PDA

Voir la version complète : Les Parutions vf : Marvel Fanfare


Niglo
18/05/2005, 00h26
http://www.comicsvf.com/scans/vf/aredit/marvelfanfare/1.jpg

MARVEL FANFARE N°1
LA VEUVE NOIRE
Arédit, octobre 1984.

http://glogan.free.fr/marvelfanfarev1/10.jpg

LA VEUVE NOIRE : Prologue (9 pages)
(Widow, in Marvel Fanfare #10, août 1983)

Scénario : Ralph Macchio & Geoge Perez.
dessin : George Perez.
Encrage : Brett Breeding.
Couverture : George Perez.

Résumé :

Nick Fury est convoqué au Q.G. du S.H.I.E.L.D., au sujet d’une mission qui doit être confiée à la Veuve Noire. Pendant ce temps, celle-ci est attaquée chez elle par un groupe d’hommes armés. Après s’être débarrassée d’eux, elle gagne le toit de son immeuble où se trouvent d’autres assaillants. Un engin volant les assiste, et ses tirs déséquilibrent la Veuve Noire qui tombe dans le vide.


Commentaire :

On entre rapidement dans le vif du sujet avec une scène d’action spectaculaire et une Veuve Noire, tout juste sortie de la douche, sexy en diable.


A noter :

Début du récapitulatif des origines de la Veuve Noire : son sauvetage par Ivan Petrovich lors du siège de Stalingrad, sa rencontre et son mariage avec Alexi Alanovich Shostakov, la prétendue mort de ce dernier, ses débuts au K.G.B.


Casting :

La Veuve Noire.

Nick Fury, général Sam Sawyer.


LA VEUVE NOIRE, Chapitre I : Liaisons (9 pages)
(With Friends like these, in Marvel Fanfare #10, août 1983)

Scénario : Ralph Macchio.
dessin : Bob Layton.
Encrage : Luke McDonnell.

Résumé :

La Veuve Noire échappe à la mort en tombant dans un château d’eau. Puis elle regagne le toit de son immeuble où elle interroge l’un des hommes qui l’a attaquée. Elle se rend alors au Q.G. du S.H.I.E.L.D. où Nick Fury lui révèle la mission que veut lui confier le général Sawyer : retrouver Ivan Petrovich qui a disparu.


Commentaire :

L’essentiel de cette seconde partie porte sur le rappel des origines de la Veuve Noire. George Perez cède temporairement sa place à Bob Layton, et la comparaison n’est pas en faveur de ce dernier.


A noter :

Suite des origines de la Veuve Noire : ses premières mission d’espionnage aux Etats-Unis, sa rencontre avec Œil de Faucon, sa découverte que son mari, loin d’être mort, est en réalité le Gardien Rouge, son passage à l’ouest après la mort de celui-ci, sa rencontre avec Daredevil, son passage au sein des Champions.


Casting :

La Veuve Noire.

Nick Fury, général Sam Sawyer.


http://glogan.free.fr/marvelfanfarev1/11.jpg

LA VEUVE NOIRE, Chapitre II : Back in the U.S.S.R. (15 pages sur 17)
(Back in the U.S.S.R., in Marvel Fanfare #11, novembre 1983)

Scénario : Ralph Macchio & George Perez.
dessin : George Perez.
Encrage : Joe Sinnott & Jack Abel.
Couverture : George Perez & Bob Layton.

Résumé :

La Veuve Noire arrive à Moscou sous la fausse identité de Laura Matthers, une scientifique américaine, demandant l’asile politique en Russie. Elle est prise en charge dès son arrivée par le K.G.B. qui la conduit dans une résidence où travaille un autre expatrié, Michael Corcoran. Elle va vivre avec lui une brève histoire d’amour, jusqu’à ce qu’elle en apprenne assez sur la situation d’Ivan Petrovich. Mais la Veuve Noire a été jouée, les informations sont fausses et le K.G.B. sait depuis le début qui elle est. Michael Corcoran est tué sous ses yeux, mais elle parvient à s’échapper. Elle quitte l’U.R.S.S. pour Hong-Kong, seul endroit au monde où l’on trouve le type de poignard qui a servi à tuer Corcoran. C’est un nouveau piège : sur place, six tueurs l’attendent.


Commentaire :

Le récit est composé en grande partie d’un long flashback, ce qui permet à l’épisode de débuter par une scène d’action très réussie. L’intrigue souffre de certaines approximations, mais les planches de George Perez font vite oublier ces quelques défauts.


A noter :

Bien qu’il n’apparaisse que dans l’ombre, Damon Dran fait son retour dans cet épisode. La Veuve Noire l’avait affronté, en compagnie de Daredevil, dans Daredevil #92-94 (octobre-décembre 1972, trad. in Strange n°90-92, juin-août 1977).

Les six tueurs de Damon Dran font ici leur première apparition.


Casting :

La Veuve Noire.

Michael Corcoran, Nick Fury.

Damon Dran, N’Kama, le Chasseur (Deadshot Darrance), la Vierge de Fer (Iron Maiden), Laralie, le Lotus Noir (Black Lotus), Kono.


http://glogan.free.fr/marvelfanfarev1/12.jpg

LA VEUVE NOIRE, Chapitre III : Six Assassins (13 pages sur 17)
(The Web tightens, in Marvel Fanfare #12, janvier 1984)

Scénario : Ralph Macchio & George Perez.
dessin : George Perez.
Encrage : Al Milgrom.
Couverture : George Perez.

Résumé :

Lors d’un combat particulièrement violent, la Veuve Noire élimine les tueurs de Damon Dran, à l’exception de la Vierge de Fer, que son armure protège des coups et des tirs. La Veuve Noire reçoit le renfort de Jimmy Woo et d’un groupe d’agents du S.H.I.E.L.D., qui contraignent la Vierge de Fer à prendre la fuite. Mais la Veuve Noire a posé sur elle un mouchard, et suit sa piste jusque dans les égoûts. Là, la Vierge de Fer passe à nouveau à l’attaque, mais Jimmy Woo tire sous ses pieds et la tueuse est aspirée dans un tourbillon d’eau. La Veuve Noire et Jimmy examinent ensuite les environs, mais dans le noir ils sont assommés par une nouvelle venue : Dragon.


Commentaire :

Un épisode 100% action, amputé de plusieurs pages dans sa version française. George Perez signe une séquence très spectaculaire et violente.


A noter :

Première apparition de Dragon.

On n’avait pas revu Jimmy Woo depuis Godzilla #24 (septembre 1979, non traduit).


Casting :

La Veuve Noire.

Jimmy Woo.

N’Kama, le Chasseur (Deadshot Darrance), la Vierge de Fer (Iron Maiden), Laralie, le Lotus Noir (Black Lotus), Kono, Dragon (Snap Dragon).


http://glogan.free.fr/marvelfanfarev1/13.jpg

LA VEUVE NOIRE, Chapitre IV : Imposture (18 pages)
(The Widow… alone, in Marvel Fanfare #13, mars 1984)

Scénario : Ralph Macchio & George Perez.
dessin : George Perez.
Encrage : John Beatty & Brett Breeding.
Couverture : Arthur Adams.

Résumé :

La Veuve Noire est conduite sur l’île servant de Q.G. à Damon Dran. Ce dernier a été horriblement défiguré suite à leur précédente rencontre et veut se venger d’elle. Il a envoyé un de ses agents ressemblant trait pour trait à la Veuve Noire auprès de Jimmy Woo, et ensemble ils doivent se rendre sur l’héliporteur du S.H.I.E.L.D., où elle a pour mission de tuer Nick Fury.

La Veuve Noire est enfermée dans une pièce dont la seule issue se trouve à plusieurs mètres de hauteur. Grâce à un arc dissimulé dans son dos sous une couche de peau synthétique, elle parvient à sortir, et tombe nez à nez avec Ivan Petrovich, auquel Damon Dran a fait subir un lavage de cerveau. Elle l’assomme. Son évasion n’a pas échappé à Dran, qui envoie Dragon lui régler son compte. La Veuve Noire et Dragon s’affrontent sur une passerelle, et après quelques échanges de coups le Veuve parvient à précipiter son adversaire dans le vide. Elle est aussitôt mise en joue par d’autres gardes, mais est sauvée par Ivan qui commence à retrouver ses esprits. La Veuve parvient à contacter Fury, juste avant que son double ne tente de l’assassiner. Après avoir éliminé la fausse Veuve Noire, Nick Fury ordonne le bombardement de l’île de Damon Dran, puis envoie une navette récupérer la Veuve Noire et Ivan.


Commentaire :

Ce récit se conclut comme il a commencé, dans une débauche d’énergie. On ne s’ennuie pas un instant, et la Veuve Noire en petite tenue dessinée par Perez reste, même vingt ans plus tard, un spectacle émouvant.


A noter :

Damon Dran réapparaîtra des années plus tard, dans Captain America #429 (juillet 1994, non traduit).


Casting :

La Veuve Noire.

Ivan Petrovich, Nick Fury, Jimmy Woo.

Damon Dran, Dragon (Snap Dragon).

Niglo
02/06/2005, 22h20
http://www.comicsvf.com/scans/vf/aredit/marvelfanfare/2.jpg

MARVEL FANFARE N°2
VISION CONTRE LES 4 FANTASTIQUES
Arédit, avril 1985.

http://glogan.free.fr/marvelfanfarev1/14.jpg

VISION : Vision contre les 4 Fantastiques (22 pages)
(Vision : Dangerous Vision, in Marvel Fanfare #14, mai 1984)

Scénario : Roger McKenzie.
dessin : Rick Leonardi.
Encrage : Joe Rubinstein.
Couverture : Rick Leonardi & Joe Rubinstein.

Résumé :

Vision vient en aide à la Sorcière Rouge, attaquée par les Quatre Fantastiques. Il est vaincu par un canon tiré par la Chose. A son réveil, sa femme a disparu. En réalité, ce ne sont pas les Fantastiques responsables de cette attaque mais le Penseur et Klaw.

A son réveil, Vision se rend au Baxter Building pour se venger. Il vainc les Fantastiques les uns après les autres. Arrivé sur place en compagnie de Klaw, le Penseur ordonne à Vision d’enfermer les FF dans une fusée. Lorsqu’elle quitte l’atmosphère terrestre, le Penseur la fait exploser. Mais les FF ne se trouvaient pas à l’intérieur : Vision a réalisé peu avant que les FF n’ont pas agressé sa femme et il a fait semblant de les enfermer dans la fusée. Ensemble, Vision et les FF règlent leur compte au Penseur et à Klaw.


Commentaire :

Un récit épouvantable, à l’intrigue confuse, souffrant de nombreuses incohérences, et très vilainement mis en image par un Rick Leonardi méconnaissable. A fuir.


Casting :

Vision.

Les Fantastiques : Mr. Fantastic, l’Invisible, la Chose (Thing), la Torche Humaine (Human Torch).

Le Penseur (Thinker), Klaw.


http://glogan.free.fr/marvelfanfarev1/5.jpg

CAPTAIN AMERICA : Les Avatars de la Liberté (15 pages)
(Captain America : Shall Freedom endure…, in Marvel Fanfare #5, novembre 1982)

Scénario : Roger McKenzie.
dessin : Luke McDonnell.
Encrage : John Beatty.
Couverture : Marshall Rogers & P. Craig Russell.

Résumé :

Stryker, un néo-nazi, veut se venger de Captain America qui a vaincu son père durant la dernière guerre. Après l’avoir capturé, il l’habille d’un uniforme allemand, tandis que lui-même revêt son costume. Mais Captain America parvient à se libérer et se débarrasse des hommes de main de Stryker. Puis il affronte Stryker. Ce dernier tente de le tuer d’un coup de bouclier, mais il fracasse le socle d’une statue représentant Captain America qui s’écrase sur lui, le tuant sur le coup.


Commentaire :

Un épisode sans grand intérêt, très médiocrement mis en image par Luke McDonnell.


Casting :

Captain America.

Stryker.


http://glogan.free.fr/marvelfanfarev1/16.jpg

NAMOR : Une Fable (10 pages)
(Prince Namor the Sub-Mariner : A Fable, in Marvel Fanfare #16, septembre 1984)

Scénario : Bill Mantlo.
dessin & encrage : Mike Mignola.
Couverture : Dave Cockrum.

Résumé :

Namor assiste au naufrage d’un bateau de pirates. A son bord se trouve un superbe étalon. Lorsqu’il approche, Namor est blessé par les tirs des pirates. Bientôt le cheval se jette à l’eau et s’approche de Namor. Ensemble, ils résistent aux éléments. A bout de force, Namor en appelle à Neptune, qui transforme le cheval en hippocampe que Namor peut chevaucher.


Commentaire :

Une fable gentillette, plutôt joliment dessinée par le débutant Mike Mignola, dans un style bien différent de celui qu’on lui connaît aujourd’hui.


Casting :

Namor.

Neptune.


http://glogan.free.fr/marvelfanfarev1/9.jpg

L’HOMME-CHOSE : Rock ‘n’ Soul (17 pages)
(Man-Thing : Rock ‘n’ Soul, in Marvel Fanfare #9, juillet 1983)

Scénario : J.M. DeMatteis.
dessin : J.J. Brozowski.
Encrage : Gray Morrow.
Couverture : J.J. Brozowski & Gray Morrow.

Résumé :

Dans les marais, l’Homme-Chose est attiré par un homme qui chante. Il s’agit de Roy Marcus, un musicien talentueux. Lui et son groupe, les Brimstones, ont connu le succès en signant un contrat avec B.L. Zeebubs Hell Inc., sur les conseils de Nicholis Elbis. Mais ce succès a un prix : deux fois par mois, Elbis organise des sacrifices humains. Puis Elbis décide qu’il est temps de renouveler le contrat des Brimstones. Cette fois, le prix sera l’âme des quatre musiciens. Roy Marcus refuse et s’enfuit. Elbis et les trois autres musiciens du groupe partent à sa recherche. Lorsqu’ils le trouvent, l’Homme-Chose est également là. Deux des musiciens s’attaquent à l’Homme-Chose qui les tue. Nicholis Elbis lui propose alors un marché. Pour le convaincre, il lui rend sa forme humaine. En échange il réclame son âme. Mais Ted Sallis refuse. Elbis le transforme une nouvelle fois en monstre et envoie des démons le tuer. Mais l’Homme-Chose les élimine sans mal. C’est un échec pour Elbis, et son ‘employeur’ apparaît et le tue.


Commentaire :

Malgré certains aspects un peu ridicules (on est assez loin hélas de Phantom of the Paradise), un récit pas désagréable, dans lequel DeMatteis s’interroge sur le prix à payer pour réaliser ses rêves.


Casting :

L’Homme-Chose (Man-Thing).

Niglo
02/06/2005, 22h53
http://www.comicsvf.com/scans/vf/aredit/marvelfanfare/3.jpg

MARVEL FANFARE N°3
Arédit, Mai 1985.

http://glogan.free.fr/marvelfanfarev1/18.jpg

CAPTAIN AMERICA : Le Justicier (21 pages)
(Captain America : Home Fires, in Marvel Fanfare #18, janvier 1985)

Scénario : Roger McKenzie & Roger Stern.
dessin : Frank Miller.
Encrage : Joe Rubinstein.
Couverture : Frank Miller.

Résumé :

Captain America aide les pompiers à combattre un incendie criminel. C’est le sixième incendie en six semaines, et il a été revendiqué par un groupe se faisant appeler ‘Nous le Peuple’. Captain America enquête dans le milieu, sans succès. En réalité, les membres de ‘Nous le Peuple’ sont des citoyens ordinaires qui estiment être les laissés pour compte de l’Amérique moderne. Leur cible suivante est une maison de retraite. Sur les lieux du crime, Cap trouve le badge d’un policier. En l’interrogeant, il apprend qui est le leader du groupe, un certain Hal Brady. Il se rend chez lui pour l’arrêter, mais le jeune fils de Brady ne comprend pas pourquoi Captain America s’en prend à son père et réagit violemment. Captain America se rend avec Brady au Q.G. de ‘Nous le Peuple’ où se trouve le reste de la bande. Profitant d’un moment d’inattention de Cap, Brady met le feu à des bidons d’essence. Cap réussit à sortir avec les autres membres du groupe.


Commentaire :

Un récit grave, où les criminels sont pour une fois ces gens ordinaires que Cap a davantage l’habitude de sauver que de combattre. Les motivations politiques des membres de ‘Nous le Peuple’ ne sont pourtant pas très claires, leur seule ambition finalement étant de rançonner le gouvernement. Face à eux, Captain America n’a pas grand chose d’autre à proposer qu’un discours patriotique assez convenu. Pourtant cette histoire est réussie, d’une part parce que McKenzie et Stern apportent à leurs personnages une bonne dose d’humanité (la famille de Brady, les doutes de ses camarades), d’autre part parce que Frank Miller fournit un très beau travail tout du long.


Casting :

Captain America.

Hal Brady.


http://www.comicsvf.com/scans/vocanc/kazarv2/23.jpg

KA-ZAR : Résurrection ! (23 pages sur 25)
(Resurrection !, in Ka-Zar #23, février 1983)

Scénario : Bruce Jones.
dessin : Bob Hall & Armando Gil.
Encrage : Armando Gil.
Couverture : Armando Gil.

Résumé :

Ka-Zar se trouve sans savoir comment à Casablanca. Dans sa tête, une voix lui donne des ordres et profère des menaces contre Shanna s’il refuse d’obtempérer. Il doit s’emparer d’un sac que détient un certain Vobo, lequel s’enfuit actuellement à travers les ruelles de la ville. Vobo est assassiné par un homme se présentant comme un allié de Ka-Zar. Ayant récupéré le sac, Ka-Zar se rend dans un bar où il le remet à un mercenaire. Le sac contient un explosif expérimental. Ka-Zar est alors rejoint dans le bar par Ramona Courtland, qui lui explique que son équipe lui a sauvé la vie et installé dans le crâne un appareil lui permettant d’être constamment en contact avec lui et si besoin est de le contrôler. Pour en faire la démonstration, elle l’entraîne dans son lit.

Pendant ce temps, à New York, Shanna, blessée, est recueillie par Spider-Man.


Commentaire :

Une intrigue inutilement embrouillée, assez mal servie par un dessin très inégal de Hall et Gil (certaines cases sont superbes, d’autres calamiteuses).


A noter :

En vf, l’épisode précédent était paru dans Hulk n°13 (mars 1985). Celui-ci est le dernier de la série publié en France.


Casting :

Ka-Zar, Shanna, Zabu.

Spider-Man.

Ramona Courtland.


http://glogan.free.fr/marvelfanfarev1/8.jpg

DOCTEUR STRANGE : Le Rôdeur des Ténèbres (17 pages)
(Dr Strange : The Light that never was !, in Marvel Fanfare #8, mai 1983)

Scénario : Peter B. Gillis.
dessin : Carmine Infantino.
Encrage : P. Craig Russell.
Couverture :

Résumé :

Jim Mandarin s’est procuré le livre de Van Nyborg. Lorsqu’il tente de lancer une incantation, rien ne se passe. Mais bientôt les ombres prennent vie et l’entraînent dans une autre dimension. Meredith, sa compagne, parvient à s’enfuir et court chez le Dr. Strange. Elle est suivie de près par le Rôdeur de la Nuit, qui va entraîner Strange et Meredith dans son univers de ténèbres. Le Rôdeur lance contre le Dr. Strange une armée de démons, à la tête de laquelle se trouve Mandarin. Mais lorsque Meredith s’interpose, il retrouve ses esprits et se retourne contre le Rôdeur. L’imagination de Meredith transforme Jim Mandarin, qui apparaît soudain vêtu tel le Dr. Strange, chevauchant un destrier blanc, tel qu’elle l’a représenté en peinture quelques jours avant. Il brise le sceptre du Rôdeur, permettant au Dr. Strange de ramener tout le monde sur Terre.


Commentaire :

Une histoire ni très claire, ni très palpitante. En outre les planches d’Infantino sont indignes de ce grand dessinateur. Même l’encrage de P. Craig Russell ne peut éviter le désastre, tout juste reconnaît-on son style sur quelques backgrounds.


A noter :

Jim Mandarin était apparu une première fois dans Dr. Strange v.2 #17 (août 1976, trad. in Le Fils de Satan n°16, 2ème trimestre 1980).

La précédente apparition du Rôdeur de la Nuit a eu lieu dans Incredible Hulk #270 (avril 1982, non traduit).


Casting :

Dr. Strange.

Jim Mandarin, Meredith, Clea, Wong.

Le Rôdeur de la Nuit (Night-Crawler).


KEVIN NOWLAN PORTFOLIO (3 pages sur 6)
(The Kevin Nowlan Portfolio, in Marvel Fanfare #18, janvier 1985)

dessin & encrage : Kevin Nowlan.

A noter :

Trois autres planches présentes dans la vo n’ont pas été reprise dans cette revue : il s’agit des dessins mettant en scène Red Sonja, Phoenix et Nova.


Casting :

Dagger.

Black Widow.

She-Hulk.