkman #9, Atom #31, et Atom-Hawkman #39, 42 et 45.

http://www.wtv-zone.com/silverager/atom/ah39.jpg

Mystery in Space #87 (novembre 1963) vit le début d’une nouvelle série d’aventures de Hawkman, qui se conclurent par sa rencontre avec Adam Strange dans le #90. Murphy Anderson avait alors pris en main les rênes artistiques de la série, et sa prestation fit de lui LE dessinateur de Hawkman des sixties, et au-delà (notre admiration pour le travail de Murphy n’est en rien diminuée par notre espoir de voir Richard Howell s’imposer comme le dessinateur de Hawkman des eighties, et au-delà). MIS #90 se terminait par l’annonce que Hawkman volerait désormais de ses propres ailes et apparaîtrait dans son propre magazine.

Hawkman #1 (mai 1964) débutait un run de 21 épisodes consécutifs signés Fox, Anderson et Schwartz. Nous vîmes les Winged Wonders affronter toutes sortes d’ennemis, de la menace universelle de la C.A.W. (Criminal Alliance of the World, i.e. l’Alliance Criminelle Mondiale) à la malfaisance intemporelle de Maakar l’Ancien. Parmi les évènements notables de cette période, citons la résurrection de l’ancienne divinité maya Chac (#1), les débuts de Zatanna, fille de Zatara le magicien, lancée dans la quête de son père disparu qui allait s’étendre dans la plupart des titres édités par Schwartz durant les années 60 (#4), et la révélation qu’un équivalent terrestre à l’Absorbascon avait été construit par les quelque peu inquiétants et peut-être même immortels Nine Unknowns, avant la naissance du Christ (#14). Justice League of America #31 (novembre 1964) fit en sorte que Hawkman ne manquerait jamais d’occupations. C’est dans cet épisode qu’il rejoignit cette digne équipe et prit part à ce qui ne devait être que la première d’une longue série de missions en leur compagnie. Il fut le premier membre à découvrir l’identité secrète de ses compagnons, à l’aide de son absorbascon. Cette incursion dans leur vie privée avait été rendue nécessaire par les manigances du peu recommandable Key dans JLA #41.

http://twotubman.t35.com/Hawkman/Hawkman21.jpg

Hawkman #22 à 27 n’ont jamais existé. Il faut dire qu’une nouvelle équipe* avait pris en main la série, et je les soupçonne de ne jamais avoir pris la peine de lire les histoires de leurs prédécesseurs. Dans le #22, le monde apprend que Carter Hall est un extraterrestre, mais cette sensationnelle révélation n’est mentionnée dans aucun autre épisode. On peut au moins supposer que Newsweek aurait repris l’information dans ses pages d’actualité. Durant tout ce run, Hawkman passe son temps à dire à Hawkgirl de se mettre à l’abri parce que certaines menaces sont trop dangereuses pour elle, et pas une seule fois Shayera ne lui fait bouffer ses plumes pour se comporter comme un crétin. Finalement, le #26 nous demande de croire que Thanagar protège l’univers depuis plusieurs siècles et maintient dans ce but une sorte de Hawkman Corps. Green Lantern devrait porter plainte. Comme je le disais, ces six numéros ne sont jamais arrivés. Oubliez qu’ils existent.

Le saviez-vous #3 : Quelques autres histoires qui ne se sont pas déroulées exactement comme on l’a raconté.
Supergirl #20 (juin 1984) voyait l’inauguration d’une statue de Supergirl dont il était dit à tort qu’elle était sculptée dans du métal anti-gravitique thanagarien. Hawkman s’étant clairement refusé à utiliser ouvertement la science de pointe dont il dispose, de peur qu’elle ne tombe entre de mauvaises mains, je ne peux pas croire qu’il autorise une démonstration publique de cette technologie. C’est pourquoi, si vous regardez attentivement, vous verrez les ficelles qui supportent cette statue de Supergirl. Sans blague.
Dans Jemm, Son of Saturn #5 (janvier 1985), Superman utilise un Absorbascon qu’il a emprunté à Hawkman. D’accord, Katar est vraiment LE brave gars, toujours prêt à aider un copain. Mais n’ayant jamais trouvé la moindre preuve qu’un non-Thanagarien soit capable d’utiliser un Absorbascon, à mon avis Hawkman a prêté à Big Blue un appareil différent mais qui faisait tout aussi bien l’affaire. Ca c’est un pote !
Confession : je ne sais pas quoi faire du personnage de Charlie Parker/Golden Eagle qui apparaissait avec les Teen Titans du temps où ils étaient en activité sur la Côte Ouest, mais je suis sûr d’une chose : si il a jamais disposé de matériel thanagarien, ce n’est plus le cas à présent, et ça ne le sera plus jamais. Aux dernières nouvelles, il prenait des cours de photographie au côté de son cousin Peter…

L’arrêt de sa propre série au #27 envoya Hawkman dans une série hybride qui ne dura pas longtemps, intitulée The Atom & Hawkman, du #39 au 45 (elle reprenait la numérotation de la série The Atom). On put y voir Kubert encré par Anderson (#40-41) ainsi que le monstrueux Gentleman Ghost dans deux épisodes (#43-44) signés du scénariste du golden-age-Hawkman, Robert Kanigher, l’un des très grands du monde des comics.

Hawkman continua d’apparaître dans Justice League. Dans le numéro 79 (février 1970), il construisit le rayon téléporteur utilisé par la League jusqu’à il y a peu. Il fut rappelé sur Thanagar dans le #109 (février 1974) et revint dans le #117 (avril 1975), lorsque la Peste Egalisatrice les força, lui et Shayela, à abandonner leur planète natale pour plusieurs années. Hawgirl finit par rejoindre la League dans le #146 (septembre 1977), mais là, même moi je ne tenterai pas d’inventer une justification au fait qu’elle ait du attendre treize ans pour devenir membre.

Durant les années soixante-dix, Hawkman apparaîtra de temps à autre en seconde partie de Detective Comics. Vous trouverez ces récits dans les numéros 428, 434, 446, 452, 454, 455, 467, 468, 479 et (ouf !) 480. Avec un épisode particulièrement notable par le scénariste de Legion of Super-Heroes, Paul Levitz, et Joe Kubert, paru dans le numéro 500. Essayez d’y jeter un œil, il est formidable.

http://www.myparentscomics.com/scans/SHO/SHO101-1-F.jpg

Il y a un lien direct entre l’apparition suivante de Hawkman et le comic-book que vous lisez. Dans Showcase #101 (juin 1978) à 103, les Hawks sont décrétés hors-la-loi par une Thanagar régie par la vilaine de l’espace Hyathis, qui a fourni à leur peuple un remède partiel contre la Peste Egalisatrice, en échange de quoi elle a obtenu les pouvoirs absolus. Cette poignante trilogie (écrite par Jack C. Harris et dessinée par Al Milgrom et Murphy Anderson) vit au final Katar et Shayera exilés de Thanagar par une Hyathis victorieuse. Mais la guerre était loin d’être finie.

Katar déménagea dans World’s Finest à partir du #256 (mai 1979) et apparut dans tous les numéros de ce magazine (à l’exception des #262 et 271), jusqu’à son changement de format au #283. Leur bannissement avait beaucoup pesé sur le mariage des Hawks. Un retour clandestin sur Thanagar créa de nouveaux problèmes et conduisit à leur séparation temporaire dans le #274. Hawkman avait coincé dans l’hyper-espace l’armada thanagarienne pour l’empêcher d’envahir la Terre. Hawkwoman partit secourir ladite flotte. Les évènements s’accéléraient à l’approche de la conclusion.

Hawkman envahit Thanagar dans WF #278 (avril 1982). Avec l’aide de Superman et Batman, il finit par mettre un terme au règne de Hyathis. Hawkwoman continua à rechercher l’armada perdue, les secoura et retrouva son mari dans le #282 (août 1982). Enfin, les deux mondes étaient en paix.

A moins que…

Réfléchissons…

Si vous étiez Hyathis, auriez-vous confié le commandement de votre armada à des officiers qui ne vous soient pas loyaux et qui ne partagent pas vos rêves de conquête galactique ?

Poursuivons…

Que feraient ces officiers en revenant sur une Thanagar sans un dirigeant qui tienne fermement les rênes ?

Vous trouverez une partie des réponses dans le prochain numéro.

(Que nous sommes sournois…)"

Tony Isabella


* il s’agit de Bob Haney (#22-23, 25), Arnold Drake (#24) et Raymond Marais (#26-27) au scénario, Dick Dillin au dessin et George Kashdan en tant qu’editor (NdN).


Pour finir, un petit index des apparitions de Hawkman avant la mini-série The Shadow War of Hawkman, avec les correspondances vf lorsque le titre a été traduit :

Brave & the Bold #34 (02/61 )
Brave & the Bold #35 (04/61) trad. in Aventures Fiction n°26 (08/72)
Brave & the Bold #36 (06/61 )
Brave & the Bold #42 (06/62 )
Brave & the Bold #43 (08/62 )
Brave & the Bold #44 (10/62 )
Atom #7 (06/63)
Mystery in Space #87 (11/63)
Mystery in Space #88 (12/63)
Mystery in Space #89 (02/64)
Mystery in Space #90 (03/64)
Hawkman #1 (04/64)
Hawkman #2 (06/64)
Hawkman #3 (08/64) trad. in Aventures Fiction n°34 (06/74)
Hawkman #4 (10/64)
Hawkman #5 (12/64) trad. in Spectre n°3 (10/67)
Hawkman #6 (02/65)
Hawkman #7 (04/65) trad. in Spectre n°2 (07/67)
Justice League of America #31 (11/64)
Hawkman #8 (06/65) trad. in Eclipso n°4 (01/69)
Hawkman #9 (08/65)
Hawkman #10 (10/65) trad. in Aventures Fiction n°21 (07/71)
Hawkman #11 (12/65) trad. in Eclipso n°3 (10/68)
Hawkman #12 (02/66) trad. in Aventures Fiction n°18 (10/70)
Hawkman #13 (04/66) trad. in Aventures Fiction n°49 (1975)
Hawkman #14 (06/66) trad. in Green Lantern n°17 (04/77)
Hawkman #15 (08/66)
Hawkman #16 (10/66)
Hawkman #17 (12/66) trad. in Faucon Noir n°20 & 22 (03/81-09/81)
Hawkman #18 (02/67) trad. in Green Lantern n°18 (06/77)
Hawkman #19 (04/67) trad. in Green Lantern n°20 (12/77)
Hawkman #20 (06/67)
Hawkman #21 (08/67) trad. in Green Lantern n°22 (06/78)
Hawkman #22 (10/67) trad. in Green Lantern n°24 (10/78)
Hawkman #23 (12/67) trad. in Faucon Noir n°12 (03/79)
Hawkman #24 (02/68) trad. in Faucon Noir n°14 (09/79)
Hawkman #25 (04/68) trad. in Démon n°10 (1979)
Hawkman #26 (06/68) trad. in Faucon Noir n°15 (12/79)
Hawkman #27 (08/68) trad. in Faucon Noir n°16 (04/80)
The Atom & Hawkman #39 (10/68) trad. in Faucon Noir n°17 (06/80)
The Atom & Hawkman #40 (12/68) trad. in Faucon Noir n°12 (03/79)
The Atom & Hawkman #41 (02/69)
The Atom & Hawkman #42 (04/69) trad. in Faucon Noir n°18 (10/80)
The Atom & Hawkman #43 (06/69)
The Atom & Hawkman #44 (08/69)
The Atom & Hawkman #45 (10/69) trad. in Flash n°27 (1976)
Justice League of America #79 (03/70)
Justice League of America #109 (01/74)
Justice League of America #117 (04/75)
DC Super Stars #14 (05/77)
Justice League of America #146 (09/77)
Detective Comics #428 (10/72)
Detective Comics #434 (04/73)
Detective Comics #446 (04/75) trad. in Batman Poche n°1 (06/76)
Detective Comics #452 (10/75)
Detective Comics #454 (12/75)
Detective Comics #455 (01/76)
Detective Comics #467 (01/77)
Detective Comics #468 (03/77)
Detective Comics #479 (09/78)
Detective Comics #480 (11/78)
Detective Comics #500 (03/81) trad. in Flash n°57 (12/82)
Showcase #101 (06/78) trad. in Faucon Noir n°19 (12/80)
Showcase #102 (07/78) trad. in Faucon Noir n°19 (12/80)
Showcase #103 (08/78) trad. in Faucon Noir n°21 (06/81)
World’s Finest #256 (04/79)
World’s Finest #257 (06/79)
World’s Finest #258 (08/79)
World’s Finest #259 (10/79)
World’s Finest #260 (12/79)
World’s Finest #261 (02/80)
World’s Finest #263 (06/80)
World’s Finest #264 (08/80)
World’s Finest #265 (10/80)
World’s Finest #266 (12/80)
World’s Finest #267 (02/81)
World’s Finest #268 (04/81)
World’s Finest #269 (06/81)
World’s Finest #270 (08/81)
World’s Finest #272 (10/81)
World’s Finest #273 (11/81)
World’s Finest #274 (12/81)
World’s Finest #275 (01/82)
World’s Finest #276 (02/82)
World’s Finest #277 (03/82)
World’s Finest #278 (04/82)
World’s Finest #279 (05/82)
World’s Finest #280 (06/82)
World’s Finest #281 (07/82)
World’s Finest #282 (08/82)
Supergirl #20 (06/84)
Jemm, Son of Saturn #5 (1/85) trad. in Démon n°9 (09/86)

Niglo
29/04/2006, 23h59
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH1.jpg

The Shadow War of Hawkman #1
Mai 1985

The Shadow War of Hawkman (23 pages)

Scénario : Tony Isabella.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Alfredo Alcala.
Couverture : Richard Howell & Dick Giordano.

Non traduit.


Mousey Mason, un cambrioleur de second ordre, reçoit dans son appartement la visite d’étranges personnages. Ceux-ci lui confient une mission : s’introduire chez Carter Hall et s’emparer de la ceinture anti-gravité de Hawkman. Pour lui prouver que leur demande est sérieuse, d’un simple geste ils détruisent tout le mobilier de l’appartement. Puis ils disparaissent comme ils sont venus.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH1-1.jpg

Hawkman et Hawkwoman démantèlent un gang qui s’en prenait aux personnages âgées du quartier. Après les avoir remis à la police et avoir reçu les remerciements du capitaine Frazier pour leur intervention, ils retournent au musée de Midtown City où ils doivent préparer une nouvelle exposition, avec l’aide de Mavis Trent et de Joe Tracy. Tandis qu’ils se changent dans le bureau de Carter Hall, l’alarme de leur maison se déclenche. Hawkman décide d’aller voir sur place, tandis que Shiera reste pour s’occuper de l’exposition.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH1-2.jpg

Hawkman surprend Mousey Mason en train de fureter dans la maison. Il avoue tout de suite ce qu’il cherche et qui l’envoie. C’est le moment que choisissent les commanditaires du vol pour faire leur apparition et attaquer Hawkman. Mousey décide de prêter main forte à Hawkman. L’un des étrangers ouvre alors la paume de la main et le rayon qu’il projette réduit Mousey en cendres (du cambrioleur ne reste qu’une silhouette en négatif sur un mur de la maison). Hawkman redouble alors de vigueur et les étrangers utilisent une bombe sonique pour distraire leur adversaire et leur donner le temps de disparaître. Réalisant qu’ils voulaient obtenir sa ceinture anti-gravité, Hawkman comprend que Hawkwoman est leur prochaine cible. Il retourne à toute vitesse au musée, mais sur place se trouve déjà la police. A l’intérieur, il découvre sur un mur l’ombre en négatif de Hawkwoman…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH1-3.jpg

Commentaires :

Malgré quelques invraisemblances (on se demande bien pourquoi les étrangers, avec la technologie dont ils disposent, iraient faire appel à un bras cassé comme Mousey Mason), cette mini-série débute sur un bon rythme. Les agresseurs de Hawkman sont énigmatiques à souhait, et le cliffhanger final fonctionne bien. Au dessin, Richard Howell offre une prestation très classique mais qui ne manque pas de charme, et l’encrage d’Alcala s’accorde bien à son style.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWHpub.jpg

Niglo
30/04/2006, 00h04
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH2.jpg

The Shadow War of Hawkman #2
Juin 1985

Fallen Angel (23 pages)

Scénario : Tony Isabella.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Alfredo Alcala.
Couverture : Richard Howell & Dick Giordano.


Résumé :

Eddie Hamilton est un jeune homme doté de super-pouvoirs – une paire d’ailes qu’il peut faire apparaitre et disparaitre à volonté. Il s’entraîne discrètement depuis des mois, et compte bien un jour devenir un super-héros sous le nom d’Icarus. Il n’en aura pas l’occasion : les envahisseurs qui s’en sont pris à Hawkman et Hawkwoman ont découvert son existence et, alors qu’il s’entraîne dans un endroit désert, vont l’abattre.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH2-1.jpg

Au musée de Midway City, Hawkman est très choqué par la mort de Hawkwoman. Mavis Trent tente de lui parler, mais il l’ignore. Il se rend dans le bureau de Carter Hall avec le capitaine Stewart Frazier, où il lui révèle sa véritable identité. Il lui demande de faire surveiller le musée, mais surtout de ne pas s’attaquer aux envahisseurs si ceux-ci reviennent. Puis il retourne chez lui, où il détecte des traces résiduelles de radiations, celles du rayon qui a tué Mousey Mason. En suivant ces traces, il arrive aux falaises de Grinder’s Bluff, où il découvre l’entrée d’une grotte.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH2-2.jpg

A l’intérieur de la grotte, il tombe sur un groupe d’envahisseurs, dont il se débarrasse sans mal. Mais il est attaqué par surprise et abattu. Il reconnaît sans mal son agresseur : Fell Andar, un Thanagarien comme lui. Savoir que sa femme a été tuée par ses compatriotes lui donne la force de réagir et il désarme Fell Andar. Lorsqu’il menace de le conduire sur Thanagar pour le faire juger, Fell Andar lui révèle que la planète a un nouveau leader, et s’est lancée dans la conquête de l’univers, son premier objectif étant la Terre.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH2-3.jpg

Commentaires :

Malgré un prologue percutant et une révélation finale prometteuse, cet épisode piétine quelque peu. Néanmoins les enjeux de cette histoire se précisent et Tony Isabella s’inspire habilement des travaux de ses prédécesseurs sur son personnage.

Niglo
30/04/2006, 00h05
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH3.jpg

The Shadow War of Hawkman #3
Juillet 1985

My Worlds opposed ! (23 pages)

Scénario : Tony Isabella.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Alfredo Alcala.
Couverture : Richard Howell & Dick Giordano.


Résumé :

Rab Mekir était le responsible du groupe d’assaut thanagarien qui avait pour mission de capturer Hawkwoman. Fell Andar lui reproche la mort de cette dernière. Pour le punir, il est relié de façon permanente à un absorbascon, l’appareil thanagarien capable de scanner les esprits. Rab Mekir l’utilise pour lire les pensées des proches de Hawkman : Joe Tracy, puis le lieutenant Frazier, qui ne lui apprennent rien de nouveau. Mais lorsqu’il scanne l’esprit d’Aquaman, l’actuel leader de la Justice League of America, il découvre les coordonnées du vaisseau spatial de Hawkman.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH3-1.jpg

Celui-ci est occupé à interroger Fell Andar sur son plan de conquête de la Terre, lorsqu’un groupe de Thanagariens l’attaque par surprise et parvient à le maîtriser. C’est alors que Hawkman reçoit un renfort inattendu : Hawkwoman, bien vivante. Ils fuient ensemble.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH3-2.jpg

Après avoir trouvé une clairière où se poser, Hawkwoman lui annonce que ce n’est pas elle qui a été tuée par les Thanagariens mais Mavis Trent, qui s’était introduite dans le bureau de Carter Hall et, pour une raison inconnue, avait revêtu l’uniforme de Hawkwoman. Après la mort de la jeune femme, Shiera s’est fait passer pour elle pour ne pas se faire repérer par les Thanagariens – c’est donc elle et non Mavis qui interpelle Hawkman dans l’épisode précédent – puis est partie à sa recherche.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH3-3.jpg

Hawkman et Hawkwoman décident de mener une « guerre de l’ombre » contre les Thanagariens. Ils ne veulent mettre personne dans la confidence, de peur que les Thanagariens ne découvrent leurs plans grâce à leur absorbascon. Ils décident également d’effacer toutes les données les concernant contenues dans les ordinateurs de la Justice League. Ils ne peuvent se permettre d’informer les membres de la JLA de leur plan et doivent donc agir en secret. Dans le Q.G. de la JLA, ils mettent K.O. Aquaman par surprise. Ils n’ont pas autant de chance avec Elongated Man, qui les repère et les attaque. Hawkwoman réussit à l’abattre lui aussi, mais éprouve des remords à avoir du agir ainsi.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH3-4.jpg

Alors qu’ils se rendent dans la salle des ordinateurs, le signal d’une transmission s’allume. Ils découvrent avec stupeur sur l’écran de contrôle le visage de Fell Andar, qui leur annonce qu’il vient de prendre possession de leur vaisseau spatial.


Commentaires :

Un épisode très bien rythmé, dans lequel Tony Isabella finit de mettre en place les principaux éléments de sa saga à venir. Le retour de Hawkwoman est le bienvenu, même si le quiproquo concernant sa mort est tout de même un peu tiré par les cheveux. Mais le scénariste donne ici à l’héroïne un rôle égal à celui de Hawkman, et le personnage n’en apparaît que plus intéressant. Isabella décide également de placer ses héros en marge du reste du DCU, ce qui lui donnera la possibilité de mener sa « guerre de l’ombre » en toute liberté.

Niglo
30/04/2006, 00h05
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH4.jpg

The Shadow War of Hawkman #4
Août 1985

No Sound of Clashing Wars (23 pages)

Scénario : Tony Isabella.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Alfredo Alcala.
Couverture : Richard Howell & Dick Giordano.

Non traduit.

Résumé :

Grâce à l’Absorbascon auquel est relié de façon permanente Rab Mekir, les Thanagariens peuvent lire les pensées de n’importe quel humain. Ils s’en servent pour découvrir les secrets de certaines personnes qu’ils font chanter et forcent à travailler pour leur compte : un comptable qui détournait des fonds à son profit, un jeune officier américain aimant se vêtir en femme, une femme politique, un chirurgien, un policier, etc. Toutes ces personnes vont devoir travailler pour eux désormais.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH4-1.jpg

Alors que Fell Andar a pris le contrôle de leur vaisseau spatial, Hawkman et Hawkwoman retournent à Detroit où ils ont installé un téléporteur à l’usage de la Justice League of America. Il ne faut pas que les Thanagariens mettent la main sur toutes les données et la technologie qui se trouve à bord. Hawkman et Hawkwoman règlent l’appareil pour se rematérialiser à bord de leur vaisseau. Bien entendu, Fell Andar s’attendait à une telle manœuvre et leur a préparé un comité d’accueil, mais les Hawks le prennent par surprise en réapparaissant dans une zone déserte du vaisseau. Néanmoins ils sont rapidement repérés et doivent engager le combat.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH4-2.jpg

Ils se rendent dans la salle des ordinateurs auxilliaires, d’où ils espèrent prendre le contrôle du vaisseau. Un seul Thanagarien s’y trouve, et ils le maîtrisent rapidement. L’homme leur annonce que le vaisseau a été programmé pour s’écraser sur Detroit, dès que toutes les données des ordinateurs auront été envoyées vers Thanagar. Alors que Hawkman et distrait par un groupe de Thanagariens qui tente d’ouvrir le sas d’entrée de la salle, celui qu’il a neutralisé auparavant l’attaque par derrière et le blesse au dos avec un tournevis. Le temps est compté pour les deux héros, et finalement Hawkman n’a d’autre choix que de déclencher la séquence d’autodestruction du vaisseau. Lui et Hawkwoman se téléportent une fraction de seconde avant que le vaisseau n’explose. Ils retournent dans la grotte de la falaise de Grinder’s Bluff, où ils tombent sur Rab Mekir, souffrant le martyre à cause de son lien avec l’absorbascon. Fell Andar a lui aussi réussi à quitter le navire avant sa destruction. Il s’apprête à attaquer les deux par surprise, mais Rab Mekir va utiliser toute l’énergie que lui fournit l’absorbascon pour lui lancer une décharge qui va le réduire en cendres. Rab Mekir ne survit pas non plus à cette action. La première bataille est remportée par Hawkman et Hawkwoman.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH4-3.jpg

Deux semaines plus tard, au Midway City Museum, les choses ont repris un semblant de normalité. Une jeune femme, Ms. Shilak, est embauchée pour remplacer Mavis Trent. Carter et Shiera ignorent qu’il s’agit d’une Thanagarienne, dont la mission est de les espionner.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/SWH4-4.jpg

Commentaires :

Conclusion réussie pour cette mini-série, servant de prologue à l’ongoing à venir (même si de nombreux mois passeront avant que la série en question ne débute). Tony Isabella a contraint ses héros à se situer en marge du DC Universe, où ils pourront mener à leur guise (et donc surtout à la sienne) leur lutte contre Thanagar. Cette idée d’une invasion extraterrestre secrète a été reprise par de nombreux auteurs de science-fiction et sous de nombreuses formes. Du côté des comics super-héroïques, Bill Mantlo a développé quelques années plus tôt une idée similaire dans Rom, avec un certain succès. Tony Isabella poursuit dans la même veine, et le résultat aux vues de ces quatre épisodes est tout à fait convainquant.

Niglo
13/05/2006, 09h19
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawksp1.jpg

Hawkman Special #1
Mars 1986

Last Rights (38 pages)

Scénario : Tony Isabella & Richard Howell.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Ron Randall.
Couverture : Richard Howell & Dick Giordano.

Non traduit.


Résumé :

Depuis plusieurs semaines, Hawkman fait chaque nuit un cauchemar similaire. Après avoir détruit son vaisseau spatial détourné par les Thanagariens (voir The Shadow War of Hawkman #4), il tombe au pays des morts où l’accueille le Gentleman Ghost, entouré de poltergeists nourris par ses propres émotions. Puis tous les Thanagariens dont il a causé la mort apparaissent et se jettent sur lui. Hawkman se réveille en criant, mais refuse de se confier à Hawkwoman.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawksp1-1.jpg

Hawkman reçoit un appel du capitaine Stewart Frazier qui lui demande de venir le plus vite possible au musée. A l’intérieur il découvre une sorte de barrière énergétique qui lui rappelle la brume recouvrant le pays des morts dont il a rêvé. Lui et Hawkwoman traversent la barrière et effectivement aboutissent dans un endroit similaire au lieu de ses cauchemars, et ils sont accueillis par le Gentleman Ghost, accompagné de Mavis Trent et des Thanagariens morts dans la destruction du vaisseau de Hawkman. Les deux héros se jettent aussitôt sur leurs compatriotes, tandis que Mavis traverse un portail qui la conduit hors du pays des morts.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawksp1-2.jpg

Hawkman et Hawkwoman se débarrassent rapidement des Thanagariens. Ils font alors face au Gentleman Ghost, qui leur explique que leurs compatriotes ont besoin de Hawkman pour accéder au stade suivant de leur existence. Hawkman se jette sur lui, mais d’un simple geste il rend inconscients les deux héros. Ils se réveillent dans le musée, où Frazier leur apprend qu’une minute à peine s’est déroulée depuis qu’ils ont traversé la barrière d’énergie. Hawkman ne croit pas un mot de ce que lui a dit le Gentleman Ghost, mais Hawkwoman est certaine que tout cela est vrai. Elle lui parle alors d’une cérémonie thanagarienne ancestrale, le Vol, censée donnée aux morts la possibilité de faire leurs adieux aux vivants et de passer plus facilement dans l’au-delà. Hawkman, de formation scientifique, n’a jamais été porté sur le mysticisme, mais Hawkwoman le convainc qu’il est de son devoir d’aider les Thanagariens dont il a causé la mort.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawksp1-3.jpg

Hawkman décide de se rendre aux falaises de Grinder’s Bluff, dans l’ancien repère des Thanagariens. A peine a-t-il quitté le musée que le Gentleman Ghost apparaît à Hawkwoman. Il tente de la convaincre que dans le combat qui s’annonce ils sont alliés. Il est au courant des plans d’invasion des Thanagariens et a autant à redouter qu’eux si les aliens parviennent à conquérir la planète.

A Grinder’s Bluff, Hawkman se plonge en transe afin de pratiquer la cérémonie du Vol. Il accède une nouvelle fois au pays des morts où il retrouve les esprits des Thanagariens qu’il a tué. Il va les rencontrer, les uns après les autres, et leur permettre ainsi d’accéder dans l’au-delà. Certains, avant de partir, vont exprimer toute la colère qu’ils ressentent envers lui, d’autres leurs remords, d’autres encore souhaitent simplement faire leurs adieux à la vie. L’un d’eux, Sirrah Jak, lui donne une explication au comportement de ses compatriotes. La peste égalisatrice qui a frappé la planète autrefois a laissé des séquelles. En particulier elle a fragilisé la volonté de nombre de Thanagariens, qui dès lors se sont mis à obéir aux ordres d’un fanatique tel que Fell Andar sans se poser de questions.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawksp1-4.jpg

Tandis que Hawkman est en transe, des créatures de pierre commencent à se former dans la grotte où il se trouve et à se rapprocher dangereusement de lui. Alors qu’elles le cernent, il est sauvé in extremis par Hawkwoman. Le Gentleman Ghost apparaît à son tour et leur donne deux armes anciennes qu’il a volé au musée de Londres. Les armes en question semblent avoir des propriétés magiques et, malgré le nombre sans cesse croissant de leurs adversaires, Hawkman et Hawkwoman parviennent à leur tenir tête. Après de longues minutes d’un âpre combat, les créatures de pierre tombent soudain en poussière. Sans bien comprendre ce qui vient de se passer, Hawkman et Hawkwoman quittent Grinder’s Bluff. Le Gentleman Ghost sait ce qui est arrivé : c’est Fell Andar qui donnait vie aux monstres de pierre. La rafale qui lui a coûté la vie (in Shadow War of Hawkman #4) l’a fait fusionner avec la caverne et lui a permis de la contrôler. Mais l’énergie qu’il vient de dépenser pour tenter de tuer Hawkman va le laisser impotent durant de longs mois. Le Gentleman Ghost réaffirme sa volonté de lutter contre les plans d’invasion des Thanagariens.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawksp1-5.jpg

Commentaire :

Dans le prolongement de la mini-série The Shadow War of Hawkman, qui établissait les plans de conquête de la Terre par les Thanagariens, et en attendant que ne débute la nouvelle ongoing Hawkman, ce one-shot est essentiellement là pour faire patienter les fans. On n’en apprend pas beaucoup plus sur la guerre secrète que se livrent Hawkman et ses anciens compatriotes, Tony Isabella préférant revenir sur les événements ayant eu lieu dans la mini-série et nous offrant ici un récit plus mystique et en même temps plus intimiste. Les Thanagariens enrôlés dans cette guerre nous apparaissent finalement comme des victimes eux aussi, contraints d’obéir aux ordres d’une poignée de fanatiques. Et le scénariste parvient joliment à saisir les émotions de ces hommes et femmes lors de la cérémonie du Vol.

L’élément le plus intéressant du récit est peut-être le rôle que fait jouer Tony Isabella au Gentleman Ghost, l’un des plus anciens adversaires de Hawkman, qui se retrouve par la force des choses à devoir combattre à ses côtés. On reverra régulièrement le personnage dans l’ongoing à venir.

On retrouve à nouveau Richard Howell au crayon, malheureusement Alfredo Alcala a cédé son poste d’encreur à Ron Randall, et le résultat est plus fade. Le résultat reste néanmoins plutôt agréable à regarder.

Niglo
18/10/2006, 13h56
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/DCCP95.jpg

DC Comics Presents #95
Juillet 1986

Superman & Hawkman : The Big Kill ! (22 pages)

Scénario : Tony Isabella.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Murphy Anderson.
Couverture : Murphy Anderson.

Non traduit.

Résumé :

Un vaisseau thanagarien s’approche d’un trou noir. Son capitaine, Kasta, un ancien criminel réhabilité par le nouveau pouvoir en place, compte mener à bien une expérience. Seulement revêtu d’une combinaison spatiale, il sort dans l’espace et approche du trou noir jusqu’à atteindre son horizon évènementiel. Là il absorbe une quantité phénoménale d’énergie, avant d’être ramené à bord du vaisseau.

Sur Terre, dans sa forteresse de la solitude, Superman est informé de cette soudaine éruption énergétique. Il craint que Mongul, qu’il a enfermé dans cette zone de l’espace, n’ait réussi à s’échapper, et s’envole aussitôt. Sur place, il constate que la prison de Mongul est intacte. Quant au vaisseau thanagarien, il a détecté l’arrivée de Superman et quitté le secteur. Superman s’approche à son tour du trou noir, mais les radiations sont telles qu’il doit battre en retraite. L’incident n’a cependant pas échappé à Kasta, qui décide de mettre le cap sur la Terre pour se mesurer à Superman. Lorsqu’un de ses subordonnés lui rappelle qu’il a reçu ordre de regagner Thanagar, Kasta le réduit en cendres d’un simple toucher.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/DCCP95-1.jpg

Sur Terre, à Midway City, la journée commence paisiblement pour Katar et Shayera Hall. La jeune femme a attrapé un rhume lors de leur dernière mission. Leur discussion matinale est interrompue par l’irruption du Gentleman Ghost, qui vient les informer de l’arrivée proche de Kasta sur Terre et de sa volonté de tuer Superman. Hawkman prend aussitôt son envol.

De son côté, Superman est occupé à venir en aide à quelques plaisanciers menacés par une tornade. Il ignore que Kasta l’observe et s’apprête à frapper. Mais Hawkman le trouve à temps et s’interpose. Une rafale d’énergie le catapulte à plusieurs dizaines de mètres. Le combat, aussi bref soit-il, n’a pas échappé à Superman, qui se jette sur Kasta. Mais au contact de ses mains, brûlantes d’énergie, il hurle de douleur. Hawkman parvient à détourner l’attention du Thanagarien, offrant quelques moments de répit à Superman. Ce dernier semble néanmoins inférieur à son adversaire dans une lutte au corps à corps. Heureusement pour lui, Hawkman va réussir à attraper Kasta au lasso et à le lancer en plein cœur de la tornade qui fait rage non loin. Peu après, Superman apercevra un vaisseau thanagarien venu capturer Kasta pour le reconduire sur sa planète natale. Hawkman quitte Superman sans rien lui dire de la menace que font planer les Thanagariens sur la Terre.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/DCCP95-2.jpg

En route vers Thanagar, Kasta va réussir à prendre le contrôle du vaisseau, dont il tuera tout l’équipage, et à retourner au trou noir pour y augmenter ses pouvoirs. Malheureusement pour lui, le système automatique devant le ramener au vaisseau ne fonctionne pas, et il se retrouve coincé dans l’espace.

Commentaires :

Cet épisode constitue un prologue à la nouvelle série régulière Hawkman, qui débutera le mois prochain. On retrouve une nouvelle fois Tony Isabella et Richard Howell, déjà auteurs de la mini-série Shadow War of Hawkman et du Hawkman Special paru quelques mois plus tôt. Comparé à leurs précédentes œuvres communes, cet épisode est assez faible. La conclusion du combat en particulier est honteusement bâclée. De son côté, le travail de Howell est de facture toujours aussi classique, surtout encré par Anderson, mais ne manque pas de charme pour autant.

Niglo
17/12/2006, 00h03
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawk01.jpg

Hawkman #1
Août 1986

Secrets… (23 pages)

Scénario : Tony Isabella.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Don Heck.
Couverture : Richard Howell & Dick Giordano.

Non traduit.

Résumé :

Cela fait un an que Hawkman et Hawkwoman ont découvert le plan d’invasion de la Terre des Thanagariens. Et jusqu’à présent ils n’ont quasiment fait aucun progrès pour enrayer cette invasion. Le détecteur dont ils disposent ne leur permet de repérer les vaisseaux thanagariens qu’au moment où ils pénètrent dans l’atmosphère terrestre. Et à chaque fois lorsqu’ils arrivent sur les lieux leurs adversaires ont déjà disparus. Aujourd’hui, pourtant, la chance semble leur sourire puisqu’ils détectent l’arrivée d’un vaisseau spatial à quelques pâtés de maison seulement de chez eux, au Midway City Justice Center.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawk01-1.jpg

La police est déjà sur place, menée par le capitaine Frazier, qui les informe qu’une évasion est en cours. Hawkman et Hawkwoman atteignent le toit du bâtiment, où les attend un de leurs anciens adversaires : le Shadow-Thief. C’est lui qui a envoyé le signal qu’ils ont précédemment détectés pour les attirer ici. Il semble travailler pour les Thanagariens, qui voulaient vérifier de quels moyens techniques disposent Hawkman et Hawkwoman. Hawkman tente d’arrêter le Shadow-Thief, mais les pouvoirs de ce dernier se sont accrus, et il peut désormais devenir intangible par la simple pensée. Pour couvrir sa fuite, il lance contre les deux héros tous les évadés de la prison. Hawkman et Hawkwoman n’ont guère de mal à se débarrasser de leurs adversaires, mais ne peuvent empêcher le Shadow-Thief de disparaître.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawk01-2.jpg

De retour au musée, Carter et Shiera Hall reçoivent la visite de Joe Tracy, très en colère, qui leur reproche de ne plus faire leur travail correctement, puis part en claquant la porte. Coral Shilak tente d’excuser la conduite de Joe en expliquant qu’il s’est remis à boire. Carter et Shiera ignorent que Coral est l’un des agents des Thanagariens sur Terre…

Plus tard, Hawkman et Hawkwoman fouillent une nouvelle fois tous les endroits où des vaisseaux thanagariens ont été repérés. Sur l’un des sites, ils découvrent un indice liant les extraterrestres à une société baptisée Hyathis Corp. Il décident de mener l’enquête sur place.

Mais leur lutte contre les Thanagariens risque bien de s’avérer encore plus compliquée que prévu lorsque Joe Tracy publie un article dans lequel il révèle l’identité secrète de Hawkman et Hawkwoman !

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawk01-3.jpg

Commentaires :

Cela aura été long à venir, après une mini-série, un one-shot et une apparition dans DC Comics Presents, mais finalement l’ongoing Hawkman démarre enfin avec ce premier numéro. Le principe reste inchangé depuis le début : Hawkman et Hawkwoman doivent à eux seuls enrayer une invasion de la Terre que préparent les Thanagariens. L’idée de départ est intéressante (une invasion extraterrestre assez atypique dans le cadre d'un récit super-héroïque) et permet à Tony Isabella de faire évoluer ses personnages en marge du DCU.

Ce premier épisode ne démarre pas vraiment sur les chapeaux de roue mais, outre qu’il offre un rappel utile pour ceux qui auraient raté leurs aventures précédentes, offre quelques autres éléments intéressants : le retour d’un vieil adversaire du couple, une intrigue parallèle mettant en scène l’un des Terriens contraint de travailler pour les Thanagariens, et un coup de théâtre final qui bouscule sensiblement la situation.

Au dessin on retrouve une fois de plus Richard Howell, mais c’est au vétéran Don Heck que l’on a confié l’encrage. Son style très particulier donne à l’ensemble un ton très rétro, davantage encore que ses prédécesseurs. Néanmoins, ce premier épisode ne déçoit pas dans l’ensemble. Le point de départ de la série est intéressant, et pour l’instant Tony Isabella semble parfaitement bien mener sa barque.

Niglo
17/12/2006, 00h11
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawk02.jpg

Hawkman #2
Septembre 1986

Shadows… (22 pages)

Scénario : Tony Isabella.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Don Heck.
Couverture : Richard Howell & Dennis Jensen.

Non traduit.

Résumé :

Carter et Shiera Hall découvrent avec stupeur dans le Midway Post l’article de Joe Tracy dans lequel il révèle leur identité secrète. Ce dernier leur rend visite au musée, très en colère, et les accuse d’être responsables de la mort de Mavis Trent.

Le musée, où se sont retranchés Carter et Shiera, est entouré de curieux. Des agents des services d’immigration arrivent à leur tour : ils ont pour mission de déterminer le statut de Hawkman et Hawkwoman, extraterrestres qui n’ont aucun droit de travailler sur le territoire américain. Le capitaine Frazier les empêche d’accéder au musée. Hawkman et Hawkwoman jugent plus prudent de disparaître et font venir au-dessus du musée des millions d’oiseaux qui vont leur servir de diversion.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawk02-1.jpg

Hawkman et Hawkwoman se rendent sur le site de la Hyathis Corps, qu’ils supposent liée avec les Thanagariens. Sur place, les lieux semblent déserts. Jusqu’à ce qu’ils soient attaqués par le Shadow-Thief et un groupe d’hommes armés de pistolets paralysants. Alors que le Shadow-Thief utilise ses pouvoirs contre Hawkman, Hawkwoman se sert contre lui d’un des pistolets paralysants. Pour couvrir leur fuite, le Shadow-Thief et ses hommes de main font exploser un camion. Lorsque la fumée se dissipe, Hawkman et Hawkwoman constatent que leurs adversaires ont disparu. A leur place se trouvent le capitaine Frazier et une escouade de policiers venus arrêter les deux héros.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawk02-2.jpg

Commentaire :

Les choses semblent devoir aller de mal en pis pour Hawkman et Hawkwoman. Ils ne sont plus seulement seuls pour lutter contre les Thanagariens, ils sont désormais pourchassés par les autorités et tout le monde connaît leur véritable identité. Tony Isabella continue de mettre à mal ses héros, et le résultat constitue une lecture des plus agréables.

Niglo
17/12/2006, 00h17
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawk03.jpg

Hawkman #3
Octobre 1986

Secrets, Shadows and Sinners ! (22 pages)

Scénario : Tony Isabella.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Don Heck.
Couverture : Richard Howell & Don Heck.

Non traduit.

Résumé :

Bien qu’il ait dû les arrêter, le capitaine Frazier est bien décidé à venir en aide à Hawkman et Hawkwoman. Il reçoit un soutien inattendu : celui de George Emmett, l’ancien commissaire de police aujourd’hui à la retraite. Celui-ci dispose des moyens nécessaires pour venir en aide aux deux héros : un colis en provenance de la Maison Blanche. S’il ne révèlera rien du contenu de ce colis, le fait est qu’avant la fin de la journée, la Hyathis Corp. a accepté d’abandonner toutes les charges contre Hawkman et Hawkwoman. Mieux : la compagnie leur demande d’arrêter le Shadow-Thief, dont elle prétend tout ignorer des antécédents criminels.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawk03-1.jpg

Le colis reçu par George Emmett contenait en fait des contrats passés entre la Hyathis Corp. et le gouvernement. Son paquet sous le bras, Emmett s’est rendu à la Hyathis Corp. et a menacé ses dirigeants de rompre ces contrats si les charges contre Hawkman et Hawkwoman n’étaient pas abandonnées.

Hawkman et Hawkwoman retournent donc au siège de la Hyathis Corp. pour régler le compte du Shadow-Thief. Celui-ci réalise rapidement qu’il ne pourra attendre aucun soutien de la part des hommes de main de la Hyathis Corp.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hawk03-2.jpg

Hawkman et Hawkwoman ont eu le temps de préparer leur attaque contre le Shadow-Thief et ont emporté avec eux l’équipement adéquat : bombes fumigènes, soniques et aveuglantes. Et Hawkman a modifié l’un de ses gants pour que, en touchant le Shadow-Thief, il lance une décharge électrique suffisante pour annuler les pouvoirs du vilain. La police vient arrêter le vilain. Peu après, Deron Ved, le Thanagarien qui dirige la Hyathis Corp., vient rencontrer les deux héros et menace indirectement George Emmett. Menaces que Hawkman ne prend pas à la légère. Mais il ignore à quel point George Emmett est une menace pour les Thanagariens : il est l’un des seuls êtres sur Terre dont ils ne peuvent lire les pensées.

Commentaires :

Une première bataille gagnée pour Hawkman et Hawkwoman, mais qui paraît bien dérisoire en regard des enjeux. Isabella mène toujours aussi bien sa barque, et chaque nouvel élément qu’il introduit (ici le retour de George Emmett, l’un des personnages historiques de la série) apporte avec lui son lot de questions et de mystère.

Niglo
19/05/2007, 09h15
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hawk4.jpg

Hawkman #4
(Novembre 1986)

For the Benefit of Mister Kite (22 pages)

Scénario : Tony Isabella.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Don Heck.
Couverture : Richard Howell & Murphy Anderson.

Non traduit.

Résumé :

Hawkman et Hawkwoman sont chargés par le musée de Midway City d’animer un festival aéronautique. Parmi les moments forts prévus lors de ces festivités se trouve la démonstration d'un robot-ptéranodon. Autre attraction : l’aigle d’or, une statuette d’une valeur inestimable récemment découverte. Et pour couronner le tout, Zatanna a offert ses services et doit animer un spectacle. Tout s’annonce pour le mieux, pourtant Hawkman ne peut masquer une certaine inquiétude. Outre le fait que son identité soit désormais publique, il a surtout le trac de devoir inaugurer le festival. A vrai dire, il a raison de se faire du souci : un super-vilain, Kite-Man, a mis au point un plan pour s’emparer de l’aigle d’or…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hawk04-1.jpg

Le festival aéronautique est officiellement ouvert par le discours d’inauguration de Hawkman. Ce dernier est très mal à l’aise face au public, mais un incident va bientôt détourner l’attention : Hawkwoman a repéré un pick-pocket dans l’assistance et le capture avant qu’il n’ait pu s’enfuir. Puis les choses reviennent à la normale lorsque Zatanna entame son spectacle.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hawk04-2.jpg

Alors que tout semble bien se passer, Kite-Man passe à l’attaque. Un complice a placé un appareil électronique sur le robot-ptéranodon qui va lui permettre de le contrôler à distance. Après s’être emparer de l’aigle d’or, lorsque Hawkman et Hawkwoman vont vouloir se lancer à sa poursuite, il va utiliser le robot pour semer la panique au milieu de la foule, obligeant les deux héros à se désintéresser de lui pour reprendre le contrôle du robot avant qu’il ne fasse des victimes.

Mais Kite-Man n’a pas compté sur la présence de Zatanna, qui va l’empêcher de s’enfuir en changeant les balles de son revolver en fleurs, puis en le forçant par magie à atterrir. Le vilain finit sa course dans un arbre et est arrêté.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hawk04-3.jpg

Pendant ce temps, Joe Tracy ne décolère pas. Le fait qu’il ait révélé l’identité secrète de Hawkman et Hawkwoman ne semble avoir changé en rien la perception qu’a d’eux le public. Il doit trouver un autre moyen de leur faire payer la mort de Mavis Trent. Il reçoit alors une visite inattendue : celle de Jerald Trent, le père de Mavis, qui va lui offrir son aide…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hawk04-4.jpg

Commentaires :

Tony Isabella laisse ici de côté la lutte de ses héros contre la guerre secrète menée par les Thanagariens pour nous offrir un récit absolument sans intérêt. Evidemment, quand le vilain du jour se nomme ‘l’Homme-Cerf-Volant’, ça n’aide pas vraiment à écrire un chef-d’œuvre. Même la présence de Zatanna ne suffit pas à donner un quelconque intérêt à cet épisode, à oublier dans les plus brefs délais.

Niglo
01/06/2007, 11h34
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hawk05.jpg

Hawkman #5
(Décembre 1986)

The Lionmane Diversion (22 pages)

Scénario : Tony Isabella.
Dessin : Richard Howell.
Encrage : Don Heck.
Couverture : Richard Howell & Klaus Janson.

Non traduit.

Résumé :

Ed Dawson, archéologue et ami de Hawkman, fait un cauchemar dans lequel il est attaqué et tué par Lionmane. Hawkman vient peu après le venger, mais est vaincu à son tour. Ed se réveille en sursaut. Ce rêve l’a particulièrement bouleversé. Autrefois, au contact d’une météorite, il est devenu Lionmane et a tenté de tuer Hawkman (in Hawkman vol.1 #20-21).

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hawk05-1.jpg

Deron Ved, général de l’armée thanagarienne, s’étonne et s’inquiète que l’Absorbascon ne puisse pas lire les pensées de George Emmett, l’un des plus proches amis de Hawkman. Il charge l’un de ses agents, baptisée Harpy, de s’intéresser à son cas.

Devant le musée de Midway City a lieu une manifestation en faveur de Hawkman et Hawkwoman, que certains voudraient voir démissionner. Au même moment, un conseil d’administration se tient pour décider de leur sort. Joe Tracy est le plus virulent de leurs opposants. Face à lui, George Emmett les soutient fermement. Mais un nouveau venu risque de faire accélérer la décision : Gerald Trent, le père de la défunte Mavis. Il menace d’attaquer Hawkman, Hawkwoman et le musée en justice pour la mort de sa fille, à moins que les deux héros soient renvoyés. Tandis que les membres du conseil se retirent pour délibérer, Hawkman et Hawkwoman quittent la salle. Ils ne sont pas loin de penser qu’abandonner leur fonction au sein du musée leur permettrait de se consacrer davantage à leur combat contre Thanagar.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hawk05-2.jpg

Coral Shilak, la Thanagarienne infiltrée au sein du musée, demande à Ed Dawson de l’accompagner à la réserve. Ce dernier comprend qu’il s’agit d’un piège en découvrant un fragment de météorite semblable à celui qui l’a transformé autrefois en Lionmane. Deux soldats thanagariens l’obligent à entrer en contact avec la pierre, et aussitôt Ed se métamorphose. Malheureusement pour les Thanagariens, ils seront les premières victimes de Lionmane…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hawk05-3.jpg

Lionmane va rapidement semer la panique à l’intérieur du musée, obligeant Hawkman et Hawkwoman à intervenir. En réalité, il s’agit d’une diversion, qui va permettre à Harpy de kidnapper George Emmett sans que ses amis ne le découvrent à temps.

Plus le temps passe et plus Lionmane maîtrise ses pouvoirs. Outre sa force physique, il dispose de pouvoirs mentaux considérables, qui vont lui permettre de neutraliser Hawkwoman en créant le vide autour d’elle, l’empêchant ainsi de voler. Il va ensuite entamer un combat au corps à corps contre Hawkman, combat dont il sortira vainqueur. Lorsque Hawkwoman reprend conscience, elle a une vision de cauchemar…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hawk05-4.jpg

Commentaires :

Après un fill-in assez misérable, Tony Isabella revient ici à son intrigue principale, à savoir la guerre secrète menée par les Thanagariens pour s’emparer de la Terre, et tout de suite le résultat est nettement plus convainquant. Il se passe beaucoup de choses dans cet épisode, du retour de Lionmane à l’enlèvement de George Emmett. Le récit est très rythmé, et une nouvelle fois nos deux héros se retrouvent rapidement en fâcheuse posture.

La seule chose qu’on puisse reprocher à la série est sa tonalité un peu trop rétro. C’est dû en grande partie aux dessins du duo Howell/Heck, mais également en partie au scénario d’Isabella, qui repose parfois un peu trop sur le passé de ses héros et peine à apporter des éléments nouveaux à la série. Ceci dit, le classicisme de Hawkman n’est pas du tout désagréable, et tranche assez nettement avec la majorité de la production DC de l’époque.