PDA

Voir la version complète : Les Inédits DC : Hex


Niglo
29/04/2006, 23h45
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex01.jpg

Hex #1
(Septembre 1985)

Once upon a Time… in the West ?!? (25 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin & encrage : Mark Texeira.
Couverture : Mark Texeira & Klaus Janson.

Traduction : in Hex n°1, Arédit, février 1986.

Jonah Hex se réveille dans un saloon, désorienté. Ses compagnons Emmylou Hartley et Brett ont disparu. Jonah n’a guère le temps de se poser de questions : El Papagayo, l’un de ses vieux ennemis (le personnage est apparu à plusieurs reprises dans la série Jonah Hex), pénètre dans le bar et ouvre le feu sur lui. Jonah l’abat, et réalise aussitôt que son adversaire est en réalité un robot. Il sort brusquement du saloon, et découvre un spectacle encore plus irréel : il se trouve dans une salle aux murs couverts d’écrans et fait face à des hommes en armure munis de fusils tels qu’il n’en a jamais vu. Il tente de s’enfuir, mais s’effondre immédiatement, touché par une rafale.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex0101.jpg
We’re not in Kansas anymore…

Jonah est alors conduit devant un dénommé Reinhold Borsten. Celui-ci lui apprend qu’il se trouve à Seattle et lui fait voir des scènes issues de différentes périodes : la victoire d’Hannibal à Cannes contre les Romains, une bataille de la Guerre de Sécession (à laquelle Jonah a participé), puis les images de l’holocauste nucléaire qui a frappé la planète plus récemment. Ces visions sont plus que Jonah ne peut en supporter, et on lui administre un sédatif.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex0102.jpg
Bienvenue au XXIème siècle…

Jonah Hex se réveille dans une cage de verre qui commence à se remplir d’un gaz. Il retrouve suffisamment vite ses esprits pour sortir de sa veste son couteau et briser la vitre. Il découvre alors des centaines d’autres cages similaires, et à l’intérieur de chacune d’elles un soldat endormi. Dans ce long corridor se trouvent également des armes, notamment deux colts dont il s’empare aussitôt. Mais son évasion n’est pas passée inaperçue, et bientôt une alarme retentit et un groupe d’hommes en armure se lance à sa poursuite. Il parvient à leur fausser compagnie en se dissimulant sous un véhicule transportant des déchets radioactifs. Il parvient ainsi à sortir du complexe où il était retenu. Il n’est pas tiré d’affaire pour autant : il est repéré par les deux hommes à bord du véhicule et doit les abattre.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex0103.jpg
Jonah retrouve enfin deux compagnons qui lui sont familiers.

Après quelques heures de marche en plein désert, Jonah surprend un groupe d’hommes agressant une jeune femme. Il vient en aide à celle-ci et ils partent ensemble. La jeune femme se nomme Stiletta et voyage en moto. Plus habitué à voyager à cheval, Jonah n’aura pourtant aucun mal à apprendre à utiliser l’engin…

Stiletta conduit Hex auprès de la bande dont elle fait partie, les Reapers. Ceux-ci vivent dans le désert et leur préoccupation principale est de se procurer de l’eau, denrée particulièrement rare depuis la dernière guerre. Elle lui présente Falcon, le leader du groupe, et l’invite à partager leur repas.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex0104.jpg
Découvrez la cuisine du XXIème siècle. Bon appétit !

Les Reapers préparent l’attaque d’un convoi d’eau. Mais les autorités sont au courant de leurs plans et les attendent de pied ferme. Le combat qui s’ensuit fait de nombreuses victimes de part et d’autre. Hex se retrouve isolé en compagnie de Falcon. Ils filent tous les deux sur la moto de Falcon. Mais ce dernier n’a visiblement pas l’intention de s’encombrer de Hex et tente de se débarrasser de lui. Mais Hex a rapidement le dessus. Alors que des pluies acides commencent à tomber, brûlant les chairs, Hex prend à Falcon ses vêtements. Ce dernier, nu, ne résistera pas longtemps aux pluies acides.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex0105.jpg
Remember Mad Max ?

Jonah Hex reprend donc la route, pilotant la moto de Falcon, lorsqu’un hélicoptère de combat surgi de nulle part se matérialise devant lui.


Commentaires :

Jonah Hex fut créé par John Albano et Tony DeZuniga, en 1972, dans All-Star Western #10. Il poursuivit ses aventures dans Weird Western Tales avant d’obtenir sa propre série, en 1977. Série qui dura 92 numéros, jusqu’en août 1985, pour être relancée le mois suivant sous ce nouveau titre, Hex, et dans un cadre fort différent.

Michael Fleisher connaît le personnage de longue date, lui qui a commencé à écrire ses aventures en 1974. Il revendique entièrement le choix de transférer les aventures de Jonah Hex du far-west vers ce XXIème siècle post-apocalyptique. Le fait que les ventes de Jonah Hex n’aient cessé de baisser durant les années 80 n’est évidemment pas étranger à ce relaunch, mais Fleisher assume néanmoins ce radical changement de direction. Si l’on resitue la série dans son contexte – c’est en 1985 que sortait sur les écrans le dernier volet de la trilogie Mad Max, Beyond Thunderdome – le choix de cet univers apocalyptique n’est pas inepte d’un point de vue commercial (d’ailleurs les ventes de la série connaîtront une embellie durant quelques mois). D’un point de vue artistique en revanche…

La présence de Jonah Hex dans ce futur n’est sans doute pas totalement incongrue. Après tout, les univers post-apocalyptiques, au cinéma ou sur d’autres supports, ont beaucoup emprunté à l’imagerie western : les vastes étendues désertiques, les communautés isolées, le règne de la loi du plus fort, etc. On ne s’étonnera donc pas que le héros s’adapte finalement assez vite à son nouvel univers. Ceci dit, cette série n’apportera au final rien au personnage, qui finira même par passer au second plan lorsque, sur la fin de la série, Fleisher donnera à la série une tournure encore plus s-f. Mais j’anticipe.

Ce premier épisode sert surtout à mettre en place le nouvel univers dans lequel va désormais évoluer Jonah Hex. Un monde post-apocalyptique très inspiré donc de Mad Max et ses nombreuses contrefaçons de l’époque : gangs de guerriers de la route, mutations, pollution. Fleisher laisse pour l’instant planer le doute quant aux raisons pour lesquelles Hex a été conduit dans ce futur, même si les informations sont suffisantes pour qu’on puisse d’ores et déjà se faire une idée.

A la lecture de ce premier numéro, Hex apparaît comme une pure série d’action. Le scénariste ne laisse pas à son héros un seul moment de répit. Du saloon où il se réveille à la dernière planche où il voit un hélicoptère de combat plonger vers lui, Jonah Hex passe frénétiquement d’un danger à l’autre, et n’a guère le temps de s’interroger sur ce qui lui arrive ou sur le monde qui l’entoure. Dommage, l’histoire et le personnage surtout y auraient sans doute gagné en épaisseur. Ici, Jonah Hex est finalement uniquement défini par son aptitude à survivre, quelles que soient les circonstances et les menaces qu’il ait à affronter. C’est un peu léger…

La bonne surprise de ce premier épisode, c’est le travail de Mark Texeira. Le dessinateur n’est déjà plus tout à fait un débutant, il dessine pour DC ou Marvel depuis quelques années déjà, y compris avec Fleisher au scénario (la mini-série Power Lords), mais c’est sans doute sur cette série qu’il va vraiment acquérir son propre style, assez aisément reconnaissable. On le sent à l’aise dans cet univers violent (à noter que la série ne porte pas l’estampille Comics Code Approved) et si Hex se lit finalement plutôt bien, c’est sans doute davantage à lui qu’à Fleisher qu’on le doit.

Dernière précision : à l’époque, l’univers dans lequel se déroulait Hex n’était pas un quelconque futur alternatif, mais bien le futur officiel post-Crisis, ce que Fleisher rappellera à plusieurs reprises dans le courrier des lecteurs. Evidemment, le fait que la série se soit arrêté au bout de 18 numéros fait que, 20 ans plus tard, ce point soit devenu nettement plus anecdotique.

Niglo
29/04/2006, 23h49
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex02.jpg

Hex #2
(Octobre 1985)

Can she bake a Cherry Pie ? (24 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Mark Texeira.
Encrage : Dennis Janke.
Couverture : Mark Texeira & Klaus Janson.

Traduction : in Hex n°1-2, Arédit, février-avril 1986.

En 1968, durant la guerre du Vietnam, deux hélicoptères de combat américains qui survolent la jungle sont soudain pris dans un halo lumineux et transportés dans le futur. L’un des deux appareils s’écrase à proximité de l’endroit où se trouve Jonah Hex. Celui-ci se rend aussitôt sur place et vient en aide aux survivants.

Ce sont les hommes de Reinhold Borsten qui ont capturé les hélicoptères dans le passé. Il ne pensaient d’ailleurs en capter qu’un seul, d’où l’atterrissage brutal du second. Les caméras de Borsten repèrent rapidement l’épave, et tombent sur Hex, toujours recherché depuis son évasion.

Trois militaires ont survécu au crash : Marty Merkowitz, Hank Winslow et Stanley Harris. Marty est stupéfait en apprenant l’identité de Jonah : il lisait justement un article sur lui dans l’hélicoptère. Mais les quatre hommes n’ont pas le temps de faire plus ample connaissance : ils sont attaqués par trois véhicules d’un genre qu’ils n’ont jamais vu, des roues géantes munies de mitrailleuses. Alors que les balles des trois soldats ricochent sur ces machines, Jonah Hex va parvenir à abattre leurs pilotes.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex0201.jpg

Constatant l’échec de cette tentative de capturer Hex, Borsten décide de faire appel à l’un de ses agents très spéciaux : Stiletta, la jeune femme membre des Reapers que Jonah a sauvé dans l’épisode précédent.

De leur côté, Jonah et ses compagnons d’infortune ont décidé de ne pas rester inactifs. Après avoir comparé leurs sorts respectifs et s’être échangés les informations dont ils disposent, ils décident de se rendre à la citadelle de Borsten d’en l’espoir de pouvoir utiliser sa machine temporelle pour regagner leurs époques respectives. Avant cela, ils font un détour par une ancienne base militaire que connaît Hank Winslow, espérant y trouver des armes lourdes. Mais sur place, ils sont accueillis par des chiens de garde mécaniques. Les trois soldats trouvent refuge dans un entrepôt voisin, mais Hex se trouve coincé par un molosse, et ses balles n’ont aucun effet sur son adversaire. Il est sauvé in extremis par l’intervention de Stiletta.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex0202.jpg

En fouillant la base, le petit groupe trouve un hovercraft en état de marche, et Stiletta propose de les conduire à la forteresse de Borsten. Ils y pénètrent sans se faire remarquer semble-t-il, mais en réalité Borsten suit leur progression en direct grâce à l’œil-caméra dont dispose Stiletta. Elle les conduit dans un couloir, devant conduire à la salle où se trouve la machine temporelle, mais le corridor est piégé et Marty et Hank sont tués par un rayon. Réalisant qu’elle les a trahis, Stanley abat Stiletta. Les soldats de Borsten arrivent bientôt sur les lieux, et Jonah et Stanley sont séparés par une barrière de laser. Jonah parvient à s’emparer de la moto d’un garde et s’enfuit de la citadelle.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex0203.jpg

Commentaires :

Ce deuxième épisode continue sur le rythme du précédent : Michael Fleisher multiplie les péripéties, ce qui se fait au détriment du développement de ses personnages.

Tout au long de ce récit, le scénariste semble vouloir constituer un petit groupe de personnages qui pourraient constituer la bande de Jonah Hex dans le futur où il se trouve, mais au final Hex se retrouve plus seul que jamais. On reverra cependant deux des quatres personnages par la suite.

Niglo
29/04/2006, 23h50
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex03.jpg

Hex #3
(Novembre 1985)

The Lotus Eaters ! (24 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Mark Texeira.
Encrage : Carlos Garzon.
Couverture : Denys Cowan & Klaus Janson.

Traduction : in Hex n°2-3, avril-juin 1986.

Après avoir échappé à ses poursuivants lancés à ses trousses par Reinhold Borsten, Jonah Hex arrive en ville. Il est presque aussitôt attaqué par trois loubards voulant s’emparer de sa moto. Le combat tourne rapidement à son avantage, mais d’autres brigands approchent. A cet instant, un petit vaisseau se pose à proximité et son pilote, un dénommé Barnaby Blossom, invite Hex à monter à bord, ce qu’il fait.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex0301.jpg
Le combat de Jonah vu du point de vue d’un accro aux fleurs de lotus.

Pendant ce temps, ailleurs, une bataille de la Première Guerre Mondiale est en train de ce rejouer. Des soldats allemands et français kidnappés par Borsten s’affrontent sur un champ de bataille reconstitué. Ce spectacle est organisé à l’attention des pontes du Conglomérat, qui y assistent en toute sécurité à l’abri derrière un champ de force. L’un d’eux s’étonne que le spectacle prévu, devant mettre en scène Jonah Hex, ait été remplacé à la dernière minute. Borsten demande des comptes à ses hommes, et s’effondre subitement. Il est conduit de toute urgence dans un appareil appelé bulle de rajeunissement.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex0302.jpg
En français dans le texte.

Blossom propose à Hex de travailler pour lui. Il est employé par le Conglomérat et distribue pour eux la fleur de lotus, produit aux vertus apaisantes. Hex n’a pas le temps de répondre que leur vaisseau est attaqué par des pirates. Il règle la situation en quelques coups de fusil.

Ils arrivent ensuite dans une nouvelle ville où Blossom va mener ses affaires de façon habituelle : il allume un feu au milieu de la rue, et y fait brûler les fleurs de lotus. Aussitôt, la foule afflue. Mais Jonah se rend vite compte que quelque chose cloche : il aperçoit un enfant non loin de là, sur le point de se jeter dans le vide. Il le sauve de justesse et réalise que sous l’effet des effluves de fleurs de lotus le garçon se prend pour un oiseau. Aussitôt, Jonah éteint le feu, et Blossom se jette sur lui, lui arrachant le masque qui le protégeait des effets nocifs de la drogue, avant de rejoindre son vaisseau. Jonah est encore suffisamment conscient pour s’accrocher au vaisseau avant qu’il ne décolle et s’introduire dans l’habitacle. Dans la lutte qui s’ensuit, Blossom passe par dessus bord et fait une chute mortelle. Jonah n’est pas dans une meilleure position : il ne sait absolument pas piloter le vaisseau, qui pique vers les montagnes avoisinantes.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex0303.jpg
Jeune qui nous lit, disez non à la drogue.


Commentaires :

Le récit continue sur le même rythme, sans temps morts, mais sans surprises non plus. On en apprend plus sur les raisons pour lesquelles Borsten fait venir au XXIème siècle des guerriers du passé (une simple distraction pour les élites de ce monde), mais les principales révélations sur ce personnage restent encore à venir. On découvre également l’existence du Conglomérat, qui semble régir cette société post-apocalyptique – y compris le trafic de drogue.

L’intrigue autour de la fleur de lotus est très prévisible, mais permet à Fleisher une scène amusante, lorsque le combat de Jonah est vu du point de vue d’un drogué. Une des rares occasions de sourire qu’offrira la série.

Ce mois-ci c’est Hector Garzon qui encre Texeira, et l’originalité du trait de ce dernier est moins perceptible sous le pinceau de Garzon. Ses planches restent néanmoins plutôt réussies dans l’ensemble.

Niglo
29/04/2006, 23h53
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex04.jpg

Hex #4
(Décembre 1985)

Worms (25 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Ron Wagner.
Encrage : Carlos Garzon.
Couverture : Mark Texeira & Klaus Janson.

Traduction : in Hex n°3-4, Arédit, juin-septembre 1986.

Jonah Hex ne peut empêcher le vaisseau à bord duquel il se trouve de s’écraser contre une falaise. Il s’en sort cependant avec seulement quelques côtes cassées. Le vaisseau lui est détruit, et sa cargaison de drogue perdue. Sans véhicule, il doit marcher dans le désert, sans direction précise. Par chance, il tombe sur une petite oasis. Mais au moment où il s’apprête à y boire, une voix l’invite à ne pas le faire. Il se retourne et découvre, stupéfait, Stiletta. Il a pourtant vu la jeune femme mourir sous ses yeux. Celle-ci affirme qu’il ne s’agissait pas d’elle, mais plus vraisemblablement d’un androïde à son image. Elle lui explique que l’eau est impropre à la consommation, suite aux retombées radioactives de la guerre de 2045. Seule l’ajout d’une pastille (baptisée Soames) peut rendre l’eau potable. Ces pastilles sont à ce point vitales pour les survivants de l’holocauste nucléaire que les Soames sont souvent utilisées comme unité monétaire.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex04-01.jpg
The Stiletta Style…

Alors qu’ils traversent le désert sur la moto de Stiletta, Hex et la jeune femme sont attaqués par des pirates du désert. Ils s’en sortent indemnes mais doivent laisser derrière eux toutes leurs possessions. Stiletta sait où se trouve une grotte à l’intérieur de laquelle se trouve une source d’eau potable. En chemin, elle fait une révélation à Hex : elle est la fille de Reinhold Borsten.

Avant guerre, Borsten a participé à la création de la première machine à voyager dans le temps. Le premier essai eut lieu en 2042, mais l’homme qui fut envoyé trois ans dans le futur en revint mortellement irradié. Il eut le temps de raconter l’holocauste auquel il avait assisté avant de mourir. Borsten décida alors, sans en informer personne, de s’expédier en 2047, emportant avec lui tout le savoir et toute la technologie à sa disposition, espérant ainsi régner sur ce monde post-apocalyptique. Il découvrit que les rènes du pouvoir étaient déjà tenues par le Conglomérat, grâce à son monopole sur les Soames. Mais Borsten a en tête un plan pour s’emparer de ce pouvoir.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex04-02.jpg
Bienvenue en 2045…

Jonah Hex et Stiletta atteignent enfin la grotte qu’ils cherchaient. Effectivement, ils trouvent à l’intérieur une source d’eau potable, mais également des sangsues géantes qui vont se jeter sur eux. Hex ne parvient que de justesse à leur échapper, tandis que Stiletta remplit leurs réserves d’eau. Ils ne sont pourtant pas au bout de leurs peines : à leur sortie de la grotte, ils sont repérés par un vaisseau du Conglomérat, qui les recherche depuis la destruction du vaisseau contenant la cargaison de fleurs de lotus.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex04-03.jpg
Le Retour du Fils de la Vengeance de l’Attaque des Sangsues Géantes !

Dans la jungle vietnamienne, Stanley Harris est capturé puis interrogé et torturé, mais refuse de répondre à ses tortionnaires. En réalité, il est inconscient et victime des scientifiques travaillant pour Borsten, qui lui ont injecté une hypno-drogue pour le contraindre à révéler ce qu’il sait sur Jonah Hex.


Commentaires :

Les épisodes se suivent et se ressemblent dans leur enchaînement de péripéties et d'improbables hasards. Ce numéro se montre enfin un peu plus explicite sur la guerre nucléaire qui a ravagé la planète en 2045, et sur le personnage de Reinhold Borsten. Tout cela demeure hélas assez peu passionnant, et le fait que Texeira cède sa place sur ce numéro à Ron Wagner n’arrange rien.

Niglo
30/04/2006, 00h01
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex05.jpg

Hex #5
Janvier 1986

The Seattle Chain Saw Massacre (22 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Mark Texeira.
Encrage : Carlos Garzon.
Couverture : Mark Texeira & Hector Garzon.

Traduction : in Hex n°4, septembre 1986.


A leur sortie de la grotte où ils ont fait le plein d’eau potable, Jonah Hex et Stiletta sont coincés par un vaisseau du Conglomérat. Lorsque l’appareil se pose, Hex et Stiletta se jettent sur leurs adversaires, les désarment et s’emparent de leur vaisseau.

Reinhold Borsten retourne en 2042, là où il travaillait autrefois, pour s’emparer d’une éprouvette contenant un microbe. Mais avant d’avoir pu mettre la main dessus, il s’effondre et doit regagner en catastrophe 2050. Il est aussitôt pris en charge par ses employés qui doivent une nouvelle fois le placer dans la bulle de rajeunissement. Profitant de la confusion, un espion travaillant pour le Conglomérat parvient à enregistrer les dossiers confidentiels de Borsten. Ces derniers savent que le savant complote contre eux, et pensent que Jonah Hex jouent un rôle dans cette machination.

Celui-ci, avec l’aide de Stiletta, compte mettre la main sur la machine temporelle de Borsten et regagner ainsi son époque. Ils réussissent à s’introduire dans une base fortifiée du Conglomérat et à s’emparer d’un véhicule. Mais ils sont rapidement repérés par un agent du Conglomérat, Chain, un guerrier vêtu d’une armure en titane résistant aux balles de Jonah, et muni d’une scie circulaire en guise de main droite. Après avoir trouvé refuge dans une casse, Jonah finira par vaincre son adversaire en le faisant tomber sous une presse hydraulique. Il n’est pas tiré d’affaire pour autant : lui et Stiletta sont encerclés par une vingtaine d’hommes armés du Conglomérat.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex05-01.jpg

Commentaires :

Texeira est de retour, mais la série s’enfonce un peu plus encore dans la médiocrité. L’adversaire de Jonah est assez ridicule – lorsqu’il ne tue pas pour le compte du Conglomérat, il s’occupe de son petit frère, freluquet à lunettes martyrisés par une bande de punks – et sans grand intérêt (on le reverra pourtant par la suite).

Niglo
01/05/2006, 18h00
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex06.jpg

Hex #6
Février 1986

The Soames Conspiracy (22 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Mark Texeira.
Encrage : Carlos Garzon.
Couverture : Mark Texeira.

Traduction : in Hex n°5, Arédit, novembre 1986.

Capturés par le Conglomérat, Hex et Stiletta vont rencontrer l’un de ses dirigeants, qui va confier à Hex une mission : tuer Reinhold Borsten et détruire sa machine temporelle. Le Conglomérat détient le monopole de la fabrication et de la distribution du Soames, seul médicament pouvant rendre potable l’eau contaminée par les radiations. Mais ils ont découvert que Reinhold Borsten est près de mettre au point un moyen de neutraliser les particules radioactives résultant de la guerre atomique globale qui a frappé la planète. Il ne lui reste qu’un voyage dans le passé à faire pour que sa méthode soit opérationnelle.

Stiletta veut accompagner Hex pour tuer son père, à qui elle reproche de les avoir abandonnées, elle et sa mère, pour s’enfuir dans le futur post-apocalyptique sans elles. Mais Jonah part seul. Il se rend dans une fête foraine, tandis qu’un agent du Conglomérat va annoncer aux soldats de Borsten où il se trouve. Borsten envoie une troupe, commandée par Brolin, dont le père a été tué précédemment par Hex lors de l’attaque d’un convoi (in Hex #1). Sur place, Hex est rapidement repéré, mais il a reçu la consigne de ne pas se laisser capturer trop facilement, et il va éliminer plusieurs de ses adversaires dans sa fuite. Finalement, il doit se rendre à Brolin. Mais celui-ci n’a aucune intention de l’arrêter : il veut venger son père.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex06-1.jpg
Promenade à la fête foraine…

Après avoir subi un interrogatoire biochimique, Stanley Harris est reconduit dans sa cellule. Mais en route il assomme ses deux gardes et s’échappe. Alors que les hommes de Borsten sont à sa recherche, il trouve refuge dans le système d’aération de la base. Mais il n’est pas seul…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex06-2.jpg
Harris est de retour !

Commentaires :

Toujours rien de très passionnant, même si Hex ne fonce plus à l’aveuglette et se trouve désormais avec une mission à accomplir. La course-poursuite dans la fête foraine n’est là que pour amener son quota d’action à cet épisode.

Niglo
13/05/2006, 10h08
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex07.jpg

Hex #7
Mars 1986

Ravages of Time ! (22 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Mark Texeira.
Encrage : Carlos Garzon.
Couverture : Mark Texeira & Carlos Garzon.

Traduction : in Hex n°5-6, Arédit, novembre 1986-janvier 1987.


Brolin est bien décidé à abattre Hex pour venger son père. Mais Hex profite d’un moment d’inattention de son adversaire pour récupérer son revolver et l’abattre. Puis il se laisse capturer et conduire au repère de Borsten où il est enfermé dans un caisson, comme lors de son arrivée à cette époque. Mais tout a été prévu : l’homme du Conglomérat infiltré chez Borsten élimine le garde de la zone et libère Hex. Puis il lui remet le détonateur qu’il devra utiliser pour détruire la machine temporelle de Borsten. C’est à cet instant que des gardes entrent et abattent l’agent double, qui laisse tomber le détonateur, lequel explose.

Pendant ce temps, Stiletta réussit à s’introduire elle aussi dans la base en s’emparant d’un véhicule de transit. Elle tombe sur Stanley Harris, sorti du système d’aération où il se cachait et où il a été attaqué par des rats. Harris la prend pour l’androïde qu’il avait abattu (in Hex #2), mais lorsque le malentendu a été dissipé, ils unissent leurs forces pour combattre les hommes de Borsten. Harris libère tous les prisonniers venus d’autres époques qu’il trouve, puis ils se rendent à la salle où se trouve la machine temporelle.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex07-1.jpg
Harris en facheuse posture…

Hex s’y trouve déjà, ainsi que Borsten. Celui-ci ne peut les empêcher de mettre la machine en marche, mais bientôt les gardes arrivent et ouvrent le feu. Stiletta est blessée, et Hex lui prête main forte tandis que la machine renvoie Harris dans le passé. Durant l’échange de tirs, la machine est touchée. Hex tente de l’utiliser pour rejoindre à son tour son époque, mais elle explose une fraction de seconde avant. Le voilà coincé au XXIème siècle. Lui et Stiletta s’enfuient vers le hangar où ils récupèrent un vaisseau et décollent, juste avant que la base n’explose.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex07-2.jpg
Jonah Hex court, et court, et court, et…

Commentaires :

Conclusion 100% action (pour ne pas changer) de l’affrontement entre Hex et Borsten (qui semble avoir péri dans l’explosion de son Q.G., mais…). Voilà Jonah Hex sans aucun moyen de regagner son siècle et condamné à errer quelques temps encore dans ce monde dévasté. Dommage…

Niglo
14/05/2006, 20h16
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex08.jpg

Hex #8
Avril 1986

The Shooting Gallery (22 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Ron Wagner.
Encrage : Carlos Garzon.
Couverture : Denys Cowan & Dick Giordano.

Traduction : in Hex n°6-7, Arédit, janvier-mars 1987.


Résumé :

Lorsque le Venus-380 à bord duquel ils se sont enfuis tombe en panne, Hex part à la recherche de la ville la plus proche tandis que Stiletta reste sur place pour surveiller l’appareil. Hex arrive à un garage fortifié. Le responsable lui demande de patienter quelques heures, le temps de récupérer l’essence qu’il lui demande. Hex se rend dans un bar que lui a conseillé le garagiste, le Rat’s Nest, mais il est intercepté par une bande de loubards qui l’a suivi depuis le garage et en veut à ses soames. Hex les abat tous, à l’exception d’un qui parvient à s’enfuir en emportant son portefeuille.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex08-1.jpg
Pan !

Sans soames et désormais sans munitions, Hex se rend au Lovey-Dovey Firearm Supply. La propriétaire, Mabel, est seule dans le magasin, mais dispose d’un système de sécurité évolué, un canon qu’elle peut utiliser grâce à une télécommande dont elle ne se sépare jamais. Mabel n’a pas de munitions pour les antiques revolvers de Hex, mais elle lui fait essayer dans l’arrière-cour deux six-coups similaires. Impressionnée par l’habilité au tir de Hex, Mabel lui conseille de se rendre à la Shooting Gallery, où il peut remporter 10.000 soames en affrontant des mannequins.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex08-2.jpg
Pan ! Pan !

Dans la Shooting Gallery, Hex va rapidement réaliser que les automates qu’il affronte ne sont pas inoffensifs mais tirent à balles réelles. A l’extérieur, le public suit son avancée sur des écrans muraux et mise sur ses chances de survie. Hex doit faire face à de multiples pièges, des automates armés de revolvers ou de lance-flammes, mais son habilité étonne les parieurs qui commencent à miser sur lui. Le responsable de la Shooting Gallery interrompt alors la retransmission, prétextant un incident technique, et envoie deux de ses hommes éliminer Hex. Mais il échappe à leurs tirs et les abat. A sa sortie de la galerie, il récupère les 10.000 soames qu’il a gagné, signe quelques autographes, et retourne chez Mabel. Il n’apprécie guère qu’elle ne l’ait pas informé des risques qu’il courait, et s’en va en emportant, en plus de sa part de la récompense, quelques armes et munitions.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex08-3.jpg
Pan ! Pan ! Pan !

Après avoir récupérer l’essence qu’il était venu chercher, il retourne dans le désert à l’endroit où se trouvent Stiletta et le Vénus-380. Mais si l’appareil est bien là, la jeune femme elle a disparu.

A une autre époque, Stanley Harris se réveille dans la jungle et se demande si la machine temporelle de Borstein l’a bien renvoyé à son époque. Il a un début de réponse lorsqu’un samouraï l’attaque par surprise…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex08-4.jpg
Pauvre Stanley…

Commentaire :

Comme d'habitude l’intrigue n’a pas grand intérêt, mais la qualité de la prestation de Ron Wagner sur cet épisode mérite d’être signalée. Voilà, c’est fait.

Niglo
08/07/2006, 11h33
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex09.jpg

Hex #9
Mai 1986

Day of the Cyborg ! (22 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Mark Texeira.
Encrage : Carlos Garzon & Pablo Marcos.
Couverture : Mark Texeira & Pablo Marcos.

Traduction : in Hex n°7, mars 1987.


Résumé :

Hex se détend dans un bar lorsqu’il est pris à parti par trois loubards qui ont appris sa victoire à la Shooting Gallery. Il ne leur laisse même pas le temps de finir leur laïus qu’il les abat. Un quatrième homme s’apprête à tirer dans le dos de Hex, mais il est assommé par un client du bar. Celui-ci se présente à Hex : George Arthur, dit ‘Flame’ en raison de sa chevelure rouge vif. Lui et Hex quittent le bar avant d’être une nouvelle fois dérangés.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex09-1.jpg
Devinez qui va se faire buter dans le panel suivant…

Flame dit à Hex qu’il s’apprête à quitter la ville pour aller s’installer dans un endroit baptisé Elysian Meadows, un lieu idyllique, sans crime ni pollution, où sa fiancée est déjà installée. En partant sur sa moto, Flame fait tomber sa guitare électrique. Hex la ramasse et décide de la lui rapporter le lendemain.

Elysian Meadows est une ville sous dome, où les habitants vivent dans des villas cossues dotées d’un jardin, et où règne un climat paisible. Le créateur de ce lieu de rêve est le docteur Adamant. Flame arrive chez sa fiancée, qu’il reconnaît à peine tant elle a changé. Mais les deux tourtereaux n’ont pas le temps de fêter leurs retrouvailles que deux hommes armés et casqués se jettent sur Flame.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex09-2.jpg
Bienvenue à Elysian Meadows.

A l’entrée d’Elysian Meadows, Hex est arrêté par un garde qui lui demande de laisser toutes ses armes avant d’entrer en ville. Lorsque Hex refuse, le garde l’agrippe d’une poigne de fer et le cow-boy n’a d’autre choix que de sortir son revolver. Il réalise alors que son adversaire est un cyborg. D’autres le poursuivent à l’intérieur d’Elysian Meadows, et une fusillade éclate, au milieu des habitants qui vaquent tranquillement à leurs occupations. Finalement, Hex tombe sur Flame, qui a troqué sa dégaine de rocker pour un look plus en conformité avec le lieu. A la grande surprise de Hex, Flame ne lui vient pas en aide mais appelle à la rescousse les cyborgs, qui encerclent et capturent Hex.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex09-3.jpg

Hex est conduit devant le docteur Adamant, qui lui fait découvrir les secrets d’Elysian Meadows. Si tout le monde est aussi paisible ici, c’est qu’il a greffé à chaque habitant un implant cérébral qui fait d’eux d’inoffensifs moutons. D’où la présence de cyborgs, chargés de protéger la population contre toute intrusion du monde extérieur. Adamant a d’ailleurs décidé de transformer Hex en cyborg. L’opération est simple : elle consiste à remplacer bras et jambes par des membres mécaniques, et à placer dans son cerveau un implant garantissant son obéissance absolue.

Attaché à une table d’opération, Hex va se libérer en shootant dans le laser placé au-dessus de lui, puis en se servant du revolver qu’il a camouflé dans sa botte. Il va ensuite tenter d’abattre le docteur Adamant, mais sa balle ne fait aucun effet à ce dernier. Et pour cause : c’est lui aussi un cyborg !

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex09-4.jpg

Poursuivi par Adamant, Hex aboutit dans la salle des générateurs d’Elysian Meadows. Profitant d’une diversion créée involontairement par Flame et son amie qui le cherchaient, Hex va réussir à saisir un cable électrique et l’utiliser contre son adversaire, qui ne s’en relèvera pas. Il va ensuite trouver la machine gérant les implants des habitants d’Elysian Meadows et l’éteindre. Tous retrouvent aussitôt leur libre-arbitre. La plupart décideront de rester habiter en ville, mais l’ambiance n’est déjà plus au beau fixe…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex09-5.jpg
Goodbye, Elysian Meadows…

Commentaires :

Cet épisode est une bonne surprise. L’intrigue n’a rien d’original, mais Fleisher la gère de façon compétente, non sans humour à l’occasion, et surtout après une cascade d’épisodes tous semblables, celui-ci apporte un peu de fraîcheur. De plus, Mark Texeira s’y montre particulièrement bien inspiré, signant l’un de ses meilleurs travaux sur la série.

Niglo
23/07/2006, 15h09
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex10.jpg

Hex #10
Juin 1986

The Sin Killers (22 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Ron Wagner.
Encrage : Carlos Garzon.
Couverture : Mark Texeira et Carlos Garzon ?

Traduction : in Hex n°8, avril 1987.

Résumé :

A la recherche d’une auberge où passer la nuit, Hex atterrit dans une maison de passes. Il n’a pas le temps de faire connaissance avec les employées que débarque un trio vêtu à la mode des années 20 qui ouvre le feu sur les occupants. Jonah s’apprête à répliquer, mais l’un des clients, qui l’a reconnu à partir d’un article de journal, lui demande de ne pas tirer : sa fille fait partie des tueurs. Ceux-ci s’éclipsent après avoir laissé un message aux survivants : ils ont été envoyés par Maxwell Grogan, qui a juré de punir tous les pécheurs et de faire disparaître les établissements tels que celui-ci.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex10-1.jpg

Jonah Hex accompagne le client du bordel dans un restaurant. L’homme embauche Hex pour qu’il retrouve sa fille, Arianne, dont il était sans nouvelles jusqu’à ce jour. Il lui explique que Maxwell Grogan était un serial-killer du début du siècle dernier qui s’attaquait aux pécheurs. Un homme a aujourd’hui repris son nom et son combat. Il a regroupé autour de lui quelques fanatiques partageant ses convictions et s’est installé dans un centre commercial désaffecté. Hex accepte de ramener Arianne chez elle.

En route, Hex aperçoit un objet étrange. Il s’agit d’une capsule temporelle, portée par Superboy, à l’intérieur de laquelle se trouvent trois membres de la Legion of Super Heroes, Element Lad, Dawnstar et Shadow Lass. Une tempête cosmique les a envoyés à cette période, mais ils ne restent que quelques secondes avant de replonger dans le flot temporel.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex10-2.jpg

Jonah Hex s’introduit dans le centre commercial. Dans un ancien cinéma, une cérémonie débute. Les membres de la secte considèrent Maxwell Grogan comme une sorte de messie, mort en martyr. Un rituel de purification est organisé : trois jeunes gens, dont Arianne, vont unir leur âme à celle de leur héros en prenant place sur la chaise électrique sur laquelle Grogan a été exécuté, un siècle plus tôt.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex10-3.jpg

Après la mort brutale du premier homme, Hex abandonne sa planque, se jette sur Arianne et s’enfuit avec elle. Il est aussitôt pris en chasse par un groupe d’hommes armés. Après une longue course poursuite à travers le centre commercial, émaillée de plusieurs fusillades, Jonah Hex et sa prisonnière sautent sur un monorail et Hex s’empare des commandes. Mais rapidement le train échappe à son contrôle, sort du rail et va s’écraser dans la salle de cinéma où s’est poursuivie la cérémonie. Laissant Hex assommé, Arianne rejoint le prêtre pour achever le rituel. Alors que l’homme s’apprête à mettre en marche la chaise électrique sur laquelle la jeune femme s’est assise, Hex recouvre ses esprits et le tue en lui lançant un couteau en plein cœur. Il assomme ensuite Arianne et quitte les lieux.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex10-4.jpg

Hex ramène Arianne à son père, qui le paie puis enferme la jeune fille dans sa chambre. A peine Hex est-il parti qu’Arianne brise une fenêtre et s’enfuit à nouveau. Mais Hex a déjà d’autres soucis en tête : un groupe de motards armés vient de le prendre en chasse…

Dans les ruines de son Q.G., Reinhold Borsten est coincé sous les décombres. Il n’est pas mort lors de la destruction du bâtiment, mais il a été gravement brûlé. Et est pour l'instant coincé sous terre.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex10-5.jpg

Commentaire :

Une idée outrancière, comme Michael Fleisher en a eu beaucoup tout au long de sa carrière. La description du fonctionnement de cette secte a beau être particulièrement sinistre, on ne peut s’empêcher de sourire tout du long tant certains éléments sont tout à fait ridicules.

A noter dans cet épisode le cameo de la Legion of Super Heroes, qui n’a d’autre but que de rappeler que l’univers où évolue Hex constitue (du moins à l’époque) le futur officiel de l’univers DC. Idée évidemment oubliée dès l’arrêt de la série.

Niglo
18/10/2006, 15h01
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex11.jpg

Hex #11
Juillet 1986

Night of the Bat (22 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Mark Texeira.
Encrage : Carlos Garzon & Pablo Marcos.
Couverture : Denys Cowan & Dick Giordano ?

Traduction : in Hex n°8-9, avril-mai 1987.

Résumé :

Mabel, la propriétaire de l’armurerie à laquelle Hex a eu affaire précédemment (in Hex #8), a envoyé des hommes aux trousses de Jonah pour récupérer les armes et munitions qu’il lui a pris. Alors qu’il résiste comme il peut, il reçoit l’aide inattendue d’un vaisseau qui va détruire celui de ses poursuivants. L’appareil se pose et un homme en sort. Hex n’a pas le temps de lui demander qui il est : l’homme tient à la main la tenue de Stiletta. Après l’avoir fait monté dans le vaisseau, l’homme lui montre des photos de la jeune femme, fouettée à mort par un homme masqué. L’homme offre de payer Hex pour venger Stiletta, et de le conduire à New York où se trouve l’homme masqué, baptisé Batman…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex11-1.jpg

A New York, Batman lutte contre le crime et a réussi à imposer que toute arme à feu soit interdite dans la ville. Il intervient alors que, sur les quais, une cargaison d’armes est en train d’être déchargée. Il se débarrasse des contrebandiers et détruit la cargaison. Il regagne ensuite son repère, situé à l’intérieur de la Statue de la Liberté.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex11-2.jpg

Avant la guerre nucléaire, Batman était un étudiant en criminologie. Passionné par le personnage de Batman, il a enquêté sur lui, découvert sa véritable identité, et fouillé Wayne’s Manor. Il se trouvait dans la Bat-Cave lorsque les bombes sont tombées, ce qui lui a sauvé la vie. Ses parents, fervents militants anti-prolifération des armes, ont survécu également, pour être abattus quelques temps plus tard par des fanatiques pro-armes. Batman décida alors de s’inspirer de son héros et, sous sa nouvelle identité, de veiller sur New York.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex11-3.jpg

Le conseil municipal de New York reçoit la livraison de robots de combats. Ceux-ci auraient dû être armés, mais il s’agit de la cargaison détruite par Batman la veille au soir. Le vendeur, un dénommé Lagrange, essaie de convaincre les élus que Batman est désormais une nuisance pour eux, les empêchant de disposer d’une force armée capable de renforcer leur pouvoir, et les élus semblent plutôt convaincus par ce discours.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex11-4.jpg

Lorsque Hex est déposé en ville, il est très vite repéré par Batman, qui l’attaque aussitôt pour le désarmer. Après avoir réussi à lui confisquer ses revolvers, Batman s’envole, mais Hex lui lance son couteau qui va endommager le disque anti-gravité permettant à Batman de voler. Le héros atterrit lourdement sur le toit d’un immeuble. Hex l’y rejoint, et le combat se poursuit, jusqu’à ce que tous les deux basculent par-dessus le parapet et tombent dans le vide.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/hex11-5.jpg

Sous les ruines de son Q.G., Reinhold Borsten est retrouvé par le Dr. Kinglet, l’un de ses plus fidèles assistants. Celui-ci a réussi à creuser un passage, mais la remontée s’annonce longue et il ne dispose que d’une bouteille d’oxygène. Borsten n’hésite pas une seconde et le tue. Problème réglé.

Commentaire :

Michael Fleisher inscrit davantage encore sa série dans le futur de l’univers DC en donnant naissance à ce Batman du futur. Le personnage est intéressant, grâce à certaines similitudes (mort de ses parents, son équipement inspiré de l’original) mais également de nettes différences, dictées par l’époque où il vit (sa volonté de lutter contre la prolifération des armes dans un univers où règne le chaos). Et l’idée de transformer la Statue de la Liberté en Q.G. est assez joliment traitée ici. Ce qui donne au final une rencontre inattendue (Jonah Hex vs. Batman) et réussie dans cette première moitié du récit.

Niglo
19/02/2007, 22h50
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex12.jpg

Hex #12
Août 1986

Siege of the Terminators (22 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Mark Texeira.
Encrage : Carlos Garzon.
Couverture : Mark Texeira & Carlos Garzon.

Traduction : in Hex n°9, mai 1987.

Résumé :

Hex et Batman évitent de justesse que leur chute ne soit mortelle grâce au grappin de Batman. C’est ensuite Hex qui sauve la vie à Batman lorsque le mât auquel il s’est rattrapé cède sous son poids. Batman invite alors Jonah à bord de son Batwing, et interroge son ordinateur de bord sur l’identité de ceux qui ont dit à Hex que Batman était responsable de la mort de Stiletta. Sur cette dernière en revanche il n’a aucune information. Mais il indique à Hex le bar où il a le plus de chances de retrouver les deux hommes qui lui ont menti.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex12-1.jpg

Au Kit Kat Klub ont lieu des combats de catch mortels. L’une des combattantes de ce soir se nomme Blonde Spitfire. Tandis qu’elle se bat contre son adversaire – qu’elle finira par tuer de sang froid – Hex fait son entrée dans le bar et reconnaît immédiatement Stiletta sous le costume de Blonde Spitfire. Il tente d’arriver jusqu’à elle, mais la sécurité l’intercepte, le passe à tabac et l’abandonne, inconscient, dans une benne à ordures.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex12-2.jpg

De son côté, avec l’aide de l’un de ses informateurs, Batman apprend que le conseil municipal compte bientôt prendre contact avec lui pour qu’il accepte d’assouplir sa position sur l’usage des armes en ville. Il découvre aussi que la mairie a commandé des robots de combat pour renforcer ses troupes de sécurité. Pour toute réponse, Batman envoie à la mairie un colis qui, une fois ouvert, laisse sortir une dizaine de chauve-souris. Le colis est accompagné d’une lettre, dans laquelle Batman répète son interdiction des armes à New York.

Le lendemain, Batman repère un convoi suspect, mais doit vite s’en désintéresser lorsqu’une gigantesque explosion frappe un dépôt de carburant. Tandis qu’il se rend sur place pour lutter contre l’incendie à bord de son Batwing, le convoi atteint un entrepôt où les différents éléments des robots de combat acquis par la mairie sont déchargés et montés. Lorsque Batman en a fini avec l’incendie, les robots géants sont déjà passés à l’action et sèment la panique en ville.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex12-3.jpg

Lorsque Hex reprend conscience, il assiste au combat opposant les trois robots à Batman, et décide de donner un coup de main à ce dernier. Son revolver ne lui est d’aucune aide face à ces monstres, et Hex opte rapidement pour une autre technique : il place des bâtons de dynamite au pied de deux immeubles, y attire l’un des robots et fait exploser la dynamite, qui fait s’effondrer les deux bâtiments sur le robot. De son côté, Batman se débarrasse du second en utilisant le rayon tracteur du Batwing pour faire s’effondrer sur lui tout un pont. Pour détruire le dernier robot, Batman n’a d’autre choix que de lancer son Batwing contre une borne électrique. Le robot est electrocuté, mais dans l’opération le Batwing est endommagé et finit sa course dans l’Hudson.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex12-4.jpg

Commentaires :

Après une première partie plutôt réussie, cette seconde moitié de la rencontre entre Jonah Hex et ce Batman du futur est assez décevante. L’intrigue ne tient pas la route (quel est l’intérêt du conseil municipal de New York de raser la moitié de la ville avec leurs robots ???) et certaines planches de Texeira et Garzon semblent vraiment bâclées.

Niglo
27/02/2007, 13h06
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex13.jpg

Hex #13
(Septembre 1986)

The Dogs of War (22 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Mark Texeira.
Encrage : Carlos Garzon.
Couverture : Denys Cowan & Rick Magyar.

Traduction : in Hex n°10, Arédit, août 1987.

Résumé :

Hex plonge dans l’Hudson à la recherche de Batman. Il retrouve le Batwing, mais son occupant a disparu. Les recherches de Hex sont interrompues lorsqu’il est attaqué par deux hommes-grenouilles armés de harpons qui le capturent.

A des milliers de kilomètres de là, dans le désert, un convoi est attaqué par des pillards. Une proie facile, mais qui va recevoir un soutien inattendu : celui des Dogs of War, cinq guerriers issus de différentes époques : Centurion, Starkad le Viking, Manta, un guerrier samoan transformé en une créature mi-chauve-souris, mi-raie manta, et Sun Hawk, un samouraï qui partage son corps avec un démon ! Quant au pilote de leur vaisseau, il s’agit du Stanley Harris, l’ancien compagnon de Hex qui n’a donc pas réussi à regagner son époque.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex13-1.jpg

Les Dogs of War vont sans mal vaincre et capturer les pillards. Ils les conduisent dans une mine où ils devront travailler à extraire du minerai. Les opération sont observées à distance par le mystérieux employeur des Dogs of War…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex13-2.jpg

Hex se réveille à l’intérieur d’une cage suspendue, à la merci de deux cannibales qui ont décide de faire de lui le menu du jour. Il n’a aucun mal à se libérer grâce à son coutelas et à se débarrasser de ses deux kidnappeurs. Il regagne ensuite New York et retourne au bar où il a vu Stiletta. L’endroit est totalement différent de celui qu’il a découvert la veille, mais il comprend très vite qu’il s’agit d’un décor pour cacher les véritables activités du club aux autorités. Le propriétaire du bar lui apprend que Stiletta n’est plus là : elle a été kidnappée par deux membres du Combine, l’organisation criminelle qui tente de mettre la main-mise sur New York, et revendue à un organisateur de combats de catch. Hex n’a aucun mal à les retrouver en se faisant passer pour leur chauffeur. Hex abat l’un des deux hommes qui a tenté de dégainer, puis démarre en trombe. Il est aussitôt pris en chasse.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex13-3.jpg

Commentaire :

De l’action, encore et toujours, sans queue ni tête. Stanley Harris réapparaît sans aucune explication (il n’est même pas nommé ici alors que cela fait cinq mois qu’il n’est plus apparu dans la série !), Hex retrouve la trace des kidnappeurs de Stiletta on ne sait par quel miracle, etc. Heureusement, Mark Texeira sauve les meubles par son style souvent très dynamique, même si les finitions laissent parfois à désirer.

A noter qu'il s'agit du dernier épisode traduit par Arédit, les cinq derniers sont inédits en vf.

Niglo
10/05/2007, 20h38
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex14.jpg

Hex #14
(Octobre 1986)

Gladiator (22 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Mark Texeira.
Encrage : Carlos Garzon.
Couverture : Mark Texeira.

Non traduit.

Résumé :

Pendant que Hex échappe aux hommes de main du Combine lancés à sa poursuite, Stiletta est toujours à la merci des hommes qui l’ont kidnappée. Drago, l’homme qui s’occupe d’elle et la fait combattre sur le ring, s’assure son obéissance grâce à une drogue qu’il lui fait prendre à intervalles réguliers, drogue qui non seulement la rend docile mais augmente ses capacités de combattante. Mais cette drogue est expérimentale, et nul ne sait quels peuvent être les effets secondaires…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex14-1.jpg

Au même moment, à plusieurs milliers de kilomètres de là, les Dogs of War attaquent une place fortifiée du Conglomérat. Le dome protecteur de la base résiste à leur tir, mais pas au pouvoir dont dispose Stanley Harris : d’un simple toucher de la main, il fait vieillir le dôme, qui tombe en poussière en quelques secondes. Les Dogs of War n’ont ensuite aucun mal à balayer les dernières défense.

A bord d’une voiture volante, Hex fait une entrée remarquée dans le bâtiment où est retenue Stiletta. Sur l’ordre de Drago, celle-ci attaque Hex. Celui-ci réalise très vite qu’il n’est pas de taille à lutter contre la jeune femme, dopée par la drogue. Pourtant, après avoir encaissé quantité de coups, il va réussir à la prendre par surprise, et ne lui laissera pas la chance de se relever.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex14-2.jpg

Sur le site où les prisonniers des Dogs of War sont condamnés aux travaux forcés, l’un d’entre eux réalise soudain que les menottes énergétiques qui l’entravaient ont disparu. Après s’être assuré que personne ne l’a vu, il décide de tenter de fuir. Il se retrouve face à l’un des robots chargés de surveiller les prisonniers, mais sans ses menottes le robot ne lui prête pas attention. L’homme parvient à s’enfuir sans problème.

Pour s’assurer qu’elle ne lui sautera pas dessus à son réveil, Hex a ligoté Stiletta sur sa moto. Mais lorsque la jeune femme reprend connaissance, elle semble n’avoir aucun souvenir de ce qu’elle a fait durant sa capture. Après s’être assuré de sa sincérité, Hex la libère. Il se rend alors dans un bar, où il surprend une conversation. Il s’agit du prisonnier des Dogs of War qui a réussi à s’échapper. Selon lui, l’homme auquel ils obéissent vient du futur. Un homme capable de voyager dans le temps ? Voilà qui intéresse énormément Jonah Hex…

L’homme en question s’inquiète que les prisonniers que lui ramènent ses Dogs of War ne travaillent pas assez vite. Il envisage de changer de stratégie, car le temps presse…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex14-3.jpg

Commentaires :

Ka-Whammm ! Barroooom ! Bu-Doooom ! Skash ! Ktash ! Vroom ! Comme d’habitude avec Hex, ça pète dans tous les sens, de la première à la dernière page. Un maximum d’action qui tente maladroitement de masquer la vacuité du scénario et les ficelles que Fleisher utilise. Le scénariste tente de redonner une direction à la série en introduisant le maître des Dogs of War, mais son récit souffle de tant d’invraisemblances et d’approximations qu’il est de plus en plus difficile de s’y intéresser. Seul le travail de Texeira sauve la série du fiasco complet. Mais il s’agit ici de son dernier numéro. Avec l’arrivée de Keith Giffen au suivant, on va radicalement changer de style graphique.

Niglo
19/05/2007, 10h13
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex15.jpg

Hex #15
(Novembre 1986)

Chain of Doom (22 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Keith Giffen.
Encrage : Carlos Garzon.
Couverture : Keith Giffen & Carlos Garzon.

Non traduit.

Résumé :

Hex et Stiletta décident de partir à la recherche des Dogs of War et de leur leader, l’homme qui, d’après la rumeur, viendrait du futur. S’il est capable de voyager dans le temps, cela peut signifier qu’il fournira à Hex le moyen de regagner son époque…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/hex15-1.jpg

L’homme en question vient effectivement d’un futur lointain. Son monde a été détruit par une race extraterrestre, les Xxggs. Face à ces créatures dotés d’une technologie supérieure, les humains n’ont pu leur opposer aucune résistance. L’un d’entre eux, pourtant, S’Ven Tarah, a décidé de poursuivre le combat en se réfugiant dans le passé, où il pourrait construire un vaisseau spatial capable de détruire celui des Xxggs avant qu’il n’arrive sur Terre, mais aussi de préparer une arme bactériologique contre laquelle les extraterrestres seraient sans défense. S’Ven Tarah comptait se rendre au XXXIème siècle et y demander l’aide de la Legion of Super Heroes, mais les manipulations temporelles de Reinhold Borsten au XXIème siècle l’ont détourné de sa route en envoyé dans ce monde post-apocalyptique. Néanmoins, avec l’aide de Borsten, il a pu créer de toutes pièces sa propre équipe d’êtres doués de super-pouvoirs : les Dogs of War. Ces derniers lui ont fourni de la main d’œuvre gratuite pour travailler à son projet en capturant de nombreux criminels. Mais le temps presse, et les Dogs of War vont devoir désormais se fournir en esclaves parmi la population civile…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hex15-2.jpg

Chain a survécu à sa précédente défaite contre Hex (in Hex #5) et est décidé à se venger. Le Conglomérat lui interdit de s’attaquer à Hex, mais Chain ne veut rien entendre. A la place de la scie circulaire qui remplaçait sa main droite, il est désormais doté d’un canon à proton aux effets dévastateurs. Les membres du Conglomérat n’ont aucun moyen de l’empêcher de mener à bien sa vengeance.

Les Dogs of War attaquent une mine. L’attaque est spectaculaire, mais personne n’est tué. Les travailleurs prisonniers de la mine qui s’est effondrée sous l’assaut sont capturés par les Dogs of War.

Hex et Stiletta arrivent sur les lieux peu après. Ils se séparent pour interroger les témoins. Mais Stiletta fait bientôt un malaise. Il s’agit d’un effet secondaire de la drogue que lui ont fait prendre ses kidnappeurs. Elle entre dans une rage incontrôlable et détruit tout autour d’elle.

Pendant ce temps, Hex est attaqué par surprise par Chain, qui a retrouvé sa trace grâce à son frère. Hex n’est pas de taille à lutter directement contre Chain et son canon à proton. Il se réfugie dans la mine, où il trouve des explosifs et a le temps de tendre un piège à Chain. Ce dernier sort indemne de l’explosion, mais son armure a été légèrement endommagée. Une brèche qui va pourtant lui être fatale, lorsque les fils électriques sortant de ses bottes vont entrer en contact avec une flaque d’eau…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hex15-3.jpg

Sauvé in extremis par un coup du sort, Hex pense être tiré d’affaire. C’est à ce moment qu’il est attaqué par Manta, l’un des Dogs of War…

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hex15-4.jpg

Commentaires :

Ce quinzième épisode marque un changement de direction pour la série. Tout d’abord avec l’arrivée au dessin de Keith Giffen, au style radicalement différent de celui de ses prédécesseurs. On imagine sans mal que plus d’un fan de Hex ait été déconcerté par le travail de Giffen. Un dessin très sombre et stylisé, parfois brouillon, mais qui ne manque pourtant pas de qualité.

Ceci dit, ce n’est certainement pas le style de graphisme qui convient le mieux au type de récit qu’écrit Michael Fleisher. Sous son crayon, les scènes d’action, qui sont omniprésentes dans la série, manquent de lisibilité. Erreur de casting ? Malheureusement oui. L’écriture de Fleisher et les dessins de Giffen sont trop aux antipodes l’un de l’autre pour que leur récit commun fonctionne vraiment.

Du point de vue de l’intrigue, Fleisher va également opter pour une nouvelle direction, avec cet homme du futur (il n’est jamais nommé ici, on découvrira dans l’épisode suivant qu’il s’appelle S’Ven Tarah) venu au XXIème siècle tenter de préparer la Terre à sa rencontre à venir avec une race d’envahisseurs extraterrestres. Il est à l’origine des Dogs of War, et on apprend à posteriori qu’il a collaboré avec Borsten. Cette nouvelle intrigue redonne un certain dynamisme à la série, et surtout laisse planer la possibilité pour Jonah Hex de retrouver son époque.

Niglo
01/06/2007, 12h33
http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hex16.jpg

Hex #16
(Décembre 1986)

The Slayer and the Slave ! (22 pages)

Scénario : Michael Fleisher.
Dessin : Keith Giffen.
Encrage : Carlos Garzon.
Couverture : Denys Cowan & Carlos Garzon.

Non traduit.

Résumé :

Après avoir été capturé par les Dogs of War, Hex travaille dans les mines à extraire du minerai, sous la surveillance de robots. Il va attaquer l’un d’entre eux, sans succès, et être brutalement passé à tabac en représailles.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hex16-1.jpg

Après sa crise de violence, Stiletta est examinée par un médecin. Selon lui, ces épisodes psychotiques devraient se faire de moins en moins fréquents au fur et à mesure que son organisme élimine la drogue qu’on lui a fait prendre. En revanche, le médecin découvre que la force surhumaine dont elle a fait preuve trouve son origine dans un implant qu’on lui a posé. L’examen est interrompu par l’irruption de quelques truands. Stiletta n’aura aucun mal à leur donner une correction.

Dans sa cellule, Hex pianote au hasard sur une clé qu’il a subtilisé à un robot lors de son passage à tabac et qui commande l’ouverture des portes. Coup de chance, il trouve la bonne combinaison. Ce n’est pas seulement sa cellule qui s’ouvre mais toutes celles de ses compagnons d’infortune. La tentative d’évasion tourne à l’émeute lorsque les robots tentent de les arrêter.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hex16-2.jpg

Informé de la tentative d’évasion, S’Ven Tarah ordonne qu’on envoie ses Dogs of War. Mais ceux-ci sont partis en mission et ne reviendront pas avant plusieurs heures. Il compte sur ses robots pour ramener le calme. Il ignore que le temps presse : des dizaines de siècles plus tard, les Xxggs ont découvert qu’il s’est réfugié dans le passé, et décident d’envoyer une escouade au XXIème siècle…

Après être resté caché plusieurs heures pour échapper à la vigilance des gardes, Hex tente une sortie. Il attaque un robot par surprise et s’empare de sa combinaison.

Stiletta arrive à l’endroit où Hex a été conduit par les Dogs of War. Elle tente d’en approcher discrètement, mais est prise d’une nouvelle crise de violence. Elle n’a aucun mal à neutraliser les robots qui tentent de l’arrêter, mais à nouveau l’alerte est donnée à grande échelle.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hex16-3.jpg

En errant dans les locaux, Hex tombe sur le vaisseau spatial que S’Ven Tarah est en train de faire construire. Il n’a pas le temps de l’étudier de près : les Dogs of War sont de retour, et Starkad, le Viking de la bande, l’attaque. Hex n’est pas de taille à l’affronter. Il fait ce qu’il peut pour éviter les coups, mais encaisse de plus en plus mal. Sa chance tourne lorsqu’il trouve un réservoir d’essence dont il asperge Starkad. Au moment où il s’apprête à le faire flamber, il est interpellé par Stanley Harris, qui l’a immédiatement reconnu. Le combat cesse aussitôt.

http://img.photobucket.com/albums/v674/Niglo/Niglo2/Niglo3/hex16-4.jpg

Commentaires :

Le scénario de Fleisher et le dessin de Giffen se marient toujours aussi mal. Pourtant, le dessinateur signe quelques planches très réussies, moins dans la finition du dessin, volontairement brut et sans fioritures, que dans sa mise en page constamment inventive.

Pour le reste, la nouvelle intrigue de Fleisher suit son cours, et les Xxggs s’apprêtent à débarquer sur Terre. Pas inintéressant, mais tout cela se résume trop souvent à de répétitives scènes de bagarre.