PDA

Voir la version complète : Les Inédits DC : Vigilante


Niglo
30/04/2006, 00h38
Intéressons-nous à présent si vous le voulez bien au Vigilante, deuxième du nom (le premier fit carrière dans les années 40-50, essentiellement dans Action Comics et, au sein des Seven Soldiers of Victory, dans Leading Comics).

A première vue, le personnage du Vigilante peut apparaître comme la réponse de DC au Punisher de Marvel. A première vue seulement, tant les deux hommes vont suivre des chemins divergents, à tous points de vue.

Né sous la plume de Marv Wolfman et le crayon de George Perez, Adrian Chase est un procureur, apparu pour la première fois dans New Teen Titans #23 (septembre 1982) . Après quelques apparitions dans ce rôle, sa vie va basculer dans New Teen Titans Annual #2 lorsque, après un verdict rendu, il va être la cible d’un attentat qui coûtera la vie à sa femme et ses deux enfants. Grièvement blessé lui-même, il quittera le pays un temps, avant de faire son retour, sous le masque du Vigilante. Il viendra alors en aide aux Teen Titans, n’hésitant pas à abattre plusieurs de leurs adversaires, avant de tuer l’homme qui avait commandité l’attentat contre lui. Cette première apparition donne à voir un homme sans pitié, pour qui la fin justifie les moyens, pour qui les coupables doivent être punis, même si le système judiciaire ne peut rien contre eux. C’est aussi et surtout un homme détruit par la mort de sa famille. Ce premier épisode est intéressant car Marv Wolfman y oppose les méthodes du Vigilante à celles des Teen Titans, et en particulier de Robin, personnage auparavant proche d’Adrian Chase, et qui partage une partie de ses convictions, mais ne peut accepter ses méthodes.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/ntta2.jpg
(New Teen Titans Annual #2, George Perez & Pablo Marcos)

Dans le cadre de cette rencontre, le personnage possède un intérêt certain. Mais est-il pour autant pertinent de lui consacrer une série ? C’est pourtant le pari que prend Marv Wolfman, et son apparition suivante a lieu dans Vigilante #1 (novembre 1983), qu’écrit Wolfman et que dessine Keith Pollard. Le titre est l’un des premiers titres DC à n’être disponible qu’en comic-shop. On retrouve le personnage tel qu’on l’a quitté, enquêtant sur un ponte de la pègre qu’il finira par abattre. Cette fois, c’est l’intrigue qui donne tout son intérêt à cet épisode, plus que la personnalité du Vigilante. Il faut également noter qu’il n’est désormais plus seul dans sa croisade contre le crime : il a à ses côtés deux assistants : Theresa Gomez, qui l’aide dans ses recherches, et J.J. Davis, spécialiste en informatique et en armes à feu. Enfin n’oublions pas la jolie prestation de Keith Pollard, encré par Dick Giordano.

http://www.comicsvf.com/scans/vodc/vigilante/1.jpg

La carrière du Vigilante va connaître un virage inattendu dès l’épisode suivant. Il s’y lance à la poursuite d’un homme qu’il a fait condamner à l’époque où il était procureur, reconnu coupable du viol d’une religieuse, et qui vient d’être libéré après un nouveau procès. Le Vigilante va alors harceler l’ex-détenu, et presque le tuer dans un excès de rage, lorsqu’il va découvrir que l’homme est innocent du crime pour lequel il a été condamné. Un excellent épisode, notamment dans sa description de l’impossibilité pour cet ex-détenu de se réinsérer dans la société. Le Vigilante va ainsi réaliser que sa méthode n’est pas la bonne, et opter pour des méthodes moins radicales. Ainsi, dès l’épisode suivant, alors qu’il poursuit un criminel qui a sauvagement agressé la femme de l’un de ses amis, il choisit de le remettre à la justice plutôt que de le tuer comme son ami le lui demandait. Accessoirement cet épisode est l’occasion pour Wolfman d’opposer le Vigilante à l’un des Teen Titans, en l’occurrence Cyborg.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig03.jpg

Les épisodes suivants vont confirmer ce changement de direction. Avec ou sans costume, Adrian Chase va progressivement perdre de sa noirceur, en particulier au contact de Marcia King, jeune juge aux charmes de laquelle il ne résistera pas longtemps. Ceci dit, Vigilante demeure une série assez violente (elle n’est pas ‘Comics Code Approved’), en témoigne l’épisode #5, qui voit notre héros bien près de mourir, abattu à bout portant par un criminel. Blessure dont il se remettra étonnamment vite. L’explication nous sera donné dans Vigilante #7, qui revient sur les origines du personnage, et plus particulièrement sur le voyage qu’il a entrepris juste avant d’endosser le costume du Vigilante. Un voyage mystico-initiatique, pas vraiment la meilleure idée de Wolfman sur son run, qui cadre assez mal avec le personnage tel qu’on l’a rencontré à ses débuts, mais qui a l’avantage certain de permettre au scénariste de faire subir à son héros les pires sévices et de le voir remis sur pied en un clin d’œil.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig05.jpg
Si le Vigilante ne tue plus, ses adversaires n’ont pas autant de scrupules…
(Vigilante #5, Keith Pollard & Romeo Tanghal)

Keith Pollard quitte la série dès le cinquième numéro et, après deux épisodes signés Chuck Patton, c’est Ross Andru qui lui succède. Retrouver sur cette série le co-créateur du Punisher, voilà de quoi attiser la curiosité des lecteurs (et aussi inciter à mettre un peu hâtivement les deux personnages dans le même sac, quand bien même ils n’ont déjà plus grand chose en commun à ce moment de la série). Ceci dit, même si son passage sur la série sera bref, il y signe une fort bonne prestation.

Si le Vigilante a abandonné la manière forte, d’autres vont s’inspirer de ses méthodes, voire aller encore plus loin, comme l’Electrocutioner, qu’il va devoir affronter (#8-9). Ce dernier épisode s’achève sur… le meurtre de J.J., le fidèle assistant du Vigilante depuis les débuts de la série. Décidément, Marv Wolfman fait tout pour éviter que sa série ne devienne trop routinier, et parvient à surprendre régulièrement ses lecteurs par des coups de théâtre inattendus. Sa première réaction à la mort de l’un de ses seuls amis laisse penser que le Vigilante pourrait alors faire marche arrière et revenir aux méthodes expéditives de ses débuts. A tel point que Theresa, l’autre personne qui l’a soutenu depuis ses débuts, va le quitter. Finalement Adrian Chase ne cèdera pas à sa part sombre et se refusera à exécuter le responsable de la mort de J.J. Le Vigilante se retrouve désormais seul pour mener son combat, mais Adrian Chase accepte, sur les conseils de Marcia King, le poste de juge qu’on lui propose. Une nouvelle carrière s’ouvre à lui, mais annonce en même temps la fin de celle du Vigilante.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig09.jpg
(Vigilante #9, Ross Andru, Dan Adkins & Rick Magyar)

Au douzième épisode de la série, nouveau changement de dessinateur, c’est Gil Kane qui s’y colle, le temps de deux épisodes (sa prestation est hélas assez décevante), suivi de Trevor von Eeden (#14), Paris Cullins (#15), Alex Saviuk (#16) et Jim Baikie (#17-18). La série se met à piétiner quelque peu, les sous-intrigues ne progressent guère – Chase n’est toujours pas nommé juge – et l’on a droit à une succession de one-shots, heureusement de très bonne qualité dans l’ensemble, et davantage centrés sur les adversaires du Vigilante que sur celui-ci. Vigilante #16 est le premier épisode qui ne soit pas écrit par Marv Wolfman, qui cède ici sa place à Paul Kupperberg, lequel va bientôt devenir le scénariste régulier de la série (Wolfman conservant son poste d’editor).

Mais avant cela, Wolfman confie le titre le temps de deux épisodes mémorables à Alan Moore. Le scénariste y traite un sujet particulièrement sensible (l’histoire d’un père abusif) de manière assez remarquable, évitant tout manichéisme. En revanche, le personnage du Vigilante ne semble guère l’inspirer, et il en fait une simple andouille costumée, très loin du portrait qu’en a fait jusqu’à présent Wolfman.

http://www.comicsvf.com/scans/vf/aredit/comicsparade/1.jpg

Tous ces épisodes sont parus en France : New Teen Titans Annual #2 dans Les Jeunes T. n°9 (décembre 1985), les 18 premiers épisodes du Vigilante dans Comics Parade n°1 à 15 (juin 1985 à juillet 1987). Vigilante #19, premier épisode à ne pas avoir été traduit, marque nettement la fin de la première période de la série. C’est à partir de ce numéro que nous allons aborder la série plus en détail.

Niglo
30/04/2006, 00h43
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig19.jpg

Vigilante #19
Juillet 1985

Ups… and Downs ! (23 pages)

Scénario : Marv Wolfman.
Dialogues : Paul Kupperberg.
Dessin : Denys Cowan.
Encrage : Rick Magyar.
Couverture : Denys Cowan (?)

Non traduit.


A Chinatown, le gang des Jade Tigers affronte régulièrement celui des Red Dragons. Les combats se terminent généralement par quelques bleus et quelques fractures, mais lorsque des armes à feu vont faire leur entrée en jeu, l’affrontement va devenir nettement plus dramatique.

Bill Chiang est un membre des Jade Tigers. Son père, un homme d’affaires prospère, essaie de lui interdire de fréquenter ses amis du gang, sans succès. Bill a eu vent que les Dragons sont entrés en contact avec les Tongs, la pègre chinoise. Lui et son gang prévoient de régler leur compte une fois pour toute aux Dragons pour obtenir les faveurs des Tongs.

Adrian Chase est sur le point de démarrer sa nouvelle carrière de juge. Il estime qu’il ne peut à la fois porter la robe de juge et le costume du Vigilante, et s’apprête donc à ranger le second. Avant cela, il décide cependant de jeter un œil sur ce qui se passe à Chinatown.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig19-1.jpg
Adrian Chase reprend des forces en compagnie de l’assistante du procureur Marcia King…

Menés par Bill Chiang, les Jade Tigers attaquent le repère des Red Dragons. Mais dans l’ombre, un homme armé observe le combat et abat soudainement l’un des Tigers. Bill réagit instinctivement et lance un sai sur le tueur. Lorsqu’il s’approche du tireur, il découvre qu’il s’agit de son père, qui n’est pas l’honnête homme d’affaires qu’il croyait être mais un trafiquant d’armes travaillant pour les Tongs.

Le Vigilante arrive sur les lieux, et un long et très violent combat s’engage entre lui et Bill. Alors que ce dernier semble finalement prendre le dessus, il est abattu par son père d’une balle en pleine tête.

De retour chez lui, Adrian Chase jette le costume du Vigilante dans une poubelle. Il est temps pour lui de passer à autre chose. A peine est-il rentré chez lui que quelqu’un prend le costume dans la poubelle…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig19-2.jpg
Violence à Chinatown.

Commentaires :

Un épisode qui marque un tournant dans la série et offre une conclusion logique (bien que temporaire) à l’évolution du personnage d’Adrian Chase depuis sa première apparition.

Cet épisode est habilement construit, la situation nous étant révélée au fur et mesure à travers plusieurs flashbacks successifs. Le personnage de Bill Chiang, sa relation avec son père et leur destin tragique à tous deux sont intelligemment traités et permettent de souligner qu’au final, la carrière du Vigilante est un échec : ses interventions n’ont jamais rien réglé. Il est temps pour Adrian Chase de passer à autre chose.

C’est Denys Cowan qui illustre cet épisode. Il n’est malheureusement guère aidé par l’encrage assez calamiteux de Rick Magyar. Néanmoins, ses planches rendent palpable la violence du combat entre le Vigilante et Bill Chiang.

Niglo
30/04/2006, 00h45
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig20.jpg

Vigilante #20
Août 1985

A Dream that just won’t die… (23 pages)

Scénario : Marv Wolfman & Paul Kupperberg.
Dessin : Tod Smith.
Encrage : Rick Magyar.
Couverture : Tod Smith & Rick Magyar.

Non traduit.

Un soir, quatre jeunes gens sont attaqués par un gang de voyous qui les passent à tabac. Soudain apparaît le Vigilante, qui va impitoyablement abattre les sept criminels.

Chez lui, Adrian Chase se réveille en sursaut. Il vient une nouvelle fois de rêver du Vigilante. Les rêves ne cessent de le hanter depuis qu’il a abandonné son costume de justicier. Il allume sa télévision, et apprend le meurtre des truands par le Vigilante. La nouvelle le frappe comme un coup de poing.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig20-1.jpg
Le Vigilante nouvelle formule ne fait pas de quartiers.

Le lendemain, alors qu’Adrian doit pour la première fois siéger en tant que juge, Marcia King lui rend visite au tribunal. Elle le retrouve prostré dans un coin de son bureau. Elle va réussir à le calmer et Adrian va finalement pouvoir siéger. Sa journée de travail finie, ils passent la soirée puis la nuit ensemble.

Une patrouille de police réussit à coincer le Vigilante sur le toit d’un immeuble. Ils n’ont aucune intention de l’abattre, mais ont néanmoins reçu la consigne de l’arrêter. C’est alors que le Vigilante commet l’impensable : il tue l’un des policiers et prend la fuite.

Marcia King se réveille, seule. Elle retrouve Adrian sur le balcon, à moitié délirant. Elle ne peut l’empêcher de partir.

Dans une rue peu fréquentée, le Vigilante tend une embuscade à un truand et l’abat à bout portant. Alors qu’il menace la femme qui accompagnait l'homme, il est attaqué par Nightwing. Il réalise rapidement qu’il n’est pas de taille à lutter contre lui et s’enfuit à bord d’une voiture. La poursuite ne dure pas longtemps, la voiture du Vigilante s’encastre dans un autre véhicule sur le pont de Brooklyn. Nightwing tente de l’arrêter, mais le Vigilante réussit à le prendre par surprise et à le faire tomber du haut du pont.

Chez lui, Adrian Chase ne peut dormir et s’interroge sur ce qui lui arrive. Il est interrompu dans ses pensées par l’irruption de Nightwing, très en colère.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig20-2.jpg
Vigilante vs. Nightwing

Commentaire :

Début d’une nouvelle ère pour la série. Marv Wolfman cède progressivement sa place de scénariste à Paul Kupperberg (mais il reste l’editor du titre, s’assurant ainsi d’une certaine continuité). Une partie de l’intérêt de la nouvelle direction que prend ici la série est de savoir qui est le Vigilante. Adrian Chase devenu dément ? Quelqu’un d’autre ? La réponse restera en suspens quelques mois.

Après de fréquents changements de dessinateurs quasiment depuis le début de la série, elle va finalement trouver de ce point de vue une grande stabilité. Malheureusement, c’est l’exécrable Tod Smith, pas aidé non plus par l’encrage de Rick Magyar, qui va occuper désormais le poste. Dommage, l’intrigue ne manque pas d’intérêt, mais les planches de Smith sont déplorables.

Niglo
30/04/2006, 00h46
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig21.jpg

Vigilante #21
Septembre 1985

Shadow of a Madman ! (23 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Tod Smith.
Encrage : Rick Magyar.
Couverture : Tod Smith & Rick Magyar.

Non traduit.

C’est un Nightwing très en colère qui débarque chez Adrian Chase pour lui demander des comptes. Et celui-ci est bien en mal de lui prouver qu’il n’est pas le Vigilante, puisque lui-même ne sait plus si il a commis ou non ce dont on l’accuse. Le combat entre les deux hommes est très violent. Après quelques minutes, Chase réussit à s’enfuir et vole une moto à un passant.

Pendant ce temps, un junkie entre par effraction dans un appartement. Il a appris par hasard que le propriétaire, absent pour le week-end, possède une collection de timbres de grande valeur. Un coup facile et sans risques. Sauf que le propriétaire est rentré plus tôt que prévu et est armé. Le voleur se jette sur lui et, dans la lutte qui s’ensuit, abat accidentellement l’homme. En quittant l’appartement, terrifié, il tombe sur deux policiers et, une nouvelle fois, ouvre le feu. Dans sa fuite, il tombera plus tard sur une voiture de police sur laquelle il tirera. Finalement, il va se retrouver face au Vigilante, qui abattra le junkie sans la moindre pitié.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig21-1.jpg

De son côté, Adrian Chase est arrivé chez Marcia King, pour découvrir qu’elle n’est pas chez elle. Nightwing, qui connaît ses liens avec l’assistante du procureur, arrive peu après, et le combat reprend. L’appartement de la jeune femme sera dévasté dans la lutte. Finalement, les deux hommes vont cesser de se battre en entendant à la télévision le dernier exploit du Vigilante. Ce ne peut donc pas être Adrian Chase. Celui-ci promet à Nightwing qu’il fera tout pour découvrir l’identité de ce nouveau Vigilante et le mettre hors d’état de nuire. Nightwing accepte.


Commentaires :

Encore un épisode intéressant, moins pour le combat entre Chase et Nightwing (très vilainement illustré par Smith, qui n’a pas fini de nous faire souffrir) que pour le portrait du junkie que va abattre Vigilante. Kupperberg adopte le point de vue de ce personnage, et dès lors son errance meurtrière apparaît comme une succession de hasards dramatiques et de réactions instinctives qui vont le conduire droit dans le mur. Face à lui, le Vigilante apparaît comme un tueur froid et sans la moindre pitié. Au final, malgré un duo artistique totalement à côté de la plaque (ça ira un peu en s’améliorant dans quelques mois, mais quand même…), la série demeure toujours aussi intéressante à suivre.

Niglo
30/04/2006, 00h50
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig22.jpg

Vigilante #22
Octobre 1985

Night Souls ! (23 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Tod Smith.
Encrage : Steve Mitchell.
Couverture : Tod Smith ?

Non traduit.


Résumé :

Alors que la Crisis sème la panique sur la planète, les pillards en profitent pour se remplir les poches. Mais le Vigilante veille : il abat trois d’entre eux qui venaient de se servir dans une bijouterie. Puis il disparaît avant que la police n’arrive sur les lieux.

Chez Marcia King, la jeune femme tente de parler avec Adrian Chase et de comprendre pourquoi son appartement est sens dessus-dessous. Mais celui-ci, très secoué, préfère vider une bouteille de scotch que son sac. Finalement, alors que Marcia est sur le point de le quitter, Adrian la supplie de ne pas partir et ils passent la nuit ensemble. Le lendemain, Adrian Chase reprend son rôle de juge. Le soir venu, il décide de partir à la recherche du Vigilante. Il est sur le point de sortir lorsque Marcia arrive et le surprend avec une arme entre les mains. Elle lui demande de s’expliquer, ce qu’il refuse. Elle s’en va aussitôt.

En ville, le chaos règne, tandis qu’une tempête surnaturelle balaie les rues. Le gang des Heights Warlords s’est installé dans un petit supermarché et empêche quiconque de s’y approvisionner. Le Vigilante va s’introduire dans le magasin et abattre l’un après l’autre les loubards.

La chasse au Vigilante d’Adrian Chase s’avère infructueuse. Il finit par se rendre à l’appartement de Marcia, et décide de tout lui révéler sur son passé.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig22-1.jpg

Commentaires :

Cette fois, Paul Kupperberg décide d’adopter le point de vue du nouveau Vigilante. Comme on pouvait s’y attendre, il s’agit bien d’un psychopathe homicidaire, se croyant investi d’une mission qui fait de lui le seul défenseur de l’ordre en ville. De son côté, Adrian Chase lutte pour retrouver un semblant de raison. A noter à l’encrage la présence ce mois-ci de Steve Mitchell, qui fait ce qu’il peut pour embellir les planches de Tod Smith. Peine perdue…

Niglo
30/04/2006, 00h51
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig23.jpg

Vigilante #23
Novembre 1985

…Many unhappy Returns ! (23 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Tod Smith.
Encrage : Steve Mitchell.
Couverture : Tod Smith ?

Non traduit.


Résumé :

Au tribunal, Adrian Chase, accompagné de son ami et collègue Alan Welles, croise Charles McDade, l’avocat de Trinidad Santiago, principal accusé dans l’affaire de drogue qu’Adrian doit juger aujourd’hui. McDade manque de peu de faire perdre son sang-froid à Adrian, mais Alan parvient à le calmer. Adrian est à cran : sa rencontre la veille au soir avec Marcia King ne s’est pas bien passée. Après qu’il lui a annoncé qu’il était le premier Vigilante, Marcia lui a reproché de ne pas informer la police de ce qu’il sait du nouveau porteur du costume, et surtout de vouloir régler le problème lui-même. Puis les deux amants se sont quittés sans un mot.

Avant que ne débute le procès, Adrian Chase rencontre son nouvel huissier, un jeune homme nommé Dave Winston. Puis le procès démarre. Trinidad Santiago est accusé de trafic de drogue. Une cargaison de cocaïne a été saisie sur un aéroport privé. Mais l’avocat de Santiago, McDade, va faire annuler toutes les preuves réunies contre son client : le mandat de perquisition n’autorisait pas la fouille, et ses droits ont été lus à Santiago en anglais, langue qu’il ne parle pas. Adrian Chase n’a d’autre choix que de déclarer le non-lieu.

Le soir même, alors qu’il fête sa victoire en compagnie d’une jeune femme rencontrée lors d’une soirée, McDade est pris à parti par le chauffeur de sa limousine. Il s’agit en fait du Vigilante, qui va exécuter l’avocat et sa compagne. Un peu plus tard, alors qu’il parcourt les rues de la ville à la recherche du Vigilante, Adrian Chase apprend le double meurtre. Pire : il découvre également que l’Electrocutioner est lui aussi de retour en ville, et a tué deux hommes qui tentaient de violer une femme à Central Park.

De son côté, après les révélations que lui a faites Adrian, Marcia King se rend chez un psy, le docteur Knopf, à qui elle raconte toute l’histoire – sans toutefois révéler le nom d’Adrian.

Face aux agissements du Vigilante, la police décide de créer une cellule spécialement destinée à lutter contre lui. Sa direction est confiée au lieutenant Harry Stein.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig23-1.jpg
Le retour de l’Electrocutioner.

Commentaires :

Une nouvelle fois, tout semble se liguer contre Adrian Chase (sa relation avec Marcia, le procès Santiago, Electrocutioner, le Vigilante), bien près de péter les plombs une nouvelle fois. Kupperberg met en place dans cet épisode les différents éléments qui vont sceller le sort du nouveau Vigilante, et du même coup de Chase. Toujours aussi réussi, malgré Tod Smith.

Niglo
30/04/2006, 00h52
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig24.jpg

Vigilante #24
Décembre 1985

Mother’s Day (23 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Tod Smith.
Encrage : Rick Magyar.
Couverture : Dan Day.

Non traduit.


Aux urgences de l’hôpital Roosevelt, une mère de famille, Helen Sherman, apprend que sa fille est morte après avoir été violée et poignardée à Central Park. En prenant le métro pour rentrer chez elle, elle entend deux voyous se vanter d’un viol à Central Park. Persuadée que ce sont les responsables de la mort de sa fille, elle les suit.

Quelques jours plus tard, l’affaire est portée devant le juge Adrian Chase. Mais il apparaît très vite qu’il n’existe aucune preuve contre les deux voyous, hormis le témoignage de la mère. Chase est contraint de déclarer le non-lieu, ce qui déclenche la fureur d’Helen Sherman. Chase la prend à part dans son cabinet pour la calmer et tenter de la convaincre du bien fondé de sa décision. Peine perdue : Helen Sherman claque la porte en jurant de faire justice elle-même.

Le soir-même, Adrian appelle chez Helen. Son fils lui apprend qu’elle est sortie. Ce qu’il ignore, c’est qu’elle est allée chez un armurier se procurer un revolver, avant de se rendre chez les deux voyous qu’elle soupçonne du meurtre de sa fille. Adrian parvient à l’intercepter avant qu’elle n’arrive sur les lieux, mais Helen tire sur lui, le blessant à l’épaule. Lorsqu’elle arrive chez les deux voyous, ceux-ci tentent de s’enfuir. L’un y parvient, le second fait une mauvaise chute dans les escaliers. Il est maintenant à la merci d’Helen Sherman. Une nouvelle fois, bien que blessé, Adrian Chase s’interpose. Il réussit à convaincre Helen de ne pas tirer, que la vengeance ne règlera aucun problème. Ce n’est qu’après qu’elle lui a remis son arme qu’il lui révèle que les deux voyous n’ont pas tué sa fille : le vrai responsable a été arrêté par la police et est passé aux aveux.

Pendant ce temps, le Vigilante cherche où se cache Trinidad Santiago. Et l’Electrocutioner décide d’en faire autant.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig24-1.jpg

Commentaires :

Une nouvelle fois, Paul Kupperberg adopte un point de vue différent, cette fois celui d’un proche d’une victime. Et c’est Adrian Chase qui se retrouve à jouer l’avocat du diable et à tenter de la convaincre de ne pas faire ce à quoi il n’a pas su résister. Le propos est pertinent, et la situation évite les raccourcis faciles.


That Night… (5 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Denys Cowan.
Encrage : Alfredo Alcala.


Résumé :

Harry Stein, le responsable de la cellule anti-Vigilante, rentre chez lui une fois sa journée de travail terminée. Les relations avec sa femme sont calamiteuses, elle lui reproche d’être trop accaparé par son travail. Alors qu’il se rend chez l’épicier du coin chercher du lait, il se souvient du couple uni que lui et sa femme formaient quinze ans plus tôt. Dans le magasin, il surprend un braqueur. Après une course-poursuite, il l’abat en état de légitime défense. A son retour chez lui, plusieurs heures plus tard, sa femme est déjà couchée, et sanglote en silence.

Commentaires :

Un court récit visant à nous faire mieux connaître Harry Stein, personnage que l’on reverra beaucoup par la suite. Classique dans la forme (le monologue intérieur de Stein) et sur le fond (l’histoire du flic que son boulot a totalement accaparé, jusqu’à mettre en péril sa vie familiale).

Niglo
30/04/2006, 01h19
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig25.jpg

Vigilante #25
Janvier 1986

Cruel and unusual Punishment… (23 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Tod Smith.
Encrage : Rick Magyar.
Couverture : Dan Day & Rick Magyar.

Non traduit.


Résumé :

Après qu’il a abattu un truand, la police est parvenue à coincer le Vigilante dans une ruelle, mais en tirant sur eux puis sur un hélicoptère de surveillance, il réussit à leur échapper.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig25-1.jpg

Au journal du soir, un jeune homme fait les gros titres. Daryl Perkins affirme avoir été torturé par deux policiers, Hallahan et Ramez, qui le soupçonnaient de trafic de drogue. Devant son petit écran, Adrian Chase est dégoûté que des policiers s’abaissent à de telles pratiques. De son côté, le Vigilante soutient les policiers. Mais lorsque ces derniers sont arrêtés par les affaires internes, il change de point de vue et décide d’éliminer les deux hommes, indignes de porter l’uniforme. Il leur tend une embuscade dans un bar, mais rate son coup. Il doit se cacher dans les loges, bientôt poursuivi par Hallahan et Ramez. Malgré une balle reçue au flanc, il refuse de s’enfuir avant de leur avoir réglé leur compte. Il va finalement coincer Hallahan sur une passerelle d’où il fera une chute mortelle, et abattre Ramez.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig25-2.jpg

Pendant ce temps, en torturant un trafiquant, l’Electrocutioner apprend où se cache Trinidad Santiago : il a quitté la ville et s’est installé dans les Catskills, dans une maison gardée par de nombreux hommes armés.


Commentaires :

Le Vigilante change de proie, le temps d’un épisode, s’attaquant à deux adversaires finalement assez peu différents de lui. Plus que jamais le personnage apparaît comme un malade mental, et sa croisade de plus en plus improvisée – il semble subitement tout oublier de Trinidad Santiago pour se consacrer à ces deux policiers. La fin semble proche…


Family Honor (5 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Denys Cowan.
Encreur : Alfredo Alcala.

Non traduit.


Résumé :

Un soir, Dave Winston, le nouvel huissier d’Adrian Chase, file un dénommé Morton, soupçonné de plusieurs meurtres mais contre lequel la police n’a pas réussi à réunir suffisamment de preuves pour l’arrêter. Winston est issu d’une famille de policiers : son père, son frère (tous deux tués en service), son oncle, etc. Malgré une promesse faite à sa mère de ne jamais suivre le chemin, il a tenté de rentrer dans la police, mais fut recalé à cause d’une arythmie cardiaque.

Dans un bar où il a suivi Morton, il le prend en photo au moment où il s’apprête à abattre un homme, puis le met hors d’état de nuire à coups de bouteille.

Commentaires :

Un autre court récit dédié à un personnage que l’on reverra beaucoup par la suite. Comme le Vigilante, lui aussi parcourt les rues de la ville à la recherche de criminels, mais la ressemblance s’arrête là : Dave Winston est là uniquement pour recueillir suffisamment de preuves pour que les truands qu’il suit soient condamnés.

Niglo
01/05/2006, 18h04
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig26.jpg

Vigilante #26
Février 1986

Into the Night… (23 pages).

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Tod Smith.
Encrage : Rick Magyar.
Couverture : ?

Non traduit.


Résumé :

Le Vigilante repart à la recherche de Trinidad Santiago, et apprend de l’un de ses indics que le trafiquant de drogue s’est réfugié dans les Catskills. De son côté, Adrian Chase, toujours aussi décidé à arrêter le Vigilante, remonte également la piste Santiago, et en interrogeant un ordinateur trouve son adresse. Quant à l’Electrocutioner, il tente de faire parler l’un des hommes de Santiago, met doit le tuer avant d’avoir obtenu une réponse. Heureusement pour lui, l’homme est venu en hélicoptère, dont Electrocutioner va prendre le pilote en otage et le contraindre à le conduire jusqu’à Santiago.

Adrian Chase décide de prendre quelques jours de congés pour se rendre dans les Catskills. Il demande à son ami Alan Welles de se charger de quelques cas qu’il devait juger, mais Alan a lui aussi posé des congés. Très à cran – il s’en prend à deux reprises sans aucune raison à son huissier, Dave Winston – Adrian part néanmoins pour les Catskills.

Le Vigilante est déjà sur place. Il est assez vite repéré dans les bois par deux policiers locaux, qui en informent Harry Stein, et organisent une battue. Ce qui n’empêchera pas le Vigilante de repérer la propriété de Santiago et de s’en approcher, éliminant une poignée de gardes au passage. Mais il est repéré par Adrian Chase et, malgré lui, doit l’affronter.

Pendant ce temps, à bord de l’hélicoptère dont il a pris le contrôle, l’Electrocutioner surprend les hommes de Santiago en se posant au milieu de la propriété et en passant à l’attaque sans sommation. Il atteint sans problème Santiago et le tue. Puis il s’enfuit dans la forêt, où il tombe nez à nez avec Adrian Chase et le Vigilante.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig26-1.jpg

Commentaires :

Le final approche à grand pas. En attendant les révélations du prochain épisode, celui-ci fait la part belle à l’action. Le récit est plaisamment mené mais toujours aussi désagréablement illustré.


The Session (5 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Denys Cowan.
Encrage : Rick Magyar.

Résumé :

Le docteur Knopf, le psy de Marcia King, se remémore son enfance. Il a grandi à Hell’s Kitchen, avec sa mère et son père, un truand se montrant souvent violent. Durant des années, il a fait le gros dos, poursuivant ses études malgré le mépris affiché par son père. Lorsqu’il avait dix-sept ans, un braquage a mal tourné et son père, blessé, est venu se réfugier chez lui, poursuivi par la police. Knopf s’est enfin décidé à réagir, et a dénoncé son père à la police. Il ne l’a plus jamais revu depuis.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig26-2.jpg

Commentaires :

Kupperberg continue de consacrer ses back-ups à différents personnages secondaires de la série, mais celui-ci est moins réussi que les autres. L'impression de déjà lu est trop forte.

Niglo
13/05/2006, 10h16
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig27.jpg

Vigilante #27
Mars 1986

Insanity’s End ! (28 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Denys Cowan.
Encrage : Dick Giordano & Arne Starr.
Couverture : Joe Kubert.

Non traduit.

Résumé :

Un duel à trois s’engage entre le Vigilante, Adrian Chase et l’Electrocutioner. Bien que Chase souhaite arrêter le Vigilante une fois pour toute, celui-ci va protéger le juge, lui donnant une nouvelle fois l’impression qu’ils se connaissent. L’Electrocutioner lui non plus n’a rien contre Chase – il ignore même qui il est – et lorsque Chase l’attaque, il se contente d’une légère décharge électrique pour le mettre K.O. Puis il repart à la poursuite du Vigilante qui s’est éclipsé.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig27-1.jpg

Dans la propriété de Trinidad Santiago, Wexler, l’un de ses associés, prend la mesure des dégâts causés par l’Electrocutioner. Il décide d’appeler la police, mais n’a pas le temps de le faire que ceux-ci débarquent. Le shérif local décide d’organiser une battue avec les hommes de Santiago, contre l’avis du lieutenant Stein.

Après qu’il a repris conscience, Adrian Chase reprend sa chasse et se trouve peu après une nouvelle fois face au Vigilante. A nouveau celui-ci agit comme s’il le connaissait et fait tout pour ne pas le blesser, avant de lui échapper une fois de plus. De son côté, Electrocutioner sort de la forêt et approche d’une grange lorsqu’il est repéré par des hommes de Santiago. Il est blessé de plusieurs balles, mais parvient cependant à les tuer avant de se réfugier dans la grange.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig27-2.jpg

Un nouveau venu fait son apparition dans la foret : Dave Winston. Il évite les groupes qui patrouillent dans les bois, mais tombe sur le Vigilante qui le met K.O. sans mal. Le Vigilante semble surpris en découvrant Winston ici, pourtant il ne se sont jamais rencontrés…

Dans le même temps, Adrian Chase suit la trace d’Electrocutioner, ce qui le conduit dans la grange où il s’est réfugié. Chase a récupéré une arme sur un policier qui l’a surpris dans les bois. Il surprend Electrocutioner, blessé, et l’abat sans hésiter. Lorsqu’il le démasque, son visage lui est inconnu.

Le Vigilante arrive peu après. Les deux hommes se font face, arme au poing. Vigilante déclare à Adrian Chase qu’il l’admire et affirme qu’ils sont tous les deux du même bord et que ses méthodes pallient aux carences de la justice. Mais Chase demeure ferme dans ses convictions. Lorsqu’il s’en rend compte, le Vigilante n’a plus d’autre choix que d’abattre Chase, mais celui-ci est plus rapide et tire le premier. Le Vigilante s’effondre, touché en pleine poitrine.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig27-3.jpg

Lorsque Chase retire le masque du Vigilante, il reconnaît un visage familier : celui du juge Alan Welles, son collègue et ami. Avant de mourir, Welles lui dit l’avoir vu jeter son uniforme de Vigilante, et y avoir vu un signe. Il tente une nouvelle fois de justifier ses actes, puis meurt. Adrian va alors lui retirer son costume, qu’il va poser sur le corps de l’Electrocutioner. Puis il s’en va en portant le corps de son ami. Il ignore que la scène a eu un témoin…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig27-4.jpg

Chez elle, à New York, Marcia King sombre petit à petit dans la dépression, écartelée entre son amour pour Adrian Chase et le dégôut que lui inspire ce qu’elle a découvert de son passé.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig27-5.jpg

Commentaire :

Fin du deuxième acte de la série et disparition du nouveau Vigilante. L’identité du personnage est finalement moins intéressante que ses motivations. Comme Adrian Chase il s’agit d’un juge, mais alors que le premier a pris cette identité suite à une tragédie personnelle (la mort de sa femme et de ses enfants), le second y a vu un simple moyen de palier aux carences du système auquel il appartient. Ce qui le place définitivement dans la catégorie des extrémistes de la pire espèce.

La très bonne nouvelle de cet épisode, c’est aussi et surtout que Tod Smith est parti un mois en vacances chez sa tata Martine dans le Kentucky, cédant ainsi la place à un Denys Cowan très inspiré et particulièrement bien épaulé par Dick Giordano à l’encrage. Et un bonheur ne venant jamais seul, on a même droit à une couverture signée Joe Kubert. Alléluia !

Niglo
14/05/2006, 20h18
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig28.jpg

Vigilante #28
Avril 1986

Rebirth (28 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Tod Smith.
Encrage : Rick Magyar.
Couverture : Bill Sienkiewicz.

Non traduit.


Résumé :

Adrian Chase est convoqué au commissariat par le lieutenant Harry Stein qui a quelques questions à lui poser au sujet de la mort du juge Welles. Chase a déclaré à la police que Welles a été abattu alors qu’il venait lui rendre visite. Mais selon Stein, certains indices contredisent ce témoignage. Ainsi les vêtements de Welles ne portaient aucune trace de coup de feu. En revanche, le costume du Vigilante, retrouvé sur le corps de l’Electrocutioner, portait un impact de balle à l’endroit précis où Welles a été mortellement blessé. Lorsque Stein laisse sous-entendre que Welles pourrait avoir été le Vigilante, Chase sort de ses gonds, mais Stein cesse alors de tourner autour du pot et accuse le juge d’avoir fait un faux témoignage, et promet d’aller au bout de cette affaire, même si ses supérieurs ont décidé de la classer.

Au tribunal, Blake Skully, un tueur à gages, est jugé pour le meurtre de six personnes sur un yacht. Les choses se présentent bien pour lui lorsque l’une des principales pièces à conviction l’accusant est jugée irrecevable. C’est un coup dur pour Marcia King, qui se charge de cette affaire. Un peu plus tard, Marcia se rend chez son psy, le docteur Knopf. Elle lui parle de la mort du Vigilante et de l’Electrocutioner, et se demande si Adrian Chase n’est pas responsable de ce double meurtre.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig28-1.jpg

Pour la pègre, Blake Skully est devenu gênant. Son employeur sait que la police va tout faire pour trouver de nouveaux éléments de preuve contre lui. Il engage alors un autre tueur, O’Malley, pour éliminer Skully. Peu après, ce dernier reçoit un appel anonyme lui annonçant qu’un tueur est à ses trousses. Il contacte un de ses amis, Hogan, et lui donne rendez-vous le soir même. A minuit, Skully voit arriver la voiture de Hogan, mais c’est O’Malley qui en sort. Skully s’enfuit, le tueur à ses trousses. Mais un troisième homme est présent sur les lieux. Il va assommer O’Malley, puis se lancer à la poursuite de Skully. Celui-ci, à court de munitions, va découvrir qui est ce nouvel intervenant : c’est le Vigilante ! Sous la menace de son revolver, il oblige Skully à se confesser. Ce dernier lui révèle où il a caché l’arme qui lui a servi à tuer les six personnes. Le Vigilante tire à bout portant sur Skully.

Le lendemain, à la télévision, on apprend que la police a trouvé Skully, rendu inconscient par une fléchette tranquilisante, et a trouvé également une cassette sur laquelle sont enregistrés les aveux qu’il a fait au Vigilante. Le nom de ce dernier est mentionné, Skully l’ayant décrit comme son agresseur. Pour Adrian Chase, assis devant son petit écran, le cauchemar recommence…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig28-2.jpg

Commentaire :

On se doutait que la série ne pourrait pas se passer de son personnage-titre. Une nouvelle fois la question se pose quant à l’identité de ce nouveau Vigilante. Cette première apparition laisse deviner un Vigilante très différent du précédent. Il ne tue pas ses adversaires, préférant rester non seulement dans le cadre de la loi, mais surtout lui prêtant main forte – toutes les preuves qu’il réunit ici contre Skully sont admissibles devant un tribunal. On est plus proche ici du héros masqué traditionnel que du vigilante. Quant à son identité, Paul Kupperberg sous-entend plusieurs possibilités, mais ceux qui ont lu les back-up stories des épisodes précédents savent que les méthodes de ce nouveau Vigilante rappellent beaucoup celles de l’un des seconds rôles réguliers de la série…

Niglo
08/07/2006, 11h58
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig29.jpg

Vigilante #29
Mai 1986

Nightmares continued… ! (28 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Tod Smith.
Encrage : Rick Magyar.
Couverture : Marshall Rogers.

Non traduit.

Résumé :

Le nouveau Vigilante s’inquiète pour la santé physique et mentale d’Adrian Chase. Il sait qu’il vit très mal l’existence d’un nouveau Vigilante, mais reste convaincu que quelqu’un doit poursuivre son œuvre. Plus tard dans la soirée, il intervient lors du cambriolage d’un entrepôt. L’un des truands tente de l’écraser avec un semi-remorque, mais ne réussit qu’à encastrer le véhicule dans un mur. Le Vigilante l’en extrait avant que le camion n’explose.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig29-1.jpg

Le lieutenant Harry Stein est convoqué par l’inspecteur O’Connor, qui lui ordonne, à la demande de ses supérieurs, d’abandonner son enquête sur Adrian Chase. Il craint le scandale si le rôle qu’ont joué deux juges dans l’affaire Vigilante devenait public. Très en colère, Stein part en claquant la porte et sans rien promettre. Un peu plus tard, il décide d’entrer illégalement chez Adrian Chase, à la recherche d’indices. Dans la cave de la maison, il découvre une couverture tâchée de sang et en prélève un échantillon. Du bruit à l’étage le contraint à abandonner sa fouille précipitamment.

Au tribunal, Adrian Chase rencontre Marcia King. L’ambiance est pesante entre les deux ex-amants, qui s’échangent quelques banalités, jusqu’à ce que Marcia annonce qu’elle suit une psychothérapie. En pensant qu’elle a pu révéler son identité secrète à son médecin, Adrian sort de ses gonds et s’en va. Dans l’après-midi, il reçoit la visite dans son bureau de Dave Winston, son huissier, qui va tenter de lui remonter le moral en lui expliquant à quel point il admire son travail. Mais Chase ne cesse de s’apitoyer sur son sort.

Lorsqu’il quitte le bureau de Chase, Winston tombe sur une cohue indescriptible dans les couloirs. Un mafieux qui venait d’être condamné a été abattu en plein tribunal. Au même moment, à Little Italy, dans le Bronx, Chinatown et le Connecticut, d’autres chefs de la pègre sont exécutés. Dave Winston aperçoit une voiture quittant précipitamment les abords du tribunal.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig29-2.jpg

Le soir tombé, le Vigilante se rend chez un certain Leo Hage, un petit truand à qui appartient la voiture qui a été aperçue près du tribunal. Sous la menace de son arme, le Vigilante lui ordonne de lui révéler pour qui il travaille, mais Hage demeure obstinément muet, sachant que le Vigilante l’abattra dans tous les cas. Ce dernier, ne partageant pas les méthodes de son prédécesseur, choisit de quitter l’appartement, penaud. Il se rend alors chez Adrian Chase. Le juge est très choqué de le voir entrer chez lui, et décide d’appeler la police et de tout leur raconter. C’est à ce moment que le Vigilante décide de retirer son masque, et Adrian Chase reconnaît Dave Winston, son huissier.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig29-3.jpg

Commentaires :

Paul Kupperberg décide donc de révéler l’identité de son nouveau Vigilante. Un choix judicieux, qui évite à la série de se répéter après des mois à s’être interrogé sur l’identité du précédent porteur du costume. En outre, on n’est pas vraiment surpris de découvrir Dave Winston sous le masque, et prolonger le doute plus longtemps aurait été une erreur.

Il se confirme que les méthodes de ce nouveau Vigilante sont aux antipodes de celles de son prédécesseur. Dave Winston ne tue pas, il met même ici sa vie en péril pour venir en aide au truand qui a tenté de l’écraser avec son camion. Du coup, ce Vigilante-ci est beaucoup plus proche du super-héros traditionnel, si ce n’est qu’il ne dispose d’aucun super-pouvoir, et apparaît très inexpérimenté (son fiasco lorsqu’il tente d’interroger Leo Hage).

La grande inconnue à ce point de l’histoire est Adrian Chase, qui semble sur le point de basculer dans la folie. Quel effet aura la révélation de l’identité du Vigilante sur sa psyché fragile ?

Niglo
23/07/2006, 14h52
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig30.jpg

Vigilante #30
Juin 1986

Counsel (28 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Tod Smith & Tony De Zuniga.
Encrage : Larry Mahlstedt & Tony De Zuniga.
Couverture : Tod Smith & Rick Magyar (?)

Non traduit.

Résumé :

Une nouvelle guerre des gangs, d’une ampleur sans précédent, fait ravage à New York. Le lieutenant Stein est appelé sur une scène de crime où neuf truands ont été abattus. Stein est chargé de l’enquête, mais il n’abandonne pas ses recherches sur Adrian Chase pour autant. Il apprend que le sang se trouvant sur la couverture qu’il a récupérée chez le juge est bien celui d’Alan Welles. Il est une nouvelle fois convoqué, cette fois par son capitaine, qui lui ordonne à son tour de laisser tomber l’enquête.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig30-1.jpg

La discussion entre Adrian Chase et Dave Winston, qui a commencée chez le juge, se poursuit près du Brooklny Bridge. Winston tente de convaincre Chase que, contrairement à son prédécesseur, il n’est pas un psychopathe et n’a aucune pulsion meurtrière. Il souhaite simplement agir lorsque la justice se montre impuissante à faire condamner les coupables. Chase n’est toujours pas convaincu et supporte très mal de voir Winston porter son ancien costume, symbole de trop de mauvais souvenirs.

La discussion est interrompue par une fusillade proche. Devant le River Café, Glitz Jefferson et ses lieutenants tombent dans une embuscade. Deux de ses hommes sont abattus. Avec l’aide de Bates, son homme de main bâti comme une armoire à glace, et de quelques grenades, lui et la jeune femme qui l’accompagne parviennent à regagner leur voiture et partir. Pas de chance pour eux, ils tombent directement sur le Vigilante, qui tire sur leurs pneus et les envoie s’écraser contre un mur. Bates intervient une nouvelle fois et permet à Glitz de fuir. Roué de coups, le Vigilante n’évite la défaite que grâce à un pied de biche trouvé dans la rue dont il va se servir pour mettre son adversaire K.O. Il repart à la poursuite de Glitz, parvient à le coincer, mais c’est cette fois son amie qui le sauve en assommant le Vigilante à l’aide d’une bouteille. Le couple repart… et est abattu quelques mètres plus loin par les occupants d’une voiture. Le Vigilante retrouve ses esprits trop tard pour faire quoi que ce soit.

Le lendemain, la discussion reprend entre Chase et Winston, cette fois au tribunal. C’est au tour du juge de tenter de convaincre son huissier que la voie qu’il a prise est une impasse, quitte à le menacer de le dénoncer aux autorités s’il continue. Blessé par ces paroles, Dave Winston quitte le bureau. Le soir venu, il décide de revêtir son costume de Vigilante et de se rendre au repère de feu Glitz Jefferson. L’endroit est truffé de gardes armés, mais il parvient à s’y introduire. Il est néanmoins assez vite repéré et doit engager le combat contre quelques truands. Mais bientôt les renforts arrivent et le Vigilante se trouve rapidement en fâcheuse posture. Et la situation ne s’arrange pas lorsqu’il est poussé dans une pièce où se trouve Bates, très désireux de prendre sa revanche après leur combat de la veille…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig30-2.jpg

Commentaires :

Alan Kupperberg s’intéresse à la guerre des gangs qui s’intensifie à New York, tout en approfondissant les relations entre Chase et Winston et le nouveau tournant qu’elles ont pris après la révélation de ce dernier. Le résultat est réussi.

Comme d’habitude, Tod Smith ne brille pas par ses dessins, mais il est remplacé à mi-parcours par Tony De Zuniga. Lequel ne signe pas une prestation inoubliable, mais ses planches restent bien meilleures que celles de Smith.

Niglo
18/10/2006, 15h09
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig31.jpg

Vigilante #31
Juillet 1986

Unholy Alliances (28 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Chuck Patton.
Encrage : Rick Magyar.
Couverture : Denys Cowan & Jim Sherman.

Non traduit.

Résumé :

Le Vigilante affonte Paws Bates dans un combat au corps à corps sans merci. Moins fort physiquement que son adversaire, le Vigilante doit se montrer particulièrement brutal pour finir par prendre le dessus. A la surprise de Bates, le Vigilante lui offre alors de s’allier à lui pour trouver le responsable de la mort de son boss, Glitz Jefferson. Bates accepte. Le Vigilante rentre ensuite chez lui, où il retrouve sa fiancée, Anne Pasquale, un agent de police.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig31-1.jpg

Le lieutenant Stein poursuit son enquête officieuse sur Adrian Chase. Il interroge une clocharde installée non loin de chez lui. Celle-ci dit avoir vu Chase, deux semaines plus tôt, sortir de sa voiture quelque chose de volumineux, enveloppé dans une couverture, et l’emmener chez lui. Un instant elle a même cru voir une main sortir de sous la couverture. Satisfait, Stein la quitte. Un peu plus tard, il rencontre un journaliste auquel il parle de son enquête. L’homme semble intéressé, et Stein promet de le tenir informé au fur et à mesure de la progression de son enquête.

Adrian Chase reçoit un coup de fil de Marcia King, qui lui propose de le retrouver le lendemain pour qu’ils puissent faire le point sur leur relation.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig31-2.jpg

A Chinatown, Leo Hage mène une nouvelle attaque contre un gang. Une fusillade éclate dans un restaurant où est réunie la bande de Mr. Wong, mais rapidement les combats se poursuivent dans les rues. Des renforts de police sont appelés de toute urgence sur les lieux et encerclent le quartier. Anne Pasquale reçoit un appel et part sur place. Dave Winston revêt son costume de Vigilante et la suit. Lorsqu’il arrive sur place, les combats font rage, faisant autant de victimes parmi les truands que parmi les policiers. Alors qu’il tente de s’enfuir, Mr. Wong est abattu par Hage. Le Vigilante vient en aide à deux policiers en fâcheuse posture, puis continue à nettoyer les rues en évitant les forces de l’ordre.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig31-3.jpg

Les deux factions en présence se replient dans le restaurant où tout a commencé. Le Vigilante y fait une entrée fracassante. Il reconnaît aussitôt Hage, qu’il désarme d’une balle dans la main. Pendant que le Vigilante affronte ses hommes de main, Hage fuit par l’arrière du restaurant. Le Vigilante se lance bientôt à sa poursuite, mais à sa sortie ce n’est pas Hage qui l’attend mais Anne Pasquale et le lieutenant Stein.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/vig31-4.jpg

Commentaire :

De l’action, beaucoup d’action dans cet épisode. Kupperberg rend très bien le chaos créé par l’affrontement des deux bandes rivales à Chinatown, et Chuck Patton n'a guère de mal à faire mieux que Tod Smith.

Niglo
19/02/2007, 23h01
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig32.jpg

Vigilante #32
(Août 1986)

Between a Rock and a hard Place (28 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Tod Smith.
Encrage : Rick Magyar.

Non traduit.

Résumé :

Le Vigilante se retrouve encerclé par les forces de police, parmi lesquelles se trouvent Anna Pasquale et le lieutenant Stein. Il n’a d’autre solution que de se rendre. Leo Hage est dans la même situation, mais il décide de tenter sa chance et sort son arme qu’il braque sur le Vigilante. Les policiers ouvrent le feu et abattent Hage. Le Vigilante en profite pour sauter sur le lieutenant Stein et le désarmer. Il l’attire vers une issue de la ruelle où ils se trouvent puis disparaît avant que les policiers n’aient le temps de réagir.

Le lendemain, Dave Winston retrouve Adrian Chase au tribunal. Ce dernier lui demande de s’expliquer sur les évènements de la veille. Il supporte de plus en plus mal que Winston ait repris le costume du Vigilante. Winston a beau lui expliquer qu’il contrôle la situation, Chase ne veut rien entendre.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig32-1.jpg

Marcia King continue de voir son psy, le docteur Knopf, et de lui parler de sa relation avec Adrian Chase, sans nommer ce dernier. A travers leurs discussions, Knopf a compris que Chase était le Vigilante, mais n’arrive pas à le faire dire à Marcia. Celle-ci se rend au rendez-vous que lui a donné Chase, mais ce dernier ne vient pas. Elle se rend alors à son bureau, et l’y trouve, ivre mort. Elle s’en va ausssitôt.

Contre l’avis de ses supérieurs, le lieutenant Chase continue d’enquêter sur Adrian Chase et la mort d’Alan Welles. Il retourne dans la grange où a été découvert le corps de Welles, et y trouve des traces de sang ainsi que la balle qui l’a abattu.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig32-2.jpg

Un homme fait exploser une bombe dans les vestiaires d’un club de gym. Il est convaincu d’agir au nom du Seigneur en détruisant ce lieu de dépravation et de stupre…

Pendant ce temps, le Vigilante a rendez-vous avec Paws Bates au pied du World Trade Center. Ses hommes y ont repéré Bromley, l’un des lieutenants de l’homme qui a commandité le massacre de Chinatown. Bates compte éliminer Bromley, mais le Vigilante le lui interdit. Il veut régler le problème à sa manière.

Le Vigilante attend Bromley dans le parking. Après s’être débarrassé de ses deux hommes de main, il interroge Bromley pour découvrir le nom de son employeur. Avant de pouvoir répondre, Bromley est abattu d’une balle en pleine tête. Le tireur est la jeune femme qui accompagnait le truand. Elle parvient à s’enfuir. Une fois à l’abri, elle prévient son employeur pour l’avertir de la situation. Celui-ci décide qu’il est temps de prendre des mesures contre le Vigilante…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig32-3.jpg

Sur le pont de Brooklyn, Adrian Chase tente de faire le point sur sa vie. Il songe un moment à sauter dans le vide, pourtant, malgré la tournure catastrophique qu’a pris sa vie, il refuse de se suicider.

Le lieutenant Stein est une nouvelle fois convoqué par le capitaine McNeil, qui le somme d’abandonner son enquête sur le meurtre de Welles s’il tient à sa place. Leur discussion est interrompue par l’arrivée d’un nouveau venu : le capitaine Arthur Hall. Celui-ci a été envoyé au commissariat pour prendre la tête d’une cellule anti-Vigilante…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig32-4.jpg

Commentaires :

Le calme revenu après le massacre de Chinatown, Paul Kupperberg a à nouveau le temps de faire progresser ses diverses intrigues. Adrian Chase, à travers sa relation avec Marcia et Dave, apparaît de plus en plus névrosé, jusqu’au point d’envisager son suicide. En comparaison, le Vigilante semble être un modèle de normalité. Quant au lieutenant Stein, la fin de cet épisode semble devoir alléger quelque peu sa situation. Bref, la série est toujours aussi intéressante, dommage qu’elle continue d’être massacrée par les dessins particulièrement hideux de Tod Smith.

Niglo
27/02/2007, 13h08
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig33.jpg

Vigilante #33
(Septembre 1986)

Deadly Interlude (28 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Chuck Patton.
Encrage : Rick Magyar.
Couverture : Tom Grindberg.

Non traduit.

Résumé :

Robyn Ruiz, une jeune femme sans histoire, est agressée et violée dans l’ascenseur de l’immeuble où elle travaille. C’est l’officier Anne Pasquale qui arrive la première sur les lieux et porte secours à Robyn. Elle n’est que la dernière d’une longue liste des victimes d’un violeur en série. Anne Pasquale jure de régler son compte au criminel.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig33-1.jpg

Le Vigilante suit jusqu’à Kennedy Airport trois hommes travaillant pour le responsable du massacre de Chinatown. Une fusillade éclate sur le tarmac de l’aéroport. Le Vigilante abat l’un d’entre eux et les deux autres se tuent en tentant de s’échapper à bord d’un hélicoptère.

De son côté, Adrian Chase s’entraîne dans un club de gym, tout en ressassant sans arrêt les mêmes pensées. Soudain, une explosion retentit, et Adrian se retrouve au beau milieu de l’enfer. Le responsable de cet attentat a largement eu le temps de sortir et, à quelques mètres de là, se met à prier…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig33-2.jpg

Dave Winston se rend chez Anne Pasquale, avec qui il devait passer la soirée. Mais la jeune femme est bouleversée par ce qu’elle a vécu aujourd’hui et n’a pas la tête à s’amuser. Elle révèle à Dave qu’elle a elle aussi été violée, il y a plusieurs années de cela, et que son agresseur n’a jamais été arrêté.

Le lendemain, Dave rend visite à son frère, Richie, qui travaille sur l’enquête concernant le violeur en série. Richie accepte de lui montrer les indices et informations dont il dispose. L’enquête ne progresse guère, mais Dave apprend qu’Anne a accepté de servir d’appât…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig33-3.jpg

Dave Winston a raison de s’inquiéter pour Anne : dans un ascenceur, elle tombe sur le violeur qui dissimule son visage derrière un casque de motard. Elle ne parvient pas à se saisir de son revolver et se retrouve à la merci de son agresseur. Le Vigilante intervient alors, mais le violeur prend Anne en otage. Le Vigilante abat l’homme avant qu’il n’ait pu faire du mal à Anne. Lorsqu’il rend son revolver à la policière, celle-ci le laisse s’en aller.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig33-4.jpg

Commentaire :

Encore un épisode tout à fait réussi, sur un sujet difficile. Paul Kupperberg suit les différents protagonistes de ce drame à tour de rôle (le Vigilante, Anne Pasquale, et aussi le violeur lors de ses agressions mais également dans sa vie de tous les jours, y compris au sein de sa famille). Au dessin, Tod Smith cède une nouvelle fois sa place à Chuck Patton, et le résultat, sans être exceptionnel, est infiniment plus digeste.

Niglo
10/05/2007, 20h36
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig34.jpg

Vigilante #34
(Octobre 1986)

Detonation ! (28 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Tod Smith.
Encrage : Rick Magyar.

Non traduit.

Résumé :

Une fusillade éclate dans un bar où se tiennent des paris clandestins. Le Vigilante intervient et abat ou arrête les tueurs, puis disparaît avant l’arrivée de la police.

Dave Winston se rend ensuite à l’hôpital où a été admis Adrian Chase, gravement blessé lors de l’explosion du club de gym. Marcia King se trouve déjà là, et tous deux restent un long moment dans la chambre. Lorsque Chase se réveille, voyant Marcia et Dave ensemble, il les accuse de le tromper dans son dos et leur ordonne de sortir.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig34-1.jpg

Avec l’aide d’un hacker surnommé Skeezix, Dave Winston réussit à pénétrer dans les ordinateurs de la police. Il peut ainsi consulter le dossier concernant l’homme qui a déjà commis plusieurs attentats contre des clubs de gym et découvrir des informations qui n’ont pas été révélées à la presse. Il se rend chez un dénommé Sarge, un trafiquant d’armes. Après lui avoir donné une correction, il l’interroge et apprend qu’il a vendu 10 kilos de plastique quelques semaines plus tôt à un inconnu dans le quartier du Queens.

Pendant ce temps, le fou de Dieu commet un nouvel attentat dans un autre club de gym. Il est repéré par un agent de police qui le prend en chasse. L’homme fuit par une ruelle où il a eu le temps d’installer un piège. Le policier qui le poursuit va sauter sur une mine.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig34-2.jpg

Au Roosevelt Hospital, contre l’avis de ses médecins, Adrian Chase décide de partir et rentre chez lui.

Dans une petite église déserte du Queens où il est venu prier, le fou de Dieu panique lorsqu’un prêtre vient lui parler. Il s’enfuit, laissant derrière son sac contenant une charge de plastique.

Le Vigilante se trouve également dans le Queens, à la recherche du terroriste. Il va tomber sur lui par hasard et le suivre dans le métro. Un policier va également repérer l’homme et tenter de l’arrêter. Après une course-poursuite dans les couloirs du métro, le fou de Dieu utilise l’explosif qu’il a sur lui contre le policier. Ce dernier est tué sur le coup, tandis que Dave Winston, qui se trouvait non loin, n’est que légèrement blessé. Mais le fou de Dieu a profité de la confusion pour disparaître.

Le lieutenant Stein remet le dossier qu’il a réuni sur le meurtre du juge Welles à un journaliste. Le lendemain, le New York Times fait sa une avec le titre suivant : ‘Un juge new-yorkais impliqué dans le meurtre du juge Welles’. Une photo d’Adrian Chase accompagne l’article…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig34-3.jpg

Commentaires :

Après avoir constitué une intrigue secondaire durant quelques épisodes, l’histoire du fou de Dieu qui fait exploser les clubs de gym les uns après les autres passe désormais au premier plan. Le personnage est un illuminé total, persuadé de faire la volonté de Dieu en tuant les pécheurs fréquentant ces lieux de débauche que sont les clubs de sport. C’est dire si le garçon est bien atteint…

En prime, Adrian Chase pète une nouvelle fois les plombs, s’attaquant verbalement à Dave Winston et Marcia King dans une crise de paranoïa aiguë. Et après la révélation qui conclut cet épisode, les choses ne risquent pas de s’arranger pour lui dans les prochains temps.

C’était à prévoir, Tod Smith est de retour aux crayons, et le résultat est comme toujours fort vilain. Quel dommage que cette série n’ait pu bénéficier d’un artiste autrement plus talentueux que lui, le travail de Paul Kupperberg méritait bien mieux que ça.

Niglo
19/05/2007, 10h10
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig35.jpg

Vigilante #35
(Novembre 1986)

The Wrath of… (28 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Chuck Patton.
Encrage : Rick Magyar.
Couverture : John Byrne.

Non traduit.

Résumé :

Le Vigilante a retrouvé la trace de l’homme responsable de plusieurs attentats à l’explosifs dans divers clubs de gym de Manhattan. Il le suit jusque dans une église désaffectée du Queens, où va avoir lieu leur affrontement final. L’homme a fait de cette église son repère, et y a installé de multiples pièges, mines et autre. Il possède également tout un arsenal, dont un lance-grenades dont il va se servir. Le Vigilante n’est pas à son avantage, devant éviter les divers chausse-trappes que recèle l’endroit ainsi que les attaques directes du fou de Dieu.

Alors que le Vigilante et le fou de Dieu se battent au corps à corps, deux policiers font irruption dans l’église et les mettent en joue. Mais ils marchent sur une mine et sont tués sur le coup. Le fou de Dieu se réfugie dans le clocher, d’où il va tirer sur les voitures de police qui arrivent sur les lieux. Le Vigilante va réussir à s’approcher de lui, dégoupiller l’une des grenades que l’homme a accroché à son gilet pare-balles, et l’envoyer par la fenêtre vers une mort certaine.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig35-1.jpg

De nombreux journalistes font le siège de la demeure d’Adrian Chase, espérant l’interview au sujet de son implication dans la mort du juge Welles. Chase se terre chez lui, mais doit ouvrir au lieutenant Stein, venu l’arrêter. En garde-à-vue, il reçoit la visite de Marcia King, qui a démissionné de son poste auprès du district attorney pour assurer sa défense.

A proximité de Las Vegas, un dénommé Manzetti et ses hommes de mains tombent dans une embuscade que lui ont tendu Cannon et Saber. Aucun n’en réchappera. De retour chez eux en Californie, les deux tueurs à gages reçoivent une nouvelle offre : tuer le Vigilante. Après leur défaite contre lui autrefois (in Vigilante #3) ils sont impatients de prendre leur revanche…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig35-2.jpg

Commentaires :

Fin de l’intrigue concernant le fou de Dieu, tandis que la situation se complique sensiblement pour Adrian Chase. La suite de ce récit paraîtra dans Vigilante Annual #2.

L’affrontement entre le Vigilante et le fou de Dieu occupe l’essentiel de cet épisode. Leur combat est violent et sans pitié, le Vigilante devant au final se résoudre à tuer son adversaire. Une nouvelle fois Chuck Patton remplace Tod Smith, malheureusement Rick Magyar est toujours fidèle au poste d’encreur.

Niglo
19/05/2007, 10h11
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/viga2.jpg

Vigilante Annual #2
(Novembre 1986)


Trials and Tribulations (44 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Ross Andru.
Encrage : Tony DeZuniga.
Couverture : Brian Bolland.

Non traduit.

Résumé :

Alors que s’ouvre le procès d’Adrian Chase, accusé du meurtre du juge Welles, le Vigilante cherche de son côté un moyen de le disculper. Il a été témoin de la mort de Welles, mais selon la rumeur, quelqu’un d’autre a également assisté à la scène. C’est alors qu’il est à la recherche de cette personne que le Vigilante est attaqué par Saber et Cannon. Les deux tueurs à gage ont déjà affronté le Vigilante (in Vigilante #3), à l’époque où c’est Adrian Chase qui portait le masque. Ils ignorent qu’ils ont affaire à un nouveau Vigilante.

Face à ces deux tueurs professionnels, le Vigilante se trouve très vite dans une situation délicate. Le duo est remarquablement bien coordonné et chacun manie son arme de prédilection (le couteau pour Saber, le revolver pour Cannon) avec une redoutable précision. Le Vigilante se réfugie à l’étage d’une maison délabrée, où il tente de leur tendre une embuscade. Au moment où il tire sur Cannon, il est blessé à l’épaule par l’un des couteaux de lancer de Saber. Heureusement pour lui, au lieu de l’achever, Saber se soucie de son compère et choisit de l’emmener chez un médecin.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/viga2-1.jpg

Dans un état second, le Vigilante se rend chez son amie, Anne Pasquale. Celle-ci le surprend dans sa chambre, où il s’évanouit. A son réveil, Anne lui a retiré son costume. Il s’attend à une explication difficile avec elle, mais la jeune policière semble prendre très bien le fait que son fiancé soit le Vigilante. Malgré sa blessure, il décide de repartir à la recherche de Saber et Cannon.

Cannon n’a pas été blessé par le Vigilante, ce dernier ayant utilisé des balles tranquillisantes lors de leur affrontement. Saber l’a reconduit à leur hôtel où il s’est occupé de lui. Cannon lui reproche de ne pas avoir achevé le Vigilante. En outre, lors du combat, Saber a révélé par inadvertance que leur employeur se trouvait à Long Island. Ils doivent retrouver le Vigilante avant qu’il ne remonte jusqu’à lui.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/viga2-2.jpg

A moto, le Vigilante parcourt Long Island à la recherche d’un indice. Il finit par se faire remarquer par un groupe d’hommes qui va le prendre en chasse. Le Vigilante va les entraîner jusque dans un endroit désert où il va leur tendre un piège et contraindre l’un d’entre eux à le conduire jusqu’à son boss.

Le Vigilante réussit ainsi à pénétrer dans un propriété privée appartenant à l’homme qui veut l’abattre. Mais ce dernier a eu le temps de se préparer à sa visite et plusieurs hommes armés l’attendent. Pas assez pourtant pour arrêter le Vigilante, qui va les abattre l’un après l’autre.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/viga2-3.jpg

Après s’être débarrassé de ses hommes de main, le Vigilante se trouve face au boss. Il le menace de prévenir la police, mais ce dernier lui fait remarquer qu’il n’a aucune preuve contre lui. Alors que le Vigilante hésite sur ce qu’il doit faire, et que le boss se prépare à saisir un revolver dissimulé sous son bureau, Saber et Cannon font irruption dans le bureau. Le combat s’engage à travers la villa et jusque sur un quai privé. Le Vigilante se retrouve encerclé par Saber et Cannon. Il esquive leur tir au dernier moment, et les deux assassins s’entretuent accidentellement. Pendant ce temps, le boss en a profité pour s’éclipser à bord de son yacht.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/viga2-4.jpg

En parallèle au combat du Vigilante contre Saber et Cannon, le procès d’Adrian Chase s’ouvre. Ce dernier semble ne pas se soucier de son sort, malgré tous les efforts de Marcia King. Il ne peut révéler ce qui s’est réellement passé sans que le jury ne découvre qu’il était le Vigilante.

Le district attorney fait appeler à la barre un témoin, une clocharde qui a vu Adrian Chase transporter un tapis qui semblait contenir un corps. Son témoignage semble crédible, jusqu’au contre-interrogatoire de Marcia King, lors duquel la vieille dame raconte que ces évènements ont eu lieu le soir où les Martiens l’ont emmené faire un tour dans leur soucoupe volante…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/viga2-5.jpg

Lors d’une interruption de séance, le lieutenant Stein vient discuter avec Adrian Chase. Il lui dit le soupçonner d’être le Vigilante. Chase craque et lui révèle toute la vérité sur sa double identité et sur la mort de Welles. Stein ne fait aucun commentaire. Un peu plus tard, lorsqu’il est appelé à la barre, il reconnaît avoir pénétré chez Chase et y avoir récolté des indices alors qu’il n’avait aucun mandat. La juge déclare immédiatement un non-lieu. Avant de quitter la salle du tribunal, Stein vient parler à Chase et lui dit qu’ils sont tous les deux du même bord. Tout semble enfin s’arranger pour Adrian Chase…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/viga2-6.jpg

Commentaires :

Si le combat opposant le Vigilante à Saber et Cannon assure à ce récit son quota d’action, l’intrigue principale est le procès d’Adrian Chase, qui vient conclure un sub-plot entamé huit mois plus tôt avec la mort d’Alan Welles, le deuxième Vigilante. On y rencontre un Adrian Chase abattu, prêt à expier ses fautes et à payer pour ses actes sous le masque du Vigilante.

Le lieutenant Stein joue un rôle crucial dans cet épisode. C’est son enquête qui a conduit Chase au tribunal, et au final c’est grâce à lui qu’il sera acquitté. Un geste paradoxal, qui coûtera à Stein sa place, mais qui correspond assez bien au personnage. Stein est un policier en conflit permanent avec sa hiérarchie, dont la seule motivation pour enquêter sur Chase était la recherche de la vérité, au détriment des procédures et des ordres. Une fois la vérité découverte, de la bouche même de Chase, Stein a accepté ses motivations et ses méthodes, et choisi de le soutenir, quitte à ce que cela lui coûte sa carrière.

Au terme de cet annual, tout semble enfin aller mieux pour Adrian Chase, qui paraît pouvoir désormais mener une vie normale au côté de Marcia King. Il s’agit en fait d’un bonheur des plus provisoires, puisque dès le mois prochain…

Niglo
01/06/2007, 12h30
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig36.jpg

Vigilante #36
(Décembre 1986)

Mask of Death ! (28 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Denys Cowan.
Encrage : Kyle Baker.
Couverture : Mike Grell.

Non traduit.

Résumé :

Tout va pour le mieux pour Adrian Chase et Marcia King, qui s’apprêtent à partir en Angleterre se changer les idées après le non-lieu dont a bénéficié Adrian concernant le meurtre d’Alan Welles. Mais peu avant le décollage, une passagère découvre par hasard des armes dissimulées dans un porte-bagages. Aussitôt, quatre terroristes passent à l’action et prennent les passagers de l’avion en otage. Adrian Chase est sur le point d’intervenir, mais Marcia l’en dissuade.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig36-1.jpg

Pendant ce temps, le Vigilante est à la recherche de l’homme qui a engagé Saber et Cannon pour l’éliminer. Il tente d’obtenir des informations en menaçant un petit truand, mais deux autres interviennent et une fusillade éclate. Le Vigilante est obligé de les abattre avant d’avoir appris quoi que ce soit.

Sur une base du Nouveau Mexique, le général Peterson rend visite au Colonel Valentina Vostok, ancien agent soviétique réfugiée aux Etats-Unis, autrefois membre de la nouvelle Doom Patrol sous le nom de Negative Woman. Peterson l’informe de la prise d’otages, et lui apprend que l’un des agents qu’elle a sous ses ordres, Peacemaker, s’apprête à intervenir de sa propre initiative. Peacemaker est un homme mentalement très instable, persuadé que l’esprit de ceux qu’il tue sont absorbés par le casque qu’il porte et lui parlent. Le général Peterson ordonne au colonel Vostok de neutraliser Peacemaker.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig36-2.jpg

Le Vigilante apprend lui aussi la prise d’otages. Il craint que son ami Adrian Chase ne soit à bord de cet avion, et décide de se rendre sur place. A son arrivée, il a déjà été précédé par Peacemaker, qui réussit à s’introduire discrètement à bord de l’appareil. Il arrive dans le cockpit, où il abat la terroriste chargée de surveiller les pilotes. Les coups de feu créent la panique à bord, mais une hôtesse de l’air à la présence d’esprit de déclencher l’ouverture des issues de secours. Pendant que les passagers sortent, le Vigilante monte à bord.

Lorsque le Vigilante arrive, Peacemaker a abattu deux autres terroristes. Alors que les passagers sont en sécurité, le Vigilante tente d’interroger Peacemaker. Celui-ci réagit brutalement et abat le Vigilante.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig36-3.jpg

Resté à bord de l’appareil, Adrian Chase a vu son ami se faire abattre sans pouvoir réagir. Fou de rage, il se jette sur Peacemaker, mais ce dernier n’a aucun mal à le battre et à s’enfuir. Adrian se rend alors auprès du corps sans vie du Vigilante. Il se sent responsable de sa mort, pensant que s’il n’avait pas renoncé à l’identité du Vigilante, Dave Winston serait toujours en vie. Il enlève le masque que porte Dave et l’enfile. A côté de lui, Marcia King le supplie de ne pas faire ça, mais Adrian refuse de l’écouter. Il doit redevenir le Vigilante, et venger Dave Winston.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig36-4.jpg

De son côté, Peacemaker n’a pas tout à fait achevé sa mission. L’un des terroristes a réussi à s’échapper. Il décide de se lancer à sa recherche. Dans le même temps, le colonel Vostok tente de retrouver la trace de Peacemaker, tout en recueillant un maximum d’information sur le Vigilante.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/vig36-5.jpg

Commentaires :

La couverture de Mike Grell pour ce numéro n’est pas une mise en scène : le Vigilante est bel et bien tué dans cet épisode. Il n’est pas le premier à porter le costume qui se fait tuer, mais sa mort est pourtant un choc. L’annual paru le mois précédent semblait devoir mettre Adrian Chase sur la touche et laisser la place une fois pour toute à Dave Winston, mais Paul Kupperberg décide de prendre le lecteur par surprise et de donner à la série une toute nouvelle tournure. La transition est aussi brutale que réussie.

Adrian Chase parait avoir ici atteint le point de non-retour. La mort de Dave Winston semble l’avoir fait sombrer une fois pour toute dans la folie, le forçant à réendosser le costume du Vigilante, malgré les supplications de Marcia Kane. Alors qu’on le croyait sauvé, va commencer pour lui une longue descente aux enfers que l’on suivra au fil des mois.

Si Peacemaker fait ici sa première apparition dans l'univers DC, ce n’est pas tout à fait un nouveau personnage, puisqu'il fait partie des personnages Charlton (Blue Beetle, the Question, Captain Atom, etc.) dont DC a racheté les droits. Le personnage, créé par Joe Gill et Pat Boyette, connut une brève carrière chez Charlton, de 1966 à 1967, dans les pages de Fightin' 5 puis dans sa propre série qui dura cinq numéros.

Autre personnage à faire son retour : Valentina Vostok, qui avait brièvement fait partie de la nouvelle mouture de la Doom Patrol, lancée en 1977 par Paul Kupperberg dans les pages de Showcase. Une nouvelle version assez calamiteuse, qui ne durera que trois épisodes. Mais Kupperberg, dix ans après, trouve un nouveau rôle à Valentina Vostok, que l’on retrouvera régulièrement dans les prochains numéros de la série.

Une fois n’est pas coutume, cet épisode est formidablement illustré par Denys Cowan, remarquablement bien encré par Kyle Baker, dont le style à l’époque se situe quelque part entre Bill Sienkiewicz et Kevin Nowlan. Profitons-en bien, Tod Smith est de retour dès le mois prochain…